Cendrillon version 2015 : peut-on moderniser les princesses de contes de fée ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sarah Bocelli, le 25 mars 2015.

  1. Sarah Bocelli

    Sarah Bocelli
    Expand Collapse
    I had an amazing inner world before it was popular.

  2. Ally26

    Ally26
    Expand Collapse
    Prince Charmant perdu...

    Sur le fond je suis d'accord, le fait que l'ambition de sa vie soit d'attendre le Prince Charmant c'est pas très moderne mais la question la plus importante à mes yeux c'est : quand tu es petite fille et que ta mère (ou ton père !) te lit l'histoire de Cendrillon, Est-ce que c'est choquant ?
    Je me rappelle juste que quand j'étais petite ce qui m'embêtait dans Cendrillon c'étaient ses demi-soeurs et sa belle-mère, parce qu'elles étaient méchantes avec l'héroïne. Le fait d'être une fille indépendante, qui se respecte et qui "cherche" le prince charmant au lieu de l'attendre ça vient plus tard, quand tu grandis...
     
  3. bat-momo

    bat-momo
    Expand Collapse

    Je ne suis pas du tout attirée par ce film (J'avais adoré Maléfique parce que l'histoire était modifiée mais là, bof). Il y avait aussi eu un débat sur buzzfeed à cause de la minceur de Cendrillon. Ce qui dérangeait, c'était ce qu'elle avait dû faire pour en arriver là: un corset tellement serré qu'elle ne pouvait pas manger, mais juste boire de la soupe. Un corset n'est pas censé serrer autant... Bref, c'est dommage.
     
    Adybou et ElectraHeart ont BigUpé.
  4. WillowWitch

    WillowWitch
    Expand Collapse

    Je pense pas effectivement qu'il vaille moderniser ce conte. Par contre, est-ce vraiment nécessaire de le remettre à l'affiche ? Pourquoi remettre devant les yeux des jeunes gamines un conte complètement dépassé, arriéré et complètement kitsch ? Pourquoi ne pas créé de nouveaux contes modernes, avec des valeurs moins arriérés ? Plus badass, plus cool, plus... Pourquoi on ne tue pas ce concept de prince charmant, de princesse charmante "datant d'une époque précise" ?

    La fiction et l'animation visant un public masculin a clairement évolué depuis les années 10/20, passant des neu-neus Chapi Chapo, Calimero, Tom Sawyer ou quesaisje à des Dragon Ball, des Shrek, Tintin, Ken le Survivant, Roi Lion, etc... même des comédies à la Lego Movie ou à la Titeuf. Au féminin, on passe de Cendrillon... à Cendrillon, de Blanche Neige... à Blanche Neige, de Heidi... à Heidi. On évolue pas, et on reste toujours dans ce même schéma d'écrit niveau fiction pour gamines, y'a rien de varié, que ce soit en salle, ou à la télé actuellement...Blanche-Neige, Cendrillon, Totally Spices, Barbie, etc, etc... ce sont ça, les modèles pour ces gamines actuellement, et ces modèles ont tous la même écriture superficielles, qu'on retrouvera toujours dans les fictions à gros budget pour adolescentes, voir pour adulte (50 shades of grey, en plus hard certes, mais la pensée reste la même)...
    Malheureusement, si le public est toujours là pour ça, ce genre de film, de dessin-animé, de fiction seront toujours là dans 50 ans... et la mentalité restera (en gros) toujours la même.
     
    #4 WillowWitch, 25 mars 2015
    Dernière édition: 25 mars 2015
    muffinjedi, leaking_b, GrizzLou et 7 autres ont BigUpé ce message.
  5. Ally26

    Ally26
    Expand Collapse
    Prince Charmant perdu...

    Euphrosyne : voilà, tu as mieux dit ce que je voulais dire !
     
    Euphrosyne a BigUpé ce message
  6. LadyDandy

    LadyDandy
    Expand Collapse
    Licorne

    Suis-je la seule à avoir passé littéralement TOUT le film hypnotisée par les monstrueux paquets des personnages masculins. J'avais pas vu ça depuis Labyrinth... c'était... inattendu *_*
     
    Zarra a BigUpé ce message
  7. Philibelle

    Philibelle
    Expand Collapse
    Comme l'aiguille d'une boussole pointe le Nord, le doigt accusateur d'un homme trouve toujours une femme. Toujours.

    Personnellement je pense sincèrement que ces contes doivent être réadaptés. Le blanche neige avec Kristen Stewart avait eu le mérite de montrer une héroïne un peu badass, une guerrière dans un monde dur et "sale". Pour moi ces comptes sont une bonne base pour créer de nouvelles histoires, en modifiant l'angle d'attaque, la personnalité des personnages, ou encore en les liant à des situations actuelles, au présent. Les problématiques l'époque (qui sont bien moins édulcorées que celles que Disney nous a présenté) sont quelque part toujours d'actualité. Un vrai travail peu être fait sur ces contes!
    Pour ce qui est de ce Cendrillon on est à des kilomètres de cela. Il n'y a pas vraiment de modernisation. Tout est lisse et bien correcte. C'est une simple adaptation du conte en film selon moi. Et c'est dommage.
     
    muffinjedi et Songi songi ont BigUpé.
  8. MorganeGirly

    MorganeGirly
    Expand Collapse
    Si tu veux avoir quelque chose que tu n'as jamais eu, il va falloir que tu fasses quelque chose que tu n'as jamais fait

    Pour une Cendrillon moderne et émancipée, il y a déjà eu A tout jamais (Ever After) d'Andy Tennant avec Drew Barrymore, Douglas Scott et Angelica Huston. La Cendrillon y était passionnée de philosophie politique et de justice sociale et c'était sa capacité à lever la voix contre l'injustice et à défendre sa cause qui séduisait le prince. Comme elle est obligée de se débrouiller toute seule et de faire tout le boulot, elle sait gérer une ferme, se défendre et défendre ses biens, négocier etc. On voit bien aussi que son rapport avec sa belle-mère est complexe car elle a toujours été traitée comme ça et pendant longtemps elle n'a jamais pensé que ça pouvait changer.
    J'adore ce film (mais je l'ai vu la première fois à 13 ans).

    Sinon je crois que dans tout ça, on mélange souvent les contes et les Disney qui ont en fait des visions assez différentes. C'est comme ça qu'on retient par exemple que la Belle et la Bête est l'histoire d'un homme violent (il l'est dans le Disney mais dans le conte c'est un homme bon et généreux - d'ailleurs cet article m'a inspiré à terminer un texte que j'avais en tiroir depuis un moment sur la différence entre les deux versions ahah).
    Je ne me souviens plus bien du Cendrillon de Disney mais les contes traditionnels sont des récits oraux qui ont été fixés par écrits : ils sont en réalité conçus pour évoluer, fluctuer en fonction du public. Seule la trame de base compte donc réduire Cendrillon à une héroïne passive sauvée par le prince n'est pas lui rendre justice. Dans la version de Perrault, c'est la Marraine qui offre à Cendrillon ce qu'il faut pour qu'elle échappe à son sort. Dans la version des frères Grimm, Cendrillon a des alliés surnaturels qui l'aident à accomplir ses tâches par le biais de la tombe de sa mère. Ce n'est pas le prince qui la sauve mais les femmes et les animaux qui veillent sur elle qui lui donnent les outils pour s'en sortir. Quant au prince, il n'est qu'une "récompense" qui offre une possibilité de revanche à Cendrillon sur ses soeurs et sa belle-mère : elle devient leur reine alors qu'elles la traitaient comme leur servante la plus méprisable. Dans tous les cas, l'héroïne est rusée car elle cache sa présence au bal, arrive à se faire passer pour une autre devant sa propre famille et joue double jeu lorsque celle-ci rentre à la maison.
    Disney a repris des éléments des versions de Perrault et Grimm, mais A tout jamais aussi et pourtant leurs deux Cendrillon sont franchement différentes.

    Alors oui, Disney peut donner un visage totalement différent à ses princesses si ce ne sont pas ses propres dessins animés que le studio adapte mais bien le conte. Pour moi, les princesses des contes sont vachement plus fortes et complexes qu'on ne les caricature aujourd'hui (j'en parle ici).
     
    #8 MorganeGirly, 26 mars 2015
    Dernière édition: 26 mars 2015
    Lou-A., Barbe Bleue, Ada or ardor et 5 autres ont BigUpé ce message.
  9. Dalhousie

    Dalhousie
    Expand Collapse
    You may say I'm a dreamer... But I'm not the only one

    Je trouve aussi que l'histoire de Cendrillon est plus symbolique que simplement elle attend le prince charmant. Pour moi le prince charmant c'est sa 'récompense" pour avoir su garder ses qualités et valeurs (être gentille, serviable et s'en sortir en respectant les règles (même si ca peut faire un peu neuneu dis comme cela)). Ce que je retiens de l'histoire (ma mémoire peut me tromper, ça fait longtemps) Cendrillon veut aller au bal (mais pas forcément pour trouver le prince charmant il me semble (et qu'en bien même ca voudrait dire que malgré le fait qu'on la traite comme une esclave elle garde confiance en elle et en sa capacité à trouver chaussure à son pied (ha ha;p) alors que sa famille la traite comme une moins que rien) pour s'amuser comme les autres. Sa belle-mère lui dit qu'elle pourra les accompagner si elle a une robe, Cendrillon en crée une elle-même en cachette (et elle est très belle soit dit en passant), les soeurs la détruisent et évidemment elle ne peut pas aller au bal. Mais sa marraine arrive et lui crée une robe. Elle la récompense de ses efforts et lui "permet" de transgresser les règles mais c'est un coup de pouce à Cendrillon a essayé de s'en sortir seule en travaillant dur et elle en est récompensée. Pour moi le message de l'histoire c'est plutôt 'avec du courage (tout ce qu'elle fait) et de la chance (la bonne fée) tu y arriveras"
     
    Kettricken, MorganeGirly, Songi songi et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  10. MorganeGirly

    MorganeGirly
    Expand Collapse
    Si tu veux avoir quelque chose que tu n'as jamais eu, il va falloir que tu fasses quelque chose que tu n'as jamais fait

    Tout-à-fait d'accord avec toi :) J'aurais pu écrire la même chose! :)

    Par contre, l'histoire de la robe, je ne sais pas dans quelle version ce serait. J'ai jeté un oeil aux versions de Grimm et Perrault pour vérifier.
    Chez Perrault, elle coiffe ses soeurs et les habille mais elle ne fabrique pas sa robe. Par contre, quand la Marraine fait de la magie, elle participe activement en suggérant que les rats feraient de bons cochers etc.
    Chez Grimm, sa belle-mère exige qu'elle accomplisse des tâches stupides (ramasser des lentilles dans la cheminée etc.) et les animaux l'aident à le faire. Finalement, la belle-mère refuse qu'elle aille au bal alors Cendrillon demande à l'oiseau sur la tombe de sa mère de la couvrir d'or et elle est exaucée et peut partir secrètement à la fête.
    Dans les deux cas, même sans faire la robe de ses propres mains, elle pleure mais ne se laisse pas abattre et cherche des solutions.
     
    #10 MorganeGirly, 26 mars 2015
    Dernière édition: 26 mars 2015
  11. Adybou

    Adybou
    Expand Collapse
    Take naps but stay woke.
    Ambassadrice de Ville

    J'ai vu récemment Into the Woods (avec Anna Kendrick en Cendrillon :puppyeyes:) et j'avais bien aimé qu'au moment où elle s'enfuit du bal, elle hésite à laisser sa chaussure. Parce que dans la version Disney, c'est un accident, mais là, elle se pose, et fait un débat avec elle-même.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Matooune a BigUpé ce message
  12. BurrHurr

    BurrHurr
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    Je suis tellement déçu quand jai vu les bande annonces.... en quoi c'est nouveau./intéressant? Maléfique on voyait le film d'une autre façon. ... ici c'est le disney en "vrai".

    Comme s'il n'avait jamais eu des adaptations simplement génial. Comme Ever after (a tout jamais) Drew Barrymore en Cendrillon intelligente, sensible et badass.
     
Chargement...