Cinq leçons que Nicki Minaj m'a enseignées

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Naya Ali, le 5 octobre 2015.

  1. Naya Ali

    Naya Ali
    Expand Collapse

  2. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    J'hésite toujours concernant N. Minaj. Pour moi, elle reste sous la coupe d'un système hollywoodien et à leur têt, il n'y a que des hommes.
    La nudité ne me dérange pas, seulement si c'est réellement un choix artistique et non pas un choix fait sous la pression de producteur, je ne sais plus quelle star de pop avait évoqué cette pression sur les femmes dans les chansons qui doivent faire des séances de photo sexy, être souvent dénudée...
    Et même si Nicky est pulpeuse, elle rentre dans les canons de beauté. Apres c'est certain que ça ne l'empêche pas de faire passer des messages assez feministes.
    Mais bon, je crois que quelqu'un comme Susan Bole qui arrive un peu à percé dans sa profession est de mon point de vu plus encourageant car elle casse tous les critères imposés aux femmes.
    Article intéressant car il montre que Nicky semble bien prendre en compte son public. Ça montre une autre facette. Néanmoins, min point de vu reste plus nuancé à cause d'Hollywood.
     
    Claudine_de_Lyon, agapanthe7, BarbieDroguée et 5 autres ont BigUpé ce message.
  3. elisabellissima

    elisabellissima
    Expand Collapse
    Hold the door!

    Nicki Minaj amène des vrais sujets, elle a raison MAIS...
    Néanmoins, je trouve qu'elle verse dans l'hypersexualisation, et c'est un vrai produit de l'industrie hollywoodienne, je rejoins @Neverland90 . Etre contre le slut shaming oui, mais on ne me fera pas croire que l'ambition finale n'est pas marketing. Anaconda, avec son "skinny bitches" (ah, shaming des minces! on shame toujours quelqu'un), ses images provocantes ne m'a pas convaincu, et je reste convaincue que tu peux être féministe sans être aussi racoleuse. Après, chacun fait ce qui lui plaît hein... Mais aussi, elle est pulpeuse, elle est pulpeuse... elle reste quand même dans les canons de beauté je trouve. Elle reste fine, avec un sacré popotin! Bref, tous les messages de l'article OUI, après le but féministe je suis pas sûre sûre...:hesite:
     
    Claudine_de_Lyon, Astyana et BarbieDroguée ont BigUpé ce message.
  4. olaflor

    olaflor
    Expand Collapse
    High risk=high reward

    Un faux popotin vu qu'un corps mince avec un gros cul fait vendre.
     
  5. Oh

    Oh
    Expand Collapse
    Non

    @elisabellissima
    Ce que tu dis revient tout le temps...
    Pourquoi tout le monde retient uniquement le "skinny bitches"?
    Dans la chanson elle dit à la fois "skinny bitches" et "fat ass big bitches" elle appelle toutes les femmes des "bitches", ou elle fout la honte à TOUTES les femmes, minces et grosses, ce qui n'a pas de sens! C'est une femme elle-même, elle ne va pas s'auto-insulter...
    Moi aussi au début j'ai pris la chanson et le clip au premier degré, puis des Mad m'ont instruites (merci d'ailleurs <3) et c'est du second degré, à l'évidence! C'est ironique, tout la chanson est ironique. Elle utilise tous les clichés de la culture hip-hop R&B des US, c'est tellement gros. Il faut lire les paroles :
    http://www.azlyrics.com/lyrics/nickiminaj/anaconda.html
    "Boy toy named Troy used to live in Detroit, Big dope dealer money, he was getting some coins" = LE cliché ultime du dealeur/mac qui gagne plein de souuuuus et qui entretient sa p***
    Gun in my purse, bitch I came dressed to kill = c'est une image, elle n'est toujours pas sérieuse
    I'm high as hell, I only took a half of pill = elle est défoncée, elle dit n'importe quoi
    "Pussy put his ass to sleep, now he calling me NyQuil" = elle se compare à un médicament contre le rhume :yawn:
    He can tell I ain't missing no meals = elle a bon appétit, super l'argument séduction :yawn:
    Let him eat it with his grills, = encore un cliché, faire un cunni avec des grillz doit pas être très pratique... :yawn:
    Dick bigger than a tower, I ain't talking about Eiffel's
    He toss my salad like his name Romaine = ses métaphores sexuelles me font mourir de rire, tout dans la finesse :yawn::yawn::yawn:

    Le skinny shaming n'existe pas pour moi, ou alors c'est individuel, pas systématique, collectif, à grande échelle comme le fat-shaming. Pour que ça soit véritablement du skinny shaming, il faudrait qu'il y ait un système qui dévalorise les femmes minces. Ce n'est pas le cas! Dans notre monde, Les femmes minces ne sont pas dévalorisées, au contraire elles sont l'idéal de beauté. Ce sont les femmes pulpeuses et grosses qui sont dévalorisées c'est un état de fait. Ce ne sont pas les paroles de Nicki Minaj aussi influente soit elle qui vont y changer quoi que ce soit. Valoriser les femmes pulpeuses ou grosses ne dévalorise en RIEN les femmes minces. Ce que les unes ont ne retirent rien aux autres. La beauté n'est l'apanage de personne. Il y a de la place pour toutes!

    Je n'aime pas tout ce que fait Nicki Minaj (le clip de Only me met très mal à l'aise, artistiquement j'ai du mal à comprendre) mais je l'admire car elle s'assume et c'est pas si courant. Elle aide plein de femmes à assumer leurs corps, leur idées sexuelles, leurs ambitions professionnelles, et c'est une bonne chose.
     
    Loutrinel, littlecassy, Maia Chawwah et 19 autres ont BigUpé ce message.
  6. Bouledenerfs

    Bouledenerfs
    Expand Collapse

    Ca m'enerve un peu les gens qui disent que puisque tu es en string tu n'es pas feministe, ou que parce qu'on a des images provoquantes on n'est pas feministe. Serieux quand bien meme j'aimerai me faire attacher, je serais actrice porno ou je passerai ma vie en mini-jupe a ricaner on a pas le droit de juger de mes engagements feministes.

    Moi non plus je n'aime pas ce que fais Nicky Minaj, je la trouve trop voyante, trop coloree, trop tout mais c'est mon gout. Il n'empeche que si elle encourage les filles a poursuivre leurs etudes, qu'elle les encourage a s'accepter et qu'elle se bat pour montrer qu'une femme peut monter un empire dans la musique alors je la respecte et peut importe pourquoi elle le fait (marketing ou non perso je m'en fiche si le message est positif pour la societe)
     
    Maia Chawwah, Mrs Carter, Claudine_de_Lyon et 9 autres ont BigUpé ce message.
  7. Bouledenerfs

    Bouledenerfs
    Expand Collapse

    C'est quand meme vachement violent de dire que le skinny shaming n'existe pas. Il n'existe peut etre pas dans les memes spheres que le fat shamming qui est tres present dans les medias et dans la mode mais dans la societe il est bien present, surtout dans le monde de la sante et dans l'enseignement. Je trouve ca vachement dur de releguer la souffrance d'un groupe dans un coin parce qu'il est moins visible
     
    Astyana, Faye Valentine et Whiskie ont BigUpé ce message.
  8. Oh

    Oh
    Expand Collapse
    Non

    @Bouledenerfs Le fat shaming / la grossophobie, ça existe sans aucun doute.
    Le skinny shaming? Je n'en ai jamais vu/entendu, mais je peux me tromper... Je ne demande qu'à changer d'avis. :confused::confused::confused:
    Est ce que tu peux me donner des exemples dans le monde de la santé et de l'enseignement ? Dans ta vie, dans la presse?
     
    Maia Chawwah, Manea et Peace&amp;Love&It;3 ont BigUpé ce message.
  9. Bouledenerfs

    Bouledenerfs
    Expand Collapse

    Ma meilleure amie est toute fine. Moi je suis plutot ronde. Pourtant quand je vais chez le medecin on me me dit rien. Elle 2/3 du temps on va la culpabiliser parce qu'elle est trop maigre. Quand moi je mange un truc gras je me dis que les gens doivent se dire que je mange assez comme ca c'est bon. Elle, elle stresse si elle n'a pas faim et que l'heure du repas approche parce que les gens vont la juger et meme lui dire; "tu devrais manger plus". Tous nos profs se permettaient aussi de lui demander si elle mangeait assez d'un ton bienveillant. La difference avec le fat shamming c'est que c'est moins omnipresent dans les medias mais il ne faut pas nier que ca existe
     
    Astyana, Kounette, Citronnelle et 4 autres ont BigUpé ce message.
  10. Kyubey

    Kyubey
    Expand Collapse
    Féminazgûl Not by the hand of a man will she fall

    C'est pas vraiment pareil que le fat-shaming. On ne va pas te faire de skin-shaming si tu es mince, par contre si tu es maigre si. J'ai une amie qui l'a vécu, elle se faisait tout le temps traité de squelette, elle était "accusée" d'être anorexique, les gens n'arrêtaient pas dire "t'as vu ses bras/jambes/wathever c'est immonde".
     
    Maia Chawwah, Catberry, Astyana et 8 autres ont BigUpé ce message.
  11. Celesti-Nia

    Celesti-Nia
    Expand Collapse

    @Oh: Pour la maigrophobie oui, quand on te demande si tu es anorexique, stérile, malade, si tu as un cancer ou toute autre maladie génétique. Quand on te soupçonne de ne rien manger, de faire des régimes, d'être instable psychologiquement. Quand on te dit que tu as le corps d'un enfant de 10 ans (donc, sous-entendu si un homme s'intéresse à toi, il peut être soupçonné d'aimer les enfants, d'être pédophile "parce que les hommes sa aiment les formes blablabla..") Et il y a des personnes qui associent la maigreur à la stupidité (à la débilité)... Dans la tête de pas mal de monde : Maigreur = Anorexie/Maladie = Instable/Déficience donc il ne s'approche pas de toi, ne te parle pas, et te juge plus ou moins ouvertement.
     
    Astyana, Citronnelle, DvasssT et 5 autres ont BigUpé ce message.
  12. Oh

    Oh
    Expand Collapse
    Non

    @Bouledenerfs D'accord. Je vois pas bien pourquoi les profs ou les autres élèves s'imaginaient que ta meilleures amie mangerait plus parce qu'ils lui avaient suggéré, je trouve ça aussi stupide et déplacé, mais c'est un phénomène qui me paraît relativement rare quand même.
    Dire que ça n'existe pas était effectivement excessif de ma part, mais j'ai nuancé mon propos dès le début :
    J'ai trouvé cet article, qui fait bien le pont entre toi et moi :
    http://www.terrafemina.com/article/...haming-pourquoi-ce-n-est-pas-pareil_a286631/1
     
    Maia Chawwah, KicheLeader, Illithia et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
Chargement...