Comment gérez-vous votre relation avec votre belle-famille?

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Fujimot-chan, le 27 juin 2012.

  1. Fujimot-chan

    Fujimot-chan
    Expand Collapse

    Tout est dit dans le titre! Je crois qu'aucun topic n'existe sur ce sujet et pourtant toutes celles qui sont en couple doivent avoir pas mal d'anecdotes à partager!

    C'est un vaste sujet, chacune est plus ou moins (bien) integrée dans la famille de son amoureux. Et pourtant il faut forcément faire avec, alors comment cela se passe pour vous?

    Je vis chez la mère de mon chéri.
    Il y a des moments ou elle est adorable avec moi et d'autres ou je me sens de trop dans l'appartement... C'est inévitable mais je ne peux pas le partager trop avec mon chéri (je veux pas le mettre trop entre nous deux). Alors je propose ici, qu'on puisse se lacher et dire quand quelque chose nous énerve chez notre belle-famille (ca peut être aussi les beaux-frères, etc) et quand on est content d'avoir partagé des moments de complicités avec elle :d
     
  2. Touch Me

    Touch Me
    Expand Collapse

    Je trouve que c'est une super idée de topic :)

    Pour ma part, mes beau parents sont tellement différents de mes parents que j'avoue avoir du mal à m'entendre vraiment avec eux. Ce n'est pas que je ne m'entends pas avec eux, notre relation est simplement cordiale je pense...
    Disons que chez eux, c'est pas l'éclate! Ils sont très "vieux jeux" alors que mes parents sont très cools, ils ne s'entendent pas entre eux et ne se parlent pas du tout alors que mes parents s'entendent super bien, bref, ils ont une vie que je trouve "triste" et du coup quand je vais là bas, l'ambiance fait que je ne me sens pas hyper bien.

    Nous allons chez eux régulièrement mais nous n'y passons pas des heures. Mon copain ne sait pas vraiment ce que je pense de ses parents et je ne préfère pas lui en parler, de peur de lui faire mal au coeur ou de le vexer. Il est conscient que ses parents sont très différents des miens mais nous n'en parlons presque jamais.
    D'ailleurs, ca me fait penser à un autre sujet : la rencontre entre les beau-parents. Nos parents ne se sont jamais rencontrés, et je ne cherche pas du tout à ce qu'ils se rencontrent parce que j'ai trop peur que leurs différences soient trop importantes.

    (ne pas citer)
     
  3. Fujimot-chan

    Fujimot-chan
    Expand Collapse

    J'ai déjà organisé la rencontre entre mes parents et sa mère et son beau-père. Mon copain et moi, on était très stressés de cette rencontre, à cause des grosses différences entre nos familles.

    Ma famille est très "classique" quand j'y pense. Mes parents sont très soudés, et vivent à la campagne. Ils m'ont donné une éducation très cadrée.

    Tandis que la mère de mon copain a une vie plus décousue. Elle est divorcée, travaille la nuit et dors le jour. Elle a tendance a agir comme une adolescente, notamment au niveau de l'argent... Elle est interdit bancaire alors que mes parents sont très économes...

    Et en plus de ca, mon copain est métisse zaïrois. mes parents se sont beaucoup inquieté au début quand ils ont su que j'étais amoureuse d'un métisse africain. Même s'ils ne sont pas racistes, ils ont eu beaucoup de mal a l'accepter et ça a créé beaucoup de disputes entre nous...

    Mais bon, le jour de la rencontre tout s'est vraiment bien passé quand même. On s'est rejoins a mi-chemin de nos villes respectives, dans un restaurant (en lieu neutre). Ils ont trouvé plein de sujets de conversations alors que je n'arretais pas de penser "Mais que vont-ils pouvoir se dire?"... Pour dire, des fois, on s'inquiète vraiment pour rien.

    De toute facon, si chacun veut que ça se passe bien il n'y a pas de raison :) Et c'est tellement agréable de voir les deux familles rirent ensemble... Je n'ai vraiment pas regretté.
    Et même si depuis ils se sont pas revus, la mère de mon chéri m'a dit ce matin "En juillet, on organisera quelque chose avec tes parents!" :danser:
     
  4. Loucy

    Loucy
    Expand Collapse
    Pingouin addict

    J'ai pas vraiment de souci avec ma belle famille. Je m'entends assez bien avec ses parents, ça reste cordial, ils demandent toujours de mes nouvelles, sa mère vient me parler de temps en temps sur facebook, commente régulièrement mes publications.
    J'adore ses grands-parents qu'on voit ce week end :jv: ils sont trop mimi, ils ont découvert que mon péché mignon, c'est les pommes de terre, du coup maintenant, sa grand-mère m'en cuisine tout le temps :cretin: (mon copain dit en rigolant, qu'elle fait ça que pour moi, qu'il a jamais eu cette chance, alors que bon c'est pas vrai hein ^^). Après je connais peu ses cousins et ses oncles / tantes, parce qu'il ne les fréquente pas. Mais ceux qu'on voit, je m'entends bien avec, voir mieux que lui avec eux pour certains d'ailleurs.
    Dans l'autre sens, c'est pareil, il est totalement accepté dans ma famille, mes grands-mères demandent davantage de nouvelles de lui que de moi :cretin:

    Par contre, comme beaucoup apparemment, nos parents ne se sont pas rencontrés. J'appréhende cette rencontre parce qu'ils sont très différents. En fait c'est surtout le face à face père contre père que j'appréhende. Parce qu'autant ils ont des caractères similaires, autant ils ont des opinions totalement différentes. Et comme ils sont impulsifs, bof bof. Bref on verra, peut être le jour du mariage :cretin:
     
  5. xNani

    xNani
    Expand Collapse

    Les beaux-parents... toute une histoire !
    Pour ma part, je suis en couple à distance depuis plus de cinq ans. Tous les trois mois environ, soit je monte chez lui, soit il vient chez moi. Sa famille n'est pas méchante loin de là ! Mais ils sont beaucoup trop famille justement. Je suis enfant de divorcée (même si mes parents sont tous les deux recasés de leur côté), ma soeur est mariée et vit dans son coin. Chez mon copain, la soeur aînée dépose sa fille chez les parents tous les week-ends (une gamine mal élevée d'autant plus), chacun doit être présent à chaque anniversaire, chaque Noël. Une fois, j'ai demandé à mon copain de fêter le 24 décembre que tous les deux et de passer le 25 avec sa famille mais non c'était hors de question, sa mère était en larmes ! S'ils étaient croyants, je comprends mais ils ne sont mêmes pas baptisés ! D'autant plus que le Noël s'est résumé à un rôti de porc avec un gratin dauphinois, y'a quand même mieux pour repas !
    Sa mère reproche sans cesse à son fils que je suis trop distante, que je ne parle pas assez. Mais je ne vois pas de quoi parler avec eux ! Si on me pose des questions bien volontiers, mais sinon je ne peux pas forcément débuter une conversation comme ça. Surtout que son fils fait pareil dans ma famille. Si je ne passe pas des vacances avec eux, la mère pleure alors que j'ai moi aussi une famille !
    J'ai du mal à cerner la mère que je trouve trop accrochée à son fils. Du coup, je n'ose rien dire à mon copain histoire que cela ne le brouille ni avec elle ni avec moi.
    Je dois bientôt aller habiter avec mon homme et je crains de passer tous les week-ends chez sa famille. Je n'ai pas été élevée comme ça, chez moi on voit sa famille quand on veut et on vit avant tout avec sa famille : ma soeur profite de son mari et de ses enfants et ne passe pas son temps chez ma mère.
    Quand on a des modes de vie et une éducation trop différents, c'est difficile :/
     
  6. Postiche

    Postiche
    Expand Collapse
    La folle du volant

    Pour le moment il n'y en a pas, mais j'ai tellement peur...
    Je peux pas m'entendre avec sa mère, elle l'a jamais soutenu dans quoi que ce soit, elle le connait pas, croit que c'est un branleur (sauf que bon, mention TB au bac, puis bien en licence c'est pas trop ça). Elle l'a jamais soutenu... Je retarde le moment le plus que je peux... Son ambiance familiale est vraiment pourrie...
     
  7. Estia

    Estia
    Expand Collapse
    Dream kid.

    La famille de mon copain est à l'opposé de la mienne et ça me déstabilise pas mal.
    Ses parents sont divorcés et, que ce soit sa mère ou son père, ils aiment bien vivre en clan h24 ensemble, alors que chez moi chacun fait sa vie. Je m'entend bien avec sa mère, elle a dû comprendre que j'étais mal à l'aise et fait beaucoup d'efforts pour me parler, me proposer des sorties, m'intégrer dans la famille. Au début j'avais du mal parce qu'elle est assez excentrique mais elle est vraiment adorable ! D'ailleurs à Noël elle m'a offert un cadeau alors que je ne l'avais vu que deux fois et ça faisait pas hyper longtemps que j'étais avec mon copain.
    J'ai rencontré récemment son nouveau beau-père et je l'ai adoré, il est passionnant, hyper cultivé, et puis c'est lui qui a proposé à ce que je vienne chez lui, ça m'a beaucoup touché.
    Avec son père c'est une autre histoire. Lors du premier repas il m'a dit "tu ne cuisines pas? Et ben on sait quoi t'offrir à Noël" sur un ton très sarcastique. Ambiance. Je le trouve assez psychorigide, il n'a aucun humour, me met très mal à l'aise, et il envoie toujours mon copain faire des trucs pendant 3h alors qu'il sait qu'on se voit un weekend par mois. Mais sa belle-mère est adorable, c'est d'ailleurs grâce à elle que j'accepte de voir mon copain même s'ils sont là.
    Ses frères et ses belle-soeurs sont vraiment sympa. Ils m'ont plutôt bien intégré malgré mon côté asociale.

    Dans l'ensemble j'apprécie ma belle-famille mais j'aurais préféré des beau-parents comme mes parents qui sont trop cool avec mon copain :cretin:
     
  8. pinklitchi

    pinklitchi
    Expand Collapse

    Personnellement j'ai une belle-famille adorable, mais à l'opposée de la mienne LoL.
    Mon fiancé est asiatique et moi je suis métissée française/reunnionnaise. Même s'ils sont très ouverts et tolérants, lorsque j'assiste aux repas de famille, le fossé entre nous est très creux. Du coup c'est trés compliqué de trouver un sujet de discussion commun. J'ai toujours peur de dire un truc de travers. Ma mère est très ouverte, et adore déconner. Du coup les repas chez moi sont souvent accompagnés de fou-rires, moquerie et de vin LoL.
    Alors qu'en 2 ans de relation, je n'ai jamais vu une bouteille d'alcool aux repas chez la belle famille... J'ai 30 ans et on ne me propose que du coca à table... Les cousins/cousines c'est pareil, ils/elles ont beau approcher de la quarantaine, ils ne boivent jamais d'alcool...:dunno:
    De plus comme c'est un peu le chouchou de la famille, j'ai l'impression d'être le centre d'attention et parfois c'est désagréable cette impression d'être fixée par 30personnes en mm temps...
    Sans compter que, sauf notre génération, 70% de la famille parle trés peu français, du coup souvent je ne suis qu'a moitié les conversations...
    Ah oui, et tous les week-end il y a un anniversaire, et toutes les semaines j'ai l'impression qu'il me présente un membre de sa TRÈS grande famille, et ça devient lourd... Du coup j'essaie délicatement de lui faire comprendre que j'aimerai limiter un peu le temps passé chez eux... Ben oui l'anniversaire de la 77éme cousine il peut aussi y aller tout seul... Comme un grand... :d
     
  9. Nami_

    Nami_
    Expand Collapse
    Manger. Maintenant.

    Je... En fait je ne sais pas.

    J'adore ses parents et toute sa (grande) famille en générale, ils sont tous supers gentils avec moi et tout, mais quand j'y réfléchis, il y a quand même plusieurs choses que je ne supporte pas...

    1. Comme il est encore étudiant et que j'habite à 200 km de chez lui, nous nous voyons tous les weekends chez ses parents (qui heureusement partent régulièrement en vacances). Et lorsque je suis chez eux, je me sens infantilisée et surveillée comme je ne l'ai jamais été par mes propres parents. Dès qu'on veut aller boire un verre avec des amis, on a droit à un interrogatoire, des reproches, des appels toute la soirée pour savoir à quelle heure nous rentrons etc. Jeune travailleuse de 25 ans, après 5 ans d'études universitaires et avec des parents plutôt compréhensifs sur les sorties tant que les résultats scolaires étaient bons, je dois avouer que c'est particulièrement dur à supporter... Autant à mon niveau, par le fait de me sentir irresponsable, surveillée, indigne etc, qu'au niveau de mon copain, car ça m'insupporte de voir ses parents le considérer comme un bébé.

    2. D'un côté de sa famille, il sont très vieille France, dans l'esprit grande famille, traditions, mais surtout gros héritage. Et quand je suis avec eux, même s'ils sont tous individuellement adorables, j'ai l'impression de ne pas être à ma place. Ils ne jurent que par des soirées au Ruinart, des filles au pair pour s'occuper de leurs enfants, des voyages partout dans le monde etc, et c'est assez difficile pour moi qui provient d'une petite famille d'employés habitant la campagne, où les relations me semblent tout de fois beaucoup plus vraies et naturelles. Cette différence de culture et d'éducation me fait parfois peur, et m'a même un jour poussé à dire à mon amoureux que jamais je ne voudrai me marier avec lui. J'aurais en effet bien trop peur que ce côté de sa famille (je parle donc des nombreux oncles, tantes, cousins etc., pas de ses parents) arrêtent de me considérer après avoir rencontrer ma famille, bien plus "populaire" (mes cousins sont, au choix, divorcés, au chômage, tatoués de façon provocante, antisociaux, antibourgeoisie..., alors que les siens sont mariés, pères de famille modèles, chefs d'entreprise, entrepreneurs, dans la politique...). Je n'ai pas honte d'eux, ils font partie de ma famille et sont tous plein de qualités, mais je sais qu'il y aura un choc culturel difficilement surmontable dans les deux sens. Et comme le mariage est une institution dans ma belle famille, avec "obligation" d'inviter une centaine de personnes, de boire des bouteilles de Ruinart à 75 euros les 75 cl etc, je préfère encore ne pas me marier. Même avec l'aide de mes parents, cela serait de plus impossible financièrement. Mais j'ai l'impression de m'éloigner un peu du sujet :d
     
Chargement...