Congeler ses ovocytes, un progrès pour les femmes ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 17 octobre 2014.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Mawax

    Mawax
    Expand Collapse

    Je trouve ça effarant... il n'y a pas que l'horloge biologique qui joue... j'estime que tu arrives à un moment de ta vie où tu décides avec ton/ta partenaire que c'est le moment idéal pour avoir un enfant. Que ce soit pour une raison X ou Y, ce sera votre choix et ce n'est pas à l'entreprise de décider pour toi à quel moment tu as le droit d'avoir un (ou plusieurs) enfant(s).
    Si on continue sur ce rythme là il faudra attendre d'être à la retraite pour avoir enfin le droit d'envisager de fonder une famille !
    Je suis sans doute utopiste mais je trouve ça dommage que les entreprises pensent uniquement à leur rendement et à leurs actionnaires sans se préoccuper de la qualité de vie de leurs salariés...
     
    Lamina, loxlady, Bleue_ et 5 autres ont BigUpé ce message.
  3. bat-momo

    bat-momo
    Expand Collapse

    Je trouve ça un peu dangereux, comme proposition... ça commence par "on laisse aux femmes le choix d'avoir un enfant plus tard", mais est-ce qu'elles auront le choix? Les femmes qui choisissent de faire un enfant à 30 ans, comment seront-elles regardées? Comme les femmes auront le choix d'attendre plus tard pour avoir leur enfant, j'ai peur qu'elles soient harcelées voire renvoyées pour vouloir faire un enfant à 30 ans... Pour moi, les entreprises n'ont pas à se mêler de ça... En soit, c'est chouette de se dire qu'on pourra avoir un enfant à 45 ans, mais... une grossesse, c'est éprouvant, et élever un enfant, c'est très fatiguant, donc je ne sais pas si c'est très judicieux comme choix. En plus, ça fait qu'on doit gérer la crise d'ado à 60 ans... Je ne dis pas que c'est impossible, mais ça doit pas être évident. Je pense qu'à 30 ans, il est plus facile d'avoir l'énergie de cumuler emploi et bébé. Et comme il est mentionné dans l'article: et les pères dans tout ça? Eux aussi sont censés s'occuper de leurs enfants! On ne parle jamais de cumul enfant/travail chez les hommes... Quand j'étais petite, c'était mon père qui me conduisait à l'école, et c'est lui qui modulait son emploi du temps pour venir me chercher au centre-aéré... Donc c'est possible, oui, les hommes peuvent s'occuper de leurs enfants! Et donc, le soucis enfant/travail devrait concerner les hommes aussi!

    En ce qui me concerne, je compte avoir des enfants vers 30 ans, un âge on ne peut plus commun, mais qui me permettra, je pense, d'avoir une situation plus ou moins stable (vu ce que l'avenir nous réserve en matière de stabilité, il ne vaut mieux pas trop s'avancer là-dessus) mais d'être assez jeune pour avoir l'énergie de supporter une grossesse et de gérer travail/enfant. Après, je ne suis pas contre du tout, hein! Les gens font ce qu'ils veulent. Ce qui me dérange vraiment ici, c'est que c'est financé par les entreprises, qui s’immiscent donc dans la vie privée de leurs employées. Cela ne les concerne pas, et j'ai peur qu'ils finissent par un peu "imposer" cette décision qui devrait rester un choix très personnel!
     
    loxlady, Breizh, katnissvsw et 2 autres ont BigUpé ce message.
  4. Coronille

    Coronille
    Expand Collapse
    Parfois, l'herbe est plus verte chez toi, j't'assure.

    Assimiler la grossesse et le fait d'être mère (du coup c'est même pas être parent, car les femmes seulement sont concernées), à une perte de temps.
    Ok.
    Créons des couveuses aussi, à la Kyle XY, et offrons des nounous/baby sitter à nos salariées ! Ben oui !
    Sinon plus sérieusement, il y a un nombre effarant de gosses, la majorité jeunes ados, non adoptés. 40 ans, un gosse de 13 ans, ça peut être pas mal.
     
    Madame_Casse-Pieds, Bleue_, Clemence Bodoc et 5 autres ont BigUpé ce message.
  5. ZoeCameleon

    ZoeCameleon
    Expand Collapse

    Quand j'ai lu le titre, je suis partie dans une espèce de rire nerveux sans trop savoir quoi penser.
    Quand j'ai cliqué sur le lien, je tirais une mou dubitative des plus marquées.
    Maintenant que j'ai lu l'article ... je suis à la fois perplexe et dérangée.

    Oui, permettre aux femmes de repousser leur grossesse peut être avantageux, si elles l'ont choisi sans pression et qu'elles ont une bonne raison de profiter de leur vie sans enfants encore quelques années. Mais (du point de vue de la femme uniquement), ça me semble un concept vraiment rebutant : déjà que le monde de l'entreprise te faisait chier, plus ou moins volontairement, à cause de ton utérus potentiellement fertile, alors si en plus on ajoute la pression de ceux qui veulent que tu repousses ta grossesse, et toutes les contraintes personnelles et physiques, je ne peux que m'en sentir mal ... Physiquement, on le sait, les grossesses tardives, c'est pas toujours folichon, en tout cas moins que les autres grossesses. Et puis avec l'âge, tu acquiers aussi une autre expérience, un autre mode de vie qui ne correspond plus forcément à ton envie d'avoir des enfants. Si tu as envie de fonder une famille avec quelqu'un (peu importe qui c'est), est-ce que tu as envie de repousser ça à dans dix ans ? J'en doute : dix ans c'est long, dix ans c'est un couple qui a beaucoup changé (s'il est encore couple) tant dans ses relations que dans ses projets/ambitions, dix ans c'est une carrière qui a évolué (en tout cas c'est le but de la mesure) et personne ne te dit que dix ans plus tard tu auras plus la possibilité de t'éclipser pour avoir des enfants, dix ans c'est un monde différent pendant lequel tu as attendu tes enfants. Je ne vois pas comment je pourrais bien le vivre ...
    Évidemment je respecte parfaitement celles qui pourraient envisager cette "solution", s'en réjouir ; mais j'y vois tellement de complications que ça me semble quand même difficile. Parce qu'indépendamment de la femme et de ses souhaits, il y a tout un monde, celui de l'entreprise, qui sera basé sur cette idée que les femmes ont des enfants quand ça arrange leurs supérieurs, et donc indirectement qu'elles perdent des libertés sur leur corps et leur désir d'enfants au profit de leur boîte. Déjà que la situation actuelle ne me satisfait pas à ce propos, alors si en plus les boss commencent à disposer d'un droit sur le corps de leurs employées (sous la forme de pression et de persuasion avec "solutions" gratuites à la clé), j'en vomis de répulsion.

    Et puis comme ça a été mentionné, cette proposition ne résout en rien le problème des inégalités : oui c'est la femme qui accouche, mais ça ne doit pas forcément être à elle de sacrifier sa carrière pour ses enfants. De nos jours le schéma familial évolue, et quand père et mère il y a, le père tend de plus en plus à prendre part à cette partie de la vie de famille. En France, le congé paternel a été instauré (et évolue, mais là n'est pas le sujet) ; mais globalement, l'idée reste quand même que les femmes coupent les ponts avec l'entreprise le temps de foutre leurs mioches à l'école alors que pendant ce temps les hommes polissent les boutons de leurs manchettes. Cette situation n'est pas normale, et la congélation des ovocytes, plutôt que de tenter de l'améliorer, ne fait qu'enfoncer les clous un peu plus loin.

    Non vraiment, cette idée ne me convient pas, mais alors pas du tout !
     
    loxlady, KrissdeValnor, celeberyn et 10 autres ont BigUpé ce message.
  6. Dovara

    Dovara
    Expand Collapse
    Cela fait depuis 1998 que Jessie commande James et Miaouss. Girl power.

    Les américains nous envient nos congés maternités et lorsque j'ai raconté qu'en France, les congés paternités arrivaient, ils trouvaient cela génial et cela se comprend.
    Je suis personnellement contre congeler ses ovocytes (pas en règle général, uniquement quand c'est proposé par des entreprises). Déjà, comme dit dans l'article, les entreprises n'ont pas à immiscer dans cette affaire plus que personnelle et oublient encore une fois qu'un enfant se fait le plus souvent à deux. Et que se passe-t-il si la congélation des ovocytes échouent ou qu'ils n'y a pas grossesse ensuite ? La faute à pas de bol ?
    Le monde de l'entreprise mangent de plus en plus la vie personnelle et je ne pense pas que cela soit une bonne chose.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    #6 Dovara, 17 octobre 2014
    Dernière édition: 17 octobre 2014
  7. Pseudo-Original

    Pseudo-Original
    Expand Collapse
    Flaubertite aiguë. Rendez-vous à onze heures à la cathédrale.

    Je ne sais pas... Est-ce qu'avoir un enfant à plus de quarante ans, c'est une si bonne idée que ça ?
    Après j'ai peur que des pressions soient exercées sur celles qui prennent leur congé pendant la période 28-35 ans, par exemple ; ça pourrait être aussi un moyen de pression, de chantage sur les employées ("tu vas faire ce que je te dis, sinon je décongèle tes œufs !")...
    Bref je ne sais pas trop quoi en penser :confused:
     
    mickaïl a BigUpé ce message
  8. bat-momo

    bat-momo
    Expand Collapse

    @Dovara Par vous, je ne savais pas trop à qui tu parlais, mais comme j'ai évoqué le cas de grossesses tardives, je vais te répondre quand même.
    Je suis d'accord, les femmes qui veulent des enfants à 40 ans, si elles le veulent, tant mieux pour elles! Mais par contre, je voulais juste préciser qu'il y a certains inconvénients non-négligeables à avoir une grossesse tardive, qu'il faut prendre en compte. Ce n'est absolument pas le mal absolu. Ces inconvénients, si elles choisissent de vivre avec, c'est comme elles veulent, et ça m'énerve aussi, ces gens qui les jugent... En fait, en gros, le sens de mon message, à la base, c'était: chacun ses fesses, les entreprises n'ont pas à s'en mêler. Et du coup, les autres n'ont pas non plus à juger d'autres personnes sur leurs choix.
     
    katnissvsw, Pseudo-Original et Dovara ont BigUpé ce message.
  9. Biscottine

    Biscottine
    Expand Collapse
    ET HOP !

    Personnellement, si ma situation le permettra je préférerais avoir un enfant entre 25 et 30 ans, mais si une femme veut avoir un bébé plus tard pour vivre sa carrière à fond sans avoir à s'absenter pendant la grossesse, la congélation de ses ovocytes est une solution, mais c'est SON choix. Ce qui est dérangeant dans l'histoire, États-Unis ou pas États-Unis, c'est que visiblement l'entreprise vient fourrer son nez dans l'utérus de ses employées ce qui ne la regarde absolument pas en principe, c'est un immense pas en arrière pour les femmes que de voir qu'encore aujourd'hui on doit choisir entre carrière professionnelle et maternité, et ça c'est très choquant...
    Apparemment pour faire un bébé on est rarement seule même si ça peut arriver, donc où sont les pères ? Car c'est aussi un pas en arrière pour eux, puisque visiblement personne ne se soucis de leur potentielle paternité....
    Je serais la première à vous dire que pour moi les pères sont inutiles et non pas leur place selon moi dans l'éducation des enfants, mais il faut quand même souligner le fait que j'ai été élevée comme ça, père absent puis beau-père complètement désengagé dans l'éducation et dans les tâches ménagères et enfin pour parfaire le tableau mère au foyer au petit soin pour toute la famille... Mais ce schéma, il faut que ça cesse, déjà parce que les femmes méritent de s'épanouir dans le domaine qu'elle souhaite, mère au foyer/ travail à mi-temps devrait être un choix pas une fatalité... Puis parce que oui les hommes méritent d'être reconnus comme compétents au sein du foyer, d'être des pères à plein temps si ils le souhaitent. Je ne connais pas très bien le rôle de "papa" mais je remarque que de plus en plus d'hommes sont prêts à assumer ce rôle et aussi qu'ils ont besoin de reconnaissance par rapport à leur paternité...
     
    #9 Biscottine, 17 octobre 2014
    Dernière édition: 18 octobre 2014
    Songi songi, Charlie Zola, ZoeCameleon et 2 autres ont BigUpé ce message.
  10. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    Je trouve ça odieux personnellement. :neutral: Le fait que l'entreprise s'immisce de cette façon dans la vie privée de ses employés, je sais pas, ça me fait penser à de la science-fiction et je me demande bien jusqu'où ça peut aller. (:halp: :ninja:)

    Sinon l'article et les commentaires disent déjà l'essentiel, je vais pas répéter.

    Mais où va le monde sérieux. :eh:
     
    Songi songi et Bleue_ ont BigUpé.
  11. Pseudo-Original

    Pseudo-Original
    Expand Collapse
    Flaubertite aiguë. Rendez-vous à onze heures à la cathédrale.

    C'est vrai, ça fait un peu penser au Meilleur des Mondes !
     
    Pinceau_ a BigUpé ce message
  12. Bouh

    Bouh
    Expand Collapse
    Think like a boss, act like a lady.

    J'ai vu cette information dans l'émission "le grand 8" , il y a quelques jours , sur D8 donc. Je suis tombée dessus complètement par hasard. C'est une émission animée uniquement par des femmes, et à ma plus grande surprise elles étaient presque toutes ravies.

    Personnellement derrière mon écran ça m'a 1) dégouté puis 2) profondément choqué. Enfin, j'veux dire WTF? Depuis quand les entreprises et les patrons doivent s'imposer autant dans notre vie ? (et certes, le choix est laissé aux femmes, mais comme certaines j'ai bien peur qu'une pression se mette en place).
    Dans quelques années les entreprises mettront des caméras chez nous pour vérifier si on fornique pas trop , pour ne pas qu'on tombe enceinte. Ok c'est gros , mais ça me fait vraiment peur.

    J'ai peur que beaucoup de personnes (et de femmes, car ce sont les premières concernées) soient aveuglées par la technologie et ne prennent pas conscience que si les entreprises font ça, c'est dans LEUR propre intérêt. Je suis contre le fait de privilégier sa vie professionnelle QUAND on veut des enfants, alors imaginez la fille qui se donne corps et âme dans son job, et qui à 40 ans se rend compte que ses ovocytes ne sont pas viables , même congelés?

    En fait, quand j'ai allumé ma télé, j'ai d'abord cru que c'était un canular sur internet. En fait non , et c'est ça qui est grave.
     
    ZoeCameleon a BigUpé ce message
Chargement...