Data Gueule dissèque l'industrie de la viande et ses conséquences pour la planète

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 19 janvier 2016.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. clochettte

    clochettte
    Expand Collapse

    Merci pour l'article qui est très intéressant. Je suis d'accord que les pouvoirs et responsables politiques doivent à un moment prendre leur responsabilité, il ne faudrait cependant pas deresponsabiliser les citoyens. Je considère que c'est aussi à chacun d'agir pour limiter son impact sur notre terre. La difficulté est d'entrer en dialogue ou discuter sans que les gens ne se braquent.
     
    Calleigh., L'océan de la vie, Lis et 5 autres ont BigUpé ce message.
  3. Tracks.

    Tracks.
    Expand Collapse
    Holy Crap

    Poke @Candice452 qui a posté la vidéo sur le fofo hier :top:
     
    Lis, MilanKey et Candice452 ont BigUpé ce message.
  4. Sherling

    Sherling
    Expand Collapse

    J'avais vu cette vidéo sur le facebook d'une connaissance
    Le principal problème n'est pas spécialement de manger de la viande mais la généralisation des standard d'élevage pourris. Mais là encore, certaines personnes veulent de la viande à bas prix. La viande de qualité reste chère, c'est vrai (mais c'est tellement meilleur). Les alternatives végétales à la viande le sont aussi parfois (pour le tofu et le seitan, je trouve cela relativement cher tout de même... après c'est peut-être le magasin bio où j'ai été, je ne suis pas une habituée du bio, je le dis).
    J'avais vu un reportage désastreux sur l'élevage de volaille industrielles avec des éleveurs qui achètent les médicaments en Espagne car trop limité en France, avec une centaine de poules au m² et qu'on les ramasse à la pelleteuse (tellement ignoble) et ça me fait penser à ça...
    C'est combattre ce genre de dérives et ces élevages de masse qu'il faut, pas forcément les carnivores et je ne supporte pas qu'on essaie de me culpabiliser parce que je mange de la viande.(ce qui n'est pas le cas de l'article mais j'ai déjà subi ce genre de chose par des végétariens très virulents... là encore je ne généralise pas, y a des végétaliens qui sont très sympas)

    (ou peut-être essaie t'on de limiter la population humaine en leur faisant bouffer de la merde... nous sommes trop nombreux après tout...)
     
    Nastja, Mimiwako, lafillelabas et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  5. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Merci pour ton commentaire, vraiment. :fleur: Depuis le début de ma sensibilisation à ces questions, je n'arrivais pas à comprendre pourquoi tant de gens étaient sur la défensive dès qu'on aborde le sujet, de près ou de loin. Et puis j'ai compris : c'est pas tant les végéta*ien•nes qui « culpabilisent » (on n'est vrrraiment pas assez nombreux pour aller culpabiliser tous les carnistes, lol :yawn: ), c'est en fait la ligne de défense ("selling point") numéro 1 de l'industrie et des décideurs politiques : « on vous donne ce que vous voulez manger ! » ; « ah, mais on peut pas produire de la viande de qualité pour tout le monde, et comme tout le monde en veut, bah on privilégie la quantité, vous comprenez ».

    Non. Vous ne nous donnez pas le choix. Vous nous vendez la quantité, on vous demande la qualité, quitte à réduire considérablement la quantité. Leur réponse est non, en témoignent les refus catégoriques ne serait-ce que d'aborder la question des menus végétariens. Et c'est ça qui culpabilise le +, je trouve : le fait qu'on te vende que c'est toi qui choisis ce que tu consommes, alors que pas du tout !

    Culpabiliser les consommateurs n'a aucun sens pour moi : vous n'avez pas de pouvoir décisionnaire, vous ne changerez rien. (Si vous devenez végétalien•nes, vous améliorerez certainement votre santé, mais alors là franchement ça vous regarde, je suis pas votre mère :cretin: Si j'avais du temps à investir à faire la morale aux gens, je commencerais par les fumeurs et ceux qui baisent sans capote avant de m'attaquer aux mangeurs de saucisse :cretin: )

    Si j'ai un but, c'est plutôt celui de responsabiliser les consommateurs (et je m'inclus dedans, bien entendu). Soyons exigent•es, refusons de consommer des produits dont nous ignorons le contenu et les impacts sur notre santé, celles des populations touchées par sa production, et sur l'environnement à long terme. Obligeons les pouvoirs publics et les industriels à agir en conséquence, en prenant leurs responsabilités dans ce processus. Je pense que ça passera aussi par revoir ses propres choix de consommation, mais à l'impossible, nul n'est tenu : personnellement, j'ai dû attendre d'avoir un travail sans cantine d'entreprise, un salaire et mon propre appart pour pouvoir devenir vraiment végétalienne, et c'est bien ce que je voulais dénoncer avec cet article : qu'on nous donne le choix de pouvoir consommer autrement, je suis prête à parier que nous serons nombreux•ses à revoir nos menus ;) (sans avoir à se revendiquer d'un régime comme on se revendique d'une idéologie ou d'un parti politique).
     
    Anandryne, Nil, Nomade_ et 17 autres ont BigUpé ce message.
  6. Lunafey

    Lunafey
    Expand Collapse
    Une communauté qui empêche le dialogue, les points de vues alternatifs et la critique est une communauté malade.

    @Clemence Bodoc Tu voudrais pas mettre le trailer vostfr de Cowspiracy à la place du trailer officiel ? Histoire que ça soit accessible aux personnes qui ne parle pas ou pas bien anglais :fleur:
    C'est ce lien :
     
    Growing Entish, Calleigh., AprilMayJune et 7 autres ont BigUpé ce message.
  7. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    J'ai rajouté un lien vers cette version VOSTFR, mais je préfère toujours linker le trailer officiel, publié sur la chaîne officielle : c'est pour augmenter en priorité leur nombre de vues, et renvoyer les gens vers les infos ajoutées sous leur vidéo ;)
     
    AprilMayJune, L'océan de la vie, Lis et 2 autres ont BigUpé ce message.
  8. Kleiner Apfel

    Kleiner Apfel
    Expand Collapse

    @Sherling Je suis totalement d'accord avec toi ! La solution n'est pas d'arrêter de manger de la viande, mais de diminuer sa consommation, qui est largement excessive, et d'arrêter tous ces élevages industriels !

    Il y'a énormément d'alternatives qui existent en élevage (qui sont forcément écrasés par l'élevage intensif), qui valorisent les écosystèmes. Tout dépend du contexte, certains types d'élevage sont plutot agroécologiques, adaptés au contexte local, intégrés à des pratiques durables qui existent depuis des siècles. Je pense par exemple aux troupeaux de moutons des Cévennes, qui, grâce à leur pâturage, entretiennent la biodiversité des plaines (sans ce pâturage, les graminées prendraient le dessus sur les autres plantes, on aurait des prairies très pauvres en biodiversité).
    Ailleurs dans le monde, des agriculteurs dépendent totalement de leurs troupeaux ! Par exemple au Sahel, où le sol est très pauvre, le fumier fourni est totalement indispensable ! Certains systèmes de culture ne fonctionnent pas sans l'élevage qui leur est associé. Encore une fois, il faut voir ça dans une démarche durable ! Il est possible d'arriver à des exploitations à bilan énergie positif (donc qui produisent plus d'énergie qu'elles n'en consomment) et à bilan gaz à effet de serre négatif (donc captent des gaz à effet de serre au lieu d'en rejeter).

    Donc voila, tout ça pour dire qu'il ne faut pas être extrême (ce qui n'est pas le cas de l'article :)) , il faut replacer les choses dans leur contexte, ne pas diaboliser l'élevage ! En gros, mangez moins de viande (beaucoup moins), de produits laitiers, d'oeufs, et quand vous en mangez, choisissez bien d'où ces produits viennent :top:

    EDIT: Ok j'ai écrit de façon un peu trop extrême peut etre; je nuance ma 2e phrase, pour dire que la solution n'est PAS FORCEMENT d'arrêter de manger de la viande; mais je respecte totalement ceux qui le font, et je pense que d'une manière générale, les végétariens ne devraient pas être considérés comme "hors normes", et que le choix de manger de la viande ou non devrait être partout. Voila :fleur:
     
    #8 Kleiner Apfel, 19 janvier 2016
    Dernière édition: 20 janvier 2016
    Balsamique, Mimiwako, Mouwa et 8 autres ont BigUpé ce message.
  9. L0utrage

    L0utrage
    Expand Collapse
    N’obéir à personne est bien plus jouissif que de commander au monde.


    Parce que parce que ( personnellement ) mon fil d'actualité ressemble beaucoup à mangeurs de viandes = meurtriers. Et en parallèle ces personnes nourrissent leurs animaux avec de la viande transformée/plein de saloperies. Et qu'en tant que personne qui mange de la viande bah ui à un moment tu te sens agressée, parce que la personne ne veut pas parler, elle veut juste que tu réalise à quel point t'es un monstre.
    Et je rejoins @Camicamica ça fait du BIEN de sentir que non seulement on peut avoir des réelles données ( claires ) mais en plus on peut en discuter ( c'est merveilleux ) sans qu'il y ai derrière une tentative de culpabilisation/chantage...
    Je ne comprends pas toujours toutes les infos dans les articles que je tente de lire, et voilà, entendre que sans me priver je peux aussi préserver ma planète en réduisant ma consommation, et en consommant mieux BAH CA FAIT DU BIEN :d merci encore pour la largesse d'esprit !
     
    LilyEm et lafillelabas ont BigUpé.
  10. Eclise

    Eclise
    Expand Collapse
    so let us not talk falsely now, the hour's getting late

    @Kleiner Apfel l'extrêmisme, c'est aussi une question de point de vue. Ayant été une grosse mangeuse de viande jusqu'à encore quelques années, je comprends très bien qu'on puisse voir les végétariens ou les végans comme des extrêmistes. Mais maintenant, quand je suis au super marché, et que je regarde ce qu'achète les gens autour de moi, et que dans leur caddie je peine à trouver 1 aliment qui ne soit pas issu des animaux, je me dit que la "norme" est un extrême inverse. Quand dans les repas de famille ou dans les cartes des restaurants, je peine à trouver 1 plat qui ne contienne pas de produit animal, je trouve ça tout aussi extrême. Parce qu'il ne faut pas oublier qu'industrie laitière et industrie de la viande sont étroitement liées, dans une logique économique et de production imbattable, où rien n'est perdu et tout est "produit".

    Après chacun-e fait comme il/elle peut, il/elle veut pour améliorer notre monde. Moi par exemple, pour la planète, je pourrais faire plus attention à où sont fabriqués mes vêtements. Je ne le fais pas encore. Certain-e-s militent dans des assos, d'autres mettent en place des élevages ou des exploitations agricoles écolos qui cessent de détruire les sols et atténuent la violence faite aux animaux.

    Ça reste personnel, mais la demi-mesure sur le végétarisme n'a jamais fonctionné pour moi. Bien sûr, je suis passée par des phases où j'ai fait plus attention à l'origine des produits, où j'ai essayé d'acheter plutôt bio, mais il faut bien le dire, quand on vit en ville, ou même à la campagne, il n'est pas toujours évident de trouver le/la petit-e producteurice qui fait les choses bien, qui a un bilan écologique positif, etc. D'autant que pour bien faire, il faudrait acheter fromage, lait et viande auprès de cet-te petit-e producteurice. Et donc on en revient forcément à consommer des produits issus des grandes chaînes de production dont parle Clémence dans son article. Ça a été bien plus facile (pour moi) de chercher des alternatives végétales (que ça soit du point de vue nutritionnel comme du point de vue du plaisir de manger ou du goût) à tous les produits animaux que je consommais, que d'être dans cette demi-mesure. Attention, je ne dis pas qu'être végan est à la portée de tout le monde, tant niveau budget, que temps à consacrer à la cuisine, mais que pour moi la demi-mesure n'a pas fonctionné.

    Tout ça pour dire que je pense qu'être végan est tout sauf extrême, qu'il s'agisse du point de vue de la santé ou du plaisir de manger, et que, dans notre contexte français, l'industrie agro-alimentaire fait malheureusement bien plus de mal que de bien, et les exploitants agricoles se retrouvent d'ailleurs tout autant pris au piège de ce système, entre les grands groupes qui leur vendent les semences et les pesticides qui vont avec (et qui détruisent les sols pour que rien d'autre ne puisse pousser que leurs semences), le prix du pétrole, la course au prix des grandes surfaces, etc.

    @L0utrage tu fréquentes de mauvais végans ;)
     
    Lilou la licorne, Growing Entish, Calleigh. et 22 autres ont BigUpé ce message.
  11. lafeemandarine

    lafeemandarine
    Expand Collapse
    Y'en a pour trois pages...

    Ce qui serait bien (avis perso), ce serait qu'on puisse avoir le choix: au moins un plat végéta*ien dans toutes les cantines, au moins une option végéta*ienne dans tous les restaurants... ça donnerait envie aux gens d'essayer, de manger plus de légumes et pourquoi pas d'arrêter complètement la viande.

    Je me souviens d'avoir passé mes vacances dans un lieu où le canard (foie gras, confit...) était le plat régional. Dans la rue des touristes, je me suis amusée à compter les restos qui proposaient au moins un truc végétarien. Bilan: 0. C'est si compliqué que ça de proposer, mettons, un gratin de patates aux fines herbes et à l'huile d'olive aux gens qui ne mangent pas de canard? :facepalm:

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Bon, j'arrête de faire ma donneuse de leçons. :red:
     
    #11 lafeemandarine, 19 janvier 2016
    Dernière édition: 24 janvier 2016
    Growing Entish, Calleigh., Kiha et 16 autres ont BigUpé ce message.
  12. Lespoulescestcool

    Lespoulescestcool
    Expand Collapse

    C'est un article intéressant, assez léger sur certains points... (à moins de manger de l'herbe, de l'ensilage de maïs ou de la pulpe de betterave, non un humain ne mange pas la même chose qu'une vache, ce qui est écrit dans l'article XD merci j'ai bien ri).
    Pareil, le coup de "on ne profite que de 5% des protéines que les vaches mangent" : oui c'est normal on mange leur muscle pas leur contenu intestinal ... Ca fait un peu "matraquage de chiffres" pour assommer le spectateur, je ne suis pas fan, pour moi ça décrédibilise le reste (il y a sans doute des choses vraies, les sources on ne les a pas toutes mais bon, ça reste une vidéo grand public je suppose).
    La critique des abattoirs : c'est pas toujours le pied mais au moins la viande est contrôlée (exemple : des parasites hépatiques que les vaches peuvent avoir en étant au pâturage), pareil je pense que celui qui a fait cette vidéo (et 99% des lecteurs de ce site) n'ont jamais visité un abattoir.
    Les caillebotis : si vous faites le test, les animaux préfèrent ça car la litière, ça gratte et ça reste humide (porcs et canards produisent des déjections très humides, pas comme les vaches par exemple).

    Bref, il y a encore plein de choses qui m'ont faite tiquer, même si bien sûr on comprend le message global ;) J'essaie moi aussi de réduire ma consommation de viande (avant pour moi impossible de faire un repas sans car cela n'aurait pas été équilibré ^^).
    Ca m'a juste l'air d'être écrit par un bon citadin qui n'a jamais mis les pieds dans un élevage!

    Pour finir, je vous rassure : les animaux ne sont pas "gavés aux antibiotiques" en Europe (aux Etats Unis les antibios dans l'aliment sont malheureusement encore autorisés), il y a de nombreuses manières de mesurer l'administration antibio et le tonnage est la pire d'entre elle car peu interprétable...(si vous voulez vous renseigner faites un tour sur le site de l'ANSES).
    Je vous laisse méditer sur le plan "Ecoantibio 2017" qui par exemple n'est pas vraiment relayé ici!

    Après si on attendait seulement de cet article une prise de conscience, je pense qu'il fait son office.
     
    Mouwa et Joanna29 ont BigUpé.
Chargement...