Facebook, MySpace etc aggravent la dépression des adolescentes

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Fab, le 4 février 2009.

  1. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Vu sur infos-du-net.com



    Qu'en pensez-vous ? Positif ou négatif pour vous, l'internet, le partage et la "communication" ?
     
  2. Búho

    Búho
    Expand Collapse
    Bioaddict & Hyperactive.

    Je pense que c'est positif quand on sait doser.
    Apres si on y passe ses journée et qu'on ne peu plus s'en passer ça peu devenir tres tres negatif !
     
  3. DolceVita

    DolceVita
    Expand Collapse
    home sweet home

    J'suis d'accord. Faut savoir doser ce qu'on livre de nous-même sur ce genre de sites. Mais sinon j'pense pas que ce soit un danger. Et puis c'était devenu inévitable...
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    A 30 ans non plus :d.

    Et j'avoue ne pas comprendre non plus le rapport entre les réseaux de ce type et la dépression des adolescentes. Enfin on sait tous que l'adolescence est une période plus ou moins difficile. Donc je ne vois pas ce que ces réseaux viennent faire là-dedans...
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Tiens, pourquoi ça serait plus utile à 20 ans qu'à 13 ans?? :smile:
     
  6. Moossye

    Moossye
    Expand Collapse
    Vieux Meuble de Mmz.com

    Mué, tout dépend de ce que chacun en fait...

    J'ai du mal à imaginer que quelqu'un peut se comporter de deux manières différentes, selon qu'il se trouve sur le web ou dans la vrai vie...
    Donc je serai plutôt du genre à penser que, virtuel ou réel, c'est la même chose, tout dépend du caractère de chacun.
    A la rigueur, ce surplus de communication, et le fait d'exhiber autant ses problèmes a peut être permis de faire la lumière dessus, là où, dans le réel, on partage ses problèmes avec un petit groupe d'amis sans que le net entier puisse y avoir accès.

    Bref, le net donne surement plus facilement accès à la détresse des autres mais je ne pense pas qu'il la provoque.
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Maintenant à 13 ans c'est aux parents d'expliquer la "bonne conduite" à avoir sur le net et les risques si on ne fait pas suffisamment attention, d'autant plus qu'ils n'ont aujourd'hui plus l'excuse d'être dépassés par les technologies, il y a des campagnes de pubs (pas forcément bonnes certes) et des sites donnant toutes les informations.
     
  8. Lolli

    Lolli
    Expand Collapse

    Donner accès a la détresse des autres c'est risquer d'augmenter la détresse de la personne, une sorte de détresse communautaire, c'est comme ça que je le vois. Quand on voit plein de gens malheureux autour de soi ça donne pas forcément la pêche quoi :)

    Une manière de plus de se tirer mutuellement vers le bas, de se complaire dans un malaise etc etc

    ça fait très cliché tout ça, mais je pense que c'est pas tout a fait faux non plus.
    après reste a savoir si en effet a 13 ans on est capable de produire la réserve et le recul nécessaire a la gestion d'un flux d'émotion aussi grand

    je m'arrête avant que ça prenne une trop grande dimension psychologique^^
     
  9. Possession

    Possession
    Expand Collapse
    Mélange instable

    • Il y a beaucoup de choses quand même qui rentrent en compte : l'âge, le passé, le contexte au niveau de la famille et des amis, la façon dont la personne se sent avec elle-même etc...
    • Personnellement, je trouve qu'internet ne nuit pas dès l'instant où il a un but utilitaire ou alors un besoin de se détendre un petit peu.
    • Après, il faut savoir doser et rester raisonnable.
     
  10. Sackgirl-16

    Sackgirl-16
    Expand Collapse
    ras

    En effet, ça dépend des cas, il ne faut pas penser directement que MSN, facebook ou autre rendront forcément dépressif si on est une fille de 13 ans...
    Néanmoins je veux bien croire que ce type de nouvelle communication peut aggraver ou déclencher un mal être qui serait déjà là...

    Mon avis sur la question : "Trop de communication, tue la communication". Des fois on communique même plus avec les gens, mais on connais leurs vies juste en regardant leurs pseudo sur msn ou leurs photos sur facebook, même plus besoin de leur demander comment ça va ou t'as fait quoi ce weekend, tu le sais déjà !

    Bref je critique, mais ce que je dis c'est du vécu....! :neutral:
     
  11. Mona.

    Mona.
    Expand Collapse

    Je venais dire ça aussi, je trouve qu'il y a un peu un amalgame là.Je vois pas le rapport, non plus.C'est tout d'abord une question d'utilisation, et non d'outil.

    Pour rejoindre Winter River, je trouve inquiétant l'usage de facebook à 13 ans où pour certains, ça devient clairement un moyen d'exposer leur statut de gens cool qui ont plein d'amis.Je trouve ça grave, dans la mesure, où comme le dit Artefact., vois la gueule de la société dans 20 ans avec des gens élévés de la sorte.
    Mais après, c'est vrai que le rapport établi entre la depression et ces moyens de communications, me laisse un peu perplexe.
     
  12. ulyssa

    ulyssa
    Expand Collapse
    Sportive avant tout

    Positif et négatif. Parce que ne pas communiquer non plus c'est nuisible. Mais, c'est vrai que sur internet on peut tomber sur toute sorte de personne qui peuvent donner n'importe quel conseil. Ce qui serait mieux pour les adolescentes c'est de discuter face à face avec des personnes en qui elles ont confiance: la famille, les ami(e)s.
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. Awdrey
    Réponses :
    0
    Affichages:
    245
  2. mamzel-bulle
    Réponses :
    316
    Affichages:
    30712
  3. Julie.
    Réponses :
    108
    Affichages:
    6607
  4. Prude
    Réponses :
    18
    Affichages:
    1515
  5. Milk
    Réponses :
    17
    Affichages:
    5582