Gaspillage alimentaire : un carnage !

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Denis, le 7 décembre 2012.

  1. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Crise ou pas crise, les mauvaises habitudes ont la vie dure. En moyenne, chaque Français jette près de trente kilos de nourriture par an dont sept composés d’aliments encore sous emballage.

    Pour une famille de quatre personne, le coût moyen de ce gaspillage s'élève annuellement à 400 euros !

    Si on ajoute à cela les pertes engendrées par l'industrie agro-alimentaire et par les circuits de distribution, l'addition s'élève à 150 kilos de nourritures gaspillés par an et par personne. Un carnage.

    A l'échelle de la planète, un rapport de de la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) daté de 2011 révèle qu’un tiers des aliments produits dans le monde est perdu ou gaspillé.

    Comme le dit Guillaume Garot, ministre délégué à l’Agro-alimentaire, "c'est un enjeu éthique de lutter contre la société de surconsommation, au moment où tant d’hommes sur la planète crèvent de faim ou sont dépendants de l’aide alimentaire". Il proposera en juin 2013 un "pacte national" destiné à réduire de moitié cette gabegie d’ici 2025.

    Et toi madmoiZelle, es-tu sensible à cette question ? Parviens-tu à limiter ton gaspillage ? Comment ?
     
  2. Albany

    Albany
    Expand Collapse
    Mrs Gordon-Levitt

    Elevée par une mère extrêmement pointilleuse sur ce genre de sujets, j'ai appris à ne prendre dans mon assiette qu'en fonction de mon appétit. Elle me faisait même la guerre contre le petit grain de riz tombé sur la table. Dans le frigo, rien ne se perd, tout se transforme, c'est la reine des restes !

    Par contre, j'ai un peu plus de mal quand j'habite toute seule pour évaluer ma consommation sur une semaine. Il peut arriver que j'achète un peu trop ou que je ne mange rien cette semaine là. Du coup, j'ai dû jeter plusieurs fois des produits (chose qui aurait pu être évités pour certains si j'avais eu un congélateur).

    Donc voilà, j'essaye de faire attention mais si je jette ce sont des produits déjà entamés (que celle qui n'a jamais laisse un tupperware au fond du frigo en l'oubliant totalement me jette la première conserve).

    Par contre, je sortais horrifiée de mon self aux Etats-Unis, les gens jetaient purement et simplement le contenu de leurs assiettes souvent pleines (puisqu'ils pouvaient se resservir à volonté). Dans les restaurants d'entreprise où j'ai pu manger, la tendance est moindre mais quand même forte... :erf:
     
  3. Kirkja

    Kirkja
    Expand Collapse
    Apprivoisement du soi. 

    Je déteste tellement jeter de la nourriture. :goth: La semaine dernière je n'ai pas réussi à finir le plat que je m'étais préparé (trop épicé :yawn:) et j'ai vraiment réfléchi pendant 10 minutes "est-ce que je le jete ou pas ?" haha.

    J'achète aussi peu de frais pour ne pas avoir à le jeter. Comme je bois très peu de lait, j'en achète quasiment jamais (sinon je ne finis pas la brique/bouteille :facepalm:), et j'hésite aussi souvent à acheter des légumes du coup... et quand je le fais, je mange pendant 3-4 jours le même légume (genre là j'ai acheté 1kg de carottes donc c'est carottes carottes carottes) haha. Enfin mon frigo est pas franchement plein (voire pas du tout).

    Quand j'hésite entre 2 produits (genre 2 briques de yaourt), je choisis celle qui a la date de consommation la plus tardive pour être sûre d'avoir le temps de finir le produit. Même si bon, ça ne m'effraie pas non plus de dépasser de quelques jours une date de consommation.

    Et en général, je me prépare toujours à manger selon une priorité : manger le plus "urgent" (la chose qui va être périmée rapidement) en premier. Genre si j'ai le choix entre une salade qui "périme" le lendemain ou des pâtes, je choisis la salade.

    Donc au final je jette très peu de choses. :happy: Par contre, je me suis rendue compte, et spécialement chez mes parents, que les sauces étaient rapidement périmées et pas souvent consommées (des fois on retrouve des sauces périmées de 2-3 ans dans le frigo haha :shifty:) alors c'est aussi pour ça que j'achète peu de sauces. Même la crème fraîche, je m'autorise pas souvent à en acheter car quand on est seul, c'est difficile de la "finir" à temps je trouve :erf: (à part si on l'utilise dans une recette de cuisine).

    Et je fais mes courses tous les 10 jours en moyenne et je fais vraiment les fonds de placard/frigo avant de retourner faire les courses haha (du coup les derniers jours je me retrouve souvent avec des repas improbables, hum). Ou alors j'achète juste un ou deux ingrédients qui me manquent de temps en temps (vive la mini-supérette du campus pour ça, ça me donne moins l'impression de perdre mon temps que si je devais aller dans un supermarché plus grand).

    Et aussi (après j'arrête avec le blabla), c'est quand même dur de concilier "achats écologiques" (pas trop d'emballages), "achats anti-gaspillage" (quantités juste pour une ou 2 personnes, pour ne pas qu'il y en ait trop) et "achats économiques" (parce que souvent, plus il y en a, moins le "produit" est cher). On est souvent obligé de sacrifier un des 3 critères. :erf:
     
  4. Crazylittlenurse

    Crazylittlenurse
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    J'achète 7 kg de viande par mois pour deux et je mets directement tout à congeler. Je n'achète que des légumes congelés ou en conserves donc pas de soucis non plus de ce côté là. Mais c'est vrai qu'à l'époque où je n'avais pas de congélo c'était beaucoup plus difficile. Je faisais des petites courses deux fois par semaine. Ce qui me choque c'est le gaspillage des grandes surfaces qui au lieu de vendre des produits à plus bas prix jettent des tonnes d'aliments qui n'ont pas encore atteint leur date de péremption, les employés n'ont même pas le droit de se servir. De même dans les restaurants d'entreprises, les gens qui y travaillent n'ont pas le droit d'emmener le surplus.
     
  5. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Gaspillage alimentaire
     
  6. Auraria

    Auraria
    Expand Collapse

    C'est moi, où on ne parle que du gasillage des particuliers, sans mentionner celui de grandes surfaces..?
     
  7. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Le sujet est bien le gaspillage des particuliers, même si celui des circuits de distribution est rappelé dans l'article de lancement : "Si on ajoute à cela les pertes engendrées par l'industrie agro-alimentaire et par les circuits de distribution, l'addition s'élève à 150 kilos de nourritures gaspillés par an et par personne. Un carnage."
     
  8. Aamu.

    Aamu.
    Expand Collapse
    L'Âme d'un dragon

    Et celui des restaurants...
     
  9. Exyn.

    Exyn.
    Expand Collapse
    Xxxxxxxxxxx.

    Je suis totalement d'accord avec toi.
    Ou faire comme en Angleterre, brader les prix pour les produits qui se périment le lendemain ou le jour même. Quand on fait des courses plusieurs fois par semaine ou un peu au dernier moment c'est vraiment pratique.
     
  10. katnissvsw

    katnissvsw
    Expand Collapse
    Guest

    Ben en fait, si quelqu'un fait une intoxication alimentaire ou un truc du genre, c'est de leur responsabilité même si il a été donner au restos du coeur.
     
  11. Lethal Submission

    Lethal Submission
    Expand Collapse

    En tant que normande, je peux t'assurer qu'il est très facile de finir un pot de crème fraîche toute seule (et en une semaine). Coucou cholestérol :hello:
     
  12. katnissvsw

    katnissvsw
    Expand Collapse
    Guest

    Zvezda En fait la nourriture que tu n'achètes pas et que tu ne jettes pas, les autres pourront la consommer soit en l'achetant, soit en en faisant donc aux associations caritatives types restos du coeur donc ce n'est pas périmé.
     
Chargement...