Grève des internes/externes en médecine

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Cherry Tree, le 17 octobre 2007.

  1. Cherry Tree

    Cherry Tree
    Expand Collapse
    Musique Addict

    Je ne sais pas si vous en avez entendu parler (j'espère en tout cas), mais les internes et externes en médecine sont depuis hier en grève totale et illimitée contre le projet de loi de Sarko sur la liberté d'installation... Projet qui obligerait en gros les jeunes médecins voulant s'installer dans des zones où la densité médicale est déjà importante à être déconventionné (autrement dit leurs patients ne seront pas remboursés par la Sécu). Je poste ce sujet car je ne pense pas que les gens soient très informés sur ce qui se passe, et c'est quand même dommage car on a besoin d'être soutenu!
    Parce que bon, après des études tout de même longues et difficiles, avoir le choix entre 1/ s'installer dans un trou perdu où il n'y aura ni infirmières, ni kiné etc à proximité et où on devra donc bosser dans des conditions assez déplorables et 2/ s'installer ailleurs mais être déconventionné, c'est tout de même pas génial.
    Le président des internes de notre CHU (je suis moi-même externe à Rouen) est passé au JT hier soir, si vous avez quelques minutes à consacrer ça serait bien de regarder ( ici , vers 2-3min environ) et de me dire ce que vous pensez de tout ça!
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je n'étais pas au courant, non. Je trouve cette réforme assez grave et totalement injuste (comme la plupart que le gouvernement propose en ce moment :rolleyes: )...

    Il n'y a pas une pétition ou quelque chose que l'on puisse faire pour vous soutenir ?
     
  3. Cherry Tree

    Cherry Tree
    Expand Collapse
    Musique Addict

    "Les internes et les jeunes médecins réclament la mise en place d?une véritable politique d?incitation à l?installation en agissant à la fois sur la formation des médecins (meilleure connaissance de l?exercice libéral et notamment rural), sur l?installation (définition des besoins de médecins selon les communes), l?exercice (développement des maisons pluridisciplinaires, organisation de la permanence des soins), tout ceci accompagné d?une véritable politique d?aménagement du territoire."

    En gros, on voudrait que dans les zones rurales il y ait de vraies structures (des cabinets avec plusieurs médecins, infirmières...) et pas qu'on se retrouve chacun isolé dans un cabinet sans ressources médicales à proximité.

    Et sinon, il y a une pétition en ligne, si certaines veulent la signer ;)
     
  4. piline

    piline
    Expand Collapse
    A bouffé du clown

    Je vous trouve assez injustes de demander aux étudiants en médecine de trouver une solution de remplacement. Est-ce qu'on demande aux étudiants comptable de combler la dette ? aux étudiants cuisinier de trouver une solution à la faim dans le monde ? aux étudiants agro de régler le problème des OGM ? ...
    Nous ne sommes que des étudiants, on veut bien aider, mais ces problèmes sont avant tout politique, et ce n'est pas à nous de trinquer.
     
  5. Bizertine

    Bizertine
    Expand Collapse
    Pas encore amoureuse

    Pour ceux que sa interresse, vous pouvez aussi Venir manifester avec nous MERCREDI 24 OCTOBRE :d (Plus on est de fous, plus ya de riz)

    Voici un texte explicatif...

    La sécurité sociale en danger...dans quelques jours il sera trop tard !

    Le projet de loi de financement de la securité sociale sera voté dans
    quelques jours. Il prevoit de déconventionner tous les medecins s?installant
    dans les zones dites surmédicalisées (en ville), ce qui signifie que les
    consultations de ces médecins ne seront pas remboursées par la securité
    sociale.

    Vous vous dites peut être que cette reforme va être positive, en obligeant
    les médecins à s?installer à la campagne. Ce n?est pas le cas ! Cette loi a
    en fait un seul objectif : la fin du système de soins solidaire et à terme
    la privatisation de la Sécurité Sociale.

    POURQUOI ?

    Tout d?abord, le problème de l?inégalité de répartition des médecins est
    complexe.
    Selon un récent rapport de la CNAMTS sur la démographie médicale, 95,9 % du
    territoire ne présente pas de problème de répartition, 3,5 % du territoire
    est dit à risque et seul 0,6 % du territoire est dit en danger.
    Il s?agit plus d?un manque global de médecins en France, et ce manque est la
    conséquence d?une politique de santé inadaptée, avec un numerus clausus
    (nombre d?étudiants admis en 2eme année de médecine) qui a été bien trop bas
    pendant de nombreuses années.

    Ensuite, il faut réaliser qu?on ne peut pas demander à toute une génération
    de jeunes medecins de s?installer a la campagne. Les médecins sur le point
    de s?installer ont 30 ans, souvent un(e) conjoint(e) qui travaille et des
    enfants. Certains ne peuvent matériellement pas s?exiler.


    Par ailleurs l?exercice de la médecine rurale a beaucoup de spécificités,
    auxquelles les internes ne sont pas prépares. Il n?y a pas d?initiation a la
    médecine de campagne durant les études médicales.

    Enfin, la politique d?aménagement du territoire doit également être un sujet
    de réflexion. L?état se désengage de ces régions, y ferme les petits
    hôpitaux, les écoles?. mais souhaite y envoyer de manière autoritaire toute
    une génération de medecins.
    Il vaudrait beaucoup mieux les aider à s?installer là où on a besoin d?eux,
    et les former a la médecine de campagne.


    CONSEQUENCES DU DECONVENTIONNEMENT ?


    Si le gouvernement choisit de déconventionner ceux qui s?installent en
    ville, une partie des jeunes medecins préférera le déconventionnement plutôt
    que l?exil.

    Leurs consultations ne seront plus remboursées par la sécurité sociale, mais
    ils ne manqueront pas de travail, car les patients qui ont les moyens de
    payer préféreront avoir un rendez vous rapide avec un praticien non
    remboursé (particulièrement dans le cas des spécialistes : ophtalmologues,
    gynécologues?pour lesquels les délais de RDV sont très longs) plutôt que
    d?attendre un RDV avec un médecin conventionné.
    Ainsi, un nouveau marché de la médecine, en dehors de la sécurité sociale va
    se développer.
    Ce sera le début d?une médecine a deux vitesses.
    Une aubaine pour les assurances privées ! Celles-ci proposeront des contrats
    santés remplaçant la sécurité sociale. Ceci marque le début d?une situation
    à l'américaine : médecins très bien payés, patients à faible revenus mal
    soignés.

    Par ailleurs, ces mêmes mesures ont été testées dans d?autres pays (Suisse
    Allemagne Québec) et ont été des échecs.

    QUELLES ALTERNATIVES ?

    Les internes et les jeunes medecins refusent cette loi.
    Ils refusent la privatisation de la santé. Ils ont de nombreuses
    propositions constructives mais le gouvernement refuse de les entendre.
    Ils réclament la mise en place d?une véritable politique d?incitation à
    l?installation en agissant à la fois sur la formation des médecins
    (meilleure connaissance de l?exercice libéral et notamment rural), sur
    l?installation (définition des besoins de médecins selon les communes),
    l?exercice (développement des maisons pluridisciplinaires, organisation de
    la permanence des soins), tout ceci accompagné d?une véritable politique
    d?aménagement du territoire.

    Ils ont besoin de votre soutien. Ils se battent pour vous autant que pour
    eux-mêmes.
    Dans quelques jours ils sera trop tard.
    Il faut inciter les medecins à s?installer en zone rurale, et non les
    déconventionner.

    Désolé pr le pavé, ce texte n'est pas de moi, mais les externes essayent de le faire tourner aux non médecins pr essayer de les sensibiliser à un probleme qu'ils ne comprennent pas parce que dans eles médias, tout est survolé, rien n'est expliqué.
    Cette réforme concerne bien tout le monde, on compte sur nous et nous comptons sur vous... :rolleyes:
     
  6. Reiyel

    Reiyel
    Expand Collapse
    Mélange instable

    C'est où et à quelle heure la manif à Paris?
     
  7. Bizertine

    Bizertine
    Expand Collapse
    Pas encore amoureuse

    Apparemment, Départ à 14h place denfert rochereau...
    (en fait, moi je pars avec ma fac qui n'est pas parisienne, donc j'savais pas au début).
    Je modifierai ce soir si sa change :-)
    Merci
     
  8. Reiyel

    Reiyel
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Ok. De toute façon je ne pourrai pas y être, j'ai cours jusqu'à 16h30...
     
  9. Euphoria

    Euphoria
    Expand Collapse
    Des romances nerveuses

    J'ai signé, je soutiens.
    Bon courage Choukette.
     
  10. Cherry Tree

    Cherry Tree
    Expand Collapse
    Musique Addict

    -Asthenia > merci ;)

    Il y a du nouveau: une délégation des internes, jeunes médecins et étudiants a été reçue par le ministère en fin d'après-midi, et les mesures de conventionnement/déconventionnement sélectif devraient être abandonnées! Bon, on attend le vote demain à l'Assemblée Nationale avant de crier victoire, mais ça fait plaisir de voir que notre mouvement a apparemment servi à quelque chose! :d
     
  11. Reiyel

    Reiyel
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Et s'il n'y a plus d'instit, les gens mettent où leurs gosses à l'école, et s'il n'y a plus de poste, ils sont coupés du monde, etc?
    Evidemment que ça pose problème de ne plus avoir de médecins, mais comme ça a été dit les grévistes et manifestants prennent cette donnée en compte, en montrant que c'est un problème d'ensemble, un problème plus global d'aménagement du territoire. Or l'Etat lui même va dans une logique d'abandon de ces zones puisque que des postes de fonctionnaires y sont régulièrement supprimés, donc c'es un peu fort de demander à des personnes privées de le faire (enfin plutôt de ne pas leur laisser le choix).
     
Chargement...