Help orientation

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Alix, le 23 mai 2018.

  1. Alix

    Alix
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    Bonjour à tou.te.s !

    Voilà, j'ai 23 ans, je finis un master en écologie (sciences des écosystèmes et des organismes en gros), et là je suis en bonne voie pour partir en thèse. Le gros souci c'est que je ne sais pas si je veux continuer là-dedans... Je suis en stage depuis quelques mois et la réalité c'est que je m'ennuie. Pourtant j'adore les sciences et l'écologie mais je n'arrive plus à trouver ce que je fais intéressant. Et les débouchées en recherche sont quand même limitées. J'ai bien conscience que cela peut être dû à mon sujet de stage lui-même mais j'ai très peur de partir en thèse et de me rendre compte au bout de 6 mois que ce n'est pas du tout ma tasse de thé et de me retrouver le bec dans l'eau.
    Du coup j'ai un peu regardé ce qui pourrait m'intéresser ailleurs. J'ai déjà réfléchi à me réorienter en journalisme et communication scientifique, pour faire de la vulgarisation (j'ai participé au journal de vulgarisation de mon université et j'ai adoré), mais plus j'y réfléchis et plus je me rends compte que le féminisme et tout ce qui touche à la sexualité positive me bottent vraiment et j'ai envie de faire un métier qui m'éclate au quotidien. Encore ce matin, je réfléchissais à ouvrir un sex-shop féministe, comme Other Nature qu'on peut trouver à Berlin.

    Bref comme vous pouvez le voir c'est le bazar dans ma tête, et je viens vers vous pour quelques conseils et surtout pour avoir des contacts de professionnels avec qui discuter orientation (et qui soient suffisamment ouverts d'esprit pour me donner de vraies réponses quant à mes envies/attentes), parce que là je suis vraiment perdue...

    Merci à vous !
     
    Karolyna a BigUpé ce message
    ----- Publicité -----
  2. Papy

    Papy
    Expand Collapse

    Perso je fais une thèse en automatique et ça ne m'empêche pas de mener plein de projets de front: je fais de la médiation scientifique dans une école primaire, je fais de l'enseignement en école d'ingé, je fais du sport, de la musique, des bijoux et j'en passe... Et tout ça alors que je ne sais pas encore trop ce que je vais faire après la thèse, soit maître de conf (peu de places pour bcp de candidats) soit créer une boîte dans le domaine du recyclage (rien à voir avec mon domaine actuel donc). En gros, ce que je veux dire, c'est que faire une thèse ne t'oblige pas à choisir entre tes différents projets, et que tu pourras toujours en changer en cours de route ou après la thèse.

    Néanmoins, vu ton message, j'ai l'impression que tu as déjà choisi au fond de toi de ne pas te lancer dans cette voie. Si tu penses que tu vas t'ennuyer, il y a peu de chance que tu t'épanouisses durant ces 3 ans. Avec ton bagage c'est certain que tu peux te reconvertir dans la vulgarisation. Quant au sex-shop féministe, que ce soit maintenant ou plus tard, j'espère que ton projet verra le jour. On n'est plus comme la génération de nos parents, rien ne t'empêche de faire plein de choses différentes durant ta vie professionnelle et tu n'as pas à choisir de manière définitive entre tes différentes envies.

    C'est pas vraiment ce que tu cherchais comme réponse, mais j'espère que tu ne désespères pas de pouvoir tout faire un jour ou l'autre, la question c'est plus par quel projet commencer ;)
     
    Alix a BigUpé ce message
  3. Alix

    Alix
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    @Papy merci pour ta réponse, tu es bien la première personne qui me dit faire des choses à côté de la thèse. Dans mon entourage j’ai l’impression qu’ils sont tous submergés de travail, ce qui me fait un peu peur parce que j’ai du mal à ne faire qu’un seul truc de manière intensive sans rien voir à côté.
    Je suis encore dans les démarches de candidature pour les thèses je suis pas complètement fermée, mais il me faut vraiment un sujet/un contexte de travail qui me stimule, pas comme maintenant en fait x) !

    Ta réponse me rassure quand même par rapport à la thèse, apparemment c’est possible d’en faire une et d’être épanouie en faisant des choses à côté, merci à toi :d
     
  4. Papy

    Papy
    Expand Collapse

    Après, qu'on s'entende, c'est du boulot hein :) et je viens seulement d'attaquer la 3ème année, donc peut être que ça va se gâter un peu.

    La thèse ce serait plus que compatible avec ton projet de journalisme/vulgarisation scientifique. Si tu trouves un labo sympa, avec un directeur de thèse dont la manière de travailler te convient et que le sujet te botte, fonce! Finalement, ne bosser que son sujet de thèse ou s'ouvrir c'est un choix de la part du doctorant. Parce que si tu veux faire d'autres choses, on te proposera plein de formations, tu pourras rencontrer du monde, voyager (merci les confs :) ). Si tu veux enseigner ça te fera déjà découvrir quelque chose de complètement nouveau.
    En plus, la plupart des organismes qui font des opérations de médiation-vulgarisation sont très demandeurs, tu trouveras largement ton bonheur. Dans certains labos comme l'INRIA et les EPST en général,c'est même une mission officielle.