J'ai échappé à une tentative de viol... et après ? - Témoignage

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Une madmoiZelle, le 22 janvier 2013.

  1. Une madmoiZelle

    Une madmoiZelle
    Expand Collapse

  2. Shatzy Shell

    Shatzy Shell
    Expand Collapse
    "L'obscénité de l'antithèse humaine, c'est de chercher en vain à perturber les éclats du genre, d'entreprendre, d'exacerber les miracles de l'entre-deux." Nan en vrai ça veut rien dire, mais je trouvais pas de citation, alors j'en ai inventé une. 

    Ce texte est bouleversant. Et effectivement, on a dû te le répéter maintes et maintes fois, mais je t'encourage à porter plainte, d'autant plus que tu sais où il habite et qu'il ne sera pas difficile de le retrouver.

    Et bien sûr, c'est plus facile à dire qu'à faire, mais tu n'as absolument aucune raison de te remettre en question sur ton comportement. C'est toi la victime, point.

    Je te souhaite de retrouver plein de force et de bonheur. :fleur:
     
  3. Effie Stoner

    Effie Stoner
    Expand Collapse
    yupyupyup

    c'est effectivement terrifiant. Et encore plus glaçant de se dire que déposer plainte risque d'être difficile et douloureux, et surtout, le pire de tout, infructueux, et pris à la légère. Mais je pense évidemment aussi qu'il faut le faire. Pour toi, pour bien te remettre dans ta peau de victime qui a légitimement eu la plus grosse peur de sa vie. Mais bien sûr aussi pour toutes les autres filles que ce mec a pu essayer d'avoir dans le même genre, et a peut-être réussi, puisque tu décris quand même quelqu'un qui avait l'air de savoir ce qu'il fait. Et s'il n'en entend pas parler par la suite, il va se dire que c'est bon, qu'il peut continuer. Et d'autres filles n'auront peut-etre pas la "chance" que tu as eue, ce réflexe, cette petite erreur de sa part qui t'a permis de partir, ou même encore la sobriété nécessaire pour le faire.

    Je t'accompagne si tu veux.
     
    Kmarlou a BigUpé ce message
  4. Peroxysome

    Peroxysome
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    ce témoignage pousse à réfléchir... L'alcool, la nuit, le viol se banalise... ça arrive trop souvent. Plus souvent qu'on ne le croit...
    La fille n'est pas tout à fait d'accord mais tant pis.
    En même temps, avec sa jupe courte et son déhanché sexy elle la bien cherché hein !

    Bravo pour ton courage, le courage d'avoir dit non, de t'être défendue jusqu'au bout, le courage d'être partie. C'est déjà beaucoup.

    Il y a un peu plus d'un an il m'est arrive quelque chose de similaire... j'étais bien éméchée, lui aussi. J'ai dit non plus d'une fois mais il insistait lourdement... puis j'ai craqué, j'ai laissé faire pour être débarrassée... ça fait plus d'un an et j'y pense encore régulièrement. Je veux effacer cette soirée de ma mémoire, je tente de me persuader qu'il ne s'est rien passé. Je n'en parle pas, mais j'ai appris que lui en parlait... il a couché avec moi dit-il. Moi j'ai mis un an avant d'avoir un autre rapport. J'ai aussi eu ce truc de ne plus vouloir plaire, fuir les regards, m'habiller mal, ne plus me coiffer.  ça commence à passer.
    Le pire c'est que c'est un ami ... enfin c'était.

    Mais voilà, moi aussi je me suis sentie coupable, coupable de l'avoir embrassé, coupable d'avoir mis cette robe, ces talons et de m'être maquillée.
    Je me suis sentie coupable d'être une salope. Comme il l'a dit : "t'as couché avec X et Y tu peux très bien coucher avec moi !!!!"
    Enfin ce soir là, je continue de m'en persuader, il ne s'est rien passé.

    (ça fait du bien d'en parler.)
     
    Kmarlou a BigUpé ce message
  5. beth-greene

    beth-greene
    Expand Collapse
    Féministe lovecraftienne Guest

    C'est toujours difficile de réagir face à un témoignage comme le tien. Que dire sans être banale ? ... Deux petites choses, qui t'ont déjà été dites, que d'autres te diront après moi :

     - tu n'as rien à te reprocher. Le mauvais comportement c'est celui du mec qui ne s'arrête pas quand tu lui dis non.    Ce qui pue dans cette histoire ce n'est pas la longueur de ta jupe, ce n'est pas ton envie de sortir, ce ne sont pas le verres, ce n'est pas le début de désir que tu as pu avoir ni l'envie de partir finalement. Non, ce qui pue c'est ce mec qui a cru qu'il choisirait seul le timing, qui a cru qu'il était le plus fort, qui a cru que tu étais à lui. C'est ce gars qui mérite de vivre dans la peur, dans la culpabilité, c'est lui qui devrait ruminer, se demander ce qui lui est passé par la tête. C'est lui qui devrait avoir honte de sortir de chez lui. Toi, tu n'as rien fait de mal, tu as le courage de te débattre, tu as réussi à t'enfuir. Toi, tu mérites des tas de câlins, des tas de mots de réconfort. Tu mérites de sortir de chez toi la tête haute, de continuer ta vie.

    - porter plainte. Ce ne sera pas une partie de plaisir mais cela te permettrait de reprendre le dessus et de le mettre lui en position d'accusé. Et ce qu'il a fait est répréhensible aux yeux de la loi, il doit être puni. Aucune excuse pour les violeurs.

    :hugs:
     
    Kmarlou a BigUpé ce message
  6. hitomiie

    hitomiie
    Expand Collapse
    Roule une pelle a la vie

    Bouleversant, effrayant, affligeant.

    Le pire pour moi, c'est l'attitude du coloc/ami présent dans l'appart..comment peut-il laisser faire, ne pas réagir ?

    La situation était sans équivoque, il aurait dû réagir. Qu'il ne l'ait pas fait est très effrayant! Est-il "habitué" à voir cela dans l'appart, croit-il aux bobards de son pote qui lui racontere jouer "un jeu" avec les filles avec qui il couche, etc?

    Pourrait-il être lui aussi pénalement coupable, pour non assistance à une personne en danger, ou autre?

    En tout cas, il faut porter plainte. Si ça peut empêcher d'autres filles de tomber dans son piège, ça vaut vraiment la peine d'utiliser tous les outils pour rétablir la justice et d'une certaine manière, confirmer encore plus que c'est toi qui a "remporté la bataille". Et ainsi commencer à guérir.

    Et comme les autres l'ont déjà dit: tu n'as RIEN à te reprocher, il savait très bien que ce qu'il faisait était mal, tu aurais pu être en pantalon, un poil moins saoûle, à ce moment-là ça n'aurait rien changer: il avait déjà pris la décision de te violer.
     
    #6 hitomiie, 22 janvier 2013
    Dernière édition: 22 janvier 2013
    Kmarlou a BigUpé ce message
  7. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    Courage et bravo :fleur:

    Ce n'est en rien ta faute, ce n'est pas la faute des victimes si des hommes se prennent pour des animaux. Purée, la façon dont tu le racontes, c'est terrifiant. Le mec savait ce qu'il faisait, était calme. Il l'a très probablement déjà fait avant, et risque très probablement de le refaire après.

    C'est sur qu'il serait bien que tu ailles porter plainte... Mais... Quelle crédibilité les flics donneront à ton témoignage ? "Il n'y a pas de mal, il n'est pas passé à l'acte". C'est horrible de dire ça, mais déjà lorsqu'il s'agit de viols avérés ils ferment les yeux parfois...

    Ou sinon, tu prends 5 potes à toi, grands et costauds, et ils vont l'attendre en bas de chez lui. (oui je sais c'est mal mais...)
     
    Kmarlou a BigUpé ce message
  8. Breshke

    Breshke
    Expand Collapse
    Je connais un poil, au début il allait bien, et après il était pu bien.

    "Il a dit qu'il allait faire des courses."... J'ai trouvé la situation horrible, mais un poids m'est tombé dessus quand j'ai lu ça. Ca me met hors de moi.

    J'aimerais pouvoir, vraiment de tout mon coeur, balayer ces foutues interrogations qui font que TOI tu te remets en question, ces doutes que tu n'as pas à avoir, ces foutus cauchemars. Vraiment j'aimerais tout balayer.

    Tu es pleine de force et de courage, et écrire cet article est un premier grand pas. Et si tu as réussi à l'écrire, tu finiras par réussir à aller porter plainte. Tu ne peux pas le laisser te faire vivre dans la peur.
    Mais j'imagine combien c'est facile, de mon côté de l'histoire, de te dire tout ça.

    Plein de câlins, de soutien, et plus encore.
     
    Kmarlou a BigUpé ce message
  9. Kar0la

    Kar0la
    Expand Collapse

    Si les quelques jours sont passées ca ne sert plus à rien d'aller porter plainte.

    Les flics s'en foutent.

    Mon voisin m'a menace avec un couteau j'avais peur je ne suis pas aller ,au bout de deux semaines je me suis decidee, ils ont meme pas pris la plainte.

    Bande d'en*****
    En ce qui concerne ta situation, malheureusement tu l'as un peu cherché
     
  10. Eros Thanatos

    Eros Thanatos
    Expand Collapse
    Beau comme la rencontre fortuite sur une table de dissection d'une machine à coudre et d'un parapluie

    Waouw, c'est vraiment bouleversant. Mon rythme cardiaque s'est progressivement accéléré au fil de la lecture. Quand je lis un témoignage sur le viol ou vois une scène de viol dans un film ça me met vraiment dans un état bizarre assez extrême, entre peur, tristesse et colère.

    Bon, comme tout le monde, je te dirais de porter plainte et que tu n'est bien sûr coupable en rien et n'as aucune raison de culpabiliser. Les autres MadmoiZelles l'ont déjà très bien expliqué.

    Perso j'ai jamais eu à faire face à de la violence pour forcer un rapport sexuel mais il m'est arrivé plusieurs fois de coucher avec des mecs que j'appréciais sincèrement mais pour lesquels je n'avais pas la moindre once de désir parce que j'étais bien trop bourrée (voire bourrée et défoncée) pour réaliser ce qui m'arrivait. Ces mecs-là ne se sont pas rendus compte de ce qu'ils faisaient, ce sont en fait vraiment des gens biens. Le plus glauque dans l'histoire c'est qu'étant très seule et paumée à cette période, j'ai recouché plusieurs fois avec ces types, parce que j'avais perdu toute confiance en moi et me disais que tant mieux si ça leur faisait plaisir, au moins j'étais pas seule et puis ça ne serait plus qu'un vague souvenir le lendemain. Il m'est déjà arrivé de répondre, à un mec qui voulait coucher avec moi "attends, je suis pas encore assez bourrée", puis de vider une bouteille de Fisher avant de céder à ses avances. :facepalm:

    Gros bisous à toi la MadmoiZelle de l'article. Parles-en autour de toi, une ancienne amie à moi s'était tirée d'une tentative de viol dans la rue et elle disait que le fait d'en parler lui avait fait un bien fou. Et hésite pas à aller voir un psy si besoin. Bonne chance pour ton "travail" psychologique là-dessus. :calin:
     
  11. Breshke

    Breshke
    Expand Collapse
    Je connais un poil, au début il allait bien, et après il était pu bien.

    Ca fait plusieurs messages que je lis qui disent qu'aller porter plainte ne servira à rien, qu'on lui dira que de toute façon y'a rien de tangible... Ca me choque un peu :erf:

    Je comprends le raisonnement qui vous pousse à dire ça, mais j'estime qu'il faut malgré tout y aller, ne serait-ce que pour elle, pour qu'elle puisse se dire qu'elle est allée au bout de sa démarche, qu'elle ne s'est pas laissée faire, que jusqu'au bout elle s'est battue. Que jusqu'au bout, "elle ne lui donnerait rien".

    Je ne sais pas trop comment l'exprimer mais ça me serre le coeur de lire que ça ne servirait à rien, que, en gros, la Madmoizelle s'épuiserait pour rien. Je sais pas, il ne faut pas laisser tout ça sous silence quoi.
    Je comprends, enfin je pense, combien la démarche doit être difficile mais je crois sincèrement qu'elle doit être faite.

    Je ne reviendrai même pas sur le "tu l'as un peu cherché" qui me semble incroyablement cruel, déplacé, infondé et totalement idiot.
     
  12. Eros Thanatos

    Eros Thanatos
    Expand Collapse
    Beau comme la rencontre fortuite sur une table de dissection d'une machine à coudre et d'un parapluie

    En quoi elle l'a cherché? Elle n'a pas mentionné avoir signé un contrat l'engageant à coucher avec le type quand elle a commencé à fricoter avec lui. Changer d'avis c'est humain et pas prohibé, d'autant plus que bourrée, on a tendance à pas se rendre compte de ce qu'on fait. Je vois vraiment pas comment on peut on peut justifier une agression sexuelle et prétendre que la victime l'a "cherché".
     
Chargement...