Je cuisine et je suis féministe (n'en déplaise aux esprits étriqués)

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Margaux Palace, le 1 juillet 2015.

  1. Margaux Palace

    Margaux Palace
    Expand Collapse
    Je cuisine en pyjama
    Membre de l'équipe

    Daredevil. a BigUpé ce message
  2. Capitaine Janeway

    Capitaine Janeway
    Expand Collapse

    J'ai du mal à croire qu'on ait besoin d'un article pour dire que la cuisine et le féminisme ne sont pas incompatibles.
     
    GangstaMerguez., Monies, Lafastod et 27 autres ont BigUpé ce message.
  3. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    On est régulièrement surpris•es des raccourcis que les gens peuvent faire :cretin:
     
    Lafastod, Luz-, Andorinita et 5 autres ont BigUpé ce message.
  4. Daredevil.

    Daredevil.
    Expand Collapse
    I should be an archer because all my aros ace

    N'empêche ça craint que des personnes pensent que le féminisme rejette toutes formes de "féminité" :goth:
     
    Lord Griffith, Lis, Luz- et 8 autres ont BigUpé ce message.
  5. Capitaine Janeway

    Capitaine Janeway
    Expand Collapse

    La cuisine est un lieu de paradoxe. Les grands chefs sont majoritairement des hommes, le métier est très peu accessible aux femmes, mais ça serait antiféministe d'aimer cuisiner car c'est féminin comme "activité".

    Perso, c'est mon frère qui m'a donné le goût de la cuisine, j'ai toujours connu mes deux parents comme aimant cuisiner (et surtout mon père).

    Si on rejette réellement tout ce qui est jugé féminin, je suppose que ça donne une bonne excuse pour ne plus jamais passer l'aspirateur (même en vivant seule).

    Tout ces stéréotypes de genres me semblent de plus en plus absurde.
     
    Remus, Lis, Set Bioskop et 10 autres ont BigUpé ce message.
  6. Maud Kennedy

    Maud Kennedy
    Expand Collapse

    Aucune activité n'est anti féministe en soi,à partir du moment où on n'y ajoute aucun stéréotype de genre.
     
    Mawrcan, Lis, Andorinita et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  7. Kurouba

    Kurouba
    Expand Collapse

    @Capitaine Janeway C'est comme dire qu'être féministe et aimer être femme au foyer n'est pas compatible; et pourtant, ça s'est beaucoup dit! ;)
     
    Mawrcan, bleizez, Kounette et 4 autres ont BigUpé ce message.
  8. Capitaine Janeway

    Capitaine Janeway
    Expand Collapse

    @Kurouba tu as raison, je suppose que les gens confondent "se questionner sur nos désirs, nos objectifs, nos goûts" et "considérer que puisqu'il y a un stéréotype de genre derrière, c'est forcément mal et de l'endoctrinement".
     
    Lis, AprilMayJune, Margaux Palace et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  9. Vayper Cutting

    Vayper Cutting
    Expand Collapse
    Back to business...

    Ma maman cuisine beauuuuucoup beaucoup. Et c'est bon.

    Et mon papa ? Ben... Pareil. Peut-être encore plus. Du coup j'ai grandi sans jamais associer la cuisine à une "tâche" que devait se coltiner l'un plutôt que l'autre. La cuisine, c'est important. Le gras, c'est la vie. Et préparer de bon p'tits plats, c'est une gratification personnelle que j'apprécie beaucoup. Donc merci à mes parents de m'avoir transmis ça, et surtout sans l'associer à un quelconque carcan genré de mes deux :jv:
     
    Allitché, Andorinita, Kurouba et 2 autres ont BigUpé ce message.
  10. SinShara

    SinShara
    Expand Collapse

    Rhalala!!
    J'ai tellement rejeté tout ce que dois faire une femme (la cuisine, le ménage...), que maintenant je me sens obligée de préciser que si je cuisine c'est pour le faire plaisir et pas parce que j'ai des ovaires!!
    J'ai encore du chemin à faire sur cette déconstruction, parce que mon appart ne pas le supporter encore bien longtemps...

    Merci pour cet article!
     
    Set Bioskop, Allitché, Vayper Cutting et 3 autres ont BigUpé ce message.
  11. Ainariel

    Ainariel
    Expand Collapse

    Tout comme @Mrs.Cutting Mes deux parents ont toujours cuisiné, surtout mon père. Et mes parents ont appris à leurs enfants (filles et garçon) à cuisiner car pour eux, c'est important de savoir se faire à manger soi-même, peu importe son genre. Il n'y avait pas d'histoire de "T'es une fille, tu DOIS savoir cuisiner parce que tu es une fille". C'était plutôt : "Quand tu seras indépendante et que tu vivras seule, tu n'auras plus les parents pour te faire de la bonne cuisine, alors apprends! :d" (et je les remercie beaucoup pour cela, les bons petits plats, c'est la vie!)
     
    Allitché, Vayper Cutting et Margaux Palace ont BigUpé ce message.
  12. Y.

    Y.
    Expand Collapse

    Anita Sarkeesian (et pas mal d'autres) dit régulièrement que le féminisme, ce n'est pas seulement vouloir l'égalité hommes-femmes : c'est oeuvrer pour créer un système où ça ne seraient pas seulement les valeurs masculines traditionnelles qui seraient valorisées, mais aussi les valeurs traditionnellement féminines. En gros, mettre un gros flingue dans les mains d'une fille et dire qu'elle peut faire pan-pan sur tout ce qu'elle veut aussi bien qu'un mec, ce n'est pas féministe. Par contre expliquer à tout le monde que prendre soin des autres et avoir de l'empathie c'est bien, ça c'est féministe. On est d'accord ou pas avec la définition, mais je trouve ça vachement intéressant, surtout pour tout ce qui concerne les activités féminines traditionnelles qui sont hyper utiles mais régulièrement dévalorisées.

    En gros, si une fille me dit qu'elle aime faire la cuisine, je trouve ça génial. Par contre quand j'entends des hommes (voire parfois certaines filles qui trouvent ça féministe) se vanter de ce qu'ils sont incapables de faire la cuisine ou de coudre ou de tricoter ou de faire la différence entre vert tilleul et vert anis, ben je ne me sens pas du tout impressionnée. Déjà, se vanter de ne pas savoir faire des trucs, je trouve ça super con. Ensuite, si tu ne sais ni cuisiner ni coudre ni rien, tu vas t'en sortir comment dans la vie ? Tu vas avoir besoin de ta maman jusqu'à la fin de tes jours pour ne pas te nourrir de pizza surgelée ni te promener avec des habits en lambeaux ? Je ne dis pas qu'il faille savoir tout faire, et sûrement pas que c'est grave ou honteux de ne pas savoir cuisiner ni coudre, mais de là à se vanter de ne pas savoir, il y a une limite quand même. Savoir faire des trucs avec ses mains, ce n'est ni masculin ni féminin, c'est juste utile. Je précise que la remarque s'applique aussi aux filles qui se flattent de ne rien connaître en bricolage...

    Et puis quand l'apocalypse des zombies va nous tomber sur la figure, ceux qui ne sauront pas improviser un petit sauté de rat sur la braise auront surtout l'air bien bêtes :troll: Vive la cuisine !
     
    Lord Griffith, Sylves, philatela et 18 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...