Bienvenue sur le forum madmoiZelle !

Tu veux participer à la communauté et devenir une Mad ? Rejoins-nous !

Inscris-toi maintenant

La Liberté guidant le peuple vandalisée au Louvre-Lens

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Flo, le 8 février 2013.

  1. Saucisse

    Saucisse Détendue

    Autant le côté "super sacré" qu'on accorde aux oeuvres d'art a tendance à me gonfler (c'est une étudiante en histoire de l'art qui parle), mais s'attaquer à un Delacroix : :bomb::mad::mur:
    Y'a plein d'artistes nullos à côté, mais non faut qu'elle s'attaque à un des plus grands.

    J'avais besoin d'exprimer ma colère pas du tout objective, mais on-ne-touche-pas-à-Delacroix, bordel.
  2. Treize

    Treize A l'aise comme un sado-maso chez Cuir Center

    @October Rain
    Je comprends tout à fait ton point de vue :happy:, et je pense que sur le fond tout le monde est d'accord : l'acte en lui-même est condamnable c'est certain !
  3. Étant étudiante en histoire de l'art je suis dans un état... Déjà l'idée d'ouvrir ce musée à Lens je trouvais ça complétement aberrant mais alors là... Parce que bon décentraliser pourquoi pas mais pas n'importe où ! Lens c'est (j'allais dire "bien mignon" mais on ne peut pas dire ça) pas possible, s'il voulait à tout prix installer le musée dans le Nord, Lille aurait été plus judicieux ! Lens à par ce musée fraichement ouvert, y a rien ! Payer un aller retour de TGV juste pour ça, même avec des réductions, je dis non ! J'ai vu un reportage d'arte qui laissait la parole aux Lensois au sujet de l'ouverture du musée c'était triste, drôle et pathétique ! Moi même je viens du coin, je sais donc de quoi je parle, et j'assume mon opinion: ce musée n'a pas grand chose à faire à Lens ! Encore une décision uniquement politique.
  4. Il me semble de que chapelle Scrovegni à Padoue (couverte des fresques de Giotto) se visite encore mais on ne peut y rester que 15 minutes maxi à cause justement de la respiration des visiteurs (un prof nous a dis ça en cours de peinture moderne l'année dernière), bientôt nous ne pourrons plus en profiter. Mais je crois que je fais du hors-sujet. La conservation des œuvres n'est pas simple, mettre les oeuvres derrière une vitre est souvent une obligation, la lumière, la température, l'humidité... tout ça peut abimer les œuvres.

    Effectivement éduquer le public reste à faire. Perso j'ai envie de frapper les gens qui prennent des tableaux en photo avec le flash, pareil pour ceux qui touchent les œuvres (ou le mobilier ancien dans les musées et monuments) avec leur mains pleines de doigts mais bon on n'a pas les même réactions parce qu'on n'a pas les même sensibilité, les même éducations. Moi ça me choque mais d'autres seront indifférents à cette même info !

    Le public peut être un danger pour l’œuvre !
  5. Chirico

    Chirico Save me from what I want.

    Ouais enfin à Lille , y'a déjà le 2éme plus grand musée de France donc aucun intérêt.
    J'ai espoir que la ville tend à développer grâce au Louvre comme ce fût le cas pour Metz et le très sympa Centre Pompidou.
    Et pour ce qui de la télé ... facile de mettre ceux qu'on a envie d'y mettre pour faire passer une idée.

    C'est vraiment bizarre (dans le sens intéressant) que vous êtes voir  choqués parce que c'est un Delacroix. Ok , ce tableau est culte mais vous seriez moins scandalisé si ça avait été une autre œuvre ?
    Perso même si j'ai des tableaux favoris , je les voies toutes égales face au vandalisme.
    Dernière édition: 8 février 2013
  6. CocomicStrip

    CocomicStrip "2013 sera la plus bonne de toutes mes copines"

    Mais vandalisons-lui la tronche! (joke)

    C'est honteux...mais c'est malheureusement une affaire qui va surement relancer des débats houleux...du genre "C'est quoi être français" et bla bla bla...

    C'est triste à dire, mais de nos jours,c'est ça la France,la douce France d'antan...c'est presque de l'utopie,et c'est bien dommage.
  7. lililapi

    lililapi Duchess of New York

    Oui complétement.
    D'un coté le vandalisme c'est un acte odieux et aucune œuvre ne devrait l'être.
    D'un autre coté la Liberté guidant le peuple c'est le tableau qui revenait tout les ans dans les manuels d'histoires alors c'est bien ancré comme symbole de mon pays. Sans être une farouche nationaliste et que ça fait tellement pré mai 68 de le dire, mais l'apprendre ça m'a fait l'effet d'une agression.
  8. jude-is-funny

    jude-is-funny [color=#333333][font=lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif]« Si vous pouvez l'imaginer, vous pouvez y arriver ; si vous pouvez y rêver, vous pouvez le devenir. » William Arthur Ward[/font][/color]

    Je suis tellement d'accord! Quand ma prof d'art m'a appris ça  elle n'a pas tout de suite cité le tableau, j'ai demandé, elle me dit la Liberté guidant le peuple, mon visage s'est littéralement décomposé...
  9. jude-is-funny

    jude-is-funny [color=#333333][font=lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif]« Si vous pouvez l'imaginer, vous pouvez y arriver ; si vous pouvez y rêver, vous pouvez le devenir. » William Arthur Ward[/font][/color]

    C'est vrai que parfois certaines oeuvres ont un caractère beaucoup trop sacré mais par contre Delacroix, on n'y touche pas! Surtout celui ci d'ailleurs!
  10. Aamu

    Aamu Amazone Walkyrie

    Je trouve ça assez amusant de lire "Je ne sacralise pas les tableaux mais on touche pas à Delacroix !" :cretin:

    Sinon le E911 c'est un additif alimentaire ! (je suis déjà sortie)
  11. Chirico

    Chirico Save me from what I want.


    D'accord , en fait c'est plus pour le symbole que représente l’œuvre que le tableau en lui même.
    Je l'ai vu à Lens et franchement être devant ça m'a ... rien fait. J'étais contente de le voir en vrai mais j'ai pas été saisie par sa beauté.

    Je crois -et c'est une opinion tout à fait personnelle- que les tableaux les plus représentés à l'école que ce soit : La Joconde , la Liberté ou Guernica par exemple me laisse très froide , esthétiquement parlant. Ils sont tellement célèbres que je les trouve surestimés , trop "scolaires". C'est mon côté hipster de l'art :d

    J'étais beaucoup plus émue de voir les anthropométries d'Yves Klein qu'un Delacroix. Question de goût ?

    [​IMG]
    Dernière édition: 8 février 2013
  12. Peaudouce

    Peaudouce Peau d'ours.

    Etudiante en Master Métiers de la Culture (à Dunkerque justement, bouh (ironie inside)!) je suis absolument atterrée par le discours tenues par certaines madmoizelles. A les lire, on a l'impression que  le public représente un danger pour les œuvres, les précieuses œuvres. Sauf que les œuvres n'existent pas sans le public. C'est le regard du spectateur qui fait l’œuvre.

    Je m'indigne de lire que c'était une très mauvaise idée d'ouvrir cette antenne du Louvre à Lens, "parce qu'il n'y a rien là bas". J'ai envie de dire JUSTEMENT. Ça fait quand même plus de vingt ans qu'on observe une influence très positive de l'art et de la culture sur le développement des territoires, aussi je pense que l'art est à tout le monde, que ces œuvres font partie de notre patrimoine COMMUN et que chacun doit pouvoir y avoir accès, qu'il s'agisse d'un accès financier, géographique ou sociologique. Bien sur certains lensois ne se sentent pas concernés par l'ouverture du musée, mais je sais, car j'ai écouté une émission de micro trottoirs à ce sujet (sur France Culture "Les Pieds sur Terre" - je vous jure que j'ai pas fait exprès- émission du 4 décembre 2012) que beaucoup d'entre eux se réjouissent de cet évènement. Leurs témoignages sont profondément touchants.

    Bien sûr j'ai été attristé ce matin en apprenant la nouvelle, mais surtout parce que je craignais déjà les réactions, réactions que je suis particulièrement choquée de lire ici.

    Sur ce, je m'en retourne essayer de faire en sorte que ce qui est à tout le monde profite à tous, et pas uniquement à quelques amateurs d'art à l'esprit étriqué.
  13. Peaudouce, tu as dit ce que je voulais dire :p
    je vois pas pourquoi les tableaux auraient pas le droit d'aller à Lens, c'est une ville française, un tableau français et puis voilà. d'ailleurs, j'aimerais bien le voir ailleurs qu'au Louvre, parce que perso il me déçoit quand je le vois tellement je le trouve ridicule à coté du radeau de la méduse. mais je suis pas objective, le radeau de la méduse est de loin un de mes tableaux préférés ^^

    après autant je suis d'accord pour dire qu'une oeuvre d'art doit vivre, servir à véhiculer des idées... Autant ce type de vandalisme dessert totalement toute idée hein. A part si la réelle motivation de cette femme était de dire "laissons les tableaux bien au chaud, loin des pouilleux qui n'y connaissent rien." ok. Mais bon... L'inscription va être effacé et son message est complétement effacé aussi par l'acte lui même. à la rigueur faire des tacts en reprenant une repro du tableau avec un faux tag et un texte derrière et le distribué aux gens ça aurait été plus futé non? et là ça aurait été une façon de faire vivre l'oeuvre intelligemment.
  14. Emilie Laystary

    Emilie Laystary Journaliste indépendante (VICE magazine, madmoiZelle, RTL, 90bpm, Slate, les Inrocks, Technikart)

    Oups, c'est que je n'ai pas réussi à assez bien formuler mon sarcasme… J'ai grandi dans le Nord, je vis et travaille aujourd'hui à Paris - comme toi, les deux types de clichés en question m'agacent.

    Mon intention initiale était en réalité la suivante : user d'une figure de style autour de ces deux stéréotypes qui ont la vie dure - les bouseux de province / les Parisiens forcément parisianistes et arrogants.

    Je me permets de reprendre ce que j'ai répondu à un commentaire qui faisait ce matin la même remarque que toi, en dessous de mon billet :
    L'image du Parisien qui mange bio, bosse dans la com' et s'habille dans les boutiques de prêt-à-porter du Marais (un idéal-type imaginé, donc) me semble être un stéréotype aussi ancré que celui du beauf du Nord, chômeur et consanguin. La pique était destinée aux gens qui véhiculent des clichés sur cette dégradation qu'ils présentent comme "une énième preuve de l'horrible misère sociale du Nord" : mon propos était de répondre à ces gens-là « faites attention, vous n'êtes pas loin d'incarner le cliché des CSP+ de la capitale non plus ».

    Je ne peux m'empêcher de lire les réactions suscitées par cette histoire de vandalisme au Louvre-Lens à la lueur de l'opposition « le Paris des riches cultivés VS la province des simplets », grand poncif alimenté des parisianistes. Ma formulation faisait donc plus appel à une métaphore qu'à une ultime vérité énoncée. Mais comme on dit, le lecteur a toujours raison puisque c'est lui qui reçoit le texte vierge de toute explication de texte, alors je m'en vais vite reformuler ça :)
    Dernière édition: 9 février 2013
  15. Je rebondis la dessus pour poser une vraie question :
    j'aimerai savoir, pour toi et les filles qui tiennent également ce discours ; si vous êtes autant attachés à ce tableau c'est à cause du symbole, vraiment?

    Parce que le symbole c'est la liberté non? Et que faire si aujourd'hui on estime que ce symbole ne vit que dans le passé?
    Je pose la question comme ça hein, mais que penserait Delacroix s'il voyait l'état de la liberté et du peuple aujourd'hui?
    Après comme je l'ai déjà dit je ne trouve pas que ce geste soit "bon", et j'ai plutôt peur qu'il desserve la cause dont il est question...

    Bon la je pars dans mon délire hein, mais imaginez que ce tag ne parte pas et que dans 150 ans on le voit dans les livres / tablettes / je ne sais quel support d'Histoire, avec le prof qui dit : vous pouvez observer une inscription, acte de vandalisme qui avait horrifié les gens à l'époque, mais qui montre bien comment le peuple s'est petit à petit opposé à ce que sa liberté chèrement acquise disparaisse au nom d'un modèle politique et économique complètement dépassé...

    *rêve* XD