La première fois que... j'ai eu moins que la moyenne

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Gingermind, le 16 avril 2013.

  1. Gingermind

    Gingermind
    Expand Collapse
    Je fais des apparitions fugaces quand les planètes sont alignées

  2. Cherubin

    Cherubin
    Expand Collapse

    :yawn: En voyant le titre de l'article j'ai pensé: "quoi mais comment on peut se souvenir de sa première note en dessous de la moyenne?"

    Mais en fait c'est parce que t'étais une très bonne élève et que tu as pleuré <3

    Enfin tout ça pour dire que personnellement je ne me souviendrai jamais de ma première mauvaise note pour la simple et bonne raison que j'en avais assez régulièrement (Tope là Edouard.)
     
  3. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    Ma "première mauvaise note", ou plutôt celle qui m'a le + marquée, c'était en 1ère S.

    D'abord, pour le contexte, je venais de l'étranger, et dans le lycée français que je cotoyais j'étais une des meilleures élèves (en même temps c'était pas difficile, croyez-moi...). Et puis je suis arrivée en 1ère S dans un lycée catho de banlieue, le genre avec 98% de réussite au bac (en fait les gens susceptibles de rater le bac se faisaient recaler à l'entrée en terminale, forcément...).

    Et là, en maths ou en physique je ne sais plus, mais mes matières de prédilection... Je me suis tapée un 0,5/20.

    ZERO ET DEMI. OH MA GAD. Je ne sais toujours pas comment j'ai fait. Mais sur le coup ça m'a tellement choquée que j'en ai ri. Et puis ensuite je me suis tapé un 2/20 en anglais, et puis un 2,5/20 en maths, et je me suis mis à relativiser en me disant que ce lycée avait vraiment un niveau de fifou. Et ma prof d'anglais, à ma tête déconfite, a dit un truc que j'ai retenu toute ma vie : "Les mauvaises notes, tu mets un mouchoir dessus, et on n'en parle plus".

     Et puis (heureusement) j'ai fini par m'améliorer, en mode cours intensifs avec prof à la maison etc etc...

    Parce que par contre les notes ont toujours été hyper importantes pour mes parents, d'ailleurs même pas tant ma note, que celle "des têtes de classe" : "et elle a eu combien machine ?" "euh 17 je crois..." "qquuoooiii mais pourquoi t'as pas eu plus qu'elle ?" GRR.

    Ah là là, bien contente d'être sortie de tout ça !
     
  4. Napoléon.

    Napoléon.
    Expand Collapse
    Où est le printemps?

    J'étais également une très bonne élève, du genre un peu trop attachée à faire du bon travail. Du genre à pleurer si je soulignais la date de travers, vraiment. :facepalm: Bon, ok j'avais un problème. :yawn: Comme la madmoizelle de l'article j'étais du genre à être dans les 2-3 premières mais je n'en avais vraiment rien à faire d'être la première, à croire que la compétition n'a jamais été mon truc.

    Mais bizarrement malgré mon attachement flippant à tout vouloir trop bien faire et à faire un drame de chaque petite erreur, ma première mauvaise note ne m'a pas traumatisée, je ne m'en souviens pas et je me demande même comment l'on peut s'en souvenir. D'ailleurs je ne me souviens même pas qu'il y ait eu des notes en primaire. :shifty:

    La première note en dessous de la moyenne dont je me souvienne (mais je doute que ce soit la première) c'était un 3/10 en histoire en 5ème et franchement je n'en avais pas grand chose à faire.
     
  5. Billie_the_cat

    Billie_the_cat
    Expand Collapse

    Hum au CP est-ce que ça compte? :lol: Un AB au lieu de l'habituel TB.
    Sinon pour l'anecdote, la première réelle note sous la moyenne c'était en 5ème. J'avais un prof de maths assez atypique et la boule au ventre avant d'aller à ses cours. Pourtant, j'étais toujours première ou deuxième en maths.
    Seulement cette fois-ci, le prof en question a eu la formidable idée de faire un devoir plus ou moins basé sur la rapidité. Du genre "Question 1: 25% de 150 - intervalle de 2min pour mettre la réponse sur la copie - Question 2: blabla". Et là ce fut la cata, mon pauvre petit cerveau dépassé par les événements et sans doute trop stressé n'a pas suivi la cadence et au final 8/20. Par la suite, je peux vous rassurer, les pourcentages ont fini par rentrer dans mon petit cerveau, merci les soldes! Et pour rattraper cette note "catastrophique", j'ai tout fait pour décrocher le 20/20 de moyenne au trimestre suivant  :danser: Au final, c'est fou que je m'en souvienne encore 7 ans plus tard en maths spé. Maintenant quand j'ai la moyenne en maths, je suis contente.
    Bref, tout ça pour dire que cet article m'a bien fait rire et qu'on est toutes les mêmes non? :)
     
  6. DjangoDjango

    DjangoDjango
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    Ma première mauvaise note était un 2,5/10 en maths en CM1. Ca m'a dégoûtée de cette matière pour toujours je crois. :/
     
  7. Miss scarlatine

    Miss scarlatine
    Expand Collapse
    Procrastinatice honteuse

    J'ai eu que des notes et des bulletin en dessous de la moyenne toute ma scolarité....

    Ba je peut témoigner quand dans ces cas là tes parents n’apportent de l'importance QU'A TES NOTES! les mauvaises..
    les bonnes, même si elles sont rares; ils s'en fichent....

    Je me demande ce que s aurait été si j'avais eu la scolarités de cette mademoizelle au point de me rappeler de ma seule mauvaise note.

    en faite je t'envie a mort surtout d'avoir eu de tel parents et une tel chance :hugs:
     
  8. MN

    MN
    Expand Collapse

    J'ai toujours eu de bonnes notes sans jamais bosser .
    Mais quand je suis arrivée en 1ere année de licence et que j'ai eu 0.5/20 à mon partiel de maths financières j'ai compris que le monde de la facilité se fermait à moi ... Je pense que je me souviendrai toute ma vie de cette note !
     
  9. Sarah Walker

    Sarah Walker
    Expand Collapse

    Je me souviens pas du tout de ma première note en dessous de la moyenne (mais j'ai certainement pleuré :d)
    Par contre je me souviens très bien d'un 2/20 en chimie où le prof a noté sur ma feuille "Futur prix Nobel de chimie", j'ai eu du mal à le digérer celui-là ^^
     
  10. Peroxysome

    Peroxysome
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    oh je me souviens de ma première "mauvaise" note en maths ... J'étais en 6e, j'avais eu 10 alors qu'en général j'avais jamais moins de 17-18 .. C'était la catastrophe, j'avais pleuré en plein cours, j'étais inconsolable, j'avais honte ...

    Quelques années après, en prépa, quand j'avais 10 je pleurais aussi... mais pas pour la même raison ! haha
     
  11. PepperH

    PepperH
    Expand Collapse

    Aaah, ma première note en dessous de la moyenne, je venais de sauter la cinquième et de débarquer en quatrième, toute fraîche après un été passé les orteils en éventail, et paf, je me suis payé un 5/20 en maths. J'avais toujours eu les maths en horreur et égrené les 12 et les 11 en sixième, mais n'empêche, 5/20, bof quoi. Puis j'ai eu 8 en physique (normal) et 4 en latin (quoi, les gens avaient appris le programme de cinquième ?)
    Bref, je n'ai toujours pas appris à travailler et dix ans plus tard, je n'échappe pas à cette bonne vieille pression bien douloureuse de l'éducation qui exige que tu aies des bonnes notes, sans pour autant t'avoir appris à apprendre. Je demande toujours à mes cahiers si le transfert d'informations se fait par usb ou bluetooth vers mon cerveau, ils restent délibérément cois, et je continue à tout défoncer dans les matières que je trouve sympa et friser le zéro dans celles qui m'indiffèrent. Moralité: n'allez pas à l'école.
     
  12. sellylis

    sellylis
    Expand Collapse
    En panique totale

    Je crois que toutes mes pires notes ont été en maths, durant tout le collège (et la techno aussi il faut avouer) mais mon prof en troisième était tellement cool et avait tellement pitié de moi, que dès que j'avais en dessous de 10, il me faisait revenir le vendredi matin à 8h, quand les copains commençaient à 10h, pour me faire repasser le contrôle. Ca explique pourquoi au final j'avais 15 de moyenne au lieu de 3.Ahem.

    Mais au lycée, les mauvaises notes ont continué parce que j'ai découvert * roulement de tambour* LA SES! Ô Joie! L'économie m'a ouvert la porte du royaume "6 de moyenne toute l'année en terminale". Et Mme Peau de Vache ma prof était persuadée que je n'aurais pas mon bac.

    Mais j'ai eu 17 en SES (merci la sociooo)

    Et toc!

    Et à la fac, la langue française a décidé de me flinguer mon semestre (Oh! Un 7! oh! Un 8 )
     
Chargement...