La réforme du lycée, nouvelle tentative.

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par SML, le 23 novembre 2009.

  1. SML

    SML
    Expand Collapse
    Merci pour ce moment

    Alors que l'an dernier Xavier Darcos, ministre de l'éducation de l'époque, n'avait pas pu mettre en place la réforme du lycée à laquelle il tenant, c'est aujourd'hui à Luc Châtel de s'en charger. Ce dernier a présenté sa réforme du lycée au Salon européen de l'Education, jeudi dernier (19 novembre)
    Luc Châtel a présenté la réforme du lycée au Salon européen de l?Éducation le jeudi 19 novembre 2009. Cette réforme concernera la classe de seconde dès la rentrée 2010 et sera finalisée par la réforme de la classe de terminale en 2012.


    Je met un lien vers le site du gouvernement Vers un nouveau lyce en 2010 - Ministre de l'Education nationale


    Je viens de le parcourir.

    De ce que j'ai retenu, en classe de seconde, il y aura des "enseignements de détermination" (qui ne porteront plus ce nom) à choisir tout d'abord entre les sciences économiques et sociales et l'économie appliquée et gestion, ensuite entre un éventail assez large recouvrant toutes les filières. La LV2 redevient obligatoire et n'est plus à prendre parmi les enseignements de détermination.

    Le fait d'imposer une matière économique, vous en pensez quoi ?


    En classe de première, plus d'heures d'histoires, un tronc commun plus important. La classe de S demeure la classe au volume horaire le plus important.


    En terminale, la suppression de l'histoire-géo en S, l'apparition du droit en L, d'une matière plus axée sur l'informatique en S...


    Alors, que pensez vous de toutes ces réformes ?
     
  2. Kirkja

    Kirkja
    Expand Collapse
    Apprivoisement du soi. 

    (Je sens que je vais aimer ce sujet, pendant mes années lycées, j'ai toujours aimé débattre sur ce qu'il fallait améliorer/changer. Donc merci Salto. :d)

    J'ai lu également l'article que tu donnes en lien.

    Finalement, y a beaucoup de choses que mon ancien lycée appliquait déjà, comme la LV2 obligatoire en 2nde (on ne pouvait choisir qu'un enseignement de détermination au final), le tutorat (assuré par des élèves de Tle, mais possible donc que pour les 2ndes, et qui rejoint d'ailleurs le fait sur lequel le gouvernement insiste beaucoup "l'apprentissage des méthodes de travail", c'est ce qu'on faisait d'abord : apprendre aux 2ndes nos méthodes de travail puis les aider ensuite dans les différentes matières où ils étaient en difficulté), les séances ciné (on avait un ciné-club qui proposait un film par mois entre midi et 2)..

    Sinon, après, imposer de l'économie (sciences économiques et sociales ou économie appliquée et gestion) je trouve que ce n'est pas une mauvaise idée : certains (parmi mes amis, par exemple) n'ont pas voulu aller en ES à cause du nombre d'heure d'éco, pourtant ils n'avaient jamais fait SES, je trouvais ça un peu stupide comme préjugés, et puis au "pire", je trouve qu'une culture économique n'est jamais une mauvaise chose, j'irais même jusqu'à dire qu'elle est indispensable, elle permet de comprendre une grosse part de l'actualité, tout de même (bon, après il est possible aussi de se forger soi-même une culture économique, ce qui est moins évident avec les mathématiques par exemple).

    La suppression de l'histoire en Tle S, c'est drôle mais je la suggérais quand j'étais moi-même en Tle, et pourtant, c'était ma matière préférée. Mais je trouve cela plus juste vis à vis des autres filières : ES et L arrêtaient bien SVT et maths en 1ère. Par contre, je vois qu'il y a plus d'heures d'histoire en 1ère S à la place, ce qui fait qu'il y a moins d'heures de maths et de physique/SVT (3h30 en moins, tout de même). Il faudra peut-être penser à revoir les programmes alors. Et je suis assez surprise qu'il n'y ait plus de maths en 1ère L, les littéraires ne passeraient alors plus de bac en maths ? Ou est-ce une erreur du site ? Je trouve ça assez "grave" tout de même si c'est le cas, de supprimer totalement les maths en L, même si les littéraires (pas tous, mais une petite majorité) doivent s'en réjouir : les maths, même si c'est abstrait/chiant/nul, c'est quand même indispensable pour une majorité d'études, et ça risquerait encore de fermer des portes aux bacheliers L ensuite.

    Sinon pour les deux heures hebdomadaires d’informatique et sciences du numérique, je suis bien contente de ne plus être au lycée, j'ai horreur de l'info. :P

    Enfin, pour les 2h d'accompagnement personnalisé, je n'ai pas bien saisi de quoi il s'agissait, et je suis assez sceptique : seront-elles obligatoire, même pour les très bons élèves (s'il s'agit bien d'heures de soutien/tutorat, si j'ai un peu compris) ?

    Bref, il y a du bon dans cette réforme, mais du moins bon, aussi, selon moi.
     
  3. Lolli

    Lolli
    Expand Collapse

    "En terminale l'apparition du droit en L, d'une matière plus axée sur l'informatique en S..."

    c'est une blague? :/

    J'ai pas le courage de développer, ça me déprime :x
    Heureusement que j'ai fini tout ça...


     
  4. Spleen

    Spleen
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    Rapidement, mais je pense que je reviendrais, tout d'abord pour Joe, je crois qu'en fait tous les lycées appliquant la LV2 obligatoire en seconde, non? Je n'ai jamais rencontré personne n'ayant pas fait de LV2 au lycée! Enfin dans mon lycée c'était également le cas en tout cas mais je crois que c'est partout pareil.

    Concernant la matière économique, je trouve que c'est plutôt positif, pour le coup je trouve que c'est très important d'avoir des connaissances économiques pour comprendre l'actualité etc ça ne peut vraiment pas être un mal!

    Je suis TRES sceptique sur les deux heures d'encadrement? Concrètement c'est quoi? 2h de glandouille où le prof principal nous file des brochures d'orientation, où on nous explique comment prendre des notes? Parce que deux heures par semaine pour ça sincèrement, je vois pas trop... Comment ça peut être individualisé? Au final quel est le prof qui s'en occupera, le prof principal? (Je n'ai pas lu archi archi en détail donc méa culpa si c'était précisé sur le site je n'ai pas vu). Parce que si c'est ce que je crains, soit deux heures, avec une classe de 35 élèves et le prof principal, j'ai du mal à comprendre comment on peut faire un suivi individualisé au niveau des cours...

    Pour la suppressions de l'histoire géo en terminale S, je vois qu'ils ont plus d'heures qu'avant en 1ère S (du moins il me semble) donc l'un dans l'autre, est-ce vraiment différent? Je ne sais pas combien d'heure les 1ères S ont d'heures d'histoire, mais en Term je crois que c'est 2, donc ça reste à comparer!

    Je suis plus sceptique sur le fait que les maths soient en option dès la 1ère L, j'ai bien peur que ça ne ferme un peu plus de portes aux L.
    Ah si, concernant le nombre d'heures de langue en term, je regrette que ce ne soit que de 4 (LV1et 2 confondues si j'ai bien compris), ça me semble bien peu...
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai également un avis très partagé sur cette réforme, il y a du bon et du beaucoup moins bon. Je reviendrai exposer mon point de vue demain, j'ai déjà beaucoup écris pour aujourd'hui mais en tout cas j'attends de pouvoir lire tous vos points de vue.

    Pour ce qui est des maths en L, peut-être seront-ils vus en "Science" ?

    En tout cas, si la réforme avait été en place, je ne sais pas quelle filière j'aurai choisie...
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Ils renomment des choses qui existent déjà.
    Ils disent : "on va faire de meilleurs linguistes" mais ils suppriment une heure de langue en terminale littéraire.
    Les "cours de soutiens" existaient déjà. Mais maintenant, au lieu d'être seulement pour ceux qui en ont besoin, et donc en nombre réduits (8), ce sera obligatoire pour toute la classe (et du soutien individuel a 35, ça me parait infaisable).
    En gros, cette réforme est une ineptie et elle propose de faire mieux avec moins.
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je ne sais pas bien s'ils se rendent compte de tous les problèmes que vont poser leurs conneries au niveau post-bac.
    Je me bat depuis que je suis passé par la première L où les profs de matière scientifiques nous traitaient vraiment comme des teu-bés pour que les L ne soient pas considérés comme la filière de "ceux qui n'aiment pas les maths" mais "ceux qui aiment les lettres".
    Voir qu'ils envisagent de supprimer les maths me met dans une rage folle, en fait. Ca m'énerve. Ca m'énerve.
    Et la suppression de l'histoire-géo et Term S, pratique pour passer le concours Science-Po ! Et la prépa ECS, ils en font quoi, ils la suppriment ? Parce que faut pas rêver, ils n'auront jamais assimilé le même programme en 2 ans et puis reprendre l'histoire après un an de pause, c'est légèrement utopique. Idem pour les HK B/L, la moitié d'effectifs en moins, bien joué.
    Et les 2h de LV, c'est simplement dramatique. Pareil, vive les conséquences en post-bac ...

    Juste pour dire, ma prof d'histoire-géo va manifester pour la première fois depuis qu'elle enseigne en prépa, demain, contre cette réforme. Autant dire que je ne lui (la réforme) accorde absolument aucun crédit.
     
  8. Kirkja

    Kirkja
    Expand Collapse
    Apprivoisement du soi. 

    J'avoue que j'ai pensé comme toi quand j'ai vu les différentes suppressions de matières.. ("Et pour telle prépa, ça devient impossible de la faire maintenant.. ?")
    Mais pour la suppression de l'histoire-géo en Tle S non, je ne trouve pas ça si dramatique même pour la prépa ou Sciences Po, l'histoire est une matière qui peut se suivre et se comprendre même sans avoir vu les périodes précédentes, je suis bien placée pour le dire, j'ai dû louper plus de la moitié du programme de 2nde, et j'ai pas l'impression d'avoir eu des difficultés ensuite. Et puis on peut toujours la prendre en option en Tle S pour ceux qui partent dans l'optique de faire Sciences Po ensuite (ou qui aiment l'histoire tout simplement). On arrête bien le français en 1ère et cela n'empêche pas les gens de faire une prépa littéraire avec du français ensuite (je parle surtout pour les bacheliers ES et S, les L ayant eu littérature quand même).

    Par contre, je vois pas pourquoi on s'insurge autant pour le nombre d'heures en langues, c'est bien le seul qui n'a pas changé (et encore si, 0h30 en plus en 1ère S par exemple), mais là je parle que pour les filières ES (sans langue renforcée) et S, L je ne sais pas combien il y avait d'heures de langue. Bon après oui, dans ce cas insister sur "rendre l'élève bilingue", c'est un peu absurde si on ne change pas le nombre d'heures d'enseignement..
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Joe : ils suppriment tout de même une heure de langue en L.
    C'est quand même drôle étant donné qu'ils prétendaient aussi vouloir faire de la L une section plus axée sur les langues. Et euh... Concrètement là, avec moins d'heure, je vois pas trop comment ça va pouvoir se faire.
    La seule chose qui change, a ce niveau, c'est que les groupes vont être constitués selon les niveaux des élèves. Oui, certes, ça va aider, peut-être.
     
  10. Believer

    Believer
    Expand Collapse
    C'est quand qu'on va où?

    J'ai quitté le lycée il y'a quasiment 10 ans et j'hallucine en apprenant que la LV2 n'est plus obligatoire en seconde!!! C'est du grand n'importe quoi!

    Le cours de droit en filière littéraire why not, j'aurais bien aimé en bénéficier à l'époque pour ne pas arriver trop larguée dans l'amphi... mais pourquoi ne pas l'ouvrir à toutes les filières? (la plupart des gens que je connais qui ont fait du droit sortent plutôt de ES ou S) Et puis, faudrait voir le contenu... (si c'est une intro au droit trop floue ça ne sert à rien).

    Zapper l'histoire-géo en Term S? Bullshit! C'est une matière essentielle, ça forge une culture G!!!
     
  11. Kirkja

    Kirkja
    Expand Collapse
    Apprivoisement du soi. 

    Il est clair qu'après pour certaines études, le manque d'un enseignement en histoire va poser problème pour intégrer des prépas littéraires ou Sciences Po, même si je reste persuadée que si on s'en donne vraiment les moyens, le programme peut être rattrapable pendant les vacances, l'histoire est une matière qu'on peut apprendre/comprendre assez facilement seul, alors qu'apprendre des maths ou de la physique seul, c'est déjà plus compliqué.

    Mais encore une fois, je le répète, alors que j'ai fait un bac S et que l'histoire était (est) ma matière préférée, je trouve ça plus juste et équitable cette suppression en Tle. On dit que la filière S sert souvent de filière générale, où on va pour ne pas se fermer de portes, eh bien j'ai envie de dire tant pis si un élève veut faire Sciences Po et n'a pas pris l'option histoire en Tle, après tout, un élève en L a déjà le même problème s'il veut faire ensuite des études scientifiques (enfin scientifiques.. disons rien qu'intégrer une prépa B/L "littéraire" en ayant pas fait l'option maths, par exemple) voire un élève en ES qui adore les maths mais qui ne peut pas non plus faire une prépa maths..

    On se plaint du fait que la filière S recueille tous les élèves, surtout les indécis qui ne savent pas encore vers quoi s'orienter, et on veut donc y remédier en supprimant des matières littéraires pour la rendre encore plus scientifique et éviter que les gens ne confondent cette filière avec LA filière la plus généraliste/qui ouvre toutes les portes. Mais je comprends qu'il est difficile de choisir sa filière quand on aime autant les sciences que l'histoire par exemple, mais là le problème est ailleurs, il faudrait peut-être une filière généraliste, ou alors que les 3 filières générales offrent un très bon niveau en tout, avec un "plus" dans les enseignements de spécialité (sciences pour S, matières littéraires pour L..) mais c'est déjà mal parti avec la suppression des maths dès la 1ère en L.. :errf:
     
  12. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai le résumé de la conférence de presse sous les yeux et je vais essayer de reprendre point par point ce qui va changer.

    En seconde :

    - La LV2 est (ré)intégré au tronc commun. C'est normal, c'était même anormal qu'elle ne le soit plus. Dans mon lycée, comme dans beaucoup d'autres d'ailleurs, elle était obligatoire. Mais je sais que ceux qui se destinaient à certains bacs technologiques, dans d'autres lycées du département n'était pas obligé de la prendre.

    -Parmi les enseignements d'exploration (remplaçant les enseignements de détermination), le choix à faire entre sciences économiques et sociales ou économie appliquée et gestion ne me parait plus idiot que ça. Pour beaucoup, ça sera la seule occasion de toucher à cette matière. Je n'en ai jamais fait mais je me rend bien compte que ça sert dans la compréhension de l'actualité. Forcément, il y en a à qui la matière ne plaira pas, mais c'est comme tout plein de matières qu'on ne choisit pas. Les autres enseignements proposés sont très spécifiques à chaque filière, pour une classe qui se veut de détermination, c'est étonnant. Un élève qui aura pris littérature ne sera-t'il pas pénalisé s'il veut passer en première S ?

    - La mise en place d'un tutorat. Je sais que dans mon lycée c'était déjà mis en place, mais par des terminales. Là ce serait les professeurs volontaires qui devraient s'en occuper. En soi ce n'est pas une mauvaise idée mais faut pas se voiler la face, les professeurs seront ils réellement volontaires ou va-t'on leur forcer la main ?

    En première :

    - Un tronc commun plus important, la création de "stage" passerelle pour permettre de changer de filière. C'est une des meilleures idées de ce programme : permettre aux lycéens de se tromper sans perdre une année. J'espère que ça permettra à certain d'oser changer d'orientation, et de ne pas se dire maintenant que je suis lancé la dedans je finis.

    - La disparition des maths en L. Une grosse connerie à mon sens. L'apparition d'une matière de littérature étrangère en langue étrangère est par contre une très bonne idée, qui nécessite de nouveaux profs.

    En terminale :

    - Pour les L et les ES, l'enseignement d'histoire sera surtout basé sur l'acquisition de méthode de travail de l'enseignement supérieur. Gné ? Moi pas vraiment comprendre où ça veut en venir.

    - Pour les L, apparition d'une matière de "droit et grands enjeux du monde contemporains". Je suis peut être idiote mais je ne vois pas ce que ça a à faire dans une série "littéraire". Sinon, proposer une initiation au droit dès le lycée permettrai beaucoup d'échec en L1 droit...

    - Pour les S, l'apparition de l'informatique et des sciences du numériques parmi les enseignements de spécialité. Une bonne idée, on a de plus en plus besoin de l'informatique aujourd'hui.
    L'histoire-géo en option ?! Je suis mitigée, je comprend les arguments de Joe. mais c'est quand même une matière super importante pour comprendre l'actualité. Après comme vraisemblablement, le programme actuel de première et de terminale serait fait totalement en première, pourquoi pas.

    - Pour les ES, choix entre maths, éco ou socio pour les spécialités. Je connais pas du tout la classe d'ES actuelle donc je ne me prononcerais pas.

    Pour tous :

    - Un encouragement à faire des stages en entreprises. Très bonne idée aussi sur le papier. Mais comment est ce que cela va être mis en place ? Sur le temps scolaire ça ne parait pas pensable. Pendant les vacances ? Il y aura peu de volontaires...

    - L'apparition d'un "accompagnement personnalisé", de grands mots pour pas grand chose finalement. Ce sont des heures prises sur les heures normales des professeurs et des élèves, donc des heures en moins pour certaines matières. La répartition par petits groupes, c'est bien beau mais on sait tous que c'est rarement possible. Et puis, on crée des classes à plusieurs niveaux. Il y aura ceux qui ont plus de difficultés qui reverront les bases, et les autres qui avanceront plus dans le programme. Mais comme c'est que quelques heures par semaine, en classe entière ça se passe comment pour combiner les groupes ?

    - Les groupes de compétences pour les langues, avec des horaires et des programmes communs aux différentes séries. Pourquoi pas, c'est qui était fait dans mon lycée pour les LV1 anglais en S, avec la possibilité de changer de niveau en fonction du travail fourni. Mais, je prend mon exemple, j'étais en allemand LV1 toutes séries confondues, on était 12 (je viens d'un petit lycée, je précise). On fait des groupes parmi 12 élèves ? Forcément, parfois ça aurait été plus agréable mais finalement ça ne m'a pas empêché d'avoir une très très bonne note au bac, et j'ai également pu aider des camarades en difficultés qui ne s'en sont pas si mal sorti par rapport à leur niveau.

    - La possibilité d'un enseignement de discipline générale en langue étrangère. C'est déjà quelque chose qui existe, le développer est une bonne idée mais il ne faut pas oublier que cela demande plus de professeurs. Il y a aussi que ça va dans le sens d'une uniformisation des langues. Quel intéret d'avoir un professeur de langue allemande ou espagnole quand ça ne concerne qu'une minorité ?

    - Le développement de la culture au sein des lycées. J'étais dans un lycée où l'on nous proposait déjà beaucoup de chose donc je ne vois pas ce que cela va changer là-bas. En revanche, je suppose que pour certains lycées c'est une "révolution".

    - La reconnaissance des responsabilités prises au lycée et en dehors, pourquoi pas. A voir, comment cette reconnaissance sera mise en place.
    Une aide à la rédaction des CV, enfin !


    En clair, si j'avais été au lycée avec la réforme mise en place, mon parcours aurait été totalement différent. Je sors d'un bac S, j'adorais les maths, l'histoire et les langues étrangères. Aujourd'hui, je pense que j'aurai plus fait un bac L...^^
     
Chargement...