L'apologie de l'anorexie pourrait être bientôt interdite par la loi

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 16 mars 2015.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Kanta

    Kanta
    Expand Collapse

    Je suis d'accord avec toi sur plein de points dans l'article mais j'ai du mal à saisir comment "ne mangez pas trop gras, trop sucré, trop salé" serait lié à une sorte de peur "d'être gros".
    Il ne faut pas manger trop gras, sucré, salé etc... Parce que l'excès n'est jamais bon en soi. Je ne trouve pas que ça soit un motto malsain qui participe à la psychose de la prise de poids, perso j'ai toujours pris ça dans l'optique "sinon tu auras des caries, du cholestérole etc...".
     
    just_in_case, Gargouillette, Cucurucu et 14 autres ont BigUpé ce message.
  3. Ilo_

    Ilo_
    Expand Collapse

    Merci pour cet article! Membre de l'assoc Solidarité Anorexie Boulimie, ça réchauffe le coeur de voir que les choses changent petit à petit et que les média parlent de ces problèmes. Il y'a tellement à faire en France, mais je pense que les choses n'ont jamais autant bougé que dernièrement et cela redonne de l'espoir !
     
    Mimomim et Fiel ont BigUpé.
  4. Hana-Lys

    Hana-Lys
    Expand Collapse

    Je trouve ça bien de légiférer pour ça, je suis globalement de l'avis de l'article. Interdire les sites internets qui font l'apologie de l'anorexie ça semble bien. Pour les mannequins, il faudrait que "l'état de dénutrition" soit basé sur un diagnostic médical et non l'IMC. Adolescente, ma cousine avait un IMC à 15 en mangeant normalement et sans être dénutrie. Elle n'arrivait pas à grossir et les complexes sur son corps était renforcés par les gens bien pensant qui lui répétaient de manger quelque chose, que c'était pas normal d'être aussi maigre, qu'elle était anorexique, etc.
     
    Phéacie, just_in_case, co_svn et 17 autres ont BigUpé ce message.
  5. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Non, ce n'est pas malsain en soi, mais ça passe vraiment en boucle entre les dessins animés, donc ça fait un peu lavage de cerveau. Et entre deux pub pour Barbie (quand on sait quelle image renvoie Barbie…) Le message peut être mal interprété...

    je ne dis pas qu'il faut arrêter de sensibiliser les gens à mieux prendre soin d'eux, je dis qu'il faut faire attention à la manière dont nous sensibilisons les plus influençables !
     
    Hibouille, elisabellissima, Euphrosyne et 8 autres ont BigUpé ce message.
  6. Kanta

    Kanta
    Expand Collapse

    Arf oui, le bourrage de crâne des chaînes "pour enfants", il y aurait beaucoup à dire... C'est vrai que ça fait longtemps que je n'ai pas eu l'occasion de me poser devant Disney channel! la répétition incessante de messages même plutôt positifs participe finalement à la création de l'angoisse qu'on retrouve chez les gens après.
     
    Dame Andine cogite a BigUpé ce message
  7. Y.

    Y.
    Expand Collapse

    Merci pour cet article. C'est vrai qu'il faut vraiment avoir une réflexion nuancée sur ces questions, et se méfier des solutions faciles à base d'interdiction (et d'IMC...).

    Le problème ici, c'est peut-être le paradoxe de la limite, non ? Pour moi, mettre une limite à la maigreur des mannequins, c'est une nécessité même au-delà des questions de société : on ne peut pas se permettre d'avoir un secteur d'emploi entier qui encourage les gens à mourir de faim... Mais à un moment, pour pouvoir faire une véritable loi (et ne pas se limiter à donner des suggestions), est-ce qu'il ne faut pas décider d'une limite ?

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Alors est-ce qu'il y aurait un moyen de se débarrasser de l'IMC y compris dans les politiques sociales ? Pour moi c'est un outil vraiment imparfait, mais je pense qu'on a besoin d'un outil de ce genre tout de même pour encadrer les comportements les plus excessifs. Par ailleurs, il me semble quand même que si l'attrait de la minceur est un facteur de risque pour l'anorexie, il est loin d'être le seul (il y a des questions de rapport au corps qui ne passent pas non plus par la question du poids, par exemple). En tous cas j'espère que le débat public là-dessus ne va pas se terminer tout de suite !
     
    littlecassy et BouseuseRaffinée ont BigUpé.
  8. naelia

    naelia
    Expand Collapse
    Be a rainbow, not a shadow!

    Alors, que proposons nous de mieux à ce ministre? ;-)
     
  9. Jukeuh

    Jukeuh
    Expand Collapse
    Tombe amoureuse de personnages fictifs.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
  10. Iwileïth

    Iwileïth
    Expand Collapse

    Je suis la seule à qui un tel texte de loi pose un gros problème quant à la liberté d'expression? Je veux dire, c'est très bien de vouloir "supprimer" l'anorexie, mais supposons que je préfère les filles avec un imc faiblard, pourquoi est ce que je n'aurais pas le droit de le dire, ou, par exemple, de créer un site pour partager mes goûts?
    Je pense que ce texte de loi prend le problème à l'envers, en essayent de supprimer les effets et non la cause, qui serait "l'obsession de la recherche d'un idéal de beauté fixé par la société", que la majorité des personnes soit moutons envers leur physique... (je sais, je propose pas de solution au problème... Mais ça vise tout de même à limité l'expression, que ça soit ou non pour la bonne cause, ça reste limite)
     
    suricateflamboyant, Panspermie, Midnight Rain et 6 autres ont BigUpé ce message.
  11. leaking_b

    leaking_b
    Expand Collapse
    Ich bin eine Kartoffel

    Mais TELLEMENT !!!! (Désolée un big up ne suffisait pas)
    Ca me rend triste cette association hyper simpliste :/ En plus j'ai toujours eu l'impression que les mannequins (de défilés) étaient plus souvent critiquées qu'adulées. On les présente souvent (tout le temps ?) comme étant malade, pas féminine (:mur:) et autres qualificatifs péjoratifs.
    Je trouve que les magasines et la télé participent beaucoup plus à cette injonction à la minceur/maigreur.

    Si ils veulent faire quelque chose d'utile, faudrait mettre plus de moyens dans les soins pour les troubles alimentaires. Et arrêter toutes les associations foireuses : anorexie = superficialité, surpoids = flemmard et j'en passe.
     
    S_kye, Eylise, Pépite. et 12 autres ont BigUpé ce message.
  12. Faol

    Faol
    Expand Collapse
    Heavy seas of love

    Il y a une différence entre dire "Je préfère les filles très minces" et culpabiliser toutes celles qui ne le sont pas. Et malheureusement, beaucoup de ces sites tournent sur la culpabilisation...
     
    Black Phillip, LoveSalander, elisabellissima et 3 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...