« L’avocate du diable », le témoignage de celle qui défend violeurs et meurtriers

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anouk Perry, le 19 avril 2017.

  1. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    #1 Anouk Perry, 19 avril 2017
    Dernière édition par un modérateur: 19 avril 2017
    Babitty Lapina a BigUpé ce message
  2. Maud Kennedy

    Maud Kennedy
    Expand Collapse

    Ca a du être très intéressant. Est-ce que je voudrais l'écouter??? Non merci,sans façon!
    C'est une chose de devoir défendre les criminel-le-s. C'en est une autre de s'exprimer de cette manière avec autant de froideur et de mépris pour les victimes.
     
    Nedjma, MémiCha, château fort et 13 autres ont BigUpé ce message.
  3. yuyunaâ

    yuyunaâ
    Expand Collapse
    Ja, genau

    Moi c'est pas tellement sa froideur qui me gêne (si elle a besoin de ce recul pour faire son métier après tout, ça la regarde je pense), mais surtout ce passage :
    "j’ai fait raconter un peu n’importe quoi au client et la cour l’a cru, ça les a attendri. Il a été condamné un peu moins sévèrement que ce qu’il aurait pu être.(…)
    Pour le coup on s’éloigne de la morale, c’est évident, mais encore une fois chacun son job. Moi je ne suis pas soumise à la vérité."

    Parce que évidement que tout le monde a le droit d'être défendu, et c'est normal qu'il y ait des avocats pour défendre des criminels, afin qu'ils reçoivent une peine juste. Mais là je comprends pas bien : elle est prête à mentir afin que des gens ayant tué/violé/etc.. reçoivent une peine moins importante ??! Donc pour elle son job, c'est "les défendre coûte que coûte" ? Là, moi je ne comprends pas. C'est pas vraiment ma définition de la justice.
     
    Kaytra, Eternity-, Imago et 55 autres ont BigUpé ce message.
  4. jorda

    jorda
    Expand Collapse

    en effet, c'est pas pour rien qu'on distingue "vérité judiciaire" de "vérité" tout court...
    Le système judiciaire de défense/attaque ne vise pas à connaître la vérité mais à ce que le meilleur avocat l'emporte.
    Le système lui-même est injuste.
     
    Ovna, Little Moi-Même, MémiCha et 15 autres ont BigUpé ce message.
  5. Ursinae

    Ursinae
    Expand Collapse
    Je suis désolée pour ce que je t'ai dit quand j'avais faim.

    La justice et la morale n'ont rien à voir, c'est une des premières chose que l'on apprend en droit.

    Les seuls raisons qui me feraient accepter ce job, c'est que pour que notre systeme judiciaire fonctionne, il faut que l'accusé puisse avoir un avocat, sans avocat il ne pourrait comparaître, et y a déjà beaucoup de gens relaxés pour vice de procédure.

    Par contre je n'aurais que du mépris pour eux, pas pour les victimes. Et puis pour cette avocate qui parle de job avant la morale, j'y trouve une forme de sadisme. Le sadisme d'être vainqueur, d'être le plus fort malgré tout, en usant de tous les stratagèmes de persuasion possible. Convaincre en mentant. Mais l'inverse n'est pas possible, si tu fais passer la morale avant, si tu sabotes ta défense, alors tu retombes sur la problématique précédente à savoir que tu risques surtout d'aider l'accusé malgré toi à s'en sortir.
     
    MémiCha, château fort, lafillelabas et 23 autres ont BigUpé ce message.
  6. Maud Kennedy

    Maud Kennedy
    Expand Collapse

    @yuyunaâ ,à la limite sur un dossier,qu'elle réussisse à faire abstraction de tout le reste pour faire son boulot,c'est normal mais là,elle n'est pas sur un dossier. Elle parle de son boulot. On dirait qu'elle n'a aucune empathie pour les victimes de manière générale.
    En même temps,ça me fait un peu penser au personnel de bloc opératoire qui insulte les gens qui se font opérer quand ellesils sont sous anesthésie sous couvert d'humour pour décompresser. Je ne serais pas étonnée qu'un certain nombre d'entre elleseux ne soient pas capables de rester humain-e-s face à l'horreur d'un terrible accident ou d'une maladie.
     
    Kazia, Spill, just_in_case et 7 autres ont BigUpé ce message.
  7. Ursinae

    Ursinae
    Expand Collapse
    Je suis désolée pour ce que je t'ai dit quand j'avais faim.

    @Maud Kennedy

    Exact, il serait étonnant qu'elle parle comme d'une belle affaire un hypothétique procès autour d'une crime qu'elle aurait elle-même vécu ou quelqu'un de son entourage. C'est plus drôle quand ça concerne les autres. :)
     
    ChansonMuette, lafillelabas, Kazia et 6 autres ont BigUpé ce message.
  8. Lilas DUPONT

    Lilas DUPONT
    Expand Collapse

    J au l impression qu elle raconte ca comme un palmarès "tueur en serie j ai pas eu" comme si une etape
    C est normal de faire abstraction sinon on ne peut pas faire son métier que ce qoit avocat medecin..mais la, j ai cette impression que le but est de gagner, pas de faire le justice
     
    château fort, ChansonMuette, just_in_case et 12 autres ont BigUpé ce message.
  9. Piitchoun

    Piitchoun
    Expand Collapse
    J'ai failli attraper un loup, mais il m'a attrapée avant

    Je vous trouve très dur.e.s... Évidemment qu'on ne peut pas défendre que des innocents. Et non, c'est pas facile quand on étudie un dossier de voir les photos de la scène du crime, parfois y mettre les pieds. Je comprends qu'il y ait une prise de distance nécessaire, et ça n'empêche pas cette avocate de respecter quand même les victimes. D'ailleurs, dans ceux qu'elle a défendus, il y a aussi sans doute des innocents, qui étaient accablés de preuves, mais n'avaient cependant rien fait, et elle les a faits sortir. Est-ce que ça n'en vaut pas la peine ? Que doit faire un avocat de la défense pour vous alors ? Défendre son client du bout des ongles, ne pas se salir les mains, le jeter en pâture à la cour ? C'est un métier qui existe, et ces avocats doivent le faire bien, je ne pense pas qu'on puisse le leur reprocher.
     
    Vanities, Sugar&Sarcasm, Kounette et 29 autres ont BigUpé ce message.
  10. Gringo

    Gringo
    Expand Collapse
    Regarde du porno en tricotant

    Pour moi c'est vraiment à mettre au même plan qu'un cancéro qui va dire "ah bah tiens, j'ai pas encore eu de leucémie!". Pour tous ceux qui ne bossent pas avec de l'humain dans toute sa décrépitude, c'est compliqué pour vous d'imaginer ce que ça fait sur le moral. Mettre de la distance est un très bon moyen de ne pas ramener les problèmes des autres chez soi.

    Il faut des avocats pour défendre les accusés parce que jusqu'au jugement ce sont des innocents. Ces avocats doivent ensuite faire leur travail à savoir défendre leur client. Et ensuite ils doivent pouvoir rentrer chez eux et dormir tranquillement sans être rongé de culpabilité sinon ils se tirerait tous une balle. La façon dont ces avocats gèrent leurs émotions pour tenir n'appartient qu'à eux et ils n'ont pas à en changer juste parce qu'il y a des victimes, tant qu'ils ne viennent pas leur balancer leur réussite à la figure.
    Et je finirais par rappeler que les avocats ne rendent pas la justice: ils présentent un dossier à un-e juge à qui il appartiendra de juger.
     
    Jamesie, Sugar&Sarcasm, Kounette et 43 autres ont BigUpé ce message.
  11. Kaus Australis

    Kaus Australis
    Expand Collapse
    Stupéfiant.

    Le droit s'inspire de préceptes moraux qu'il retranscrit dans les lois, mais n'est pas un synonyme de morale. Parfois il s'en écarte; l'existence même des avocats de la défense est morale et juste, c'est le dernier rempart contre la vindicte populaire pour le condamné. Parfois un pénaliste sait son affaire «perdue» d'avance, mais le but n'est pas toujours de gagner. Être là, exister en tant que représentant de la Justice du côté de l'éventuel coupable, c'est déjà ça.
    Bon elle, c'est pas la même optique. Gagner des procès ça amasse du blé, acquitter un type qu'on sait «coupable» (du coup il ne l'est pas), ça fait dorer son blason et sa réputation. C'est discutable voire inacceptable.
    Faut aussi se dire un truc, le doute est important en droit. Si on ne peut pas être sûr à 100% de la culpabilité d'un type, ça fonctionne dans le cas où il a réellement commis son crime, ou quand il est réellement innocent. Le doute c'est ce qui fait passer du statut de faussement accusé à acquitté un type qui aurait été au mauvais endroit au mauvais moment (genre Omar). Le tranchant du doute c'est que si un type est coupable indéniablement et que son avocat le sait, si le jury et le juge l'a ce doute, il peut très bien l'acquitter. Parce que ce serait anormal et dangereux de condamner quelqu'un quand on n'est pas sûr-sûr.

    Maintenant ne pas reçu de réponse pénale ne signifie pas qu'aucune mesure a été prise. J'ai pas écouté ce docu mais si les choses sont présentées comme ça, genre «grâce à moi il n'a pas été condamné à de la prison»,'c'est dangereux. Il existe des mesures de sûreté qui ne sont pas considérées comme des peines à proprement parler, et qui sont parfois aussi contraignantes qu'une peine de prison. Alors ça vise pas les cas d'acquittement forcément, mais une peine infime ou inexistante de prison cache parfois autre chose.
    J'ai confiance en Arte pour que le docu ne sonne pas trop scandaleux, ça m'intéresse beaucoup!

    Edit: pour la question de la victime... en droit pénal normalement on ne s'intéresse pas à la victime, il s'agit de rendre des comptes à la société entière pour avoir troublé l'ordre public; la réponse vient de l'Etat, c'est lui qui punit le condamné (c'pour ça qu'il y a un jury populaire, toussa toussa).
    Jcrois que c'est Dupont-Moretti qui disait qu'il valait mieux que la victime soit morte que présente dans la salle, car voir son état actuel pouvait influencer le jury (type, si elle est estropiee etc). Ça montre le détachement des pénalistes face aux victimes, c'est cynique, mais c'est surtout parce que ce sont les faits qui compte, pas la victime. Elle pourra obtenir réparation au procès civil éventuellement, mais ce n'est pas la vengeance de la victime s/le coupable qui se joue au procès pénal. C'est pas «tu m'as fait ça tu mérites ça» mais «ce type a fait ça qu'est ce qu'on va faire de lui maintenant?»; la victime doit être suivie par des spécialistes mais clairement au procès pénal elle est plus que secondaire. Donc je comprends un peu la mentalité de l'avocate, j'approuve pas totalement mais avec le métier ça doit finir par être certain.
     
    #11 Kaus Australis, 19 avril 2017
    Dernière édition: 19 avril 2017
    Ardvinna, Kazia, littlecassy et 15 autres ont BigUpé ce message.
  12. Maud Kennedy

    Maud Kennedy
    Expand Collapse

    @Piitchoun ,tu as pu déduire qu'elle respectait quand même les victimes avec ses propos??? Elle n'a pas eu un seul mot pour elles,alors qu'elle le pourrait justement là qu'elle ne bosse pas sur un dossier.
    Il y a juste des gens qui n'ont pas-ou plus- la moindre once d'empathie. Et bien,je n'ai pas d'empathie pour des gens qui n'en ont pas.
     
    Elska., Kazia, jorda et 6 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...