Clicky

Le journalisme

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Yana, le 15 décembre 2010.

  1. Yana

    Yana <<= Gauche // Droite =>>

    Un débat sur les droits et devoirs des journalistes s'est engagé sur ce topic, et le sujet est suffisamment important et intéressant pour mériter un débat à lui tout seul.

    Que l'on l'illustre avec la modification des comportements des lecteurs et des journalistes par internet, ou par les conséquences que l'affaire Wikileaks a eu sur le journalisme mondiale, il est évident que le quatrième pouvoir est en perpétuelle évolution.

    Plusieurs visions du journalisme s'affrontent : d'un coté ceux qui prônent l'information pure, de l'autre les journalistes engagés qui estiment qu'il est de leur devoir de prendre position.

    D'après toi, qu'est-ce que le journalisme ? Quels sont les devoirs des journalistes ? Quel est ton rapport avec la presse, qu'elle soit écrite, radiodiffusée ou télévisée ?
    Posté 15 décembre 2010
    #1
  2. Je trouve dommage que les protagoniste de l'ébauche de débat qui a eu lieu sur l'autre topic ne viennent pas en parler ici.
    Posté 17 décembre 2010
    #2
  3. Je trouve que WikiLeaks est une bénédiction, parce qu'il montre aux gouvernements que leurs agissements sont susceptibles d'être connus des citoyens, et leur rappelle donc leur devoir de clarté. On peut estimer que plusieurs documents ne devraient pas être rendus publics, c'est juste, mais quand ils concernent des faits aussi graves que des cas de torture ou de meurtres de civils par l'armée américaine, l'opinion a le droit de savoir.

    Cependant, je te rejoins en n'associant pas WikiLeaks à du journalisme, c'est simplement un site de publications de données confidentielles. En revanche, Le Monde fait un travail de journalisme en exploitant ces sources pour les diffuser auprès de ses lecteurs.

    Pour moi le journalisme va de pair avec des informations rigoureuses et une prise de position. Les deux me semblent indissociables. Si je veux simplement des faits bruts, je peux lire les dépêches de l'AFP qui donnent des dates, des noms et des chiffres. Le journalisme a vocation à donner une lecture des évènements, et donc à les interpréter et prendre position - à mon avis. C'est parfois plus facile ou plus difficile, mais c'est à mon avis le rôle de tout bon journaliste.

    Les informations objectives et neutres et le devoir d'informer le lecteur ne sont pas forcément en danger pour autant, simplement j'estime que c'est le rôle du lecteur d'avoir assez de bon sens pour savoir qu'il ne trouvera pas le même traitement de l'information chez TF1 et chez Libé. Ça me semble aller de soi.
    Posté 17 décembre 2010
    #5
  4. Wikileaks n'explique rien parce que ce n'est pas son rôle. Ils dévoilent des faits, c'est aux journalistes de les expliquer, interpréter, commenter. Une interprétation est toujours discutable et contestable; en n'avançant aucune explication, Wikileaks maintient sa crédibilité: ils ne sont que les porteurs de message qu'ils ne se risquent pas à décoder et à argumenter.

    C'est vrai qu'on ne peut pas tout dévoiler, mais quand des milliards de dollars passent dans une guerre, au détriment de l'éducation ou du service public, les citoyens ont le droit de savoir ce qu'on fait de leur pognon. Les discussions de couloirs d'ambassades ne sont peut-être pas toutes bonnes à divulguer, mais quand il s'agit de meurtres de civils, de corruption et de trafic d'armes, tous ces faits qui vont à l'encontre de toutes les lois internationales auxquelles un gouvernement prétend se soumettre, j'estime avoir le droit d'être au courant. J'ai un droit de regard sur les agissements du gouvernement que j'ai élu.

    Je ne vois donc aucune manipulation dans l'existence de Wikileaks qui se contente de publier régulièrement des documents. On ne nous donne aucun commentaire sur ceux-ci, ce sont les journalistes qui en font et les lecteurs qui jugeront donc. On met à jour des informations qui concernent tout le monde et qui ne seraient pas si embarrassantes, pour beaucoup, si elles ne mettaient pas en avant le fait que les gouvernements qui se flattent d'être les plus exemplaires baignent en réalité dans l'illégalité la plus sordide.

    Je ne pense pas que les gouvernements puissent être plus stricts quand à leurs secrets d'état. Ils feront plus attention mais nul système n'est infaillible: il y aura forcément des fuites. S'ils agissent mal, ça se saura un jour - simplement parce que tout finit toujours par se savoir.
    Posté 17 décembre 2010
    #7
  5. Yana

    Yana <<= Gauche // Droite =>>

    Ce que je voulais dire en associant Wikileaks au journalisme ce n'est pas parce qu'il a fourni un accès direct à des informations diplomatiques, c'était parce que pour la première fois dans l'Histoire 5 journaux d'envergure ce sont associés pour déterminer les infos à divulguer (ou à ne pas divulguer) en se basant sur des considérations de sécurité (en travaillant pour cela avec le Pentagone) et pour les analyser.
    Là où Wikileaks s'est "contenté" de fournir les informations, ces journaux se sont associés pour faire leur boulot : du journalisme, et c'est à travers ça que je vois une évolution probable dans le métier de journaliste.
    Posté 17 décembre 2010
    #9
  6. Denis

    Denis En pleine digestion. Membre de l'équipe

    Difficile de débattre seul ! Louis a choisi de supprimer ses messages et de ne pas poursuivre la discussion qui s'esquissait. Si elle revient sur sa décision, je suis dispo !
    Posté 18 décembre 2010
    #10
  7. Denis

    Denis En pleine digestion. Membre de l'équipe

    Difficile, impossible même, de structurer une réponse constructive à un tel pavé sans recourir à la citation de tes propos.

    Je respecte ton choix (bien évidemment) et je tente donc autre chose.

    Forte des principes qui t'animent, penses-tu que les journalistes de Médiapart qui ont sorti l'affaire Woerth ont eu raison de la faire ? Sachant qu' à l'heure où nous parlons, la carrière de l'ancien ministre est ruinée sans que sa culpabilité soit établie. De plus, les enquêteurs de Médiapart ont utilisé, pour faire progresser leur enquête, un document volé, les fameux enregistrements audio réalisés par le majordome de Lilianne Bettencourt.

    La journaliste Louis, en situation, aurait-elle agi de la sorte ? Sinon, qu'aurait-elle fait ?
    Posté 19 décembre 2010
    #11
Chargement...