Question (pas si) con Le protestantisme

Sujet dans 'Questions (pas si) cons' lancé par Kaylie, le 25 février 2016.

  1. Kaylie

    Kaylie
    Expand Collapse
    Tourne en rond avant d'aller dormir.

    Salut !
    Voilà, j'étais catholique non pratiquante (enfin à part la messe de Noël quoi) jusqu'à il y a peu. Y avait pas mal de trucs que je trouvais bien débiles et que je ne me gênais pas pour critiquer (du genre : la position de l'Eglise sur les homosexuel.les, les reliques, Lourdes...), mais bon, ça allait. Et puis maintenant, je me rends compte qu'en fait, ça ne me convient vraiment pas. J'aime toujours Dieu pareil, mais j'ai du mal maintenant à me dire catholique, il y a trop de choses qui ne collent pas avec mes convictions et avec ma façon d'envisager Dieu et la religion en général... J'ai un peu étudié le protestantisme dans le cadre de cours d'histoire et d'anglais, et j'ai l'impression que pas mal des choses qui m'énervent ont été virées.
    Du coup je viens aux renseignements ! Y a-t-il des Madz protestantes par ici ? Quelles sont les différences avec le catholicisme ? J'ai vu sur Internet qu'il y avait plein de courants différents, mais je n'ai pas trop compris les différences entre eux. Est-ce qu'il y a aussi une quête à la messe ? Est-ce que la tolérance est de mise en ce qui concerne les LGBT (et l'avortement et le divorce tant qu'à faire ?)
     
    AprilMayJune a BigUpé ce message
  2. Iris Hexa

    Iris Hexa
    Expand Collapse
    Testeuse de matelas, de cookies et de chats

    Perso j'y connais pas grand chose en religions, mais je sais qu'il y a le déisme ou théisme qui consiste à avoir foi en une conception de Dieu qui n'a pas de lieu de culte ou de forme super défini. Je peux me tromper vu que c'est pas vraiment mon rayon, mais de ce que j'en ai compris, ça consiste en croire en Dieu mais pas selon un dogme établi, selon sa conception à soi.

    Super question en tout cas =) Etant une quiche en religion, ça m'intéresse d'apprendre les différences ^^
     
    Kaylie a BigUpé ce message
  3. AprilMayJune

    AprilMayJune
    Expand Collapse
    C'est assez, dit la baleine

    Bonjour :happy:

    Dans mon souvenir, il y avait plusieurs topics religion disséminés à travers le forum, mais je n'arrive à en retrouver qu'un seul pour le moment. Je te le mets donc en lien, et j'éditerai pour en mettre d'autres ensuite quand/si je les retrouve. (Cela n'est pas du tout pour dire "tu as mal fait de créer ce sujet, tu aurais du faire des recherches avant!" comme j'ai pu le voir parfois! je désire juste te donner des sujets que j'avais trouvé intéressants à lire au moment de leur création, au cas où ils pourraient t'être utiles ou intéressants à toi aussi :red: ).
    Christianisme, catholicisme, et protestantisme

    (Je poste ici où j'en suis par rapport à la religion, parce que je pense qu'il est utile d'indiquer cela. J'ai été élevée dans la religion catholique, et puis je suis devenue protestante l'année dernière (mais maintenant, je ne sais plus trop, je suis probablement déiste? :sweatdrop: ). Je suis étatsunienne, et même si je vis en France au final je connais surtout des groupes protestants étatsuniens / anglophones, et culturellement ce n'est pas forcément la même chose : je ne sais pas trop à quoi ressemble le protestantisme en France.)

    N'ayant pas eu beaucoup l'occasion d'aller à des célébrations, je ne peux pas trop répondre aux questions sur comment ça se passe concrètement. :ninja: (The American Church in Paris fait la quête durant la célébration si je me souviens bien! Ce point-là, ça change pas trop. Mais je n'ai pas pu y retourner depuis des mois.)

    A mon souvenir la différence principale (source de tout le reste) réside dans la façon d'interpréter les textes sacrés (l'article wikipédia sur la Tradition est intéressant à lire sur ce sujet). Le catholicisme considère qu'avec la Bible (le témoignage écrit), Dieu (Jésus) a donné aux apôtres la tâche de préserver le sens du témoignage écrit; l'Eglise est à la fois gardienne de la préservation du témoignage (et doit veiller à ce qu'il ne soit pas déformé) et autorité (donnée par Dieu) sur son interprétation. Le protestantisme considère que seule la Bible suffit, et rejette le rôle de gardienne et d'autorité sur l'interprétation de la Bible que se donne l'Eglise Catholique; pour les protestants, tous-tes les croyant-es peuvent lire et interpréter la Bible et n'ont pas à se soumettre a l'autorité du jugement de l'Eglise.

    De là, il y a eu historiquement beaucoup d'interprétations différentes de la Bible qui ont coexisté sans trop de problèmes, vu qu'elles n'étaient pas contradictoires sur les points essentiels du dogme protestant (enfin, qui ont souvent coexisté sans trop de problèmes) (les êtres humains sont quand même doués pour se trouver des raisons de s'entretuer). Il est peut-être plus juste de voir les différentes églises protestantes (méthodiques, baptistes, etc) comme différents courants de pensées, diverses façons d'aborder la lecture de la Bible, que comme des théologies distinctes et irréconciliables?

    Pour ce qui est des droits des femmes et des droits des personnes LGBT+ je dirais que dans l'ensemble, j'ai trouvé les protestants plus tolérants et plus ouverts ; mais certaines congrégations sont beaucoup plus fermées et violentes que d'autres, ça va du tout au tout. Il n'y a en soi rien dans la religion protestante qui se dresse contre le féminisme ou les droits LGBT, mais certains groupes, certains croyant-es, ont une lecture oppressive de la Bible.

    (Il est aussi important de noter qu'on groupe sous l’appellation "protestante" certaines dénominations chrétiennes qui ne sont pas vraiment protestantes (dans le sens ou théologiquement elles sont assez uniques) comme les Anglicans, qui se sont séparés du catholicisme pour des raisons différentes du reste du monde protestant; ou comme les Mormons, qui ont leur propre témoignage écrit (le livre de Mormon) qui s'ajoute à la Bible (et qui n'est reconnu comme théologiquement valide que par eux).)
     
    Kaylie, Iris Hexa et Klywen ont BigUpé ce message.
  4. Dame de lotus

    Dame de lotus
    Expand Collapse
    La pensée ne doit jamais se soumettre

    Etant belge, pays où les cours de "religion / morale" sont obligatoires, j'ai été mettre le bout de mon nez dans un cours de religion protestante pendant deux ans, je peux éventuellement te scanner et te passer mon cours si tu veux :fleur:. C'était très chouette, j'avais comme prof un type assez jeune qui voulait être pasteur mais estimait ne pas être assez mature, et préférait donc donner cours et apprendre. Il a très très bien pris mon arrivée dans sa classe (en général les gens prennent à 95% religion catholique ou morale par habitude, sans vraie conviction, alors qu'en religion protestante, ce sont des gens "vraiment" protestants), alors que j'ai quand débarqué en disant "coucou j'y connais rien, mais je veux m'ouvrir l'esprit" et qu'il a donc fallu m'expliquer les bases. Il a eu une approche vraiment incroyable, j'adorais ce type :jv:.

    Ceci étant dit, le vif du sujet : de mon côté j'ai retenu que ce qui réunit tous les courants protestants, ce sont les cinq "Sola". Je me souviens plus trop donc je vais me contenter de te filer la page Wikipedia :ninja:. Ca rejoint ce qu'a dit @AprilMayJune je pense.

    En ce qui concerne les différents courants, c'est vaste ! Le protestantisme est vraiment plus varié que le catholicisme, ça montre encore qu'il y a plusieurs façons d'interpréter, de vivre la religion. Evidemment certains courants sont très marginaux, d'autres nettement plus répandus. Je vais pas les détailler, je m'en rappelle par bribes (certains qui s'attachent plus à la Bible, etc.) mais je pense que le lien au début du paragraphe donne une synthèse assez correcte.

    Tu parles de "la" messe : sache qu'il n'y a pas toujours "une" messe comme chez les catholiques, qui ont un rituel bien défini. Mon prof nous expliquait que dans son église, on pouvait commencer par le début, la fin, ou le milieu, et donc, partant du principe qu'il n'y a pas "une" messe, il n'y a pas toujours une quête. Historiquement les protestants ont bien râlé contre le système des indulgences (= payer pour "effacer ses péchés" (passés...ou futurs), et il me semble que ça été mis en place pour construire la Basilique St-Pierre, ou alors pour combler le déficit dû à sa construction, mais bref, il y a une histoire de Basilique St-Pierre dans le tas), donc je pense que si quête il y a, il faut voir ça très différemment du système catholique : bien sûr, je ne dis pas qu'au XXIème siècle, on fait la quête pour construire la Basilique St-Pierre (c'est beaucoup plus local et solidaire), mais il faut se rappeler que l'Eglise catholique a une organisation assez particulière (coucou le Vatican) et donc une gestion des finances assez différente, mais je ne m'y connais pas assez pour t'éclairer plus :hesite:.

    Bref voilà, il y a sûrement pas mal d'imprécisions, j'espère ne pas avoir raconté trop de grosses bêtises aussi :lunette: (si c'est le cas, corrigez-moi, et ne pensez pas que je traite le sujet à la légère :fleur:).
     
    Kaylie, AprilMayJune et Iris Hexa ont BigUpé ce message.
  5. Kaylie

    Kaylie
    Expand Collapse
    Tourne en rond avant d'aller dormir.

    Merci beaucoup d'avoir répondu aussi longuement ! Je vais regarder tous ces liens avec beaucoup d'attention !
    @AprilMayJune : Tu as bien fait de me signaler l'existence de l'autre topic, je suis un peu une boulette ! Il est passionnant en tout cas !
    J'aime bien l’idée d'interpréter soi-même la Bible librement, sans se référer à un pape et à une tradition immuable et plus ou moins arriérée sur certains points. Par contre, le sola fide me gêne un peu. Ca veut dire que seuls les chrétiens peuvent être sauvés, du coup ? Et les gentils juifs, musulmans et autres qui cherchent Dieu à leur manière, ils deviennent quoi ? Et s'il y a des athées qui essaient de faire le bien, ils vont en enfer car ils n'ont qu'à se convertir ? Ou alors, il faut le prendre dans un sens plus général, et considérer que ceux qui ont la foi en Dieu ou dans les valeurs de Dieu (l'amour, la paix, le bien) et essaient de faire le bien seront sauvés, ce qui me semble déjà plus sympathique (mais ça se fait de l'interpréter comme ça ?)
     
    AprilMayJune a BigUpé ce message
  6. Théodulf

    Théodulf
    Expand Collapse
    Guest

    Salut!
    Je suis moi-même protestante "historique", c'est-à-dire que j'appartiens au courant né au 16ème siècle, aussi nommé "luthéro-réformé" (réformé=calviniste).

    Pour les différences avec le catholicisme, il y en a pas mal sur la manière de pratiquer: déjà il n'y a que deux sacrements (le Baptême et l'Eucharistie) au lieu de sept. Tout le monde, même les non-baptisés, peuvent participer à la Cène au Temple. La Cène se fait avec du pain levé (symbole de Résurrection) et pas avec du pain azyme. Point de dévotion mariale ni de communion des saints non plus. De même on porte une croix (huguenote ou pas) sans Christ en croix: Il est parti de la croix car Il est ressuscité. Seuls certains luthériens pratiquent le signe de croix.

    La plus grosse différence je dirais, c'est l'absence de dogmes et de Tradition. L'institution a un poids très faible (voire quasi nul) sur les croyants. Les croyances sont seulement encadrées par les cinq Solae: du moment que tu t'appuies sur la Bible, tu penses ce que tu veux. C'est pour ça qu'il y a une forte tradition de lecture et d'interprétation de la Bible. Certains vont même jusqu'à comparer différentes traductions latines, grecques, araméennes et hébraïques! Je t'encourage à aller voir le site de l'oratoire du Louvre comme l'a fait @Néotie, il est vraiment excellent (surtout la partie blog, et les questions-réponses, dans l'onglet "libres réflexions". Tu pourras aussi y trouver des prédications).
    Le fonctionnement est plus démocratique je trouve. Les pasteurs changent de paroisse tous les 7 ans pour éviter qu'ils ne développent un pouvoir sur les paroissiens, et chaque paroisse est gérée par un conseil presbytéral.
    Autre différence: la place des femmes! Les femmes peuvent être pasteures (d'ailleurs je vais me faire baptiser par une femme :d) et il n'y a aucune différence de traitement homme/femme. La contraception est tout à fait acceptée (d'ailleurs des femmes protestantes ont beaucoup contribué au développement des structures type Planning familial). L'avortement est aussi accepté, mais c'est considéré comme un moindre mal, et l'accent est mis sur la réflexion morale: par exemple, il y en a pas mal qui n'étaient pas chaud-chaud à l'abrogation du délai de réflexion.
    Le divorce ne pose aucun problème, puisque le mariage n'est pas un sacrement (pour la théologie, tu trouveras pas mal de choses sur l'Oratoire du Louvre, qui du côté libéral de la Force).
    Globalement, beaucoup de protestantes mettent en avant une lecture non-oppressive de la Bible.

    A propos des différents courants, tu as les luthériens et les calvinistes/réformés (le courant historique, le plus ancien) qui ne forment plus qu'une seule institution depuis quelques années, car on ne compte que 2/3 différences, qui ne se situent que dans la pratique (le signe de croix par exemple). C'est là que tu trouveras le plus de libéraux. Ensuite, les évangélistes sont en fait plein de petites communautés indépendantes, très soudées, qui mettent l'accent sur la conversion personnelle, en mettant en valeur les émotions. En général, ils ont aussi une lecture plus littérale de la Bible. Je connais mal les autres courants, qui viennent majoritairement des USA, et sont peu représentés en France.

    Il y a souvent une quête au culte, effectivement. :) Des fois le bénéfice de la quête est donné à l'Entraide Protestante (en gros c'est les Restau du Cœur protestant).

    Concernant les homosexuels, ils sont très bien acceptés généralement (comme partout tu trouveras des homophobes dans les temples quand même). Le dernier synode a par ailleurs donné l'autorisation aux pasteurs qui le souhaitent de bénir les mariages homos. Là par contre ça a clashé avec les évangélistes. Les évangélistes sont souvent plus traditionnels que les historiques, alors beaucoup d'églises évangélistes sont parties de l'EPUdF (Église Protestante Unie de France) après cette décision, et ils se sont rapprochés des catholiques.

    Pour la Sola Fide, effectivement elle est souvent interprétée de manière large et inclusive parmi les libéraux. Elle a surtout pour but de rejeter le Salut par les œuvres (et donc au XVIème par les indulgences). Concernant le Salut, il me semble que la Sola Gratia a la préséance. La Sola Fide a conduit Calvin à formuler la théorie de la prédestination, mais elle n'a plus du tout cours aujourd'hui.

    Je te laisse aussi le lien d’Évangile et Liberté, qui est un magazine protestant libéral et qui réunit pas mal de réflexions intéressantes.
     
    Luthéa, Iris Hexa, Dame de lotus et 2 autres ont BigUpé ce message.
  7. Kaylie

    Kaylie
    Expand Collapse
    Tourne en rond avant d'aller dormir.

    @Théodulf : Mille mercis :fleur: ! J'ai quelques questions encore : Pourquoi est-ce que seuls certains luthériens pratiquent le signe de croix ? J'ai regardé sur Google Images à quoi ressemble une croix huguenote : pourquoi a-telle cette forme-là ? (Sinon j'aime beaucoup d'idée qu'on ne représente pas le Christ dessus parce que justement il est ressuscité. Le côté "apologie de la douleur" du catholicisme m'agaçait un peu). Est-ce qu'il y a aussi des chants au culte ? Par chez moi, il y a pas mal de chorales, mais je préfère quand tout le monde chante. Pour moi, c'est une forme de prière, et un moyen de montrer à Dieu qu'on est en train de penser à lui (et je maintiens qu'il aime celle.ux qui chantent faux, mais n'y voyez aucun rapport avec moi...:lalala:). J'ai lu que les protestants ne croient pas au purgatoire, mais croit-on aussi à l'enfer ? (C'est encore un truc que j'aime moyen, je n'arrive pas à concevoir un Dieu qui aime tout le monde y compris les pécheurs mais les envoie quand même se faire torturer pour l'éternité). Les prédications, c'est un peu comme un sermon à l'homélie, avec le prêtre qui choisit un thème de la vie de tous les jours et en parle ?
    Ca me rassure que la prédestination n'ait plus cours aujourd'hui, c'est quand même assez effrayant comme idée !
     
    Iris Hexa, AprilMayJune et Théodulf ont BigUpé ce message.
  8. Théodulf

    Théodulf
    Expand Collapse
    Guest

    @Kaylie de rien! :d
    La croix huguenote est apparue après la révocation de L’Édit de Nantes, en protestation contre l'interdiction de porter un signe protestant. Il paraît que c'est un orfèvre de Nîmes qui l'a crée. Il s'agit d'une croix de St Jean, avec huit pointes boutonnées renvoyant aux Huit Béatitudes. Les fleurs de lys entre les branches représentent à la fois la Trinité (les 3 pétales associés en une fleur) et comme elles sont stylisées, elles rappellent la couronne d'épine du Christ. Elles forment en négatif quatre cœurs qui symbolisent les quatre Évangiles ou les souffrances du Christ ou l'amour du Père (le symbolisme n'est pas toujours clair XD). Ensuite, on ajoute soit une colombe, symbole du Saint Esprit, soit une larme (plus rare) en mémoire des persécutions.
    Les chants, oui, il y en a beaucoup! C'est une base importante du culte, et toute l'assemblée chante. Et à l'orgue, Bach est souvent de mise! :cretin: Si tu as de la chance, tu peux trouver une paroisse qui a une chorale de Gospel!
    Effectivement, on ne croit pas au purgatoire, comme c'est un dogme qui n'a pas ou peu de rapport avec la Bible. Pour l'Enfer, ça dépend des gens, mais c'est une croyance finalement peu répandue. En général, les protestants disent que l'Enfer est une image pour désigner l'éloignement de Dieu, qui produirait beaucoup de souffrance pour l'âme. Dans cette conception, c'est l'âme qui a choisi sciemment de s'éloigner de Dieu ou du Bien, et non Dieu qui exclut untel.
    A propos de la prédication, c'est assez différent d'une homélie. :) Généralement c'est plus long, et le pasteur commente et interprète un passage de la Bible. Je n'ai jamais vu de prédication partant d'une situation de la vie de tous les jours, mais ça dépend aussi du pasteur. :)
    Si tu as d'autres questions, n'hésite pas! :)
     
    Luthéa, Kaylie et AprilMayJune ont BigUpé ce message.
  9. Kaylie

    Kaylie
    Expand Collapse
    Tourne en rond avant d'aller dormir.

    Merci ! Je viens de passer une partie du week-end sur le site de l'Oratoire du Louvre, et c'est vraiment très intéressant ! Je suis quasi convaincue (faut encore que j'en parle avec des amis protestants de la famille parce que je serais vraiment intéressée de savoir comment ça se passe pour eux et près de chez moi, mais tout ceci me semble très bien) !
    Et j'ai encore une petite question : pourquoi la Cène (la communion quoi, ça y est je maîtrise le vocabulaire !) a lieu une fois par mois (de ce que j'ai lu je ne sais plus trop où) ? Dans le catholicisme, c'est THE truc important, le point culminant de la messe. Tout le monde se met à la queue leu leu pour recevoir l'hostie du prêtre. C'est censé devenir pour-de-vrai le corps du Christ, mais aujourd'hui il y a peu de gens qui le prennent aussi littéralement. En tout cas c'est le gros but de la cérémonie, qu'on se rappelle que Jésus s'est sacrifié pour nous. Le sacrifice est "continué" et "perpétué" en étant "reproduit" tous les dimanches.
    @Dame de lotus : Je veux bien ton cours, si ça ne te dérange pas ! (désolée je croyais l'avoir déjà dit, et je viens de m'apercevoir en relisant tout que, bah en fait non... Pardon c'est pas très poli !:red:)
     
    Théodulf et AprilMayJune ont BigUpé.
  10. AprilMayJune

    AprilMayJune
    Expand Collapse
    C'est assez, dit la baleine

    @Kaylie à mon souvenir, le catholicisme considère que la communion, les deux espèces que sont les hosties et le vin, deviennent littéralement le corps et le sang du christ (le terme technique est transsubstantiation). Le protestantisme tient des positions différentes mais qui toutes ne sont pas aussi littérales (Luther parlait de consubstantiation et disait que le christ restait présent dans les deux espèces, mais qu'elles continuaient d'être du pain et du vin; d'autres églises ont vu dans la communion un acte commémoratif, qui était symbolique mais n'avait pas de réelle présence du Christ).

    Il est donc possible que le déroulement des cérémonies ait été marqué par ces différences théologiques, et que le point le plus important de la célébration ne soit pas le même selon les catholiques et les protestants en fait - les premiers considérant la Cène comme le point le plus important, et les seconds le témoignage et la compréhension de la vie de Jésus (à travers la lecture des évangiles) comme le point le plus important.
     
    Théodulf et Kaylie ont BigUpé.
  11. Théodulf

    Théodulf
    Expand Collapse
    Guest

    @Kaylie Mais de rien ^^.
    Dans les deux paroisses dont j'ai fait partie, il y avait une Cène plusieurs fois par mois, mais pas à chaque culte. Effectivement, la plupart des protestants rejettent la transsubstantiation (sauf certains luthériens) pour un genre de commémoration (mais c'est plus fort que ça, Jésus est avec nous sans que l'hostie devienne Son corps). Ça dépend de l'interprétation qu'on fait de la Bible: les cons- vont retenir "faites ceci en mémoire de moi" et les trans- vont retenir "ceci est mon sang/ceci est mon corps".
    Par contre à chaque fois, et pour le deux paroisses on se fait passer la coupe et le pain de main en main, voire on se met tous en cercle. :)
     
    Kaylie, GrosseTruffe et AprilMayJune ont BigUpé ce message.
  12. Kaylie

    Kaylie
    Expand Collapse
    Tourne en rond avant d'aller dormir.

    Coucou !
    Juste pour dire que j'ai discuté avec des mais de ma famille protestants (côté évangélique ouvert de la Force), ils m'emmèneront à un culte à l'occasion, et puis j'irais aussi voir côté réformé/luthérien. Je ne me dis pas encore protestante (j'attends d'avoir assisté à un culte quand même !) mais je suis largement séduite par la démarche, et le catholicisme et moi c'est fini pour de bon !
    Merci encore pour toutes vos gentilles réponses !
     
    copito et AprilMayJune ont BigUpé.