Le topic des émotions indescriptibles.

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Sur la canopée, le 31 janvier 2011.

  1. Sur la canopée

    Sur la canopée
    Expand Collapse
    Haydée

    Parfois on ressent des émotions difficiles à expliquer. Que ce soient des sentiments pour une personne, un état d'esprit, une sensation.
    Viens raconter tes petits bonheurs absurdes, ta mélancolie, tes amours improbables, tes larmes de joie...
     
  2. Gochugaru

    Gochugaru
    Expand Collapse
    gettin real tired of my own bullshit

    Quand les gens sont gentils, qu'ils font attention aux autres, qu'ils s'entraident.

    Quand je suis avec mes amis et que j'ai envie de tous les prendre dans mes bras.

    :cupidon:
    (bisounours power)
     
  3. Super Faon

    Super Faon
    Expand Collapse
    Oh Honey, you're so bad

    Oh oui moi aussi ! L'idée de solidérité :d

    Quand je vois une vieille maison (genre 19ème siècle) ou de vieux portails de la même époque, tout délabrés, j'ai envi de pleurer.
     
  4. Volterra

    Volterra
    Expand Collapse
    Sweet living nightmare.

    Il y a une grande énigme dans ma vie : ce n'est pas une émotion, mais une sensation qu'il m'est arrivé de ressentir tout au long de ma vie et je ne sais pas du tout ce que c'est. Ca ressemble à de la soif, sauf que boire ne résoud rien. Et c'est assez opressant. C'est vraiment un truc très étrange, que je ne comprends pas.

    Sinon, parfois, quand je me concentre très fort, j'arrive à me mettre dans la peau de mon "moi" enfant et à "voir" à travers mes yeux de petite fille. Ca fait remonter une tonne de vieilles sensations. Et aussi, quand je retrouve des jouets, je ressens des émotions authentiques, très anciennes.
     
  5. Sur la canopée

    Sur la canopée
    Expand Collapse
    Haydée

    Ce soir en rentrant chez moi, dans le métro. J'étais fatiguée, lasse d'avoir porté mes talons toute la journée. Nous étions entassé, debout les uns contre les autres. Suite à des problèmes sur ma ligne, les gens étaient de mauvaise humeur, je venais d’assister comme chaque soir au flot des gens se pressant les uns contre les autres pour rentrer dans le train les premiers. Coincée entre eux, odeur forte, il fait trop chaud.
    J'ai mis mon casque sur mes oreilles, et j'ai écouté l'oeuvre que je considère comme la plus belle que je n'ai jamais entendue. (le 3e mouvement du 15e quatuor à cordes de Beethoven) J'aurais voulu être partout ailleurs que là où je me trouvais à ce moment là, et en même temps j'aurais voulu que le temps s'arrête pour que je reste là debout les yeux fermés, à écouter. Cette musique est un sommet parmi les sommets. J'entends un chant de félicité, comme une rédemption. Et une telle sensation de plénitude, de confiance.
    Enfin j'étais ailleurs, portée par le bonheur que l'on ressent face à l'oeuvre d'un être humain adoré, tout en détestant ceux qui se trouvaient tout autour de moi.
    De ma vie jamais je n'avais ressenti des émotions aussi contradictoires au même instant. C'était tout simplement à vivre.
     
  6. Polysemie

    Polysemie
    Expand Collapse
    Roule une pelle a la vie

    Quand je sais que je vais être en retard, je commence à stresser. Et cette angoisse engendre une drôle de sensation dans ma tête, mon corps, comme si chacun de mes mouvements semblaient totalement (et trop) accélérés, je suis complètement ailleurs et cela ne fait qu'augmenter mon angoisse, et mon c?ur bat de plus en plus vite. C'est flippant.

    Je me surprends toujours à regarder une personne belle, comme si je regardais un magnifique paysage. Les traits, l'allure, les couleurs... Je ne me sens pas forcément attirée par elle (qu'elle soit fille ou garçon) mais j'admire simplement cette beauté qu'elle possède, comme si elle incarnait toute la beauté du monde. Et ça m'émeut, me fait sourire, me met de bonne humeur.
     
  7. Polysemie

    Polysemie
    Expand Collapse
    Roule une pelle a la vie

    Double post mais: ce topic est super chouette. J'ai envie de big-upper tout le monde. J'aime voir qu'il est difficile de poser des mots, de qualifier ce que l'on ressent. L'indescriptible m'attire :shifty:
     
  8. Gavanza

    Gavanza
    Expand Collapse
    C'est quoi un statut ?

    Je connais une sensation très particulière lorsque, en classe, les élèves tournent la page d'un livre tous en même temps.
    Depuis que je suis gamine, ce moment me fascine.
    Le bruit que toutes ces pages émettent simultanément en bougeant, le fait que tout le monde fasse cette même action en même temps, ça me fait tout bizarre.
    Je ressens une sorte de mini-frisson, ça me donne envie de sourire. Je me fais chambrer par ma meilleure pote, qui est dans ma classe, lorsque ça se produit. Et en même temps, je comprends que ça puisse paraitre étrange. C'est une sensation plus inexplicable qu'indescriptible en réalité.
     
  9. CallMeMonday.

    CallMeMonday.
    Expand Collapse
    Léopardise moi!

    Ce que je vais raconter, tout le monde me dira "mais c'est un truc d' hormones ça fillette " :cretin: Mais l'odeur de mon copain me fait un effet super bizarre... Je parle de sa vrai odeur, celle que son corps dégage, j'aime sentir son crâne, son cou, ses bras, son dos, c'est comme si cette odeur me dégageait les poumons... Sachant que je ne sens jamais rien très bien, que mon odorat est pourri et mes poumons crasseux, cette odeur me libère... Et ensuite c'est comme si elle m'endormait, je le décris vraiment très mal, mais c'est toujours une sensation étrange... Comme un flottement...
     
  10. Black Mamba

    Black Mamba
    Expand Collapse
    Meurs, pourriture communiste.

    Dans une salle de cinéma, lorsque la lumière s'éteint progressivement pour devenir totalement obscure, les gens qui s'arrêtent de parler, et le son qui envahit la salle. Cet instant tout bref, me procure une sensation de bien-être et d'excitation intense à chaque fois.
     
  11. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Ca va paraître très niais !
    Mais il y a un moment, j'envisageais de devenir conservateur de musée et je me posais pas mal de questions sur l'art, le statut de l'oeuvre, à partir de quand on peut considérer les choses comme belles, ce genre de trucs. Et ça s'est imposé vraiment comme une évidence : quand je suis devant une oeuvre qui me plaît profondément, il se passe un truc, un genre de frisson, qui me saisit, c'est presque violent, parfois je suis obligée de m'asseoir. Ca me frappe, genre bing, perfection.

    Il y a aussi ce drôle de truc qui se passe quand je rentre d'un concert et que je vais dormir, je suis comme électrisée. Ca m'arrive aussi parfois quand je pense à trop de choses ou que je suis dans un état d'énervement extrême. C'est un processus assez étrange, je serais bien en mal de le décrire, mais à chaque fois je suis allongée et j'ai comme des vagues qui me traversent et se répercutent partout, mes yeux s'ouvrent automatiquement, j'ai des genres de spasmes, c'est très, très bizarre.
     
  12. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Quand je regarde le film 2046 je suis toujours émue, j'ai à chaque fois l'impression de réapprendre le sens du mot "ressentir" de ce que c'est d'avoir des sentiments. Ça ne veut rien dire ce que je dis. Mais je ne saurais pas l'expliquer mieux que ça.
     
Chargement...