L'effondrement de notre civilisation pour 2030

Sujet dans 'Sciences, Nature et Ecologie' lancé par Brasier, le 5 mai 2018.

?

Après avoir regardé au moins une des deux vidéos, êtes-vous d'accord avec ce qui a été dit ?

  1. Oui, tout à fait

    5 vote(s)
    50.0%
  2. Oui, en partie du moins

    2 vote(s)
    20.0%
  3. Non, plutôt pas

    1 vote(s)
    10.0%
  4. Non pas du tout

    0 vote(s)
    0.0%
  5. Je m'en fiche / je n'ai pas d'avis

    2 vote(s)
    20.0%
  1. Brasier

    Brasier
    Expand Collapse

    Bonjour à toutes,

    Je m'excuse par avance de deux petites choses : la première, du titre légèrement racoleur qui t'aura sans doute fait venir ici, et la deuxième, de venir bousculer un certain nombre de rêves que chacune d'entre vous pourriez avoir. Et surtout pour cette dernière raison, je m'en excuse d'avance.

    Ce que je souhaite vous faire découvrir ci-dessous a largement changer la vision que j'avais du futur et de ce qui pourrait m'arriver à moi ou à mes proches. J'ai remis en question ma carrière, quelques choix politiques, un certain nombre de rêves.


    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Pour celles qui ont du temps, je vous invite à regarder cette excellente conférence :


    Pour résumé, Jean-Marc Jancovici fait le lien entre notre consommation d'énergie, notre impact sur l'environnement, et pourquoi, d'ici 10 à 20 ans, notre vie va être révolutionné... dans le mauvais sens du terme. La fin du pétrole va être très, très mauvaise pour nos économies, et si nous nous obstinons sur les énergies renouvelables et le charbon, ce sera très mauvais pour la biodiversité et pour nos sociétés.

    Ces types de scénarii sont appelés un effondrement. Il est modélisé depuis les années 70's et prévoit que, peut-être, un être humain sur quatre disparaîtra entre 2030 et 2060.

    Le lien ci dessous présente un modèle du monde très simplifié, le modèle W3, qui montre un effondrement de la population, une augmentation de la pollution et une diminution drastique des ressources non renouvelable. Il reste toutefois critiquable car "assez" simpliste : (il suffit de cliquer sur "Simulate") https://insightmaker.com/insight/1954/The-World3-Model-A-Detailed-World-Forecaster

    Également, un conférencier et chercheur que je respecte beaucoup, qui parle de l'effondrement de notre société d'ici quelques années :


    J'ai bien conscience que ce sont des vidéos assez longues à regarder, mais c'est très, très important que vous les regardiez, et même si vous n'êtes pas d'accord.. Pardon, surtout, SURTOUT si vous n'êtes pas d'accord, d'expliquer pourquoi. Toutefois, respectez celles qui pensent différemment, et rester ouvertes au dialogue. Encore une fois, c'est votre avis qui m'intéresse.
     
    #1 Brasier, 5 mai 2018
    Dernière édition: 6 mai 2018
    Eternally a BigUpé ce message
  2. Eternally

    Eternally
    Expand Collapse
    «Tu ne traverseras jamais l’océan si tu as peur de perdre de vue le rivage» – Christophe Colomb

    À trop tirer sur la corde, vouloir tout mondialiser et vivre à crédit écologique, ca va nous revenir très très cher.. surtout pour les générations futures malheureusement.. Même si les générations actuelles souffrent déjà notamment des changements climatiques, de la montée des eaux entraînant la disparition de certains territoires...

    Ceux ayant les capacités et connaissances de production vendront les technologies révolutionnaires à prix d'or ainsi que certains matières. Tant mieux pour ceux qui pourront se les acheter et tant pis pour les autres.

    C'est désolant de voir qu'il y a des conférences, des accords mais qu'en attendant, les objets ont une obsolescence programmée pendant qu'on enquiquine le monde avec le recyclage. Deux poids, deux mesures. Les citoyens doivent être responsables mais les grandes firmes aussi.
     
    Ignis Aurae et Brasier ont BigUpé.
  3. greenapple

    greenapple
    Expand Collapse
    Je ne suis pas exigeante, j'ai des valeurs fortes.

    Y'a pas l'option dans ton sondage pour celles qui ont un ou une proche qui est obsédé par le concept et qui les a rendu allergique au sujet. :cretin:

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Tout ce que j'ai à dire c'est que depuis que je ne suis plus en relation avec lui, je suis soulagée. Soulagée de ne plus avoir à planifier mon futur avec lui en fonction de cette épée de damoclès. Ca fait un bien fou. Pas rationnel pour autant, mais y'a pas que le rationnel dans la vie, surtout sur des sujets comme ça. ;)
     
    Brasier, Praeterae et Trémazane ont BigUpé ce message.
  4. Brasier

    Brasier
    Expand Collapse

    @Eternally Je suis d'accord avec toi... sauf que la génération future, c'est surtout la nôtre. C'est nous qui allons payer l'addition. (A moins que tu sois une petite mamie de 80 ans, mais moi je suis jeune, je verrai ça de mon vivant ^^)

    @greenapple Mais du coup, je veux juste savoir ce que tu penses, et tu ne l'a pas dit, c'est est-ce que tu considères que c'est plutôt des bêtises (et du coup, pourquoi ? je ne chercherai pas à te convaincre, seulement je veux savoir comment d'autres personnes abordent le sujet), ou au contraire tu penses que c'est + ou - probable, mais tu souhaites juste profiter maintenant, ou tu es résignée, ou... je ne sais pas XD ?

    Pour la partie où tu dis que je suis ingénieure, j'ai bien compris ce que tu penses. Je veux juste affirmer par là que j'ai une certaine formation scientifique, et que, à mon avis, ce qui est présenté dans la vidéo est valide physiquement / mathématiquement. Si tu veux, c'est un peu comme quand tu vas voir un médecin parce que tu es malade : il peut se tromper sur ta maladie, et peut être en désaccord avec un collègue, mais statistiquement, je suis plus apte à le croire sur son domaine de compétences que mon boulanger ^^

    Ensuite je ne force personne à regarder. Si tu ne veux pas regarder, ne regarde pas. Je ne t'impose rien, je ne fais que diffuser un continu en disant : Attention, là je crois que c'est vraiment quelque chose d'important. Comme il y a des gens qui considèrent que la souffrance animale est la priorité n°1, ce qui n'est pas forcément mon avis. Que tu choisisses ou pas de regarder et de t'informer sur le sujet, dans l'absolu, c'est ton choix et je ne t'impose rien.

    Au niveau rationalité, je suis une des personnes les plus j'm'enfoutiste et optimiste qui existe, mais aussi très, très rationnel. Autrement dit, je n'ai pas peur pour un rien et je ne laisse pas les idées un peu sectaire/extrême avoir prises sur moi. Si je souhaite partager ça, c'est que je considère qu'il y a un risque majeur. Encore une fois, c'est mon avis personnel.
     
    Eternally et greenapple ont BigUpé.
  5. greenapple

    greenapple
    Expand Collapse
    Je ne suis pas exigeante, j'ai des valeurs fortes.

    @Brasier : ah ben dans ce cas là ça va être compliqué d'avoir de la discussion, parce que ces théories ne sont pas les plus répandues, donc si tu veux que les gentes du forum ne participent qu'une fois qu'elles auront regardé au moins une vidéo de 2h, y'aura pas foule. :cretin: C'est ce que ton sondage laisse transparaître en tout cas. Ce serait intéressant de proposer des contenus mainstream et plus facile à aborder comme la page wiki ou bien un article lemonde. J'imagine que de ton côté tu en as plus à suggérer.

    Mon avis? Mh. Ce qui est sûre c'est que je fais partie des gens qui ne peuvent pas se projeter dans le système actuel dans 50 ans. Quand des gens me parlent de trimestres de retraite je les regarde en mode :eh:. Qu'une partie de mon salaire aille financer les retraités de maintenant, pourquoi pas, mais je sais que le système et les sociétés dans 50 ans n'auront rien à voir avec maintenant et que personne ne peut le prévoir.

    Je n'adhère pas aux théories de l'effondrement. Pas dans le sens que je n'y crois pas, mais je n'ai pas le luxe d'avoir un sac prêt en cas de catastrophe pour aller survivre dans les bois si il faut s'enfuir des villes. Je n'ai pas de réserves d'eau ou de bouffe. Je ne pense pas acheter une maison à la campagne pour me créer un oasis autosuffisant. Je ne planifie pas quels voisins il me faudra éliminer en premier si ils cherchent à m'attaquer.

    Est ce que mes choix de vie sont impactés quand même? Oui, forcément. Je ne me projette pas dans une carrière de 30 ans, je fais ce qu'il me plait maintenant et je n'endurerai pas un poste horrible et inintéressant pour pouvoir monter les échelons dans 20 ans. Ca n'a littéralement aucun sens pour moi. Je n'ai pas forcément envie d'avoir des enfants. Quand je vois les migrants aujourd'hui qui doivent bouger en famille, la galère que c'est, l'impact que ça aura sur ces enfants qui grandiront avec le traumatisme d'avoir fait des centaines de kilomètres avec des passeurs et tout, ben ouai, j'ai pas envie d'avoir des enfants et que ça rende ma survie plus difficile (si je dois en arriver là).

    Après, comme le ying et le yang, pour ceux qui suivent la théorie de l'effondrement, il y a aussi ceux qui savent que le monde change vite, mais qui savent qu'il y a de plus en plus de cerveaux qui s'activent pour trouver des solutions innovantes, open source, que des systèmes alternatifs se mettent en place très très vite et qu'un système pourris maintenant ne le sera pas forcément dans 5 ans. Par exemple, le système de blockchain actuel n'est pas du tout optimisé énergétiquement parlant mais avec tous les gens qui se penchent dessus, il est probable que dans une poignée d'année un système encore plus fonctionnel soit en place. Qui aurait parié sur l'existence de batteries aussi puissante que celles de Tesla il y a encore 10 ans?

    Je dis pas qu'on va tout révolutionner avant qu'il soit trop tard, mais pour moi il n'y aura pas de "suite logique", malgré ce que les personnes d'un courant ou d'un autre veulent nous faire croire. Je suis plutôt une partisane du "hasard", du moment où quelqu'un fait quelque chose et que ça fait tout basculer, pour le meilleur ou pour le pire, comme dans "les très riches heures de l'humanité" de Stefan Zweig.
     
    Mewen, Brasier, Praeterae et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. Brasier

    Brasier
    Expand Collapse

    Alors en effet, ce lien ci : http://www.liberation.fr/debats/2017/08/23/de-la-fin-d-un-monde-a-la-renaissance-en-2050_1591503 et celui-ci qui sont plus.. regardable : (l'AFD est un organisme officiel donc assez mainstream je suppose).

    Le fait que les vidéos soient longues, je le sais. Mais tu ne peux pas comprendre un problème complexe avec un article ou une vidéo simple et courte. C'est un peu comme la physique quantique ou les maths avancées : si ça pouvait être compris en 2h et pas en plusieurs années d'études, j'adhèrerai totalement.

    Concernant les technologies, le problème est en réalité quintuple :

    - d'un côté, tu as un épuisement des ressources minières qui demandent de plus en plus d'énergie pour être raffinés. C'est surtout une histoire de concentration et de physique, donc la technologie n'améliorera pas de beaucoup le problème.

    -Le deuxième, c'est que les technologies sont très souvent de plus en plus complexes, et nécessite des terres rares... qui sont assez rares, ou très polluantes à l'extraction, et ce sont des technologies qui demandent également beaucoup d'énergie. Concernant les batteries (de Tesla...), il faut savoir que les batteries sont plus performantes en utilisant des éléments toujours plus en haut à gauche du tableau périodique des éléments. Et le lithium.. est tout en haut à droite. Il n'y a pas mieux. Actuellement, pour les seules commandes de voitures Tesla, la totalité des réserves mondiales en lithium y passeront... une fois que la forêt amazonienne sera rasée. Et on est loin, très loin, d'avoir assez batteries pour faire du tout électrique..

    - L'énergie, justement, peut-être divisé grosso modo en 5 catégories : les renouvelables, le pétrole, le gaz, le charbon, et le nucléaire. Les renouvelables ont un "EROEI" (un genre de retour intérêt mais pour l'énergie) tellement faible qu'ont ne fait pas tourner notre économie avec (la dernière fois, c'était avec 500 millions de paysans... le monde a changé depuis) et utilisent des minerais de plus en plus difficile à avoir (comme le samarium, le tantale... ou le sable pour faire du béton pour les éoliennes). En plus de ça, les renouvelables produisent que quelques % de notre énergie. Le gaz, le pétrole et le charbon ont l'énorme soucis d'être très polluants... et ne servent pas à la même chose. Le charbon sert surtout à faire de l'électricité mais à comme inconvénient majeur d'être tellement polluant que si on continue à l'utiliser dans 10 ans, nous aurons une belle grosse extinction massive sur Terre (environ +4 à 5°C d'ici la fin du siècle... et 4 à 5°C, c'est ce qui nous sépare de la dernière ère glacière, à titre de comparaison). La production de pétrole va largement diminuer dans les 20 prochaines années, parce qu'on n'en trouve plus (beaucoup), et donc les réserves actuelles correspondent à TOUT ce qui existe. Or le pétrole est surtout utilisé pour déplacer des hommes et des marchandises, et pour produire de la nourriture. Pas de pétrole, c'est pas de déplacement de gens ou de marchandises (ou de matières premières qui viennent du reste du monde, or la France n'a que peu de ressources... donc on n'est pas bien), et pas de mécanisation de l'agriculture (donc on produit beaucoup moins). Quant au nucléaire, ils produits quelques déchets (pas forcément très dangereux quand ils sont enterrés 300m sous terre dans l'argile) MAIS l'uranium vient d'Afrique... donc il faut du pétrole pour l'amener en France.

    - Quatrièmement, comme je l'ai introduit plus haut, pas de pétrole, c'est pas d'agriculture intensive. Ce qui veut dire que les villes seront difficilement approvisionnable massivement en nourriture, et donc si je prend le cas de l'île-de-France, où je suis actuellement, c'est difficile d'approvisionner 10M d'habitants en nourriture sur le long terme avec des denrées qui viennent de loin. Sur le court terme, il y a du pétrole, et les chemins de fer sont électriques. C'est probable qu'il y ait une étape de rationnement dans les villes, façon 2eme guerre mondiale. Mais les villes très peuplées mal desservis autrement que par la route auront des problèmes.

    - Cinquièmement, le réchauffement climatique et l'effondrement de la biosphère. Il est possible de résoudre les problèmes précédents en exploitant massivement deux grandes sources d'énergies qui sont à notre disposition : le charbon et le nucléaire. Le problème, c'est que les ressources en uranium ne sont pas assez importantes pour subvenir à la demande mondiale, il reste donc le charbon. Mais l'utilisation du charbon provoquerait une énorme pollution en terme de CO², provoquant la fonte du permafrost en Russie et au Canada, libérant par là une énorme quantité de méthane (qui est 22x fois plus puissant en terme d'effet que le CO²...), ce qui propulserait le monde à +5, +6, +7°C... Pour rappel, si on enlève 5°C au climat actuel, on a une ère glacière, avec 3km de glace en Suède, la Sibérie à Marseille... Dans la vidéo ci-dessus, le gars pense sérieusement qu'on aura le climat de l'Espagne dans le nord de la France d'ici 25 ans... Les écosystèmes ne peuvent pas migrer aussi vite. En plus de ça, un certain nombre de plantes sont bien adaptés à une certaine température, mais également à une certaine luminosité qui varie selon la latitude, et ce rythme circadien est programmée génétiquement dans l'ADN de la plante. Les amérindiens, les aztèques, les mayas, les incas, ont mis littéralement des siècles à faire en sorte que les cultures qu'ils avaient s'adaptent à des latitudes différentes... pour des régions situés à 3 ou 400 kilomètres à peine de la région initiale ! Et on voudrait que nos écosystèmes migrent massivement en 25 ans sur 1000 ou 1500 kilomètres ? C'est impossible. Ou alors, il faut tout de suite intervenir massivement dans les écosystèmes à coup d'OGM. Oui, c'est ça aussi, la technologie qui "pourrait" nous sauver.

    Voilà, c'est à peu près la synthèse que je peux faire sur les problèmes que nous avons. Croire que la technologie nous sauvera, ce n'est pas de la science, c'est de la foi. Pour l'instant, @greenapple , j'ai surtout compris que tu n'y croyais pas, ok, je respecte. Par contre, voilà les infos factuelles que j'ai, et les raisonnements qui en découlent. J'espère très sincèrement avoir tord, mais c'est un doux rêve et je n'ai rien sous la main qui me permet de démonter ces raisonnements. C'est pour ça aussi que j'essaie de recueillir des avis divergents.
     
  7. greenapple

    greenapple
    Expand Collapse
    Je ne suis pas exigeante, j'ai des valeurs fortes.

    @Brasier : j'ai donné des exemples de trucs qui paraissaient inimaginables il y a encore peu, j'ai pas dit que les voitures électriques allaient sauver le monde, et je ne pense pas que ce qui nous sauvera existe encore (ou à peine en PoC). Les chiffres que tu donnes restent des estimations, des probabilités et des projections. De plus sur la question des minerais "rares" il m'avait semblé comprendre que certains étaient surtout considérés comme rare car on ne pourrait pas les extraire de manière durable et éthique dans nos contrées sans que ça coût une blinde, c'est pas parce que y'en a pas dans les sous-sols.

    Mais bon, tous ces grands chiffres et ces grandes théories sur la fin du monde ça ne change rien au quotidien. Si tout ça est vrai, ça va finir en grosse merde, à part pour ceux qui sont en autarcie au fin fond de la campagne (en encore). So what? ;)

    C'est pour ça que je trouve ça... stérile? Ouai je crois que l'humanité pourra se sauver, d'une certaine manière. Comment? je sais pas, c'est pas moi le cerveau. Mais ça m'étonnerait qu'on reste à creuver la geule ouverte et dans l'urgence, qui sait, ceux qui ont le pouvoir (je ne parle pas des politique, qu'on soit clair) vont peut être arrêter de nous emmerder et sortir des solutions miracles des fonds de tiroirs pour enfin les mettre en application. Entre croire à la fin du monde et à quelque chose de moins pire, j'ai choisi mon camps.
     
  8. Brasier

    Brasier
    Expand Collapse

    @greenapple So what ? Je choisis juste de répondre à ça (le reste, c'est ton opinion) : Pourquoi est-ce qu'il y a des gens qui deviennent médecins et qui cherchent à épargner des souffrances inutiles aux gens ? Pourquoi est-ce qu'il y a des gens qui se battent pour le droit des femmes, qui se battent quand elles se font violer ou frapper ? Après tout, dans un siècle, ils seront tous morts... so what ? On décide juste de s'en fiche ?

    Moi non.
     
  9. greenapple

    greenapple
    Expand Collapse
    Je ne suis pas exigeante, j'ai des valeurs fortes.

    @Brasier : étant une militante devant l'éternel élevée par des militants devant l'éternel, je ne suis pas en train de dire qu'il ne faut rien faire, mais que contrairement à pas mal de causes auxquelles j'adhère, j'estime que ce n'est pas une cause grand public.

    En gros y'a trois solutions :
    1) on s'en fout (avec du pouvoir ou pas).
    2) on s'en fout pas et on stresse parce qu'on va tous mourir mais on a zéro levier d'action.
    3) on s'en fout pas et on a des putains de levier parce qu'on est actionnaire majoritaire chez Total et toute autre grosse boite et là on peut se sortir les doigts du cul en ayant un impact.
    4) on a fait le premier tour du monde avec un avion solaire donc on peut se permettre de faire la morale à ceux qui ont du pouvoir en espérant pouvoir les secouer.

    Donc "so what?" parce que je m'attaque à des causes qui sont à ma dimension. En tant que personne lambda sans idée de génie pour faire la startup du siècle, une fois que je suis informée et que j'ai fait mon choix, quoi qu'il arrive c'est comme pisser dans un violon. Concernant les autres causes qui me tiennent à coeur, j'ai au moins l'impression d'avoir un impact, aussi minime soit-il.
     
    Esilée a BigUpé ce message
  10. Algernon

    Algernon
    Expand Collapse
    Ama nesciri.

    Hello ! Je ne vais malheureusement pas beaucoup enrichir le débat, puisque je suis plutôt convaincue par cette théorie de l'effondrement. Même si personne ne peut véritablement prédire l'avenir, ça me paraît assez plausible. Après, j'ai moi-même toujours été une grande pessimiste et cynique donc bon...
    D'ailleurs j'avais lu il y a un bout de temps déjà Effondrement (2005) de Jared Diamond, un biologiste et géologue américain, dans lequel il traite de la disparition et de la survie de certaines civilisations passées, en partie liée à leur gestion des ressources environnementales. J'ai trouvé un article (pessimiste) du Monde qui date de 2012 : L'homme, cet animal suicidaire peint par Jared Diamond (article gratuit).

    Aussi, je pense que tu connais déjà cette chaîne Brasier, [Next], une web série documentaire sur l'effondrement, avec Pablo Servigne. Je pense que c'est peut-être plus digeste et intéressant à écouter pour des non-initiées que des conférences et interview de 2h, car ce sont des vidéos courtes.
     
    Brasier a BigUpé ce message
  11. Brasier

    Brasier
    Expand Collapse

    @Algernon J'ai lu aussi Effondrement (livre que j'ai prêté et que je n'ai pas récupéré d'ailleurs T_T ), il était vraiment détaillé et factuel, c'est ce que j'ai aimé avec Diamond. Et j'ai été très intéressée par la partie sur le Japon médiéval sous les Tokugawa et celle sur la petite île du Pacifique.. Toga je crois ?

    J'ai découvert Diamond grâce à cet article du Monde à la base. J'ai donc acheté ses autres livres naturellement :
    - Le monde jusqu'à hier, qui compare les sociétés traditionnelles aux sociétés modernes sur le plan de l'éducation des enfants, la gestion des vieux, la structure des sociétés... vraiment génial !
    - de l'inégalité parmi les sociétés, qui explique pourquoi l'Europe, et pas l'Asie, ou l'Afrique, ou l'Amérique, a dominé le monde non pas pour des raisons culturelles ou autres, mais parce que l'environnement Européen offrait le maximum d'atouts biologiques, géographiques et géologiques qui donnait à l'Europe un atout considérable (et le rôle des "grands hommes" est largement minoré dedans). Je pense que le truc le plus important dans ce livre, c'est la migration austronésienne, chose que personne n'enseigne en occident, qui est la plus grande migration de l'humanité, et où les descendants du sud de la Chine a colonisé la totalité de pacifique et une partie de l'Océanie.
    - Pourquoi l'amour est un plaisir... je ne l'ai pas encore lu
    - Le troisième chimpanzé... pareil XD

    Sinon, oui, je connais cette mini série, mais je n'ai pas eu le temps de la regarder encore.

    Sinon, je suis tombée sur cette vidéo là, il y a quelques jours, qui est très intéressante et qui présente l'effondrement dépendant surtout du passage du pic de pétrole non-conventionnel en fonctiondes réserves mal connues pour le moment. Un effondrement entre 2030 au pire ou 2050 au mieux... je serai vivante dans les deux cas, comme la majorité d'entre nous.
     
    severuspotter a BigUpé ce message
  12. Algernon

    Algernon
    Expand Collapse
    Ama nesciri.

    @Brasier Les autres livres de Jared Diamond semblent très intéressants aussi mais je ne les ai pas lus, Effondrement m'avait déjà un peu déprimée, j'avais eu ma dose :lunette:.

    Bon j'y ai réfléchi et je vais dire ce qui me dérange dans tout ça. J'ai regardé des épisodes de la mini-série, lus des articles, lus les commentaires sous les vidéos... Et ce qui m'embête c'est l'aspect un peu "sectaire" de ce mouvement autour de l'effondrement. On retrouve toujours les mêmes personnes qui commentent et les mêmes personnes qui donnent des conférences, interviews, on retrouve les mêmes vidéos/interviews sur différentes chaînes. Et j'ai l'impression que la "Collapsologie" devient une marque, comme si c'était un nom pour "vendre" ces théories. Pablo Servigne parle d'Yves Cochet presque comme son maître à penser, un des premiers collapsologues, et l'intervieweur lui rétorque "Celui qui avait prédit la fin du low cost, de ryanair pour 2015... ? (ce qui n'est pas arrivé)", et Pablo Servigne de balayer ça "Oui mais ce sont des prévisions, c'est toujours comme ça...". Ok, merci pour les prévisions pas du tout approximatives.
    Encore une fois Pablo Servigne cite un autre mec, complotiste et qui s'est suicidé, puis un autre qui a pris un chemin spirituel... Je ne critique pas la spiritualité, du tout, mais quand j'ai regardé ce que faisait ce type maintenant il a créé un site sur sa "religion" ou "spiritualité" je ne sais plus. Bon niveau crédibilité c'est pas le top du top.
    Ensuite dans les commentaires on trouve pas mal de personnes qui croient aux théories du complot, aux chemtrails... On trouve tous ceux qui parlent de l'apocalypse, que tout était dans la bible (bon ok ceux-là sont partout sur youtube certes :lunette:), mais aussi des survivalistes purs et durs dont on a l'impression qu'ils désirent presque cet effondrement, qu'ils ont hâte. Plusieurs se disent en dépression depuis qu'ils ont découvert tout ça. Parfois on dirait que la collapsologie se rapproche plus d'une croyance que d'une science :hesite:.

    Si je suis très cynique, j'ai aussi envie d'ajouter que ces chercheurs indépendants souvent, collapsologues, comme Pablo Servigne, ont tout intérêt à ce que les gens croient et adhèrent à ces théories pour acheter leurs livres et payer pour assister à leurs conférences. Ils ont intérêt à créer un engouement pour qu'on leur demande de rédiger des articles, des rapports. Il dit qu'Yves Cochet (collapsologue qui a été ministre) lui a demandé un rapport pour le ministère sur l'avenir de l'agriculture intensive, et qu'il a été payé environ 2000 euros pour ça. Et on comprend qu'il est un peu en galère niveau argent. D'ailleurs il le dit lui-même, et s'il refuse de travailler en entreprise, d'entrer dans le système capitaliste, il peut se le permettre grâce à sa compagne (qui travaille, dans le "système" j'imagine) et ses parents qui l'aident niveau financier. Et info importante : on lui a demandé de l'écrire "sous l'angle de la résilience". C'est un peu orienté quoi. Bon après c'est moi qui suis de nature très méfiante, mais je me demande si ça ne devient pas aussi un business à exploiter (livres, conférences, ateliers/stages payants pour apprendre la permaculture etc (bon ça ce n'est pas nécessairement négatif, au contraire, mais ça reste un business à exploiter), survivalisme...).

    Je me demande aussi s'il n'y a pas une sorte de biais de confirmation, si ces personnes ne vont pas privilégier les informations confirmant leurs idées préconçues et leurs hypothèses, en accordant moins de poids aux hypothèses et informations qui jouent en défaveur de leurs conceptions. Avec le risque que ces personnes ne pensent plus qu'à ça, voient tout sous cet angle, s'enferment là-dedans.

    Ensuite, honnêtement je n'ai pas été 100% convaincue par les conférences etc, même celle que tu viens de mettre sur le pétrole. Tout simplement parce que c'est beaucoup d'approximations, de "si...", les gens qui en parlent s'expriment bien certes, ça reste scientifique, mais ce sont beaucoup d'hypothèses. A ce moment là je pense qu'on pourrait aussi critiquer ces théories de l'effondrement à base de "si...", en invoquant le progrès technologique (énergie par la fusion Iter par exemple). Je ne dis pas que c'est faux, ou impossible. Mais déjà, un effondrement en 2030 ou en 2050, ce n'est pas la même chose à l'échelle d'une vie humaine. Sur l'échelle historique en effet ça ne change rien, c'est globalement la même période, mais égoïstement, à notre échelle ça change la donne tout de même. Il peut se passer tellement de choses en 20 ans, sur tous les plans. Peut-être que dans tous les cas un effondrement aura lieu, mais les conditions sont imprévisibles : quand ? Comment ? Qu'est-ce qu'il va se passer concrètement ? C'est extrêmement flou. Même les modes de vie alternatifs encouragés, seront-ils viables et vraiment utiles, applicables dans ce contexte d'effondrement à venir ?

    Quand je dis tout ça, je me fais un peu l'avocat du diable, car en soi bien sûr qu'on se dirige vers une sorte d'effondrement, on massacre, exploite et pollue notre environnement, et il y a clairement des indices que ça va mal finir. Encore une fois, quand, comment, avec quelles conséquences... Selon moi on peut difficilement le prédire.

    Aussi je me demandais : quand as-tu découvert ces théories de l'effondrement ? Est-ce que tu y a adhéré tout de suite ? Est-ce que tu en as parlé à ton entourage ? Tu dis que tu as fait des études d'ingénieur, qu'en pensent tes collègues/camarades de promo ?
     
    Brasier et Biousse ont BigUpé.
Chargement...