Les insultes et vous : enquête sociolinguistique

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Callirhoé, le 24 mars 2010.

  1. Callirhoé

    Callirhoé
    Expand Collapse

    Dans le cadre de mon cours de sociolinguistique et analyse du discours, je suis en charge avec mon groupe de réaliser un travail basé sur des interviews sur la réception des insultes sexistes/sexuées et homophobes. Nous devons pour cela interroger des personnes de tous horizons et dans différents contextes. Étant coincée chez moi, je me charge de la partie internet, pendant que les autres procèdent à différents types d'interviews de visu.

    Je vous soumets donc le questionnaire qui a été élaboré, mais il ne sert que de guide pour aborder différentes orientations dans vos réponses. Il n'est donc pas important de répondre précisément question par question, votre sentiment global m'intéresse tout autant ! Les informations personnelles demandées ne nous serviront qu'à établir des statistiques.


    ? Pouvez-vous indiquer votre âge, les études que vous faites, votre sexe et éventuellement votre orientation sexuelle ?
    ? Qu?est-ce que pour vous une insulte ? Donnez-nous votre définition.
    ? Pouvez-vous nous citer les insultes (principalement sexistes et homophobes) qui vous ont déjà été adressées ? (si possible, expliquez les circonstances, le contexte, dans lesquels ces insultes vous ont été faites)
    ? Est-ce que, selon vous, le sens des insultes peut changer/change en fonction du contexte ?
    ? Les gens qui vous ont insulté, les connaissiez-vous ? Étaient-ce des gens du même sexe que vous ?
    ? Comment avez-vous réagi face à ces insultes ?
    ? Utilisez-vous aussi des insultes ? Quel(s) genre(s) d?insultes ? Dans quel(s) contexte(s) et pourquoi ? Comment réagissent/ont réagi les personnes que vous insultez/avez insultées ?
    ? Comment percevez-vous les insultes qui sont indirectes, qui ne vous sont pas adressées ? (via le net, dans les chansons et les films, dans la rue,?)
    ? Quels sont les endroits, ambiances, où vous êtes le plus confronté(e) aux insultes ? (qu?elles vous soient ou non adressées)
    ? Les insultes sont-elles toujours négatives et dépréciatives selon vous ?
    ? Si vous avez des aspects ou idées importantes en plus sur le sujet, auxquels nous n?avons pas pensé, n'hésitez pas à compléter !

    Un très grand merci en tout cas à celles qui répondront ! :)
     
  2. Spider Jerusalem

    Spider Jerusalem
    Expand Collapse
    Bongour!

    ? Pouvez-vous indiquer votre âge, les études que vous faites, votre sexe et éventuellement votre orientation sexuelle ?
    -20 ans, Etudes Littéraire/Musique, féminin la plupart du temps, hétéro (oui je sais ça choque..)

    ? Qu?est-ce que pour vous une insulte ? Donnez-nous votre définition. Pour moi une insulte est un mot qui définit grossièrement un trait physique/ de caractère d'une personne dans le but de la blesser.

    ? Pouvez-vous nous citer les insultes (principalement sexistes et homophobes) qui vous ont déjà été adressées ? (si possible, expliquez les circonstances, le contexte, dans lesquels ces insultes vous ont été faites)
    - Hm bon déja y a les très classiques "sale pute" "pétasse" "salope" dans la rue quand j'ignore un mec relou. Après sinon je me fais insulter rarement en fait..

    ? Est-ce que, selon vous, le sens des insultes peut changer/change en fonction du contexte ?
    -Bien sûr. J'ai un ami avec qui on se traîte mutuellement de bitch mais c'est pour rire... ça n'a rien de sérieux (mais s'il l'est vraiment lui :lunette:)

    ? Les gens qui vous ont insulté, les connaissiez-vous ? Étaient-ce des gens du même sexe que vous ?
    -Je ne me fais pas souvent insulter par les gens que je connais et les insultes venant d'inconnus viennent principalement d'hommes.

    ? Comment avez-vous réagi face à ces insultes ?
    -J'ignore, j'ai franchement mieux à faire que d'expliquer la politesse aux gens.

    ? Utilisez-vous aussi des insultes ? Quel(s) genre(s) d?insultes ? Dans quel(s) contexte(s) et pourquoi ? Comment réagissent/ont réagi les personnes que vous insultez/avez insultées ?
    - Je n'insulte pas les gens.. du moins pas en face (ça fait super fourbe ça non?). Et quand j'insulte des gens derrière leur dos donc j'utilise souvent "pétasse" "ptite bite" "sous développé du bulbe"...

    ? Comment percevez-vous les insultes qui sont indirectes, qui ne vous sont pas adressées ? (via le net, dans les chansons et les films, dans la rue,?)
    -Si c'est du second degrés, je n'y vois aucun problème. Ce sont des mots comme les autres, ils ne prennent de l'importance que si on leur en donne.

    ? Quels sont les endroits, ambiances, où vous êtes le plus confronté(e) aux insultes ? (qu?elles vous soient ou non adressées)
    - Comme je l'ai dit plus haut, c'est dans la rue le plus souvent.

    ? Les insultes sont-elles toujours négatives et dépréciatives selon vous ?
    -Non ça peut faire partie d'un langage partagé par plusieurs personnes (cf exemple de mon ami plus haut).

    ? Si vous avez des aspects ou idées importantes en plus sur le sujet, auxquels nous n?avons pas pensé, n'hésitez pas à compléter !
    - Euh là rien ne me vient.. mais si je pense à un truc je reviendrais poster. C'est très intéressant comme sujet.
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    ? Pouvez-vous indiquer votre âge, les études que vous faites, votre sexe et éventuellement votre orientation sexuelle ?
    23 ans, études d'art (restauration de tableaux), féminin, hétéro

    ? Qu?est-ce que pour vous une insulte ? Donnez-nous votre définition.
    L'insulte c'est pour moi une attaque verbale avec intention de blesser la personne et de l'affaiblir en visant des caractéristiques qui lui sont propres ou qui sont supposées lui être propres.

    ? Pouvez-vous nous citer les insultes (principalement sexistes et homophobes) qui vous ont déjà été adressées ? (si possible, expliquez les circonstances, le contexte, dans lesquels ces insultes vous ont été faites)
    Dans la rue (et plus généralement les lieux publics), c'est assez fréquent et ce sont généralement des "salope", "sale pute", "pétasse", dans ce goût-là. Le plus souvent c'est parce que j'ignore la personne, mais ça peut arriver que ce soit encore plus gratuit: un mec m'a déjà traitée de "pute" au moment où je passais à sa hauteur alors que je marchais tranquillement.

    ? Est-ce que, selon vous, le sens des insultes peut changer/change en fonction du contexte ?
    Le contexte c'est majoritairement la personne qui insulte qui le définit. Quand avec des potes, on se traite de morue ou de pétasse (oui, oui je traite mes potes masculins de morue, de salope et de pétasse), c'est toujours pour déconner. Il n'y a jamais la volonté de blesser ou de se soulager sur l'autre. J'utilise ces mots en étant parfaitement consciente de ce qu'ils signifient au fond, mais ils sont désincarnés dans ma bouche (raison pour laquelle je peux employer des insultes normalement adressées aux filles, aux mecs).

    ? Les gens qui vous ont insulté, les connaissiez-vous ? Étaient-ce des gens du même sexe que vous ?
    Les gens qui m'ont réellement insultée étaient tous des inconnus. Et c'était tous des mecs.

    ? Comment avez-vous réagi face à ces insultes ?
    Le silence est le meilleur des mépris (en vrai, je suis une trouillarde donc je me dis qu'il vaut mieux les ignorer).

    ? Utilisez-vous aussi des insultes ? Quel(s) genre(s) d?insultes ? Dans quel(s) contexte(s) et pourquoi ? Comment réagissent/ont réagi les personnes que vous insultez/avez insultées ?
    J'utilise des mots qualifiés d'insultants uniquement dans un contexte de déconne. C'est excessivement rare que j'insulte les gens. Ou quand ça arrive, c'est toujours l'air de rien, avec des moyens détournés (comme ça, soit la personne comprend et se sent visé, soit elle ne comprend pas et je me suis soulagée).

    ? Comment percevez-vous les insultes qui sont indirectes, qui ne vous sont pas adressées ? (via le net, dans les chansons et les films, dans la rue,?)
    Ça me met mal à l'aise, parce qu'il n'y a pas de contexte défini. Chacun peut prendre l'insulte au pied de la lettre comme la prendre au deuxième degré et en rire. L'insulte peut prendre des formes assez "raffinées", ce que je veux dire par là c'est qu'on peut être insultant sans tomber dans la grossièreté et là c'est encore plus pervers.

    ? Quels sont les endroits, ambiances, où vous êtes le plus confronté(e) aux insultes ? (qu?elles vous soient ou non adressées)
    Dans les lieux publics comme la rue, les bars ou les boites (je suppose que l'alcool doit aider), les transports aussi
    .
    ? Les insultes sont-elles toujours négatives et dépréciatives selon vous ?
    Oui. Sauf lorsqu'il s'agit d'un jeu avec l'interlocuteur et dans ce cas les mots perdent tout leur sens.

    ? Si vous avez des aspects ou idées importantes en plus sur le sujet, auxquels nous n?avons pas pensé, n'hésitez pas à compléter !
    Rien ne me vient pour le moment. Au pire je repasserai éditer.
     
  4. Nadja__

    Nadja__
    Expand Collapse
    Miou.

    • Pouvez-vous indiquer votre âge, les études que vous faites, votre sexe et éventuellement votre orientation sexuelle ? 22 ans, des études d'art, je suis une mademoiselle et j'aime les garçons.

    • Qu’est-ce que pour vous une insulte ? Donnez-nous votre définition. Une insulte c'est à priori un mot dit dans l'intention de blesser la personne, pour tenter d'avoir l'ascendant sur elle (ou pour sauver la face).

    • Pouvez-vous nous citer les insultes (principalement sexistes et homophobes) qui vous ont déjà été adressées ? (si possible, expliquez les circonstances, le contexte, dans lesquels ces insultes vous ont été faites)
    J'ai très rarement droit à des insultes, ou je ne les retiens pas. J'ai eu droit à "sale moche avec ton chapeau" il y a peu (yeah !), une ou deux fois "connasse", très rarement "salope". En général je suis plutôt gentille avec les gens lourds, ce qui fait que j'évite pas mal d'insultes.

    • Est-ce que, selon vous, le sens des insultes peut changer/change en fonction du contexte ? Mon copain m'appelle "Hey bitch !" à longueur de journée et je trouve ça follement romantique, donc oui le contexte dépend. Une amie en rigolant pour je ne sais quoi pourrait me dire "Haha salope" ça ne me choquerait pas. D'ailleurs j'ai une amie qui bourrée aime me traiter de "vieille pute". Ca me fait pas hurler de rire mais ça me dérange pas, parce que ce n'est pas dit dans le but de blesser et que donc ce n'est pas une insulte pour moi.

    • Les gens qui vous ont insulté, les connaissiez-vous ? Étaient-ce des gens du même sexe que vous ? Les gens qui m'insultent (rarement) sont des jeunes crétins dans la rue qui n'obtiennent pas ce qu'ils veulent et qui de frustration tentent de sauver la face (cf. réponse 2)

    • Comment avez-vous réagi face à ces insultes ? Je réagis plus mal quand on insulte les autres. Il y a peu le mec qui m'a traité de "sale moche" a continué en traitant une autre fille de "salope". Je me suis sentie obligée de lui rentrer dans le lard. Je tolère vraiment mal les insultes du genre. Sinon je suis comme une cocotte minute, je tolère jusqu'au moment où ça pète et là je reste froide mais je peux être blessante. De toutes manières avoir de la répartie est toujours surprenant.

    • Utilisez-vous aussi des insultes ? Quel(s) genre(s) d’insultes ? Dans quel(s) contexte(s) et pourquoi ? Comment réagissent/ont réagi les personnes que vous insultez/avez insultées ? Franchement super rarement. Quand je fais ma langue de biatch au pire je dis que la fille est "foutrement conne", mais je ne le dis pas en face et pas vraiment sérieusement.

    • Comment percevez-vous les insultes qui sont indirectes, qui ne vous sont pas adressées ? (via le net, dans les chansons et les films, dans la rue,…) Cf. Réponse je ne sais plus combien. Ca me touche plus que quand ça me touche directement. C'est pas parce que j'ai une basse estime de moi, pas du tout, mais je ne sais pas, ça m'exaspère plus. Je me sens spectatrice de la connerie du monde, ça me fait mal.
    Les insultes homophobes c'est celles qui me donnent le plus envie de meurtre.

    • Quels sont les endroits, ambiances, où vous êtes le plus confronté(e) aux insultes ? (qu’elles vous soient ou non adressées) Les rares fois c'est dans la rue, quand je prends le tram.

    • Les insultes sont-elles toujours négatives et dépréciatives selon vous ? Oui.
     
  5. Aiika

    Aiika
    Expand Collapse
    Conceal, don't feel.

    ? Pouvez-vous indiquer votre âge, les études que vous faites, votre sexe et éventuellement votre orientation sexuelle ?

    21 ans, études de droit, femme et hétéro

    ? Qu?est-ce que pour vous une insulte ? Donnez-nous votre définition.

    Une expression grossière qui touche la personne qui la reçoit ou un membre de la famille.

    ? Pouvez-vous nous citer les insultes (principalement sexistes et homophobes) qui vous ont déjà été adressées ? (si possible, expliquez les circonstances, le contexte, dans lesquels ces insultes vous ont été faites)

    Je crois que je me fais rarement insulter (ou du moins en face). Mais selon comment, les sifflements dans la rue peuvent déjà devenir insultants à mon avis.

    ? Est-ce que, selon vous, le sens des insultes peut changer/change en fonction du contexte ?

    Oui bien sûr, comme j'ai dis avant les sifflements peuvent devenir une insulte selon la personne qui le fait. Et même si je n'aime pas ça, beaucoup de filles se traitent de salope, bitch,... de manière affectueuse. Et avec certains de mes amis il y a une certaines guerre femme VS homme, tout ce qui peut en sortir est humoristique.

    ? Les gens qui vous ont insulté, les connaissiez-vous ? Étaient-ce des gens du même sexe que vous ?

    Comme dit avant, je ne reçois pas beaucoup d'insultes.

    ? Comment avez-vous réagi face à ces insultes ?

    En général je ne réagis pas, ça évite de poursuivre la chose et au final n'aboutir à rien.

    ? Utilisez-vous aussi des insultes ? Quel(s) genre(s) d?insultes ? Dans quel(s) contexte(s) et pourquoi ? Comment réagissent/ont réagi les personnes que vous insultez/avez insultées ?

    J'insulte vraiment rarement. Et quand je le fais c'est pas vraiment bien mais c'est plutôt par derrière :redface: Mais c'est jamais vraiment méchant, des fois en conversation je peux dire genre "elle est conne" ou "elle fait un peu salope" mais pas d'une façon violente ou vile, c'est plutôt dans l'optique de critiquer...

    ? Comment percevez-vous les insultes qui sont indirectes, qui ne vous sont pas adressées ? (via le net, dans les chansons et les films, dans la rue,?)

    Elles ne me touchent pas particulièrement, je les trouve plutôt inutile. Des gros mots pour rien en somme.

    ? Quels sont les endroits, ambiances, où vous êtes le plus confronté(e) aux insultes ? (qu?elles vous soient ou non adressées)

    En soirée en boite, dans la rue.

    ? Les insultes sont-elles toujours négatives et dépréciatives selon vous ?

    Comme dit auparavant, ça dépend du contexte. Mais si on garde le contexte "négatif", oui une insulte ne peut rien apporter de bon.
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    ? Pouvez-vous indiquer votre âge, les études que vous faites, votre sexe et éventuellement votre orientation sexuelle ? 18 ans, étudiante en philo, lesbienne.

    ? Qu?est-ce que pour vous une insulte ? Donnez-nous votre définition.
    Un mot, une phrase visant à blesser la personne visée en s'appuyant sur son point faible (ou ce qui serait susceptible de l'être), en la dévalorisant ou en résumant son identité de manière grossière et définitive.

    ? Pouvez-vous nous citer les insultes (principalement sexistes et homophobes) qui vous ont déjà été adressées ? (si possible, expliquez les circonstances, le contexte, dans lesquels ces insultes vous ont été faites) J'ai plutôt été attaquée pour mes origines en fait... J'ai le souvenir d'avoir été parfois traitée de "sale pute" ou "salope", mais dans un contexte tel que je ne considère pas ça comme des insultes sexistes (à chaque fois ça venait ponctuer une dispute - c'était au collège dans tous les cas). Par contre quand c'est un homme qui m'interpelle dans la rue pour me traiter de salope (ce qui m'est très rarement arrivé au final), c'est clairement sexiste.
    Sinon je n'ai pas le souvenir d'avoir été confrontée à une insulte homophobe.

    ? Est-ce que, selon vous, le sens des insultes peut changer/change en fonction du contexte ? Complètement ! J'ai un pote qui me traite tout le temps de gouinasse (avec un air offensé haha) et c'est purement affectueux, je ne le prendrais jamais autrement venant de lui.

    ? Les gens qui vous ont insulté, les connaissiez-vous ? Étaient-ce des gens du même sexe que vous ? Non, on fréquentait le même collège mais je ne les connaissais pas spécialement.

    ? Comment avez-vous réagi face à ces insultes ? Par le mépris (franchement j'ai très vite appris c'était la meilleure chose à faire, dans ce contexte-là en tout cas), en m'éloignant tout simplement.

    ? Utilisez-vous aussi des insultes ? Quel(s) genre(s) d?insultes ? Dans quel(s) contexte(s) et pourquoi ? Comment réagissent/ont réagi les personnes que vous insultez/avez insultées ? Euh franchement, jamais. Je prendrais ça comme une défaite personnelle d'en arriver à insulter quelqu'un. Je serais mortifiée je crois !

    ? Comment percevez-vous les insultes qui sont indirectes, qui ne vous sont pas adressées ? (via le net, dans les chansons et les films, dans la rue,?) Très négativement, d'autant plus qu'elles me font me sentir impuissante (en ce qui concerne la télé, surtout). Ok, il y a moyen de contacter l'auteur de l'insulte pour protester, mais quand elle est diffusée de cette manière on a l'impression qu'elle est comme légitimée et qu'il y a du monde derrière pour penser la même chose. C'est assez déstabilisant (je ne dis pas pour autant qu'il faut censurer).

    ? Quels sont les endroits, ambiances, où vous êtes le plus confronté(e) aux insultes ? (qu?elles vous soient ou non adressées) Mon collège était assez merveilleux pour ça, haha. Depuis que j'en suis partie je suis très rarement confrontée aux insultes. Mais je dirais que le métro est un endroit assez propice aux attaques gratuites.

    ? Les insultes sont-elles toujours négatives et dépréciatives selon vous ?
    C'est le but même de l'insulte, donc oui. Globalement elle est sans appel, elle affirme (cf. ma deuxième réponse), en cela elle est forcément dépréciative.
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Lylo, as-tu lu Le pouvoir des mots de Judith Bulter ? Il pourrait t'intéresser.
     
  8. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    ? Pouvez-vous indiquer votre âge, les études que vous faites, votre sexe et éventuellement votre orientation sexuelle ?
    19ans, L1 de licence d?aménagement du territoire, féminin et hétéro.
    ? Qu?est-ce que pour vous une insulte ? Donnez-nous votre définition.
    Agression par des paroles.
    ? Pouvez-vous nous citer les insultes (principalement sexistes et homophobes) qui vous ont déjà été adressées ? (si possible, expliquez les circonstances, le contexte, dans lesquels ces insultes vous ont été faites)
    Les insultes les plus courantes, du genre « salope » il n?y a pas très longtemps à la gare, parce-que je n?avais pas laissé passer un mec, ou bien « connasse » aussi?
    ? Est-ce que, selon vous, le sens des insultes peut changer/change en fonction du contexte ?
    Oui, je pense, avec mes amies quand on s?insulte c?est pour rigoler, du genre « salope », parce-que l?une d?elle à dit qu?elle chose qui nous plait pas, ou bien ne nous a pas donné quelque chose, mais ça reste amical.
    ? Les gens qui vous ont insulté, les connaissiez-vous ? Étaient-ce des gens du même sexe que vous ?
    C?est souvent des inconnus, particulièrement des hommes.
    ? Comment avez-vous réagi face à ces insultes ?
    Je me tais, parce-que répondre ne ferait qu?aggraver les choses?
    ? Utilisez-vous aussi des insultes ? Quel(s) genre(s) d?insultes ? Dans quel(s) contexte(s) et pourquoi ? Comment réagissent/ont réagi les personnes que vous insultez/avez insultées ?
    J?utilise beaucoup d?insultes quand je suis au volant, du genre « connard », mais ça ils n?entendent pas.
    ? Comment percevez-vous les insultes qui sont indirectes, qui ne vous sont pas adressées ? (via le net, dans les chansons et les films, dans la rue,?)
    Je suis assez choquée?
    ? Quels sont les endroits, ambiances, où vous êtes le plus confronté(e) aux insultes ? (qu?elles vous soient ou non adressées)
    Un peu partout, en boîte aussi, j?ai déjà failli me battre avec des filles, et les gars qui t?insultent parce-que tu ne veux pas danser avec eux ou autre.
    ? Les insultes sont-elles toujours négatives et dépréciatives selon vous ?
    Non, mais ça dépends aussi.
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Pour moi, il n'existe pas de mots qui sont des insultes. Le mot se charge d'un pouvoir insultant dans certaines conditions. Ce n'est pas le mot qui est dit, qui compte, mais pourquoi il est dit, la motivation sous-jacente à son utilisation.

    Je crois aussi que l'on se sent insulté quand on laisse aux autres ce pouvoir - par exemple le pouvoir de donner une valence négative à un trait (physique, de personnalité, identitaire, etc.).

    Une partie de la communauté LGBT et queer le sait très bien, et ce n'est pas pour rien que pédale, pd, gouine, tapette sont repris par les personnes (qui d'habitude en font les frais) pour s'autodéfinir et réinsuffler un autre sens à ces mots (à l'origine insultants) ; ils sont détournés et chargés différemment du point de vue sémantique. Si je me réapproprie un mot, il ne peut plus être utilisé contre moi.

    J'ai toujours le choix de me sentir insultée si l'on me traite de **, **, autre. La question à se poser est : pourquoi serait-ce insultant ? A partir de ce moment là, les autres n'ont plus le pouvoir de choisir pour moi ce qui est insultant, ce pour quoi je devrais avoir honte (ou même être fièrE).
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    • Pouvez-vous indiquer votre âge, les études que vous faites, votre sexe et éventuellement votre orientation sexuelle ?
    18ans, fille, études de psychologie, hétérosexuelle.

    • Qu’est-ce que pour vous une insulte ? Donnez-nous votre définition.
    Mot ou groupement de mots qui a pour finalité de blesser quelqu'un/quelque chose, de se défendre ou d'exprimer un sentiment de rejet/ de haine ou de frustration.

    • Pouvez-vous nous citer les insultes (principalement sexistes et homophobes) qui vous ont déjà été adressées ? (si possible, expliquez les circonstances, le contexte, dans lesquels ces insultes vous ont été faites)
    Ca ne me vient pas particulièrement à l'esprit... "Sale Pute" de la part d'un groupe de garçons qui commençait à m'emmerder et que j'ai envoyé chier. "Gouine" de la part d'un garçon a qui j'ai refusé de donner mon numéro en lui disant que de toute façon ça n'arriverait pas car il avait une sale gueule. Je me fais rarement insulter cependant.

    • Est-ce que, selon vous, le sens des insultes peut changer/change en fonction du contexte ?
    Totalement. Je suis assez grossière et lorsque je vais insulter une amie/ un ami il saura que c'est purement ironique. Cependant, si j'insulte une personne dans la rue qui me cherche des noises, il saura tout de suite que le "trou du cul" n'est pas ironique, car le ton sera bien plus agressif.

    • Les gens qui vous ont insulté, les connaissiez-vous ? Étaient-ce des gens du même sexe que vous ?
    Non et Non en général.

    • Comment avez-vous réagi face à ces insultes ?
    Lorsque je suis fatiguée ou énervée, je réagirais en insultant. Lorsque je suis calme et de bonne humeur sois j'ignore et souris, sois je répond poliment de manière cassante.

    • Utilisez-vous aussi des insultes ? Quel(s) genre(s) d’insultes ? Dans quel(s) contexte(s) et pourquoi ? Comment réagissent/ont réagi les personnes que vous insultez/avez insultées ?
    Oui. Tout types d'insultes : du connard au trou du cul, de petite bite à gros blaireau. Lorsque l'on m'ennuie principalement et que je suis arrivée a un degrés de bouillonnement extrême.

    • Comment percevez-vous les insultes qui sont indirectes, qui ne vous sont pas adressées ? (via le net, dans les chansons et les films, dans la rue,…)
    Tout dépend du contexte : ca peut être drôle comme ça peut être révoltant.

    • Quels sont les endroits, ambiances, où vous êtes le plus confronté(e) aux insultes ? (qu’elles vous soient ou non adressées)
    Transports en communs, rues.

    • Les insultes sont-elles toujours négatives et dépréciatives selon vous ?
    Une insulte est toujours dépréciative et négative, cependant elles ne m'atteindront pas si elles viennent d'un inconnu ou de quelqu'un qui m'indiffère.
     
  11. After-the-party

    After-the-party
    Expand Collapse
    Walking alone, waiting for a hand to help...

    ? Pouvez-vous indiquer votre âge, les études que vous faites, votre sexe et éventuellement votre orientation sexuelle ?
    Je suis une fille ,j'ai 18 ans , dans plus d'un mois 19. Je suis en licence d'anglais et je suis hétérosexuelle.

    ? Qu?est-ce que pour vous une insulte ? Donnez-nous votre définition.
    C'est une parole , un mot qui fait tout autant mal qu'un coup de poings.

    ? Pouvez-vous nous citer les insultes (principalement sexistes et homophobes) qui vous ont déjà été adressées ? (si possible, expliquez les circonstances, le contexte, dans lesquels ces insultes vous ont été faites)
    Heu... Oui une fois en descendant de chez moi , une fille qui était avec ces amis ( garçons) m'a traité de salope parce que j'avais des talons. Et comme les autres filles se sont souvent des gars a qui tu mets un vent qui en vient aux insultes.

    ? Est-ce que, selon vous, le sens des insultes peut changer/change en fonction du contexte ?
    Oui je pense que le sens des insultes peut changer selon le contexte , et surtout selon les personnes.

    ? Les gens qui vous ont insulté, les connaissiez-vous ? Étaient-ce des gens du même sexe que vous ?
    Non je ne connais pas les gens qui m'insulte. Ca a été une fille une fois , sinon se sont plutot des garçons.

    ? Comment avez-vous réagi face à ces insultes ?
    Je ne préfere pas réagir , je trouve que l'indifférence est la meilleure des violences. En leur repondant je m'abaisserai a etre comme eux.

    ? Utilisez-vous aussi des insultes ? Quel(s) genre(s) d?insultes ? Dans quel(s) contexte(s) et pourquoi ? Comment réagissent/ont réagi les personnes que vous insultez/avez insultées ?
    Je dirais que j'utilise des insultes plutot dans le contexte du rire , si je dis a une amie : 'comme t'es une salope sur ce coup' par exemple , je ne pense pas vraiment ce que je dis. En considerant que j'utilise plus les insultes avec des copains , il n'y a jamais de mauvaise réaction.

    ? Comment percevez-vous les insultes qui sont indirectes, qui ne vous sont pas adressées ? (via le net, dans les chansons et les films, dans la rue,?)
    Je dirais que si je me sens insulté par un film ou une musique alors je ne le regarderais/écouterais pas, il ne m'intéresse pas donc je ne perdrai pas mon temps dessus.

    ? Quels sont les endroits, ambiances, où vous êtes le plus confronté(e) aux insultes ? (qu?elles vous soient ou non adressées)
    Dans la rue , à l'université , dans une soirée. Les lieux ou il y a pas mal de monde qui papote je dirais.

    ? Les insultes sont-elles toujours négatives et dépréciatives selon vous ?
    Oui , je pense qu'une insulte ne peut etre que négative.

    ? Si vous avez des aspects ou idées importantes en plus sur le sujet, auxquels nous n?avons pas pensé, n'hésitez pas à compléter !
    Rien qui me vient mais questionnaire plutot intéressant :d!


     
  12. Aalia

    Aalia
    Expand Collapse
    la vieille

    ? Pouvez-vous indiquer votre âge, les études que vous faites, votre sexe et éventuellement votre orientation sexuelle ?
    25 ans, ingénieur en bâtiment, femme, bi.

    ? Qu?est-ce que pour vous une insulte ? Donnez-nous votre définition.

    Une façon d'appeler l'autre, ce n'est pas le mot en lui même, mais l'émotion négative dont il est chargé qui compte.

    ? Pouvez-vous nous citer les insultes (principalement sexistes et homophobes) qui vous ont déjà été adressées ? (si possible, expliquez les circonstances, le contexte, dans lesquels ces insultes vous ont été faites)
    "ma chérie", "poupée", "gonzesse", les mots sont faibles, mais à longueur de journée je suis lasse, trèèès lasse. Sinon j'entend beaucoup plus de remarques homophobes à longueur de journée, mais ne me visant pas moi.
    J'ai déjà entendu aussi des "salope" "tu suces" et "c'est combien"

    ? Est-ce que, selon vous, le sens des insultes peut changer/change en fonction du contexte ?
    Tout à fait.

    ? Les gens qui vous ont insulté, les connaissiez-vous ? Étaient-ce des gens du même sexe que vous ?

    Non, des hommes.

    ? Comment avez-vous réagi face à ces insultes ?
    J'ai pas le courage de râler quand on me met le nez dans ma "condition inférieure" (d'après eux). parfois je craque et je les envoie bien chier. Souvent on me dit "ola t'as tes règles", là le pompom, je suis capable de coller une baffe. Quand je connais pas (un mec depuis sa bagnole qui me siffle..) je trace avec un petit doigt d'honneur (si c'est pas trop dangereux)

    ? Utilisez-vous aussi des insultes ? Quel(s) genre(s) d?insultes ? Dans quel(s) contexte(s) et pourquoi ? Comment réagissent/ont réagi les personnes que vous insultez/avez insultées ?
    Oui parfois je craque. mais uniquement en réaction

    ? Comment percevez-vous les insultes qui sont indirectes, qui ne vous sont pas adressées ? (via le net, dans les chansons et les films, dans la rue,?)

    Mal. C'est pareil : le machisme et l'homophobie, j'ai de plus en plus de mal, parce qu'ils ont envahi ma vie.

    ? Quels sont les endroits, ambiances, où vous êtes le plus confronté(e) aux insultes ? (qu?elles vous soient ou non adressées)
    Dans la rue et au boulot.

    ? Les insultes sont-elles toujours négatives et dépréciatives selon vous ?
    non : l'insulte a caractère absolu (abruti, connasse, débile) est quasi agréable à entendre quand mon interlocuteur la prononce. Il ne me distingue pas d'un homme, ouf, je respire.
     
Chargement...