Nadine Morano a-t-elle fait virer une vendeuse Kookaï ?

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Denis, le 31 mai 2011.

  1. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Chaque fois qu'une Mad ou moi épinglons sur ce forum actu un homme en situation d'abus de pouvoir, il se trouve au moins l'une d'entre-vous pour nous rappeler que les femmes sont des hommes comme les autres et qu'elles sont elles aussi capables des pires turpitudes.

    Problème, les femmes de pouvoir étant une toute petite minorité, les cas d'espèce ne sont pas légion.

    Grâce à Nadine Morano, nous en tenons peut-être un. J'écris peut-être car la ministre de l'Apprentissage nie les faits. Mais si l'on en croit Rue89 qui la révèle, cette affaire ne fait pas de doute.

    De quoi s'agit-il ?

    Albane, 36 ans, vendeuse Kookaï au Printemps de Nancy, affirme que Nadine Morano l'a faite licencier suite à une mauvaise blague à propos du garde du corps de la ministre.

    C'était le 9 avril dernier. La ministre et sa fille font du shopping dans le grand magasin nancéien accompagné d'un garde du corps. La suite, rapportée par l'AFP.

    "J'étais avec deux collègues, et nous avons trouvé que la présence d'un garde du corps avec Mme Morano était exagérée", a expliqué Albane.
    "L'un de mes collègues, de constitution frêle, a plaisanté en affirmant qu'il pouvait mettre le garde du corps par terre en deux minutes. Je lui ai dit que pour cela, il n'y avait qu'une seule solution: qu'il fallait casser la gueule à Mme Morano", a poursuivi la vendeuse.
    Selon sa version, la ministre n'aurait entendu que la fin de sa phrase et se serait "énervée". "Je lui ai dit que ça n'était pas contre elle personnellement et que je tenais à mon emploi. Elle m'a répondu: + J'en ai rien à foutre. J'en ai marre qu'à chaque fois que je me promène, on m'injurie+", affirme encore l'employée.
    "Mme Morano a ensuite demandé le numéro du directeur du magasin. Au départ, la responsable de secteur n'a pas voulu le faire. Elle a fini par l'obtenir en répétant: +Je veux des suites, je veux des suites+", ajoute la vendeuse, qui a été convoquée deux jours plus tard par son employeur pour être licenciée.

    Dans un communiqué publié ce matin, Nadine Morano livre sa version des faits :

    au moment de prendre sa pause, la vendeuse aurait crié: "Il y a Nadine Morano dans le magasin, si quelqu'un veut aller lui casser la gueule".
    "Profondément choquée par cette interpellation menaçante, insultante et blessante", la ministre précise avoir "demandé des excuses à cette vendeuse en rappelant le droit au respect pour tout client, quel que soit son statut".
    Selon elle, l'employée a "reconnu la gravité de ses propos déplacés en présence de la directrice adjointe du Printemps et a fait part de ses excuses".
    "Les faits en sont restés là", insiste Mme Morano, en précisant que le licenciement de la vendeuse "relève de la seule appréciation et de la seule responsabilité de son employeur", avec lequel elle n'a eu "aucun contact".

    Ce matin sur France Info, Nadine Morano a menacé de porter plainte pour diffamation contre Rue89. Pierre Haski, le patron du site d'info, s'est dit convaincu qu'elle ne le fera pas.

    Albane a quant à elle saisi le tribunal des Prud?hommes pour contester son licenciement.

    Rue89 rapporte par ailleurs que la ministre s'était déjà illustrée au début du mois de mai en exigeant, dans l'heure, une visite privée et accompagnée du Louvre pour sa fille et une amie.
    Une demande pour une visite VIP à 500 euros qui s'était retrouvée dans Le Canard enchaîné (édition du 18 mai).
     
  2. La_Guincheuse

    La_Guincheuse
    Expand Collapse
    Reine de Glace

    Ce que j'aime bien avec les hommes/femmes politiques c'est tout les jours, ils nous en font une de belle.
    Il ne se passe pas une semaine sans qu'il y ai un dérapage.
     
  3. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

  4. Bleuenn

    Bleuenn
    Expand Collapse
    For death and glory.

    Non mais, sérieusement ?! Franchement j'ai du mal à imaginer la scène... La vendeuse avait aussi sûrement les yeux injectés de sang, la bave aux lèvres et une hache à la main.
     
  5. Wolowizzard

    Wolowizzard
    Expand Collapse
    Et mon cul, c'est du Flamby?

    Nadine Morano a, consciemment ou non, fait virer cette fille. Il est évident qu'un autre client, non-ministre de son état, n'aurait pas eu autant d'attention de la part du Printemps.

    De la part de Morano, je ne suis même pas surprise hélas...
    En revanche, ce qui me choque un peu, c'est le soutien dont bénéficie Albane, la vendeuse.
    Depuis ce matin, j'ai des amis qui partagent cette nouvelle et entre les avis du genre "ah cette bonne Nadine, on ne la refait pas", j'ai trouvé beaucoup d'avis disant que c'était dégueulasse, que la vendeuse avait juste fait une blague et qu'il n'y avait pas de quoi se faire virer.
    Certes, la sanction est peut-être lourde mais quand tu es vendeuse, tu évites ce genre de commentaire quand la personne est dans les parages. Ce n'est vraiment pas malin du tout. Je trouve que sur ce coup-ci, Albane a été stupide.

    Personnellement, j'entends une vendeuse médire sur mon compte, il y a une forte probabilité que je l'accroche à un cintre. Et puis, elle a beau s'excuser, dire qu'elle ne disait pas de mal, quand tu captes des mots comme "casser la gueule", je peux comprendre que de simples excuses ne suffisent pas. La vendeuse aurait pu attendre d'être en salle de pause pour ce genre de commentaire.

    Cela me fait, pardonnez-moi, chier de l'admettre mais Morano n'est pas la seule fautive.
     
  6. Chandernagor

    Chandernagor
    Expand Collapse
    Mamiezelle. Si vous êtes nouvelle, perdue, que vous ne savez pas à qui parler, n'hésitez pas à m'écrire!

    Une ministre en exercice qui met quelqu'un au chomage...

    Personnellement, j'attend impatiemment 2012 pour congédier cette bande de crétins.
     
  7. Aerith

    Aerith
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    Je suis totalement d'accord. J'étais prête à pester contre Morano jusqu'à ce que je lise ce qu'avait dit Albane dans sa version...
    La sanction est lourde et injuste dans le cas où, si ça n'avait été qu'un client lambda, elle serait toujours là mais sans aller jusqu'à dire que c'est mérité, elle l'a un peu cherché.

    Honnêtement, moi ça me gonfle quand je vois des vendeuses baver ou rigoler sur des clients et je serais capable d'en épingler une donc ça ne m'étonne pas que quelqu'un qui a du pouvoir aille trop loin. Les vendeurs/vendeuses ont toujours l'impression d'être discrets mais ils oublient qu'il y a toujours une paire d'yeux ou d'oreilles qui trainent.

    En plus, sa blague était même pas drôle :down:
    Par contre, la vendeuse qui aurait hurlé "Il y a Nadine Morano dans le magasin, si quelqu'un veut aller lui casser la gueule" :yawn:
     
  8. miss_caro

    miss_caro
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement.

    Merci!! Depuis ce matin, je me dispute avec mes collègues à ce sujet. Ils sont tous là "non mais Nadine Morano se croit toute puissante, faut laisser la vendeuse tranquille". Je dirai pas qu'il fallait la virer, mais jsuis d'accord sur le principe de gueuler et de se plaindre. La vendeuse ouvre sa bouche alors qu'il y a une ministre dans la boutique. Franchement tu t'abstiens, tu fais ça quand elle est partie si ça te chante, mais pas quand elle est dans les parages. Après le fait que ce soit une "plaisanterie", on ne le saura jamais, mais dans tous les cas, ce ne sont pas des propos à tenir, devant tout type de client, monsieur dupond ou bernadette chirac.

    Nadine Morano nie avoir donné des suites à l'affaires, mais c'est pas impossible du tout que ça vienne de Kookaï. En temps normal, la vendeuse se serait pris un avertissement (jconnais des vendeuses qui se sont fait virer pour moins que ça), là vu les circonstances, Kookaï savait qu'il y aurait des retombées médiatiques. Le licenciement est exagéré, un énorme avertissement aurait suffit, mais d'un côté, c'est vrai que la vendeuse est quand même fautive, faut pas tout mettre sur le compte de Morano.
     
  9. Miss Bouille

    Miss Bouille
    Expand Collapse
    Love.Run.Eat.Smile.

    Autant je trouve ce licenciement exagéré autant je trouve que la vendeuse est vraiment, mai alors VRAIMENT pas maligne quoi....

    Je partage l'avis de Daffy Duck sur les excuses publiques de la vendeuse, ca arait été suffisant, peut etre qu'elle est pas fine mais bon, si c'est une fille qui bossait bien c'est vraiment bête quoi.....
     
  10. Chandernagor

    Chandernagor
    Expand Collapse
    Mamiezelle. Si vous êtes nouvelle, perdue, que vous ne savez pas à qui parler, n'hésitez pas à m'écrire!

    On s'en fiche que la vendeuse ait été mal avisée, ce qui est grave, c'est qu'on se croirait revenu au temps de Louis XIV, où les nobles avaient le droit de vie ou de mort sur la "populasse".

    (voie haut perché) : "Cette manante a sali le nom de sa seigneurie, qu'on la pende haut et court!"

    Ce que Sarko et toute sa clique de parvenus ont l'air d'oublier c'est qu'ils sont là où ils sont grâce au bon vouloir de cette populace qu'ils méprisent mais dont ils ont peur en même temps. Ca se prétend proche des gens, et ça se balade avec un garde du corps au Printemps, la blague!!

    On a le droit au respect qu'on mérite, non mais! Alors au lieu se draper dans sa prétendue supériorité, elle aurait mieux fait de s'écraser Morano, parce que c'est nous ses employeurs, et c'est nous qui le lui payons son garde du corps. Si on avait du la virer à chaque connerie qu'elle a dite ou faite, ça fait un moment qu'elle serait plus en poste!
     
  11. Aalia

    Aalia
    Expand Collapse
    la vieille

    On va pas redire que nadine Morano se prend grave au sérieux. même si effectivement, ça peut être lourd de se faire insulter ou reprocher des choses tout le temps (justifié ou pas, peu importe) et humain de craquer.

    ceci dit, dans l'absolu, et sans connaissance de faits, il est normal pour une vendeuse de se faire licencier quand elle dit fort "ah ya truc, faut aller lui péter la gueule" puisque qui que soit truc en question, c'est une faute professionnelle grave.
     
  12. Chandernagor

    Chandernagor
    Expand Collapse
    Mamiezelle. Si vous êtes nouvelle, perdue, que vous ne savez pas à qui parler, n'hésitez pas à m'écrire!

    "ah y'a truc, faut aller lui péter la gueule", ça ne correspond pas vraiment à la version de la vendeuse qui a été confirmée par des témoins...

    Mais peu importe, il est humain aussi de faire des vannes entre collègues qui débouchent involontairement sur des bourdes.

    Si Nadine Morano n?a pas les épaules pour essuyer les attaques quelle que soit leur origine, il vaut mieux qu?elle arrête de faire de la politique, du moins dans une démocratie. Dans une dictature, elle serait épargnée, c?est sûr !
    Elle aussi, elle en a dit et fait des conneries, et avec une portée autrement plus importante que cette petite gaffe. La différence avec la vendeuse, c?est que non seulement elle a gardé son emploi, mais en plus elle ne s?est jamais excusée, elle?
     
Chargement...