ParcoursSup et la sélection à l'université

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Piva26, le 29 janvier 2018.

  1. Piva26

    Piva26
    Expand Collapse

    Je passe pour parler un peu de la sélection à l'université. Avec la mise en place de ParcourSup, la plateforme qui remplace APB, arrive aussi cette fameuse sélection !
    Les bachelier-es ne vont plus pouvoir choisir leur filière universitaire, ils et elles seront choisi-es sur dossier. Ca créé évidemment une rupture complète de l'égalité dans l'accès à l'enseignement supérieur, et je trouve ça grave.
    En plus, il va totalement y avoir la possibilité de discriminer en fonction de quel lycée tu viens...

    Autre sujet assez proche, la réforme du bac ! Ya un rapport qui est sorti sur le sujet ya quelques jours, le rapport Mathiot. Souvent, ce genre de rapport sort avant les annonces pour faire passer le truc. Un truc que JM Blanquer le Ministre de l'Education Nationale a dit qu'il y aurait pour sûr dans la réforme, c'est l'instauration du contrôle continu pour le bac. Donc en gros, le bac n'aura plus la même valeur suivant dans quel lycée tu fais ta scolarité, mais aussi les profs que tu as ont évidemment des biais, ya des élves qu'ils apprécient plus que d'autres, et tout ça se ressentira sur la bac, quoi. Ca me révolte.

    Heureusement, ya une mobilisation qui va peut-être commencer, au moins sur la sélection à l'entrée à la fac. Ya une date le 1er février. J'ai vu qu'il y avait des AG assez massives à Paris 1, Rennes 2 et à Toulouse par exemple, et que des lycéen-nes prévoyaient de bloquer. Le problème c'est notamment je pense que les lycéen-nes sont pas du tout assez informé-es là-dessus...

    Vous en pensez quoi ? Dans votre fac/dans votre lycée, ça parle de ça un peu ?
     
  2. PetitePaille

    PetitePaille
    Expand Collapse

    @Piva26

    Je suis plutôt contre cette réforme du bac car effectivement le contrôle continu c'est laisser trop de différence de notations. Mais dans les faits au moment de choisir tes voeux pour ton orientation les filières sélective se fient à tes bulletins trimestriels et non à ton bac. Donc ça ne changera pas grand chose.
    C'est plus le concept actuel du bac qui me plaisait : un examen national identique pour tout le monde.

    Pour ce qui est de la sélection pour la fac je suis pour.
    Déjà parce que contrairement à toi je trouve ça beaucoup plus égalitaire que le système actuel. Un très bon élève ou un bon élève en province ne pouvait dans tous les cas jamais avoir une fac parisienne (qui sont réputées pour être meilleures) car ils ne sont pas parisiens. Avec le système actuel, un élève qui a 17 de moyenne en province dans un petit lycée de campagne aura ses chances.

    Ensuite il faut arrêter d'accepter tout le monde dans toutes les voies. Il y a plein de voies qui ont peu de débouchers donc autant ouvrir peu de places que de laisser des gens aller en fac de psycho 4 ans pour se voir refuser le master 2. Ils se retrouvent à faire quoi eux ensuite ?

    Il y a des voies qui sont plus dures que d'autres, je prends l'exemple de la PACES, il y a très peu de gens qui vont réussir médecine si ils n'ont pas eu avant un backgroung scientifique ou si ils avaient des notes très moyennes au lycée donc quel est l'intérêt de laisser des centaines d'élèves chaque année qui de toute façon vont décrocher au bout de 3 mois ?
    Autant faire une sélection dès le début, alors oui c'est triste pour la toute petite minorité qui aurait eu médecine avec niveau très moyen avant mais ce serait mieux pour la majorité qui se retrouveraient pas avec un an de perdu, des parents endettés, une difficulté à se réorienter etc

    Personnellement j'en ai un peu marre de ce concept d"" égalité"" à tout prix dans l'éducation nationale. Ca sert à quoi de faire croire à tout le monde qu'on peut tous faire des études supérieures ? Qu'on est tous fait pour ça ?
    Alors on donne le brevet, puis on donne le bac à presque tout le monde et puis on finit par baisser le niveau des masters aussi. Et au final quoi ? Alors voilà on a notre petit master de la fac de Pau en marketing et on est content, on va se retrouver payé avec à peine plus du smic pour avoir investi dans 5 ans d'études... On se retrouve avec un boulot qu'on aurait pu faire avec un bts à l'époque de nos parents.
    Enfin honnêtement vous croyez quoi avec vos principes de non sélection et d'égalité ? Que l'inflation des diplomes n'existent pas ? Alors oui vous pouvez arborer fièrement votre diplôme mais votre master 2 il permet à peine de compenser un bts d'une autre époque.
    Et puis soyez pas stupides, Jean-françois qui lui avait 18 de moyenne et dont les parents étaient CSP+ ou profs a fini dans les meilleures écoles de commerce ou d'ingénieur ou a fait médecine haut la main, maintenant il est chirurgien.
    Dans le monde du travail tel qu'il est conçu aujourd'hui l'égalité n'existe pas, alors pourquoi vouloir à tout prix ce modèle là dans le supérieur ? Tout ce que vous faites c'est diminuer la valeur des diplômes.

    Je pense qu'il y a eu un gros problème à une époque à vouloir que tout le monde ait son bac et aille dans le supérieur tout en dénigrant les voies courtes, en les méprisant.. "moi mon fils il est pas stupide quand même il va pas aller en bac pro hein".
    Et là encore c'est stupide, il y a des gens qui sont plus fait pour des professions manuelles et qui seront plus épanouis la dedans et inversement pour les professions intellectuels. C'est pas une histoire d'intelligence, chacun est différent.
    Tu as des personnes qui seront d'excellents cuisiniers mais pas forts en maths et d'autres bons en maths mais qui savent pas faire bouillir des pâtes, pourquoi toujours vouloir placer l'un au dessus de l'autre ? On est pas tous doués pour les mêmes choses et c'est pas en baissant le niveau des maths pour que celui qui est moins bon en maths ait l'impression de pas être si mauvais qu'on avancera...
     
    Noelyse, Lajuj, OCPacc et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
Chargement...