Question existencielle sur la création et les autres

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Aieleth, le 28 juillet 2015.

Tags:
  1. Aieleth

    Aieleth
    Expand Collapse

    Bonjour à toutes les Madz et leurs compères !
    Alors voilà, je suis une petite nouvelle, vous n'avez probablement donc jamais entendu parler de moi, et pourtant me voici, une question brûlante sur le bout des lèvres.

    Je suis quelqu'un qui a un sens des priorités et une façon de penser assez singulière ; je fais passer la création avant le reste, avant les relations humaines « classiques » par exemple. Je me considère d'ailleurs a/graysexuelle et aromantique, et cela me va très bien. Je ne m'épanouis dans une relation que si elle est centrée autour d'un projet commun, ou sinon je risque de stagner et de m'ennuyer extrêmement vite. J'ai trop rapidement l'impression de tourner en rond, de ne pas explorer véritablement ni l'intérieur de moi, ni celui des autres, ni de chercher vraiment profondément dans aucune question qui m'intéresse.
    Et si je n'ai pas de projet en cours, je me frustre aux soirées, aux repas d'amis et à toute rencontre sociale lambda. Dans le cas contraire, je peux apprécier modérément ces événements voire même m'y amuser franchement, mais il faut que je sois pleinement satisfaite sur le plan créatif pour en arriver là.
    En soi, pourquoi pas. Tout le monde est différent, vive la différence et des bisous sur le monde.

    Le souci étant que j'ai engagé un projet il y a deux ans dans lequel je me suis complètement investie et consumée, et que j'ai dû arrêter pour de trop nombreuses raisons auxquelles je ne pouvais rien. Techniquement, j'aimerais beaucoup insister sur le crève-cœur que cette décision « adulte » a provoqué en moi, la dépression et les maladies physiques qui l'ont accompagnée, le deuil que je ne parviens toujours pas à faire, les crises de larmes qui me prennent encore parfois, mais le point que je m'apprête à évoquer me fait d'avance tirer un trait sur le fait que qui que ce soit puisse s'identifier ou être empathique face à ce genre de situation. Ce qui est triste, parce que c'est sûrement faux, d'ailleurs.
    Bref, quand j'ai pris cette décision, je me suis pris une des plus grosses désillusions de ma vie en comprenant qu'aucun de mes amis ne fonctionnait comme moi, et que tous préféraient d'autres points de leur vies, notamment l'aspect sentimental. Je ne vais pas mentir ; je me suis sentie abandonnée, à devoir prendre seule une décision là où j'étais persuadée d'être soutenue, d'avoir réussi à créer une cohésion, et de me retrouver pratiquement seule alors que soixante personnes étaient censées travailler avec moi (je dis pratiquement parce que des gens très pipous ont fait tout ce qu'ils pouvaient pour me faciliter la tâche à la fin, et je leur dois beaucoup).
    Depuis, je créée seule. Ce n'est pas faute d'avoir essayé de retenter des choses avec mes amis, une fois le premier malaise passé, mais rien n'y fait, et au fur et à mesure du temps, je suis de plus en plus isolée (certains éléments comme des dépressions ou les études contribuent à cette paralysie, mais le manque d'enthousiasme ou d'envie n'est pas innocent dans cette affaire).

    Donc bon. Aujourd'hui, je ne sais même plus à qui parler à part ma mère, m'éloignant progressivement de chaque personne qui me soutenait par le passé, et qui ne sont plus en état de le faire, ou sont simplement trop exaspérés pour que mutuellement, nous ayons envie de continuer à échanger.
    Je cherche, je cherche désespérément, mais je ne vois strictement personne qui fonctionne de ma façon. J'ai essayé d'en parler à une psychologue qui m'a assuré que c'était parfaitement normal, alors qu'on me fait parfaitement comprendre que non, ça ne l'est pas, en me faisant des remarques, en qualifiant mes besoins de fantasme ou de problèmes. Je ne me reconnais ni dans les autres, ni même dans la culture, et les rares exemples qui me parlent un peu plus viennent de personnages qui n'ont clairement pas été créés pour être des modèles d'identification.

    DONC, on arrive enfin à ma question !
    Est-ce que quelqu'un parmi vous s'est vaguement reconnu dans ce que je baragouine ? Voire, est-ce que quelqu'un, par miracle, aurait eu vent d'une condition psychologique quelconque qui pourrait s'appliquer pour moi ?
    J'espère vraiment profondément découvrir des personnes qui me sont au moins un peu similaires, parce que je commence sérieusement à désespérer et à m'isoler, et idéalement, je préférerais éviter de repasser par la case dépression, case qui rôde déjà beaucoup trop près. J'aimerais beaucoup essayer de mieux comprendre ma place dans le monde, que j'ai du mal à voir exister pour l'instant.

    Voilà, merci d'avoir lu !
    Je vous souhaite une excellente nuit, et puis beaucoup de bonheur tant qu'on y est. \o/
     
  2. Sepulveda

    Sepulveda
    Expand Collapse

    Salut ! Déjà j'aimerai beaucoup savoir ce que tu mets derrière le mot "création", nous lectrices, pouvons nous y perdre je pense...
    Ensuite; Dans ce que tu dis, le passage qui m'a le plus touché, je le cite;
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    Ce que j'ai à te dire là dessus, c'est que tu es à un endroit de travail différents des autres, simplement.
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    Ensuite, j'aurai plus qu'une chose à dire, même si elle est très facile à dire;
    Aime ta façon de faire. D'accord, tu n'as peut-être pas trouvé encore les personnes avec qui travailler, mais regarde, ce que tu dis ne m'étonnes pas. J'aime pas tellement le fait que tu cherches une condition psychologique à ta situation, je pense que ce n'est pas le problème... Tu l'as dis toi-même, tu crées seule mais tu "crées", qu'importe ce que tu mettes derrière. Ta vie est dirigée par ça. Et c'est une belle chose, ça s'appelle être fidèle à soi-même. Tu parles de dépression, qui est une situation inverse à la création, je pense que tu mets toi même l'importance dans le mot "création", qu'est ce qui est plus important?
    Apparemment, tu as une envie de "création collective", c'est une belle envie, qui doit rester ouverte, même si je ne peux t'en dire plus sachant que je n'en sais pas plus sur tes envies, mais c'est un désir, de collectivité, de rassemblement, que nous sommes beaucoup à chercher sur cette planète, dans n'importe quel domaine...
    Courage mylady :v: C'est très beau que tu te confies ainsi
     
Chargement...