Se sentir libre en couple

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Arlya, le 3 avril 2018.

  1. Arlya

    Arlya
    Expand Collapse

    Salut à toutes,

    Je viens vous parler à toutes parce que je suis à la fois peinée et très triste, et surtout, j'ai une question... (je fais appel à celle qui ont un peu de bouteille ) est-il possible de se sentir à la fois libre et en couple ?

    J'ai 25 ans, j'ai mis fin à ma première relation qui a duré 5 ans ( de mes 16 à 21 ans) parce que je ne me sentais plus libre, plus vraiment moi-même (alors que je l'étais hein ! je m'expliquerai plus bas), et depuis, impossible d'être en couple.

    Il y a plusieurs mois, j'ai rencontré un garçon avec qui c'était chouette, léger, pas prise de tête. Les choses étaient claires dès le début, on se donnait du bien, en faisant l'amour mais aussi en passant du temps ensemble, en prenant soin l'un de l'autre, on n'était libres, pas exclusifs, et on ne se mettrait pas en couple, parce que de toute façon, à l'été je partais pour un an de tour du monde.
    J'ai toujours été libre, je suis née sur un voilier à voyager autour du monde sans attaches, je fais de la boxe, du tango, je suis indépendante.

    Depuis quelques temps, j'ai l'impression que la situation évolue de son côté, qu'il s'attache. Je vérifie régulièrement, on est toujours bien libres ? Je peux tjrs voir ailleurs ? (ce que je ne fais pas, mais c'est selon moi le meilleur indicateur de liberté). "oui oui".
    Ce soir, je finis par mettre les choses au clair, je ne me sens plus libre. Des dizaines de textos par jour, mignons, mais pour me demander ce que je fais, si je vais bien, ce n'est pas me sentir libre. Il me dit que je peux aller voir ailleurs, mais je sais que si je le fais, il m'en voudra terriblement et se sentira blessé. Le fait d'avoir des textos quasi tous les soirs pour savoir si je veux qu'on se retrouve, si je veux qu'on se retrouve (et ça finit par être le cas ! on finit par dormir ensemble 6 soirs sur 7) ce n'est pas être libre, puisque je me sens le besoin de me justifier si je n'ai pas envie que ce soit le cas.
    Je lui dis tout ça, il me dit que ça s'arrête là, que si je suis une âme libre, il me quitte (alors qu'on n'a JAMAIS été ensemble ! et j'ai vérifié plusieurs fois que ça ne soit pas le cas, que ça lui allait).
    J'ai le sentiment que c'est injuste, il me dit que si ça allait au début, mais que dans une relation qui évolue, ce n'est pas possible. Alors tous ce qui nous fait nous sentir libres, ça doit disparaître avec le couple ?

    J'ai le sentiment que dans la majorité des couples, ces petits riens qui me font sentir enfermée existent, or je n'ai pas envie d'être en couple si je ne me sens pas libre, à 100%. J'ai l'impression qu'autour de moi, la plupart de mes amis se posent ces questions, elles ne sont pas forcément bien, elles ne se sentent pas forcément libres (de dire, faire, ou porter ceci ou cela) mais que c'est quand même chouette, lui, c'est quelqu'un de bien, elles ont des moments de bonheur (cf la vidéo de Sister sister "c'est mieux que rien" avec Marion Seclin me direz vous !).

    Alors, est-ce que vous, vous avez le sentiment d'être libres ? Est-ce que c'est moi qui ne sait pas faire de concessions, ou alors est-ce qu'on a trop appris aux femmes à en faire, au prix de ne plus se sentir libres ?

    (Et comment concilier tendresse et relation durable avec liberté, svp j'en ai marre d'être tte seule et des relations qui ne durent pas à cause du même problème :'( :'( :'( )​
     
    severuspotter, Lord Griffith, Pinceau_ et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
    ----- Publicité -----
  2. artemis-diane

    artemis-diane
    Expand Collapse
    Geekette métalleuse

    Il y a plusieurs types de couples.
    Dans un couple normal on est sur le même bateau et on s'aide mutuellement pour faire avancer le tout. Ce qui implique qu'on ne peut pas toujours faire ce qu'on veut mais il y a moyen de trouver des compromis.

    Vu ce que tu recherches tu devrais aller jeter un oeil sur le topic des relations libres, ça t'aiderais sûrement ^^
    Tu es quelqu'un d'indépendante, rien de mal a ça. Il faut juste que tu trouves quelqu'un d'aussi indépendant que toi.
     
    MoonSugar et plic tic ont BigUpé.
  3. Papy

    Papy
    Expand Collapse

    @Arlya on ne se sent pas tout-e-s libres pour les même raisons, et chacun est prêt à faire ses propres concessions. Perso je me sens très libre même si avec mon copain on se promet d'être fidèles et qu'on s'envoie plein de messages, mais si ce n'est pas ton truc c'est à toi de voir :)
    Ce que tu dis ne me choque pas mais ce qu'il te dit non plus, peut être que vous ne recherchez simplement pas la même chose... Et de la même manière que tu ne veux pas renoncer à ce qui te fait te sentir libre (ce qui est normal), tu ne peux pas lui demander de changer sa vision des choses et son désir de relation/d'engagement. Ce sont des sujets sensibles et je ne sais même pas si j'emploierais le mot "concession" à ce sujet.
     
    Whitemountain, severuspotter, Pawline et 5 autres ont BigUpé ce message.
  4. Arlya

    Arlya
    Expand Collapse

    Merci à vous deux, en effet, je sais qu'il existe plusieurs types de couples, et je ne lui reproche absolument pas son comportement, au contraire !

    On est arrivés à un moment où notre vision des choses bifurquait trop, et il semblait normal de se séparer avant de se faire du mal.

    Cependant, ma question était plus si vous, vous vous sentez vraiment libres dans votre couple ? Je sais qu'il est très difficile d'avoir la même vision des choses, est-ce qu'on finit par trouver quelqu'un qui partage la même vision que nous, avec qui on s'accorde, ou est-ce qu'on doit faire de petites concessions pour que le couple marche ? Concessions, petits efforts, certes minimes par rapport aux bienfaits du couple ?
    Vous n'avez jamais l'impression de sacrifier une partie de votre liberté, même si vous l'acceptez ?

    Concernant les relations libres, je n'ai pas particulièrement envie d'aller voir ailleurs, simplement de savoir si je suis libre de le faire si j'en ai envie ! Je considère bien sûr que c'est pareil pour l'autre, (j'irais fouiller plus en détail le topic des relations libres )
     
    Rin` et severuspotter ont BigUpé.
  5. Papy

    Papy
    Expand Collapse

    Il y a des petites choses qui font que je me sens moins libre que célibataire en effet, mais ce sont des choix que j'ai fait naturellement et qui ne me coûtent pas. Que ce soit avec mes parents, frères et sœurs ou mes meilleurs amis ou toute autre personne à laquelle je tiens, je fais des concessions et des efforts, parfois même sans m'en rendre compte. C'est un problème de limite personnelle en fait, mais même en ce qui me concerne je ne saurai pas te définir à partir de quel moment je juge que ça devient trop... je le sens juste, et parfois ce n'est pas rationnel, je suis prête à faire cet effort mais pas celui là.

    J'en sais rien, mais encore une fois ça dépend de ce que tu appelles "même vision" et comment tu définis s'accorder avec quelqu'un :)
     
    Gabelote, Mad_Ame, Ouestrion et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    Lily Lou, Mindala Jinka, severuspotter et 4 autres ont BigUpé ce message.
  7. Exulans

    Exulans
    Expand Collapse
    Oiseau de passage

    Mindala Jinka et severuspotter ont BigUpé.
  8. Gabelote

    Gabelote
    Expand Collapse
    Momentanément en pause

    @Arlya

    J'ai l'impression qu'il y a deux choses dans ce que tu écris.
    La première c'est la nature de la relation. Pour toi c'est clair : vous êtes en relation libre, libre de vous voir mais aussi de ne pas vous voir, libre de faire l'amour mais aussi d'aller voir ailleurs. Pour toi c'était comme ça au début et ça l'était encore à la fin. Pour lui c'était comme ça au début et ça a changé dans sa tête. Là, c'est pas très compliqué, c'est lui qui a mis un "coup de canif" dans le contrat sans t'en parler et sans chercher à discuter. Toi tu dis lui avoir rappelé régulièrement que tu tenais à la nature libre de votre relation, c'est lui qui s'est fait des films. Quelque part votre séparation est la meilleure manière de ne pas tomber dans une relation abusive et de remettre les choses au clair.

    La seconde c'est au niveau des faits du quotidien qui composent une relation de couple.
    Perso je ne supporte pas non plus les textos toute la journée, les mots doux tout le temps et les "t'es où ? tu fais quoi ?" toutes les demi-heures. Pourtant pour d'autres personnes, c'est inconcevable de ne pas être constamment en relation avec son partenaire. Avec mon mari, ça a fait l'objet de discussion dans les débuts de notre relation et on s'est mis d'accord sur un fonctionnement. Clairement, j'ai pu lui demander de ne pas m'envoyer des sms toute la journée, et surtout lui ai fait comprendre qu'il ne devait pas s'offusquer ou s'inquiéter si je ne répondais pas à ses sms. De l'autre côté, il a pu me faire part de ce qui était important pour lui dans ce besoin de garder le contact et on a pu trouver une manière de répondre à ce besoin sans que ce soit oppressant pour moi.

    Je dirais qu'il y a vraiment un effort de communication mutuel à faire parce que l'autre ne peut pas deviner quelles sont tes "limites". On ne peut pas deviner ce qui est important pour l'autre et pour quelles raisons, et donc peut-être ce sur quoi il est utile de savoir qu'il faut faire des concessions. Il faut aussi exprimer ce qui est important pour soi, quelles sont les choses qui comptent réellement et celles sur lesquelles on est prête à faire des concessions.

    Pour répondre plus précisément à tes questionnements :
    Personnellement je me sens libre dans mon couple. On n'a pas la même vision des choses sur tout. En revanche, c'était primordial pour moi qu'on ait une vision proche sinon semblable de certaines choses importantes. Parce que les concessions et les aménagements ça marche pour les détails et pour un certain nombre d'éléments pratiques/matériels dans la vie de tous les jours, mais pas sur les valeurs et sur les principes de vie. C'est valable pour nous qui vivons ensemble, mais je pense aussi que c'est valable pour un couple dont les membres ne vivent pas ensemble. Donc pour répondre à ta question : oui il y a toujours des concessions à faire quand on interagit avec quelqu'un parce que l'autre est forcément différent de soi, et donc on doit faire un effort pour gérer cette différence et rendre l'échangeet la compréhension possibles malgré cette différence. En revanche, si tu as des principes auxquels tu tiens, si ton identité est définie par des éléments importants, faire des concessions sur ces éléments peut te porter atteinte.
     
    Whitemountain, severuspotter, Burial et 3 autres ont BigUpé ce message.