« Sois stage et tais-toi » : quand les entreprises abusent des stages — Le Petit Reportage

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Emilie Laystary, le 21 juillet 2013.

  1. Emilie Laystary

    Emilie Laystary
    Expand Collapse
    Journaliste indépendante (VICE magazine, madmoiZelle, RTL, 90bpm, Slate, les Inrocks, Technikart)

  2. Astrolabe

    Astrolabe
    Expand Collapse
    Faut bien mourir de quelque chose.

    Qu'est ce que j'aime mon stage quand je lis ça : une bonne paye, une bonne ambiance, de super conditions de travail et des collègues géniaux, de bonnes missions (dans l'ensemble), je mange pour 2.30 euros à midi et je fais 7h de boulot, et pas une minute de plus :cretin:.


    Mais sinon ça me révolte tout ce que je peux lire sur ces stages. Aussi parce que j'ai un master en droit du travail, alors quand je vois des gens se faire exploiter et qui n'osent pas ouvrir leur bouche alors que, clairement, ça va trop loin et qu'on se fout d'eux, ça me fait un peu mal. Parfois aussi (la plupart du temps), les gens ne sont même pas au courant des recours qu'ils ont, ne savent même pas qu'il y a une gratification minimum, qu'ils ne peuvent pas remplacer un salarié absent ou ce genre de choses. A l'heure d'internet et quand la situation perdure dans le temps, j'ai un peu du mal à me dire "les pauvres", mais j'ai plutôt envie de les secouer comme un prunier...
     
  3. Kallisto

    Kallisto
    Expand Collapse
    Blasée

    Merci beaucoup pour cet article ! J'ai appris certaines choses, et ça ne me rassure pas quant au stage de fin d'études que je devrais faire à la rentrée prochaine (Je suppose que c'est pareil dans le privé comme dans le public...).
    Le paragraphe sur le droit du travail est vraiment utile, surtout quand on ne connaît pas toutes les ficelles juridiques (Notamment le droit aux jours de congés, le non remplacement d'un salarié et la possibilité de saisir les prud'hommes). Et comme l'ont dit l'auteure de l'article et @Astrolabe : quand il y a un problème, on en parle et on agit, avant que ça ne devienne invivable. Quitter un stage parce qu'on est traité comme un chien, c'est pas une défaite, c'est revendiquer qu'on est un être humain, et qu'on a des droits.
     
  4. ell_a

    ell_a
    Expand Collapse

    Clairement mon stage et ce que je fais est pour remplacer un CDD. Enfin 4 CDD, puisqu'on est 4 stagiaires sur les même objectifs. On doit fournir beaucoup de travaille, il y a beaucoup de stress puisqu'on a clairement les même délais de production que les "vrais" voire pire.
    Bon après, on apprends beaucoup, et on se sent utile.
    Mais quand je vois une des mes collègues stagiaires qui se sent obligé d'aller bosser un samedi matin..
     
  5. BumbleBecka

    BumbleBecka
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Quand j'étais en recherche de stage, on m'avait proposé un autre truc bien malhonnête aussi. Je cherchais un stage long de trois mois minimum, et une boîte, m'a proposé... le 2x 2 mois pas payé !

    Extrait du mail (mes commentaires entre parenthèses, je précise !) :


    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Voilà, ensuite je leur ai dit que c'était malhonnête puis ils ne m'ont pas répondu.

    Ne pas citer svp
     
  6. Castiel

    Castiel
    Expand Collapse
    Le nouveau forum a mangé les deux dernières lettres de mon pseudo.

    What ? On a droit à des jours de congé quand on es stagiaire ? Vous êtes sûres de ça ? Je viens de vérifier et partout ils disent qu'en stage il n'y a pas droit aux congés (ou alors non payés, et alors là bon courage pour négocier ça avec votre boss...)

    Donc non, on a ni RTT ni congés.

    En graphisme il y a énormément d'offres d'emploi déguisées en stages, et la plupart de ceux-ci sont en fait une offre pour deux métiers différents, genre "recherche stagiaire webdesigner-développeur", alors que ce sont 2 métiers et 2 formations distinctes...

    Quand je cherchais un stage l'année dernière à un entretien la RH m'a dit que je n'allais pas avoir de maitre de stage à temps plein et qu'il fallait que je sois ok pour travailler à fond parce que c'était une start-up... Ouais donc en fait vous recherchez un CDD/CDI c'est ça ? Le pire étant que même si nous on dit non il y en aura quand même 15 derrière qui attendent la place et qui diront oui (je ne les blâme pas : pas de stage, pas d'année validée dans ma formation, donc quand on a pas le choix on prend ce qu'on peut). Honnêtement c'est déjà galère de trouver un contrat pro (ben oui, ça coûte plus cher qu'un stagiaire !), alors je ne sais même pas comment je ferai quand je chercherai un CDI (dans l'idéal je serai engagée à l'issue de mon contrat pro et j'aurai pas à chercher :cretin:).

    Sinon je sais pas vous mais moi j'ai jamais été payée plus que le minimum (quoi qu'une fois j'ai eu 500€ mais c'est parce que ça remplaçait les tickets restau, ce qui me fait penser que dans mon 2ème stage j'ai eu aucune compensation pour la bouffe alors qu'il n'y avait ni cantine ni cafèt'). Un pote m'a raconté qu'il cherchait un stage de 3 mois et que l'entreprise lui a proposé de lui faire 2 contrats de 1 mois et demie, pour pas le payer... La blague.

    Bref, le stage c'est de l'exploitation moderne (pas dans toutes les boites bien sûr, le problème c'est que ces dernières sont souvent l'exception).
     
  7. clemessi

    clemessi
    Expand Collapse

    Aj l'article qui fait du bien et qui en remet une couche bien nécéssaire sur les droits des stagiaires!! j'en savais le plus gros mais y a des trucs qui m'ont surpris: jours de congés et ticket restaurant??? pas le droit de former sa remplacante??

    Autre question: lors de mon stage j'ai été malade, et on maa retiré les 2 jours d’arrêt maladie en me disant que j'avais pas le droit à une indemnisation... Mais je m'étais demandé à l'époque, l'indemnisation est pas sensé être forfaitaire?
     
  8. laulau_croft

    laulau_croft
    Expand Collapse
    Accrochée a son ordi

    Dans le texte il est écrit que "Pour les stages de 2 mois ou plus, vous devez obtenir une « gratification » d’un minimum de 436,12 euros par mois."
    Ce ne serait pas plutôt pour les stages de plus de 2 mois. Ma fac nous avait dit qu'à partir de 2 mois et un jour de stage, les mois travaillés devaient être payer mais pas avant ce délai.
     
  9. BumbleBecka

    BumbleBecka
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Il me semblait bien oui.

    Et pour les ticket resto et le remboursement des transports, c'est aussi au bon vouloir de l'entreprise (donc en général on peut s'asseoir dessus, en tout cas je n'y ai pas eu droit moi).
     
  10. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Merci, je viens de vérifier, je vais corriger ;)
     
  11. Castiel

    Castiel
    Expand Collapse
    Le nouveau forum a mangé les deux dernières lettres de mon pseudo.

    Merci ! Et j'ai regardé aussi, on a droit aux tickets restau et remboursement de la moitié des frais de transport mais ce n'est pas obligatoire, c'est au bon vouloir de l'employeur. :)
     
  12. Taina.

    Taina.
    Expand Collapse
    Smiling cat.

    Quand je devais chercher des stages pour mes études, j'ai entendu parler de la fameuse technique des entreprises de diviser la durée du stage par deux pour ne pas avoir à indemniser le stagiaire, c'est tellement malhonnête! Notre école nous disait de refuser, mais certains étudiants étaient tellement désespérés de trouver ce stage pour valider leur année qu'ils étaient prêts à accepter.

    C'est ce que je voulais ajouter : ne pas se laisser faire quand on se fait traiter comme de la m*rde en stage, ok. Mais lors des stages obligatoires pour valider son cursus, quand les stages ont des dates fixes non modifiables, laisser tomber son stage = retaper son année, donc ce n'est pas simple du tout.
     
Chargement...