suppression de topic svp

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par AuRevoir, le 18 août 2014.

  1. AuRevoir

    AuRevoir
    Expand Collapse

    Suppression
     
    #1 AuRevoir, 18 août 2014
    Dernière édition: 19 juin 2015
  2. Lolatébas

    Lolatébas
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Je pense beaucoup trop à la bouf'.
    Souvent je me dis que c'est juste parce que je ne sais pas quoi faire à manger.
    Mais en fait c'est surtout parce que j'alterne des périodes de "j'ai pas faim, mais faudrait que je mange sinon je vais faire de l'hypoglycémie. Oui mais si je mange je vais être malade..."
    et des périodes de "J'ai trop faim putain c'est pas normal j'viens de manger pourquoi je me sens pas rassasier? J'vais finir par être malade ou grossir, qu'est-ce qu'il m'arriiiiiiive?"
    Sans parler de la nourriture devant moi. Autant c'est un vrai plaisir de cuisiner, autant, quand je dois manger, c'est une autre affaire.
     
  3. mungo

    mungo
    Expand Collapse
    Néanmoins

    Soit mon corps n'a pas faim pendant 36h soit je mange 7 fois par jour.
    J'aimerais bien trouver la clef pour remettre le rouage dans une marche normale...
     
  4. LoolaVicious

    LoolaVicious
    Expand Collapse
    Energie à revendre

    J'y pense beaucoup (trop) souvent. Tout d'abord parce que j'aime manger et cuisiner. J'apprécie vraiment un bon repas en bonne compagnie, aussi bien au restau qu'à la maison. C'est une façon de voir la vie et d'apprécier ce genre de moment.
    Voilà pour le côté sympas, gourmandise et tout ça mais quelques fois cela prend d'autres tournures.
    J'ai des périodes (comme en ce moment) où je contrôle beaucoup ce que je mange afin de me réguler et de perdre du poids. Là ça devient plus obsessionnel, dans le sens où je pense trois heures à l'avance à ce que je vais pouvoir manger, au contenu de mes repas tout au long de la journée et dans le sens où j'en parle beaucoup autour de moi...
     
  5. Eugenye

    Eugenye
    Expand Collapse

    J'y pense souvent, j'aime manger et cuisiner donc ça n'aide pas à oublier la nourriture! :rire:
    Déjà quand je me lève le matin, j'ai faim.
    Après j'aime bien prévoir ce que je vais cuisiner donc je pense à mes achats et à mes recettes tous les jours.
    Ensuite, j'ai toujours pas abandonné la case "goûter" en milieu d'aprem, même si c'est qu'un fruit, j'y pense.
     
  6. Myka

    Myka
    Expand Collapse
    Moving to the right direction...

    Je suis EXACTEMENT comme ça ! J'ai tendance à "vivre pour manger et non manger pour vivre" et puis tout d'un coup, je me dis "zut ! j'ai pris du poids" et là, ben, j'en fais une obsession aussi...
     
  7. LoolaVicious

    LoolaVicious
    Expand Collapse
    Energie à revendre

    @Myka Je sais pas toi, mais dans ces cas là j'ai tendance aussi à me dire "bon allez maintenant je mange mieux !", plus de fruits et de légumes (que je mange déjà normalement) et je regarde une tonne de trucs sur internet sur l'apport nutritionnel des aliments. Tout ça pour me donner bonne conscience car à chaque fois je "rechute" :nomnom:.
     
  8. Myka

    Myka
    Expand Collapse
    Moving to the right direction...

    Exactement ! Je mange déjà de tout normalement, alors je décide de diminuer les quantités, d'éliminer certains aliments ou que sais-je, mais je rechute aussi, finalement.
     
  9. LoolaVicious

    LoolaVicious
    Expand Collapse
    Energie à revendre

    Je n'ai qu'une chose à dire : un groupe de soutien (ce qui n'est ici qu'une blagounette pourrait devenir une belle idée tiens ahahah :boire:). En tout ça me rassure de voir des personnes qui ont plus ou moins le même profil que moi !
     
  10. lilimi

    lilimi
    Expand Collapse
    .

    Paradoxalement, même si je me suis rendue compte cette année que je n'avais jamais faim, j'ai TOUJOURS envie de manger, même après le repas. Je peux passer des heures sans manger et sans avoir faim, et la seule peur de faire une crise d'hypoglycémie me pousse parfois à manger
    En revanche il m'arrive aussi de passer des heures non stop à manger, sans en avoir assez, quitte à manger du poulet à 8h du mat D:
     
  11. Léii

    Léii
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    Bon du coup mon choix s'est porté sur "jamais ou de manière obsessionnelle" mais tant pis comme ca on tranche direct ^^ et j'ai rép bien sur de manière obsessionnelle!!
    je sais pas c'est toujours dans un coin de ma tête dès qu'on approche 12h ou 19h je me dis tiens faudrait penser à ce que je vais manger même si j'ai pas faim et puis sauter un repas impensable!!! et puis je compte toujours depuis combien de temps j'ai pas mangé je devrais m'inquiéter peut être? haha

    Oui quand ca va pas super ou que je m'ennuie baaah je bouffe mais bon je dois pas être la seule :P
     
  12. MinetteA

    MinetteA
    Expand Collapse
    Miaou.

    6) Obsessionnel.

    J'ai été diagnostiquée l'année dernière : anorexique depuis six ans.
    Je ne vois plus les aliments comme des... aliments, mais comme des objets. Décomposés en nombre de calories, protéines, lipides, glucides, sucres, indices glycémiques.
    C'est horrible.

    Il y a pour moi deux catégories d'aliments :
    - Non-comestibles = gras, sauces, beurre, huile, crème, viandes persillées, charcuteries, fromages ou tout ce qui a été au contact même infime avec une quelconque goutte de matière grasse ; féculents ; tous produits contenant des sucres ajoutés ou naturellement sucrés.
    - Comestibles à volonté (jusqu'à l'écoeurement en fait) = le peu qui reste (blanc de poulet/dinde, poisson blanc, légumes verts, crudités, quelques fruits).

    Ma vie tourne autour de la nourriture (et du sport). J'ai perdu mon travail et mon copain à cause de cela. Et même si depuis que je suis sous neuroleptiques, ça calcule moins dans tous les sens dans ma tête... C'est pas la joie.
    Ce que j'ai mangé, mange et vais manger est source d'indécision et d'angoisse. Je n'ai pas un instant de répit, mon cerveau ne pense qu'à cela.

    Putain de maladie de merde. :erf:
    Les filles, si vous commencez à trop cogiter sur ce que vous mangez, consultez tout de suite pour comprendre ce qui ne va pas. Pour ne pas finir isolée, au chômage et en HP comme moi. Plus c'est pris en charge tôt, plus vous avez de chances de vous en sortir. Au-delà de plusieurs années sans soins, le pronostic de rémission totale n'est pas bon, pas bon du tout.
     
Chargement...