Une mannequin parle du Syndrome du Choc Toxique, qui lui a coûté sa jambe

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par LouiseScheuh, le 22 juin 2015.

  1. LouiseScheuh

    LouiseScheuh
    Expand Collapse
    Faut pas respirer la compote, ça fait tousser.

    Patounette_love a BigUpé ce message
  2. Karma Vengeur

    Karma Vengeur
    Expand Collapse
    Je ne suis qu'amour et tartines de St Môret

    L'angoisse je pensais pas que ça pouvait allez aussi loin !
    Une pensée pour celles qui auraient lu cet article un tampon dans le vagin (l'instant de malaise) :lol:
     
    Lord Griffith, 2LE, Asle et 13 autres ont BigUpé ce message.
  3. lovelythebrave

    lovelythebrave
    Expand Collapse
    may the force be with you

    @Karma Vengeur
    C'est exactement ce qui s'est passé.. :silenced: J'avais besoin d'une autre raison pour passer à la cup, voilà qui est fait
     
    AprilMayJune et Eternity- ont BigUpé.
  4. alita99

    alita99
    Expand Collapse
    On ne devrait pas appeler ça une carte de vote mais une carte de vœux.

    Idem, l'angoisse. Je n'utilise plus de tampons mais je trouve ça scandaleux dans la mesure où 1) dans l'article de Vice il est dit qu'ils ont essayé de faire passer une proposition pour que des recherches soient faites sur les matières utilisés dans les produits d'hygiène féminine, et que la proposition a été rejetée 9 fois (!). Et 2) L'utilisation de telles matières me parait inutile.
    Même si c'est rare on a le droit de trouver ça inacceptable je pense, ces produits sont nécessaires aux femmes, contrairement aux cigarettes, elles n'ont pas vraiment le choix de s'en passer. La mention faite sur le paquet ne me parait pas informer des risques.
     
    AprilMayJune, harder-faster, Edelweiss262 et 6 autres ont BigUpé ce message.
  5. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    La pauvre, c'est dur de perdre sa jambe par la faute de pas de chance (enfin c'est dur dans tous les cas mais au moins pour d'autres types de maladie/accident on peut se dire qu'on a déconné et qu'on ne le refera plus, ou que ça ne se reproduira pas)... Je suis bien contente de ne plus avoir mes règles ou si peu ! (j'ai un implant, avant elles étaient tellement abondantes que je portais des couches adulte. Rrrr, sexy beast).
     
  6. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    Je pense qu'ils utilisent certaines matières pour rendre les tampons plus absorbants et durables. Moi j'en suis au stade serviette, je ne suis pas très à l'aise pour mettre des tampons ou des cup mais j'ai remarqué l'existence de serviettes parfumés donc, je ne sais pas s'il y a du parfum dans les tampons mais en plus avec ceux qui se dissoud au toilette (étrange quand on sait qu'il doit être hyper absorbant aussi) il doit être composé d'une multitude de produits chimiques.
    Et maintenant qu'ils ont reconnu le risque sur la boîte, une action en justice en France est pratiquement impossible. Quand on choisit un tampon, je suppose qu'il faut aller au plus simple: pas de parfum, ne se dissoud pas aux toilettes...
     
    AprilMayJune, Daredevil. et Kounette ont BigUpé ce message.
  7. alita99

    alita99
    Expand Collapse
    On ne devrait pas appeler ça une carte de vote mais une carte de vœux.

    Avant de répondre, sache que je ne réponds pas spécialement à toi personnellement, c'est juste que ton post me fait réfléchir :fleur: Oui il y a des tampons parfumés. Je comprends qu'ils utilisent tout ça pour que les tampons soient plus absorbants, mais le fait qu'on ne puisse pas interdire certains produits, et qu'en gros, on n'ai que le choix d'accepter, ça ne laisse pas la possibilité de faire par exemple des recherches pour utiliser des produits plus sains (cf la proposition rejetée 9 fois).
    En plus, je ne suis pas sure que d'aller au plus simple règle la question car le problème semble venir des matières synthétiques comme la viscose également.
    Je cite l'article :
    En plus le fait de faire reposer la responsabilité sur les consommateurs, je trouve ça toujours problématique car ils ne peuvent que limiter les dégâts alors que les entreprises pourraient les arrêter (un peu comme quand on donne des conseils aux consommateurs pour limiter les dégâts du suremballage alors que ça a bien peu d'impact en comparaison de ce que les marques produisent de toute façon. Et recycler même beaucoup, ça produit toujours plus de pollution que si les compagnies se limitaient d'elle même).
    Quid des femmes qui n'auront pas forcément la capacité d'obtenir les informations sur le choc toxique? quid des jeunes filles qui ne peuvent pas forcément comprendre l'info? quid des mères de famille qui n'ont pas le temps de lire toutes les étiquettes ? quid des femmes qui n'ont pas le choix de la marque (en supposant que ce ne soit pas pareil pour toutes les marques), celles qui achètent par exemple leurs tampons aux restos du cœur ou via le secours populaire?

    Je m'interroge aussi sur la consommation en général. Entre les scandales des biberons, les déos qui augmentent les chances du cancer du sein, les graisses non hydrogénées, le pétrole dans le mascara, les sels et les sucre en quantité beaucoup trop nombreuses, etc etc. Je commence à voir les rayons des super marchés avec beaucoup de perplexité. Je sais que chaque produit n'augmente que de façon minime les chances d'avoir un cancer ou autre. Mais l'accumulation fait que les gros distributeurs qui nous fournissent les produits du quotidien nous vendent ensemble un aller direct pour la destination cancer et autres complications. Ça me laisse un peu coite de voir que pour acheter des produits qui ne sont pas dangereux pour notre santé, il ne faut tout simplement pas acheter.
     
    #7 alita99, 22 juin 2015
    Dernière édition: 22 juin 2015
    Shadeluna, JessyCat, Mantiosa et 19 autres ont BigUpé ce message.
  8. DvasssT

    DvasssT
    Expand Collapse

    1 cas sur 100 000 personnes, je pensais pas qu'un truc pareil pouvait être aussi répandu :oo:
     
    Lord Griffith, Geny, AprilMayJune et 2 autres ont BigUpé ce message.
  9. Zgu

    Zgu
    Expand Collapse

    C'est un peu flippant... Moi je fais toujours gaffe à pas prendre des protections ou tampons parfumés, dès que c'est sorti ces trucs ça m'a jamais inspiré confiance. Mais bon je ne sais pas exactement ce qu'ils utilisent comme matière, difficile de tout contrôler.
     
    Patounette_love a BigUpé ce message
  10. Heran.

    Heran.
    Expand Collapse
    La vie est un état stable de non équilibre.

    @Neverland90 : Malheureusement, aller au plus simple ne résout pas le problème dans le cas du choc toxique, ce qui est en cause, c'est la matière absorbante qui compose la grande partie du tampon et va servir de nid à la bactérie, les additifs/parfums/etc ne jouent aucun rôle dedans. Je crois qu'ils en parlent dans l'article de Vice, la seule solution serait d'avoir des tampons en coton. (Mais est-ce économiquement possible ?:hesite:)
    Bon après, ça reste quand même une bonne idée en général de s'introduire le moins de produits chimiques possibles dans le corps, surtout avec les tampons qui sont en contact d'une muqueuse, donc le transfert de composés se fait plus facilement quand portant un vêtement par exemple. :lunette:
     
    AprilMayJune, Edelweiss262, Lis et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  11. Leslie H.

    Leslie H.
    Expand Collapse
    Enfant sauvage

    Et les tampons achetés en pharmacie sont-ils mieux pour éviter ces problèmes ou c'est le même problème, pharmacie ou pas pharmacie ?
     
    Lord Griffith et alita99 ont BigUpé.
  12. LunaaaD

    LunaaaD
    Expand Collapse

    OK dites moi où on peut aller acheter une cup?
    Aaah le genre d'articles qui met mal à l'aise...
     
    Edelweiss262 a BigUpé ce message
Chargement...