Veille transphobie

Sujet dans 'Veilles permanentes' lancé par Maxxie-G, le 18 février 2013.

  1. Growing Entish

    Growing Entish
    Expand Collapse
    Bigenre jusqu'au bout des cheveux

    @Selinde : je pense qu'on parle beaucoup des femmes trans parce que, malheureusement, c'est considéré comme un sujet "choc", edgy, tout ça. C'est pas toujours une bonne chose, quand on voit la représentation qui en est faite - toute représentation n'est pas forcément bonne à prendre. Mais oui, il faudrait plus de représentation aussi pour les mecs trans. (d'ailleurs je chante toujours les louanges de The Fosters pour ça, qui ont introduit deux mecs trans (joués par des mecs trans) dans la série à deux moments différents, et jusque là de ce que j'en ai vu la représentation est très bien foutue).
     
    Lord Griffith, Selinde, AngelTen Richard II et 5 autres ont BigUpé ce message.
  2. Alia-Aenor

    Alia-Aenor
    Expand Collapse
    Je suis une femme transgenre et je m'appelle Alia et je suis lesbienne

    J'ai le rdv avec l'endocrinologue dans 1 mois
     
    Anableps, Growing Entish, AprilMayJune et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  3. Anableps

    Anableps
    Expand Collapse
    Bang bang into the room

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Selinde a BigUpé ce message
  4. Selinde

    Selinde
    Expand Collapse
    "Le surréalisme est la surprise magique de trouver un lion dans un placard, là où on était sûr de trouver des chemises."

    La copine à mon père (MTF) est régulièrement victime de transphobie et cela m’écœure de voir tout ce déni, toute cette haine à l'encontre des personnes trans qui encaissent tellement au quotidien. Comme si les problèmes qu'ils avaient avec eux-même (questionnement, acceptation, etc) n'étaient pas suffisant. C'est dur, vraiment dur pour eux.

    Quand elle était chez moi, la factrice est passée, elle a ouvert (je n'étais pas là) et lui a dit "Bonjour Monsieur". Déjà, ça m'a agacé quand elle m'a raconté cet avènement et depuis je tiens pas la factrice dans mon cœur. Puis en plus de ça, elle me dit "Ah mais ça c'est pas grave, j'ai l'habitude". Cela m'a interpellé d'entendre cette phrase. Cela veut dire qu'elle a tellement l'habitude d'entendre ce genres de propos transphobe qu'elle trouve que c'est "normal", puisque c'est son quotidien.
    Et des histoires comme celles-ci, elle m'en a raconté beaucoup, et je regrette de ne pas y assister pour la défendre et remettre ces monstres à leur place.

    Je veux qu'on m'explique comment une personne peut se construire avec un tel regard porté sur elle ? Avec un tel déni et manque de respect ? Je ne comprend pas... Ca m'indigne et me met hors de moi.
     
    Scamandre, Tubbs, Alia-Aenor et 3 autres ont BigUpé ce message.
  5. AngelTen Richard II

    AngelTen Richard II
    Expand Collapse
    Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?

    @Anableps Perso ça m'a pas choqué dit comme ça, parce que le travestissement est effectivement une forme de transgenre (disons que les deux ont des liens et que des personnes qui se travestissent régulièrement sont souvent dans un certain aspect queer dans leur identité). Pour moi la formulation est maladroite mais en soi, je pense qu'ils voulaient souligner l'aspect original et cool de faire une poupée à l'image d'une artiste comme Conchita parce que ça subvertit les normes du genre.

    @Selinde
    A mes yeux, me faire mégenrer comme ça de visu sans qu'on me connaisse n'est pas nécessairement violent (même si quand on est trans, contrairement aux personnes cisgenres qui sont occasionnellement prises pour des garçons/des filles, ça résonne pas pareil). Après parfois les gens ont de la merde dans les yeux, je veux dire, une fois j'ai vu entrer deux filles trans - je crois - avec les cheveux longs, des robes, et du maquillage dans un pomme de pain, et on les a appelées "Messieurs" heu peut-être qu'elles s'identifient comme hommes (il y en a une que j'avais déjà croisé ailleurs donc je crois pas trop et c'était à l'existrans donc bon...) mais là comme ça, si on sent que la personne cherche à envoyer le message "je suis une femme" de manière aussi criante bin j'aurais dit "Mesdames"...

    Je crois que le pire, c'est les gens qui te mégenrent, et quand tu les reprend, disent "ok, ok" et quand ils se retrompent, te sortent "Oh pardon j'avais oublié". Déso mais bon, t'en connais pas 10 000 des personnes trans, et en plus, on te demande même pas de te souvenir de mon nom, juste de mon genre... raaaahhh
     
    Kaylie, Allons-y, Selinde et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. Anableps

    Anableps
    Expand Collapse
    Bang bang into the room

    @AngelTen Richard II Moi j'ai trouvé ça assez irrespectueux de Thomas Neuwirth, qui est un homme cis, Conchita Wurst étant son personnage de scène :hesite:. J'ai trouvé que ça revenait à lui assigner une identité qui n'est pas la sienne sans lui demander son avis :dunno: Je trouve l'idée de la poupée super, mais j'ai beaucoup de mal avec le fait de dire que le travestissement est "Une forme de transgenre".
     
    Alia-Aenor a BigUpé ce message
  7. AngelTen Richard II

    AngelTen Richard II
    Expand Collapse
    Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?

    @Anableps Oui mais la poupée est à l'image de Conchita, pas de Thomas... et si Thomas Neuwirth est un homme cis, Conchita a déjà un statut plus compliqué... Tu sens le truc venir ou pas ? La frontière entre "travestissement" et "transgenre" n'est pas si étanche que ça, et en l'occurence oui, pour moi on peut considérer le type de travestissement que pratique Thomas/Conchita comme une forme de transgenre.
     
    Selinde, Lord Griffith, Alia-Aenor et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  8. Selinde

    Selinde
    Expand Collapse
    "Le surréalisme est la surprise magique de trouver un lion dans un placard, là où on était sûr de trouver des chemises."

    Je rebondis sur une vidéo d'Adichie, postée quelque part sur le forum.
    Ces propos par rapport aux personnes trans sont critiquables et j'ai trouvé un article qui en explique les raison.
    Entre autre, elle dit qu'une femme trans expérimente les privilèges masculins, paroles que je trouve aberrante et décevante venant de sa part, une féministe qui est pourtant ouverte sur divers sujets.

    http://www.afropunk.com/m/blogpost?id=2059274:BlogPost:1456715
     
    AprilMayJune a BigUpé ce message
  9. Kaylie

    Kaylie
    Expand Collapse
    Tourne en rond avant d'aller dormir.

    Selinde, AngelTen Richard II et Alia-Aenor ont BigUpé ce message.
  10. AprilMayJune

    AprilMayJune
    Expand Collapse
    I got stamina

    Pour rebondir moi aussi sur les propos d'Adichie (postée sur place des femmes trans dans le féminisme) et sur la discussion à propos des femmes trans & du privilège masculin :

    Laverne Cox a fait une longue réponse à propos de son vécu.

    Morgan M. Page a aussi écrit une réponse là-dessus.

    C'est en anglais, et je ne crois pas que ça apporte grand-chose de neuf (et puis je suis pas sûre de la fiabilité / réputabilité des sources aussi) mais je me suis dit que c'était cool à lire quand même.
     
    #1786 AprilMayJune, 15 mars 2017
    Dernière édition: 15 mars 2017
  11. Alia-Aenor

    Alia-Aenor
    Expand Collapse
    Je suis une femme transgenre et je m'appelle Alia et je suis lesbienne

    Mon frère sait maintenant que je suis une fille et il m'à accepté.
    Edit: Je suis hyper heureuse surtout qu'il sentait que j'allais pas bien mais ne savait pas que c'était puisque je voulais chAnger de sexe maintenant il sait et aujourd'hui il a commencé par m'appeller par mon prenom masculin et c'est rattrape et m'à appelle Alia.
     
    #1787 Alia-Aenor, 15 mars 2017
    Dernière édition: 15 mars 2017
    Elfe libre, Rhapsody, Growing Entish et 6 autres ont BigUpé ce message.
  12. AngelTen Richard II

    AngelTen Richard II
    Expand Collapse
    Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?

    @AprilMayJune il me semble que Sophie Labelle a fait une réponse sur le sujet (je n'ai pas lu en entier, mais en résumé l'idée est que les brimades subies en tant que garçon efféminé annulent le privilège masculin)

    Je trouve que c'est une question qui mérite d'être approfondie. J'ai récemment lu un texte sur les différentes masculinités et leurs interactions et notamment la masculinité "subordonnée" c'est à dire qui sert de repoussoir (donc ces personnes masculines socialement mais qui ont des caractéristiques rejetées par le modèle de masculinité hégémonique). L'exemple donné était celui des hommes homosexuels considérés comme efféminés donc en rapport de subordination avec la masculinité hégémonique.
    De là on peut en déduire qu'en fait les femmes trans grandissent non pas comme garçons "hégémoniques" mais comme "garçons subordonnés" ?

    Je pense qu'il faut avoir ce genre de réflexion sur le sujet de manière sérieuse. Je me souviens que l'autrice de Trans Girl Next Door disait qu'elle ne se serait sans doute pas lancée dans une carrière d'artiste free lance si elle était assignée fille à la naissance parce qu'on l'aurait éduquée à moins prendre de risques, donc on a les deux revers de la pièce. Je pense que le sujet mérite donc réflexion et ça soûle de le voir pollué par des réflexions sur la place des femmes trans dans le féminisme (ce n'est pas forcément le cas dans la vidéo que je n'ai pas vue, mais on voit avec les radfem et terfs ce que ça peut donner comme idées si la réflexion est trop simpliste et mal faite). Car objectivement c'est une bonne question et je pense aussi qu'il faut la mener conjointement avec les hommes trans et aussi les nb et même les LBT car cette question de socialisation les concerne de près aussi.
     
    Growing Entish, AFRO INSOLENTE, AprilMayJune et 5 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...