Virés parce qu'ils font le ramadan !

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Denis, le 30 juillet 2012.

  1. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Ils s'appellent Samir, Moussa, Nassim et Mehdy. Ils sont animateurs de colonie de vacances pour le compte de la mairie de Gennevilliers dirigée par le communiste Jacques Bourgoin.

    Ou plutôt étaient, car ils sont aujourd'hui suspendus de leur fonction à l'initiative de leur supérieur hiérarchique qui leur reproche de ne pas avoir respecté l'article 6 de leur contrat de travail. Un article pour le moins contestable qui stipule que les animateurs doivent “veiller à ce que les enfants et eux-mêmes se restaurent et s’hydratent convenablement et en particulier durant les repas".

    C'est le Bondy Blog qui révèle aujourd'hui cette affaire dans cet article : Tu fais le ramadan ? T’es viré!

    Extrait :

    « C’était vendredi dernier. On a reçu la visite du responsable des centres de vacances. Il est venu voir si tout se déroulait correctement avec les enfants – et c’était le cas – puis il est venu déjeuner avec nous. Il s’est mis à ma table, et a remarqué qu’à l’heure du déjeuner je ne mangeais pas et Moussa non plus», explique Nassim. Les deux animateurs sont alors convoqués l’un après l’autre durant l’après-midi : « Ils m’ont parlé de l’article 6 qui disait que je devais me restaurer et m’hydrater convenablement et que dans le cas contraire cela pouvait mettre en danger la sécurité des enfants. Je lui ai alors répondu que je m’étais hydraté et restauré convenablement et qu’en aucun cas je pouvais risquer de mettre en péril la sécurité des enfants ». Nassim ajoute qu’il n’est pas d’accord avec ces pratiques qu’il considère comme discriminatoires, remarque à laquelle le responsable aurait répondu que ça n’avait rien de discriminatoire puisqu’il aurait réagi de la même manière s’il s’ était agi d’une femme faisant un régime.

    Les quatre animateurs estiment que c’est clairement leur liberté de culte qui a été bafouée et envisagent de porter l'affaire devant la justice.

    Bonne question posée par Widad Kefti du Bondy Blog : comme les femmes enceintes forcées de cacher leur grossesse, les musulmans seront-ils bientôt obligés de cacher leur pratique pour garder leur travail ou être embauchés ?
     
  2. Black Mamba

    Black Mamba
    Expand Collapse
    Meurs, pourriture communiste.

    Euh juste, les femmes qui font un régime mangent et boivent, leur raccourci est idiot.
     
  3. Ymotana

    Ymotana
    Expand Collapse
    Bouffe du bokoblin au petit dej'

    J'accepte que l'hydratation puisse ne pas paraître convenable vis à vis du ramadan pendant l'été, néanmoins il est possible de se nourrir convenablement avant et après la journée, non ?
    Je trouve quand même la décision extrême puisqu'ils n'ont aucune preuve qu'ils aient pu mettre les enfants en danger par rapport à leur prise des repas ...
     
  4. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Réaction de la mairie de Gennevilliers dans un communiqué transmis à l'AFP :

    Ils «n'ont pas respecté, en cours de séjour, les obligations de leur contrat de travail, pouvant ainsi mettre en cause la sécurité physique des enfants dont ils avaient la responsabilité».
    «Ce défaut d'alimentation et d'hydratation pouvait conduire ces agents à ne plus être en pleine possession des moyens requis pour assurer le bon déroulement et la sécurité des activités du séjour, ainsi que la sécurité physique des enfants dont ils avaient la charge», selon la mairie. «C'est pourquoi la ville de Gennevilliers, qui a la pleine responsabilité de la bonne conduite des séjours, a mis fin à leurs missions, sans préjudice financier», poursuit la mairie qui avait embauché ces animateurs en CDD pour un séjour sportif à Port-d'Albret, dans les Landes, débuté le 5 juillet.

    «Il y a trois ans, on a eu un cas de figure très douloureux, une jeune animatrice qui avait refusé de s'alimenter et avait fait un malaise», a justifié la directrice de cabinet du maire, Nicole Varet, jointe par l'AFP. «Le problème c'est qu'elle conduisait un véhicule avec des enfants, et qu'elle a eu un accident avec des blessés graves, notamment un enfant», a-t-elle précisé. Selon le BondyBlog, les moniteurs envisagent de porter cette affaire devant la justice. La mairie n'avait pas connaissance d'une plainte lundi soir.
     
  5. Miawou

    Miawou
    Expand Collapse

    C'est marrant, travaillant moi même dans l'animation j'ai eu une discussion y a pas longtemps à propos de ça.
    Moi je pense quand même que quand t'es en charge de 10 à 15 gamins de 7h30 le matin jusque 18h30 le soir (chez nous c'est ça les horaires), (et qu'ensuite ta journée est pas finie), qu'il faut que tu sois attentif, à l'écoute, mais aussi dynamique, que tu cours, que tu fasses du vélo, aller à la piscine etc alors qu'il fait 30° et plus, je trouve que c'est chaud de pas s'hydrater ou de pas s'alimenter.
    D'autant plus quand tu dois toi même rappeler à l'enfant de boire dans la journée, particulièrement quand il est rouge et transpirant et qu'il te dit "nan nan ça va" alors que toi tu le fais pas.
    Et je comprend que pour le ou les directeurs ça soit pas facile à gérer.
    Nous là au mois d'août on a une petite jeune de 17 ans qui va faire sa première année d'animation, et elle nous a demandé si elle pouvait faire le ramadan, on lui a dit oui, à condition qu'elle soit présente à table évidemment, et que ça ne se ressente pas dans son travail. Parce que moi quelqu'un qui viendrait me dire "nan mais là le foot/basket/whatever je peux pas j'ai la tête qui tourne avec le ramadan", je suis pas sûre que ça me plairait bien...
     
  6. Floflow'

    Floflow'
    Expand Collapse
    Baleine échouée

    Ok c'est un peu excessif de les virés pour ça.
    Mais en même temps c'est compréhensible. Un jour, je n'ai pas mangé à midi et durant l'après midi, la fatigue s'est bien sentie, j'ai eu des migraines, j'ai pas pu énormément bossé. Je bosse debout toute la journée de 9h à 18h.
    Je n'ai pas à m'occuper d'enfant donc ce n'est pas très grave. Mais en centre aéré, c'est vrai qu'il faut faire plus attention. Il faut une énergie de malade pour s'occuper d'une quinzaine d'enfant. Les animateurs sont constamment dehors avec les enfants en sortie, donc ne pas s'hydrater, c'est assez dur...
     
  7. Emel-

    Emel-
    Expand Collapse
    Guest

    L'affaire me laisse perplexe. Ils ont quand même attendu un temps avant de se faire virer ? Enfin, j'veux dire que le ramadan n'a pas commencé il y a quelques jours et il n'a pas influé sur la qualité de leur travail entre temps.

    La question posée par le responsable me semble tellement déplacée. Selon eux, le principe de laïcité consiste à ne pas afficher sa religion, mais ils leur ont quand même demandé s'ils faisaient le ramadan. Est-ce que les salariés sont dans l'obligation de répondre ? S'ils souhaitent que ça reste privé justement. Quand je pouvais faire le ramadan, je faisais en sorte que les personnes en sachent le moins possible, ma pratique religieuse ne les concernait aucunement. J'étais un peu fatiguée de temps à autre mais ça n'influait pas sur mon travail (en cours par exemple).

    Si l'un des animateurs avait fait un malaise, je comprendrais qu'on lui parle pour éviter que ça se reproduise mais les renvoyer comme ça, sommairement alors que le ramadan ne nuisait pas à leur taff, c'est un peu "dégueulasse" pour le coup. Il y a des métiers où le ramadan peut effectivement poser problème, comme le bâtiment (je me souviens d'un ouvrier qui était mort sur un chantier près de Marseille, faute d'hydratation) mais là... bof quoi, je suis perplexe.

    Puis bon, quand on est habitué à faire le ramadan chaque année, les premiers jours sont difficiles mais le corps s'habitue rapidement. Il n'y a personne dans mon entourage à qui le ramadan a posé problème pour le travail en terme "d'efficacité".

    Ils n'ont pas entravé le principe de laïcité. Ce genre d'histoire devient vraiment ridicule, vouloir à tout prix être plus royaliste plus que le roi.
     
  8. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Comme dit dans mon post précédent, la mairie de Gennevilliers explique sa décision de la façon suivante :

    «Il y a trois ans, on a eu un cas de figure très douloureux, une jeune animatrice qui avait refusé de s'alimenter et avait fait un malaise», a justifié la directrice de cabinet du maire, Nicole Varet, jointe par l'AFP. «Le problème c'est qu'elle conduisait un véhicule avec des enfants, et qu'elle a eu un accident avec des blessés graves, notamment un enfant»
     
  9. Emel-

    Emel-
    Expand Collapse
    Guest

    Denis
    Je l'ai lu mais il y a quelques années, le ramadan n'avait pas lieu en plein été. Le ramadan, ce n'est pas un refus de s'alimenter (et là oui, il y a des risques), il y a plus de temps à attendre, c'est tout. Les personnes connaissant leur religion savent pertinemment que s'il y a un risque au niveau de leur santé, il leur est préférable de rompre le jeûne (on n'est pas dans ce cas de figure). D'autant plus quand il y a à leur charge des enfants etc.
     
  10. Miawou

    Miawou
    Expand Collapse

    Hmmm moui mais je pense que y a aussi du principe de prévention là dedans, ils ont déjà eu un soucis. Parce que l'animateur étant responsable des enfants, s'il fait un malaise "au mauvais moment" ça peut être dangereux.

    Moi je me souviens quand j'étais ado, on était en spéléo au fin fond d'une grotte, et l'animatrice a fait un malaise, pourtant elle était pas claustro ni rien mais bon des fois ça arrive pour le coup elle y pouvait rien, ben laisse moi te dire que c'était grave le flippe, et qu'il a fallu qu'on se sorte vite fait de cette grotte.
    Ensuite y a deux ans mon directeur faisait le ramadan, et fin août il a fait hyper chaud un truc de fou, et ben y a une ou deux fois les soirs, il était pas très bien, grosses fatigues migraines etc.. du coup il partait à 18h30 et nous on restait comme d'hab jusqu'à 20h-21h, enfin jusqu'à ce qu'on termine quoi, et moi ça j'avais moyen aimé.

    Perso je suis athée et profondément laïque, mais ça ne m'empêche pas d'être pour que chacun pratique sa religion, tant que ça n'a pas d'incidence sur son travail et celui des autres. Mais je ne pense pas qu'en colo (laïque hein), ou même dans n'importe quel autre travail, on autorise un animateur/un salarié catholique à aller à la messe les dimanches matins.
    Surtout qu'avec les enfants, ça induit forcément des questions autour de la religion
    "Pourquoi tu manges pas?" "Parce que je fais le ramadan" "Ah ouais t'es arabe c'est pour ça" 'un jour un gamin m'a sorti ça, qu'il mangeait pas de porc parce qu'il était arabe" "Et donc Dieu il existe?" Bref des discussions du domaine privé qu'ils devraient avoir avec leur parents.

    Je dis pas que je soutiens la décision du maire, je dis que c'est un sujet délicat, qui mérite réflexion, mais que je peux comprendre cette décision.
     
  11. Emel-

    Emel-
    Expand Collapse
    Guest

    Jigger
    Disons que je trouve les mesures de licenciement assez "troubles". Généralement, si ton comportement ne convient pas au niveau du travail, on te convoque et on parle avec toi, on évite de te virer sur le champ. Et puis surtout, je trouve qu'il n'avait pas à leur demander explicitement s'ils faisaient le ramadan. J'aimerais savoir si le responsable aurait été aussi intransigeant sur d'autres comportements.

    Quand j'étais enfant, je suis partie en colonie plusieurs années, entre les moniteurs qui attendaient qu'on se couche pour s'enivrer, ceux qui nous emmenaient en randonnée sans préparation (problème d'hydratation, non prise en compte de nos "difficultés"), le manque de sécurité pour les sorties vélos (pas de casque, c'est d'ailleurs la seule fois où j'ai frôlé la mort involontairement), les clopes allumées devant nous qu'il nous fallait ramasser, le directeur qui tapait les mômes, certains monos qui avaient des comportements assez douteux (dont un qui flirtait légèrement avec nous). J'espère seulement qu'ils sont aussi attentifs au reste parce que les "risques" sont innombrables.

    Enfin je ne sais pas, il y a des millions ? de personnes qui jeûnent en cette période et on ne relève jamais d'incident (et certainement pas dans l'animation), pourquoi maintenant ?

    Quand on jeûne, on veille à boire/manger suffisamment pour tenir la journée et à partir de ce moment, il n'y a pas de problème ou alors, on rompt le jeûne.

    Chl0é
    Je comprends qu'il y ait de la prévention mais je ne sais pas, la femme de la mairie n'a pas expliqué pour quelles raisons la monitrice ne s'était pas alimentée. En fait, ça me chiffonne un peu (je ne crierai pas à l'islamophobie toutefois).

    Le comportement de ton directeur a été franchement limite. Quand on choisit de faire le ramadan, on assume et on remplit ses obligations. Pour certains, le ramadan peut être aussi une excuse facile.
     
  12. Miawou

    Miawou
    Expand Collapse

    Emel- Bah dis donc t'es tombée sur des animateurs spéciaux :oo:
    Bon après on a pas les circonstances exactes, si c'est comme ça d'un coup le licenciement est un peu abusif. Mais par contre moi je trouve que c'est quand même bien de prévenir son directeur/sa directrice avant (comme l'animatrice a fait chez nous, elle nous en a parlé, elle a demandé si ça posait pas de problèmes), que les choses puissent être claires. Genre oui d'accord tu fais le ramadan, mais ça ne doit pas avoir d'incidence sur ton travail, tu es logé à la même enseigne que les autres, et si un jour il y a un problème, tu devras en assumer les conséquences (rompre le jeûn ou arrêter de travailler)
    Après je suis pas si sûre que ça soit facile dans la tête des gens de rompre le jeûn (après je dis ça, j'y connais rien du tout, je me bse juste sur les gens que je connais)
     
Chargement...