Votre vision des autres religions.

Sujet dans 'Culture Générale' lancé par Nebraska, le 30 mai 2009.

  1. Nebraska

    Nebraska
    Expand Collapse
    She's BACK.

    Athée,musulmane,catho ou juive,tout le monde a ses convictions,ses principes et ses croyances.

    Rejoignant le thème du post sur ton rapport à Dieu, mes questions sont :

    Quel regard portez-vous sur les autres religions : sceptique,admiratif,indifférent ?

    Les médias ont-elles un rôle influençant sur l'image que vous avez de ces religions ?

    Qu'est-ce que vous reprochez aux autres religions ?

    Si c'était à refaire,changeriez-vous de religion ?
     
  2. Isocolie

    Isocolie
    Expand Collapse
    de retour

    Je vous préviens, mes propos vont être quelque peu...radicaux ^^'

    Quel regard portez-vous sur les autres religions : sceptique,admiratif,indifférent ?

    Je ne trouve pas le mot exact pour décrire ma vision des religions...disons que je trouve que la religion en elle-même ne sert à rien.

    Les médias ont-elles un rôle influençant sur l'image que vous avez de ces religions? On va dire que quand je vois toutes les horreurs (guerres et massacres) qu'ont faites les religions depuis la nuit des temps, c'est vrai que ça renforce mes idéesqui vont à leur encontre.

    Qu'est-ce que vous reprochez aux autres religions ?
    Les religions sont à l'origine faites pour rendre l'Homme meilleur, lui donner espoir, lui apporter la paix intérieure, il me semble. Mais honnêtement, est-ce que vous trouvez vraiment qu'ellesfont ce qu'elles sont censées...faire justement? Ce n'est pas la religion en elle-même que je blâme, mais ce qu'en ont fait les Hommes : autant que je sache, Allah n'a jamais dit qu'une femme devait entièrement être la possession de son mari, tout comme Dieu n'a jamais dit qu'une femme devait se marier vierge ou encore que les homosexuels étaient contre-nature.

    Si c'était à refaire,changeriez-vous de religion ?
    Je suis catholique de naissance, baptisée et communiée, mais je regrette amèrement de n'avoir pas eu le choix d'aller au cathéchisme par exemple. Donc si c'était à refaire, je serais totalement athée.


     
  3. Betty Blue

    Betty Blue
    Expand Collapse
    Work in progress

    Quel regard portez-vous sur les autres religions : sceptique,admiratif,indifférent ?

    J'ai été élevée par des parents athées, issus pour ma mère d'une famille athée et pour mon père d'une famille catholique pratiquante "par tradition".J'ai été élevée dans l'indifférence aux religions, quelles qu'elles soient.
    Aujourd'hui je me considère moi-même athée. Mais je m'intéresse d'assez près aux trois religions monothéistes. A leur histoire, à leur évolution, aux rites, à leurs préceptes, aux croyances qu'elles impliquent. Je m'intéresse à ces religions comme je m'intéresse d'ailleurs à toutes les autres formes de croyances que l'homme a élaborées pour se comprendre et comprendre le monde qui l'entoure. C'est un sujet qui me passionne.

    Les médias ont-elles un rôle influençant sur l'image que vous avez de ces religions ?

    Les médias ne donnent pas une image très positive des religions en général et de l'Islam en particulier. Il est évident que le monde musulman vit une profonde crise d'identité et cela s'exprime notamment par un retour à un fondamentalisme religieux. Cela on ne doit pas le cacher. Mais les médias traitent la question de façon beaucoup trop superficielle et font de ce fait rimer de façon systématique violence, intolérance et islam.
    Mais j?en profite pour poser une question: j'ai l'impression que ça fait partie d'une tendance générale à l'athéisme. J'ai l'impression que les croyants et leur ferveur fait peur. C'est quelque chose que notre société "occidentale" très cartésienne ne comprend pas et de ce fait rejette violemment. De là le traitement que font nos médias de la religion. Mais je me trompe peut-être.


    Qu'est-ce que vous reprochez aux autres religions ?

    Si c'était à refaire,changeriez-vous de religion ?

    Mes parents sont athées, je suis athée. Mais je suis née, j'ai vécu et je vis dans une société imprégnée de catholicisme. Et cela fait ce que je suis actuellement. Cela fait partie de moi. Je ne serais sans doute pas tout à fait la même personne si j'avais été élevée dans l'Islam ou le judaïsme. Je ne serais ni pire ni meilleure mais je serais différente. Pour moi la question ne se pose pas.
     
  4. WTF

    WTF
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    Je réponds rapidement... mais pour moi la religion je la vois selon deux angles : un premier foncièrement "bon" et qui donne espoir aux personnes qui s'y rattache. Un second angle plutôt négatif; malheureusement on voit que la religion est toujours dangereuse quand elle tend vers l'extremisme.

    Finalement donc, mon avis sur la chose est assez flou. Je reviendrai peut être quand mes idées seront plus claires. Dans tous les cas je trouve ce sujet particulièrement intéressant bien qu'épineux.
     
  5. Lady&Bird

    Lady&Bird
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    J'ai passé toute mon enfance dans une école privé et pratiquante (prière chaque matin, célébrations des fêtes à l'église, catéchisme). Comme tout enfant, la parole de mon enseignante était forcément la Vérité et mes parents - pour je ne sais quelles raisons - n'ont jamais pris le temps de m'expliquer pourquoi eux, ne croyaient pas en Dieu. Ils ont préféré laisser ce côté de mon éducation aux maîtresses. Et c'était assez perturbant.

    Je ne sais pas ce qui m'a éloigné de la religion mais pas les médias. Ce fut plus le fait de partir dans une école publique et juste de "grandir", j'ai plus facilement accepté des explications scientifiques que surnaturelles, aux questions qui restaient sans réponse.

    Pendant une période, les religions - toutes comprises - m'ont laissé totalement indifférentes. Maintenant, c'est un sujet beaucoup plus sensible. Ce que je reproche aux religions c'est l'emprise qu'elles ont sur les gens. J'avoue être une grosse névrosée du "contrôle" (oui, ça ne veut rien dire comme ça, mais disons que tout ce que je ne peux pas comprendre ou contrôler me rend dingue.. à un certain niveau ^^).

    Je reproche aussi à de nombreuses personnes, notamment certain parents, le fait qu'ils puissent obliger leur enfant à suivre leur religion. Lavage de cerveau, les enfants ne peuvent plus penser par eux-même et se fonder un propre avis. Je prends l'exemple d'une adolescente de 13 ans avec qui j'ai discuté de cela il n'y a pas longtemps. Elle était incapable de comprendre mon point de vue non-religieux. A la moindre explication, elle me disait très détendue, que de toute façon, quand je mourrais, je verrai bien qu'elle avait raison et que j'irai en enfer pour ne pas y avoir cru. Ce n'est qu'une anecdote parce que si je devais raconter toute la conversation, j'en aurai pour une heure supplémentaire XD. 13 ans, c'est peut être jeune mais c'est quand même l'adolescence, les premières questions, les premières rebellions. Et j'hallucine quand je me dis que cet état d'esprit totalement fermé et sa façon de me regarder de haut ne sont du qu'à une chose : son éducation religieuse.

    Après, j'avoue ne pas trop savoir pourquoi les gens se réfugient dans une religion. Je pense que l'être humain est suffisamment fort psychologiquement et peut endurer beaucoup de choses sans avoir recours à un dieu.

    Je vous ai toutes endormies ? x) Arf, ça ne m'étonne pas. Ceci dit, j'ai hâte de lire d'autres opinions parce que je suis assez limitée en culture religieuse, surtout d'un point de vue pratiquant.
     
  6. Coralie's-Heart

    Coralie's-Heart
    Expand Collapse
    *Pétage de plombs inside*

    A mon tour :
    Bien que mon père ai reçu une éducation catholique, mes parents sont athés, et n'ont jamais ressenti le besoin de m'éduquer sur la (les) religion, en dehors de la non-croyance en elle-même, c'est surtout un gros manque culturel qu'ils m'ont transmis. Donc je me suis mise peu à peu à m'instruire sur le sujet. La religion chrétienne m'a toujours attirée, d'abord parce que les symboles m'ont toujours touchés : Jésus sur la croix, Marie avec son bébé, et je me suis toujours sentie à l'aise dans les églises, toute cette architectures et cette symbolique que je trouve magnifique. De plus, je suis en terminale littéraire, et je compte pousser mes études dans les lettres, et la connaissance des textes saints est quelque chose d'indispensable.
    Ca c'est ma relation avec la religion, mais mis à part ça, je me suis mise assez récemment (avec l'arrivée des cours de philo...) à penser Dieu, et je me suis rendue compte que j'y croyais vraiment, j'ai essayé de penser l'univers sans Dieu et c'est totalement impossible pour moi, ça dépasse ma logique et ma conception des choses.
    En fait, je distingue complétement ma croyance en Dieu de la religion chrétienne en elle-même.
    Et pour revenir à la religion, à l'institution religieuse, je pense que c'est quelque chose de bon, de bénéfique, cette soufrance (le crucifix...), ce peché originel, permet à l'Homme de garder les pieds sur terre, pour moi l'Homme a besoin de limite et de règles strictes. Je ne dis pas que je suis en accord total avec la Bible, je vais à la gay pride, je suis pour l'avortement, bref je vis dans mon époque. Mais c'est aussi ça qui est bénéfique, de pouvoir se "rebeller" et discuter ce en quoi on croit.
    Je crois que je m'embrouille là, je perds le fil et ce que je dis n'est pas clair.
    Bon, ce que je veux dire c'est que moi, je ne crois que rien. Je ne crois pas en les Hommes, je ne crois pas en la vie, je ne crois pas en la politique, ni en la connaissance... Et croire en Dieu me permet de faire comme si je croyais en tout ça. En fait, ce qui est bénéfique dans la religion et dans la croyance en Dieu c'est de ne pas se sentir seul, et d'être régis par quelque chose de supérieur, donc finalement, de nous empêcher de penser par nous même. Et donc d'avoir peut être une minuscule chance d'atteindre le bonheur.
    Et puis dans la religion, tout est affaire d'auto-persuasion ; c'est l'image la plus rassurante, et la plus innocente que de se dire que quoiqu'on fasse il y aura toujorus quelqu'un là-haut pour nous pardonner : ça m'évite de me considérer comme une immonde salope. C'est juste histoire de se sentir mieux, non plutôt : moins pire. Je me voile la face, j'en suis consciente...

    Excusez moi, ça ne veut rien dire. Mais même si personne ne me lis, ça m'a fait du bien de mettre tout ça par écrit. Et puis si quelqu'un pense comme moi, qu'il me contacte, peut être qu'une madmoizelle arrivera à me mettre mes idées au clair.


    Miserere Nobis...


    Petit Edit pour Lady&Bird : "Je pense que l'être humain est suffisamment fort psychologiquement et peut endurer beaucoup de choses sans avoir recours à un dieu." Si c'est ce que tu penses, et que tu te considères comme telle, dans ce cas je suis capable de comprendre ton point de vue, et si j'étais comme toi je l'adopterais bien volontiers, mais voilà, moi c'est tout le contraire, je suis psychologiquement minable et embrouillée, c'est surement une des raisons pour lesquelles j'y crois, ou plutôt j'ai besoin d'y croire. =)
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Quel regard portez-vous sur les autres religions : sceptique,admiratif,indifférent ?

    Plus je vieillis, et plus je suis sceptique devant les religions (du moins les trois monothéistes). C'est dû, je pense, au fait que, comme ça a déjà été dit, les humains déforment ce qui a été écrit. J'ai été catholique, j'y ai cru vraiment très fort, et ma catéchiste le voyait (et par elle je retiens le positif du catholicisme, elle est vraiment dans l'envie d'aider les autres, de les respecter, etc...) et pensait que j'irais jusqu'à la confirmation. Et puis je suis rentrée au collège, puis au lycée, et je me suis mise à croire à autre chose, la découverte des sciences a joué pour beaucoup.
    Et puis zut quoi, pourquoi la tartine beurrée du mauvais côté ?

    Les médias ont-elles un rôle influençant sur l'image que vous avez de ces religions ?

    Depuis le temps, j'ai renié au moins les médias télévisés, et je sais très bien y penser toute seule et y réfléchir aussi au gré de mes rencontres.

    Qu'est-ce que vous reprochez aux autres religions ?

    Une sorte de chantage (du moins pour le Christianisme) = si tu crois pas en Dieu, va rôtir en Enfer. il y a d'autres choses, mais j'arrive pas à les formuler, et c'est en rapport avec mon désamour de l'espèce humaine. Et les massacres au nom de la divinité.

    Si c'était à refaire,changeriez-vous de religion ?

    Non. Je garde un attachement envers le catholicisme pour ce qu'il a apporté à l'art, à l'architecture. Je compte m'intéresser aussi au Coran. Pour le reste, je me sens plus proche des anciennes religions polythéistes ou animistes.
     
  8. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je suis contente que ce sujet ai remonté, j'étais passée à côté...


    Quel regard portez-vous sur les autres religions : sceptique,admiratif,indifférent ?
    J'avoue ne pas trop savoir. Je sais seulement que je ne suis pas indifférente. Je me qualifierai de curieuse. Si j'en ai l'occasion, je vais chercher à apprendre des choses sur la religion, à m'informer, comprendre les cérémonies, les symboles... Je trouve ça enrichissant, et ça permet de voir différemment certaines actualités.

    Les médias ont-elles un rôle influençant sur l'image que vous avez de ces religions ?
    Oui. Tout le monde le sait, et je pensais que cette idée d'influence était exagérée, mais... pas du tout. Je suis catholique, et mon copain musulman. On a souvent parlé religion tous les deux, comparés les fêtes, les cérémonies, et les valeurs de nos religions respectives. Evidemment, j'ai évoqué le sujet du voile avec lui, et j'ai franchement été bluffée. Je me suis rendue compte grâce à lui que l'Islam est une religion très tolérante, tout comme les autres, et ça me désole de voir qu'à cause d'une poignée de dingues, le monde entier a des faux jugements. (Mais ceci est une autre question).

    Qu'est-ce que vous reprochez aux autres religions ?
    Une seule chose : ne pas "oser" se réunir, faire de grands moments de partage. Okay, nous avons tous des religions différentes, mais elles ont toutes des points communs. Je trouve ça dommage de ne pas réunir les Hommes autour de ça. Je pense que ça pourrait être bénéfique, et ça attiserai la curiosité de certains sur les autres religions. Ca ferait peut-être changer les choses. Au lieu de tous rester dans notre petit coin, bah... on pourrait peut-être se côtoyer plus.

    Si c'était à refaire,changeriez-vous de religion ?

    Non. J'ai vécu avec, mes parents m'ont laissé le choix de croire ou non. Et c'est peut-être bizarre, mais je sens que ça fait partie de moi.
     
  9. Bulle mousseuse

    Bulle mousseuse
    Expand Collapse
    *Pouf*

    Quel regard portez-vous sur les autres religions : sceptique,admiratif,indifférent ?
    J'oscille entre scepticisme et indifférence. D'ailleurs, je pense que ceci sera mon dernier post sur la religion. Je n'ai pas vingt ans et je suis déja fatiguée d'en entendre parler.

    Les médias ont-elles un rôle influençant sur l'image que vous avez de ces religions ?
    Non, je n'ai jamais prêté attention aux médias à ce niveau. Tout ce que je sais sur les religions vient de mes contacts avec d'autres personnes.

    Qu'est-ce que vous reprochez aux autres religions ?
    D'avoir des pratiquants qui cherchent à tout prix de me dicter ma conduite ou de me conertir. Bien entendu, tout les pratiquants ne sont pas ainsi mais ceux-là sont vraiment lourds et pénibles.

    Si c'était à refaire,changeriez-vous de religion ?
    Non, je ne veux rien refaire. Je suis bien où je suis avec ma vision des choses. Je n'ai pas été baptisée, il n'y a rien 'à refaire.
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je suis globalement assez indifférente. Je suis baptisée catholique, ma mère est très croyante et très engagée dans la communauté catholique de ma région, mon père suit un peu par obligation conjugale -il me semble-, mais je ne pratique plus depuis des années, et pendant les années précédentes je n'allais à la messe que parce que mes parents m'y obligeaient. Quand j'ai eu 18 ans et enfin le droit de décider seule d'y aller ou non (youhou), au début ce n'était peut-être qu'un acte de rébellion, de ne plus y aller, de profiter de la liberté de ne pas y aller. Je me forge ma propre opinion sur la question peu à peu, parce que j'ai été pendant trop longtemps baignée de l'impression que ce n'était qu'une obligation. Maintenant la religion catholique est rangée aux côtés des autres religions monothéistes (je ne parle pas des autres parce que je ne les connais pas du tout), c'est-à-dire que ça m'est égal. J'ai des amis croyants et non-croyants, j'ai des amis chrétiens, juifs, musulmans et athées, et je m'en fiche. Je ne m'intéresse aux religions que du point de vue culturel, les us et coutumes de chacun m'intéressent, de même que les ressemblances entre les croyances, les pratiques et les textes -en 18 ans de pratique, je dois quand même avouer que je connais assez bien le catholicisme, et j'étais fascinée de ce que m'apprenait une amie musulmane qui prenait des cours de théologie, sur la reconnaissance et le respect des autres religions dans le Coran.
    Les médias ne m'influencent pas dans ma façon de percevoir les religions, je suis juste un peu désolée de la stigmatisation des musulmans en France, et du fait qu'à chaque fois qu'un petit larcin est commis, les journaux précisent que le prévenu est "d'origine algérienne, ou marocaine, ou arabe, etc." -bien sûr, ça ne veut pas dire forcément musulman mais bon, le raccourci est vite fait. Je pense que l'islam est assez méconnu et gagnerait à l'être plus.
    Après, bien sûr comme presque tout le monde je suis horrifiée par la politique israélienne mais bon, ça n'a rien à voir avec la religion (quoi que je suis persuadée que si personne n'agit, c'est à cause de la Shoah, mais bon) Mais je n'ai rien à reprocher aux religions du point de vue religieux, bien sûr je déteste l'intégrisme mais ça me semble plus une déformation due à des groupuscules -ou pas- que la suite logique de ce qu'on lit dans les textes. Pour résumer : les religions m'intéressent du point de vue culturel mais m'indiffèrent du point de vue de la foi, je ne me sens simplement pas concernée ; mais les conséquences politiques du religieux, elles, m'intéressent et souvent me désolent, mais je ne suis pas sûre que celles-ci rentrent encore dans le débat.
     
  11. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Mais comme Estella je pense que ça doit être un réconfort merveilleux que de pouvoir trouver des solutions dans la foi ; c'est un espoir vraiment beau, j'aimerais beaucoup qu'il fasse partie de moi, le plus ironique dans tout cela étant que je l'ai certainement perdu le jour où mes parents, au lieu de me laisser m'éloigner de l'Eglise lorsque j'en ressentais le besoin, ont cru qu'en me forçant à y aller, cela passerait.
     
  12. Ambre

    Ambre
    Expand Collapse
    Hyène

    Qui n'a rien à voir avec la religion non plus :P
     
Chargement...