@Mimicollo j'ai fait la technique d'arrêter de manger le soir et au lieu de me faire maigrir ça m'a surtout rendu encore plus boulimique... Surtout que même si on a l'impression de rien faire la nuit, le corps et surtout le cerveau consomment beaucoup d'énergie, c'est important de manger quad même le soir. Surtout que c'est quand même bien physique comme métier serveuse.
Le sport est ce qui m'a aidé à me sortir un peu la tête de la boulimie. Mais il ne faut pas oublier que le sport ne fait pas perdre de poids. Il fait des muscles (qui aident à enlever le gras) mais tu risques sûrement d'avoir très peu de changement sur la balance alors que ta silhouette s'est affinée! Et dernier point, quand on sue, c'est de l'eau qu'on perd, pas du poids... ça peut paraître évident mais ça s'oublie vite!
J’espère que tu vas trouver un moyen de te sentir bien dans ta peau avoir à te priver pour ressembler à un idéal souvent inatteignable!
 
Je trouve ça super de présenter des comptes Instagram body positive.
Par contre, je tique sur deux choses: premièrement, comme l'ont fait remarquer d'autres madz, ces filles ne me semblent absolument pas "grande taille" mais tout à fait "normales" (en terme d'IMC/poids), donc je suis très surprise qu'elles soient catégorisées comme tel.

Deuxièmement, la description du compte de Mary Jelkovsky ne me semble pas fidèle au message qu'elle véhicule. En effet, Mary adopte une posture très inclusive, son message peut se résumer à "la beauté n'est pas définie par le poids." (#allbodiesaregoodbodies) Par conséquent, une femme "maigre" est tout aussi belle qu'une femme "normale" ou "en surpoids"." Elle prône l'acceptation de TOUS les corps, aussi bien des "maigres" que des "rondes". Par exemple, elle écrit: "It's just hard to find someone who loves you through thick and thin" ou "But someone who truly loves you, will love that there's more of you to love. Don't waste time questionning if they like your body. Someone who loves you will love you REGARDLESS of your body." ou "You know that your beauty extends far beyond how your body looks".

Mary partage son combat contre l'anorexie/boulimie, et dit que ça ne vaut pas la peine de se détruire la santé dans l'espoir de devenir belle puisque de toute manière la beauté n'est pas définie par le poids. Or, je trouve que l'article n'a pas assez mis en évidence ce point: Mary est heureuse d'avoir pris du poids parce qu'elle a failli mourir d'anorexie; ce n'est pas simplement "oh c'est quand même mieux d'avoir des rondeurs que de faire attention à son poids".

Et la phrase "Si tu cherches la beauté dans la maigreur, tu vas vite déchanter. Il est encore temps pour toi d’arrêter de compter frénétiquement tes calories !" m'a fait un peu mal, parce que je suis maigre et j'ai mis énormément de temps avant d'accepter mon corps. J'ai longtemps subi les préjugés des gens selon lesquels si t'es maigre, c'est que tu le souhaites forcément, c'est parce que t'es une fille qui a peur de grossir, qui "compte frénétiquement ses calories" et qui est donc superficielle, qui ne sait pas profiter des plaisirs de la vie ("aigrie", "triste" ). Et puisque les gens croient que tu cherches à être comme ça, ben ils vont pas arrêter de te sermonner sur ton alimentation et essayer de te convaincre que "tu serais plus belle/désirable avec 5 ou 6 kilos en plus" en mettant bien en avant tout ce qui est "moche"/"dégueulasse" sur ton corps à cause de ta maigreur... A cause de ce genre d'attitude, j'en étais venue à me gaver à m'en rendre malade pour essayer de prendre quelques kilos, à mettre des vêtements qui cachent le plus possible mon corps et à refuser de me mettre nue devant un partenaire... Et je ne suis pas la seule fille maigre à être dans ce cas...

Voilà, la tournure de phrase était peut-être maladroite, mais je tenais à rappeler que body positive c'est pas seulement lutter contre la grossophobie, c'est accepter vraiment TOUTES les formes de corps, y compris les "maigres" qui ne sont pas forcément bien dans leur corps, loin de là... D'ailleurs, contrairement à un certain nombre de discours que j'entends, le modèle érigé en norme de beauté est celui d'une femme mince et sportive, tonique; pas celui d'une femme maigre et osseuse, associé à la maladie... Peut-être que les défilés haute couture n'acceptent que ces femmes, mais déjà je pense que les personnes ayant les moyens de s'acheter des vêtements de luxe sont quand même minoritaires parce que ça coûte très chers ; et ensuite cette valorisation ne se retrouve pas dans les magasins lambda ni les publicités de rues ou autres médias. Par exemple, je n'ai jamais vu une publicité de sous-vêtement montrant une femme avec une petite/très petite poitrine, et/ou des fesses plates voire creuses, et/ou les hanches/le bassin étroit, ce n'est pas considéré comme "sensuel"... D'ailleurs, y a pas mal de boutiques de vêtements et sous-vêtements pour femmes adultes (donc pas celles qui ciblent les adolescentes) qui ne proposent pas ou peu de taille 34 (genre Camaïeu ou Rouge-Gorge Lingerie), et/ou des 34-36 qui taillent grand (Genre H&M, Esprit ou encore une fois Camaïeu)...
 
@Poacée
Je pense que c'est dangereux de réduire le mouvement du body positive à "Fat Positivity". Déjà, parce que comme je l'ai expliqué dans mon post précédent, les filles "maigres"/"minces" ne sont pas forcément bien dans leur corps, loin de là... Ensuite, parce que le mouvement "body positive" englobe selon moi bien plus de choses que le poids: les cicatrices, les brûlures, les poils, l'eczéma, l'acné, les différences de pigmentation de peau... Mais aussi d'autres choses que l'aspect physique qui touchent à la manière de vivre avec son corps, comme le vécu du handicap/de la maladie ou l'acceptation de son désir/absence de désir sexuel...
Body positive c'est un ensemble de choses, il ne faut pas - selon moi - le réduire ou faire un mouvement à part comme le "Fat Positivity" parce que finalement, l'objectif final est de dénoncer tous les standards qui affectent négativement le rapport au corps, quels qu'ils soient.
 
Dernière édition :
@Poacée Excuse-moi, je suis un peu fatiguée et je n'avais pas vu que tu ne souhaitais pas être citée; j'édite mon message :)
Et pour te répondre, je reste quand même persuadée qu'il vaut mieux un mouvement global plutôt qu'une multitude de petits mouvements ciblant spécifiquement certaines problématiques puisque après tout, les corps sont très variés et possèdent toute sortes de caractéristiques
:jv:
 
J ai pas de soutien. Même mon conjoint ne me soutiens pas et refuse que je parle de mes complexes car ça le saoule. Je n'ai pas d'amies proches ni famille. Je suis seule face a mes complexes et mes tca depuis mes 17 ans. C'est comme ça. Je vis dans une petite ville de province donc aucun psy. Je fais avec y a pire que ma situation. Et oui serveuse c'est physique je cours partout. Mais si je peux perdre quelques tailles je dis pas non.
Et ces femmes j'aimerai être pareille dans l'acceptation. Mais l'âge n'apporte pas forcément la sagesse
 
@Poacée je comprends ce que tu veux dire. Ce sont des corps qui s'éloignent peu de ceux qu'on peut voir dans la vie de tout les jours qui sont mis en avant et ce serait cool que d'autres corps le soient aussi et aient le même succès... Mais en même temps, même ces corps "normaux " sont rejetés par la société, même eux sont jugés comme laids, comme inadaptés, comme non désirables, etc. Les personnes qui ont ce type de corps sont rabaissées également, on leur dit qu'elles ne sont pas belles, trop grosses, pas assez sportives, sales et j'en passe. Et ce sont aussi des corps peu représentés dans les média (télé, cinéma, Internet, journaux, magazine,...).
D'ailleurs, je pense qu'une fille qui fait du 40-42 dans la société se prend aussi sa dose de grossophobie régulièrement. Moins qu'une fille qui fait une taille 52, évidemment, mais ce n'est pas parce que quelqu'un souffe plus que toi que ta souffrance n'existe pas, ne compte pas et ne doit pas être écoutée, non ?
En plus, je suppose que quand tu suis un compte body positive sur Instagram, tu essaies de suivre un compte d'une personne qui te ressemble un peu, qui met en avant ce qui te complexe et ne te plaît pas chez toi et ce que la société t'a appris à détester et rejeter. Donc potentiellement, plus le corps de l'instagrameur ou de l'instagrameuse sort des normes, moins il y a des personnes qui lui ressemblent dans la société et donc qui vont être sensibles à sa démarche et s'abonner. Ainsi, toujours avec l'histoire du 42 et du 52 : s'il y a plus de filles qui font un 42 et en souffrent que de filles qui font un 52 et en souffrent, et bien il y aura plus de filles qui se reconnaîtront dans une influenceuse body positive qui fait du 42 que dans une influenceuse body positive qui fait du 52. Certes, celles qui font du 52 sont probablement plus discriminés et risquent de ne pas trouver facilement une influenceuse body positive qui leur ressemble car cette dernière aura moins de visibilité (un public cible moins nombreux diminuant la probabilité qu'on tombe sur leur compte, le suive et le partage). Mais cela n'empêchera pas que celles qui font du 42 le sont aussi, discriminées, et méritent aussi de voir des corps comme le leur représentés par le mouvement body positive. Et cela n'empêchera pas non plus Internet de fonctionner comme il fonctionne, soit de donner plus de visibilité à ce qui a déjà de la visibilité. :erf:
 
@Poacée J'ai effectivement beaucoup lu de critiques disant que ça ne pouvait pas être body positive si on a un corps dans la "norme", mais perso, quasiment aucune de ces influences ne me parait présenter un corps comme celui qu'on voit dans les magazines. Je crois que ce qui peut être choquant, c'est de les présenter comme "grande taille" ou "hors norme", mais je ne vois pas pourquoi on leur reproche le côté body positive (je ne dis pas toi, mais je l'ai lu ailleurs).

En fait, beaucoup des posts mis dans l'article me font penser à des photos de moi ou de mes copines quand on ne se prend pas la tête sur à quoi on va ressembler. Elles n'ont rien à voir avec les photos instagram retouchées, les photos d'actrices ou de chanteuses. Ce sont des photos qui ont l'air prises au naturelles et qui sont présentées avec légèreté et fierté. C'est en ça que pour moi, c'est du body positive.
Ce n'est pas parce qu'on n'a pas un corps hors norme qu'on ne va pas vivre cloitrée dans ses complexes.
Combien de filles au corps somme toute assez "classique" s'empêchent de porter des vêtements un peu découvrant, de porter un débardeur ou une jupe, d'aller à la piscine, de mettre un bikini à la plage et gardent leur serviette autour de la taille jusqu'au bord de l'eau? Combien sont terrorisées à l'idée d'être vues nues par leur partenaire, osent à peine bouger pendant le sexe de peur de montrer un mauvais angle? Combien n'osent pas aller à la salle de sport ou faire un cours de sport collectif de peur qu'on les juge sur leurs corps et que les autres femmes soient bien plus belles qu'elles? Combien refusent d'être prises en photo et pleurent en se voyant alors qu'il n'y a rien pourtant qui soit très hors norme dans leur corps? Combien se mettent à dénigrer le corps des autres femmes parce qu'elles espèrent ainsi se rassurer sur leur propre corps? Ces situations sont extrêmement courantes, y compris chez des femmes relativement minces. La dysmorphobie est un problème très courant.
C'est en ça que je trouve ces photos d'Instagrammeuses intéressantes. Elles montrent des parties du corps qui sont certainement sources de complexes chez leurs abonnées parce qu'on ne les voit jamais sur les photos retouchées et que les injonctions sociales nous appellent à les cacher comme des bourelets, des cuisses pas très fermes, de la cellulite, un ventre pas plat, une cicatrice, des poils etc. A force de voir ce genre d'images de façon positive encore et encore, je pense que de nombreuses femmes pas si hors norme peuvent apprendre à accepter de montrer aussi leurs bourrelets, leur cellulite, leurs cicatrices, etc.
Je pense aussi que ces instagrammeuses sont très suivies probablement effectivement parce que ce n'est pas du body positive de toutes sortes de corps mais aussi parce qu'un très très grand nombre de femmes souffrant de profonds complexes ne sont en fait pas si grosses/hors norme et qu'elles se reconnaissent donc dans ces corps-là.

Par contre, je ne connais pas trop le contenu de ces comptes Instagram donc je ne sais pas si les Instagrammeuses présentent leur message comme universel ou si elles disent juste "je suis comme ça et j'apprends à tout aimer chez moi, j'espère que vous réussirez à faire pareil", ni si elles mettent en scène des corps très variés en dehors du leur. Ce qui pose problème c'est si elles sont présentées comme un nouveau standard de beauté (ça ne sert à rien de substituer une norme à une autre) ou qu'elles ignorent le fait que certaines femmes peuvent avoir des difficultés plus grandes à s'accepter du fait d'un écart plus grand avec la norme. Et aussi bien sûr si on les présente comme le modèle de beauté des femmes "grosses" ou "grandes tailles", car dans ce cas, évidemment, ça perpétue la pression sur les femmes vraiment grosses.
 
@Asilentio
D'autant plus que quand tu fais un 42 t'es tellement proche de la "perfection" que tu peux te mettre une pression de malade.
Alors que quand tu fais un 52 tu peux te dire que t'es même plus concernée par le sujet (je grossis le trait et je ne suis pas en train de dire que les personnes qui font du 52 ne souffrent pas).
Mais quand tu fais un 42 tu te dis qu'il suffirait juste de ceci ou cela ou te flageller parce que t'as bouffé un truc qui t'éloigne un peu plus de ton objectif. Que si tu faisais des efforts tu pourrais avoir le corps qui rentre dans du 34-36.

Je ne sais pas si c'est clair ce que je dis et j'espère que ce ne sera pas mal interprété. Ce n'est pas mon intention.

@Mimicollo
Essaye de faire ça dans une démarche santé. Si c'est ta morphologie d'être plus mince tu le seras en faisant un peu de sport et en mangeant correctement aux repas.
Si ce n'est pas dans ta morphologie soit tu ne seras jamais très mince soit tu le seras après t'être affamée au point d'en devenir ultra aigrie et dégoûtée par la vie.
Et ce qui rend ne rend pas une femme belle c'est bien d'être aigrie et de porter l'aigreur sur son visage.
 
@Nastja j'ai compris ce que tu voulais dire. :happy: Un peu comme un deuxième à une course qui se dit qu'il aurait pu être premier s'il avait allonger la foulée au bon moment et qui s'en veut de ne pas avoir réussi à le faire ou d'avoir mal géré sa course.
Ce qui compte, ce n'est pas d'être proche ou loin de la taille 34-36 (qui n'est même pas un gage de minceur en fin de compte car la société ne regarde pas seulement ta taille mais aussi ta morphologie, ta taille, ta musculateur, etc. Tout doit être parfait selon ses critères !), mais d'avoir cette taille 34-36. Et même si tu l'as, tu auras de toutes façons toujours un autre élément à améliorer, qui n'est pas assez bien donc c'est une course dont l'arrivée s'éloigne à mesure qu'on s'en rapproche. :sweatdrop:
 
  • Big up !
Reactions : Nastasja and Nastja
@Poacée Je ne sais pas si ça peut répondre à tes interrogations, mais il semble qu'historiquement, le mouvement body positive avait été crée par des personnes grosses et racisées, pour lutter contre leur invisibilisation sociale, et qu'il a ensuite été récupéré par des personnes dans la norme (donc pas victime de discrimination), et vidé par là de toute charge contestataire, politique, bref tu vois l'idée.
En bref, c'est compréhensible que tu t'interroges là-dessus, si j'ai bien compris ton message, parce que justement y a une modification dans la manière dont le mouvement était vu et se percevait lui-même.
Je suppose que ça pourrait se comparer à des réunions féministes non mixtes qui pour une raison donnée décident de devenir mixte, ce qui va les impacter ?
 
@Poacée Je ne sais pas si ça peut répondre à tes interrogations, mais il semble qu'historiquement, le mouvement body positive avait été crée par des personnes grosses et racisées, pour lutter contre leur invisibilisation sociale, et qu'il a ensuite été récupéré par des personnes dans la norme (donc pas victime de discrimination), et vidé par là de toute charge contestataire, politique, bref tu vois l'idée.
En bref, c'est compréhensible que tu t'interroges là-dessus, si j'ai bien compris ton message, parce que justement y a une modification dans la manière dont le mouvement était vu et se percevait lui-même.
Je suppose que ça pourrait se comparer à des réunions féministes non mixtes qui pour une raison donnée décident de devenir mixte, ce qui va les impacter ?
Ah ok c'est intéressant, je comprends mieux la critique si un mouvement initial a été détourné! Par contre, en lui même le terme "Body positive" ne me paraît pas inadapté pour ces femmes et pas forcément vidé de démarche politique... Mais je comprends le côté problématique si c'était autre chose au départ...
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes