Question (pas si) con À quoi ressemble le militantisme sur Twitter ?

E

Eylise

Guest
Je trouve que l'article ''Social Justice Warriors, notre violence n’est pas virtuelle" très intéressant. En particulier ce passage, qui a mis le doigt sur ce qui me pose vraiment problème chez les SJW :
"J’observe également une chose très importante et qui me pose un énorme problème. J’observe que ce ne sont pas les personnes concernées par une oppression qui crient le plus fort, mais les « alliés » (personnes non concernées mais se plaçant du côté des opprimés). Bien sur, les alliés ont aussi le droit d’être en colère, témoins de terribles injustices, violences, brutalité, oppressions… On peut aussi, pour des raisons personnelles, dues à notre histoire, être très en colère par rapport à une oppression que ne nous concerne pas directement. Je respecte ça. Néanmoins, en voyant que les alliés font toujours plus de bruit que les opprimés, j’ai parfois le sentiment qu’on leur « vole » leur colère, et qu’une fois de plus, on les silencie, les noyant sous un discours qui certes, reprend certaines de leurs revendications, mais du coup ne leur appartient plus autant qu’il le devrait. De plus, tous les opprimés ne peuvent pas être d’accord entre eux… Leur colère n’est pas homogène, elle n’est pas forcément partagée par chacun de la même façon. Que penser que la « colère » sans cesse exprimée par les alliés?"

Personnellement, je ne suis pas sur Twitter. Mais je suis sur Tumblr. Et...comment dire, c'est à peu près la même chose, sauf que les gens ont le loisir de s'exprimer en plus de 140 caractères (ce qui n'améliore pas beaucoup la clarté des propos :hesite:). Des SJW on en trouve à la pelle, et les plus virulents sont souvent les moins concernés. Une fille que j'ai connu au lycée et que je croise encore parfois aujourd'hui, poste régulièrement de violents réquisitoires pointant du doigt certains propos qu'elle juge transphobes. TOUT son compte est dirigé là dessus. Et mes amis qui ont Twitter m'ont montré ses tweets, elle fait la même chose là-bas. Cette fille commence souvent ses messages par "Je suis cis, mais au moins moi je..." Je trouve ça incroyablement irrespectueux d'attirer l'attention sur elle de cette façon, en espérant recevoir la médaille de l'allié parfait ou je ne sais quoi. Au final, elle parle plus d'elle-même que des autres, alors qu'elle n'est pas plus légitime que moi/mon voisin de pallier/ma mamie. :facepalm:
 
E

Eylise

Guest
@Ghost wind : A vrai dire je ne trouve pas que ce soient les moins concernés qui parlent le plus, mais plutôt qui gueulent le plus fort. A plusieurs reprises (j'ai pas de statistiques ^^') j'ai vu des gens monter au créneau sur un truc en rapport avec la transphobie et qui, bien plus loin dans la discussion (lynchage serait plus exact :/) lâchaient un "en plus moi je suis cis, mais j'ai conscience de tout ces problèmes -pseudo- est vraiment immonde et transphobe".
Ou alors, et j'ai l'impression que c'est encore plus courant : *untel* a un/des propos problématiques => un débat s'engage, souvent il y a des personnes concernées (qui le disent, après les autres je ne sais pas) => d'autres personnes se ramènent => au final, des gens qui se revendiquent comme n'étant pas les victimes de l'oppression donnée se mettent à harceler *untel*, en lui proposant gentiment de se suicider par exemple => face à la violence croissante de la situation, les autres fuient la conversation, et on se retrouve dans un schéma où les concernés n'ont plus de droit de parole.
Exemples que j'ai croisés : - Homme(s) cis hétéro harcelant un homme cis hétéro sur un propos sexiste.
- Personne valide harcelant une personne valide sur un propos concernant un handicap *
*le pire c'est que parfois, le statut de "dominant" est plaqué sur la personne "coupable", alors qu'à aucun moment ça n'a été mentionné ou explicité par l'intéressé. Il y a aussi beaucoup de biphobie dans ces cas là ("t'as qu'à prouver que t'es pas hétéro") ou de propos affreux sur les maladies mentales ("ça se voit pas donc c'est pas valable" "tu te victimises juste pour avoir de l'attention")
Bref :fear:
J'ai pas de posts à te linker, je dois t'avouer que l'attitude que j'adopte quand je tombe sur ce genre de choses sur Tumblr ne me pousse pas vraiment à en savoir plus (ne pas m'impliquer et fuir :ninja:)
 

adita

Dans le game en claquette
27 Décembre 2011
3 364
32 348
5 894
@Cilece Parfois on peut juste avoir envie de ne pas se faire (encore) agresser. C'est pas forcement facile pour nous en tant que femmes, on vit déjà (au moins ici sur Madz) toutes le sexisme, et aussi d'autres oppressions. Même en étant concernée et en vivant tous-les-jours le sexisme, je n'ai pas forcement le courage d'affronter de l'agressivité sur des débats portant sur le féminisme par exemple. Parce que des fois même en étant d'accord j'ai pas envie de voir des gens s'insulter. Parce que je n'ai aps envie, si je ne suis pas d'accord sur un point, d'entendre des personnes décharger leurs colères sur moi (à tort ou à raison hein). Je suis en colère, parfois. La colère ça peut être très constructif. mais des fois j'ai juste envie de me protéger. C'est peut être égoïste, mais c'est aussi un moyen de se protéger ça. Parfois avec quasiment le même vécu (je pense par exemple au fait d'avoir subit viols et agressions sexuelles) deux personnes ne vont pas avoir le même point de vue sur un article, un propos, etc. Est-ce que j'ai envie de me prendre de la haine d'une personne avec le même vécu que moi, qui va supposer que "je ne peux pas comprendre" et invalider grâce à son vécu tout une réflexion juste parce qu'on a pas la même opinion sur quelque chose? Bah non je suis pas forcement prête à l'encaisser.

Je digresse un peu mais pour le coup j'ai souvent vu ça récemment sur Madmoizelle, le fait d’ériger le vécu comme un argument non discutable: j'ai vécu ça donc j'ai raison, Tu as tort un point c'est tout. Le vécu ça aide forcement et toujours à la réflexion, et c'est aussi ce qui fait qu'on se construit et se déconstruit, mais je ne trouve pas que ça devrait être un argument d'autorité autant que une analyse plus globale des différentes oppressions, des systèmes de dominations etc. Pour moi ça doit rester une illustration d'un propos, une explication, une justification mais pas un argument d'autorité qui coupe toute possibilité de débat.

Pour ce dont tu parlais dans ton premier post, je n'ai pas forcement ni l'envie ni le besoin de se faire reprendre en mode "Hin hin je sais ça depuis longtemps moi vous êtes des noobs de la déconstructions vous". Ça veut pas dire que je vais pas continuer à essayer de me déconstruire, pas contre reprendre les autres juste pour montrer sa "supériorité de déconstruction" là j'avoue que je vois pas trop l’intérêt, à part montrer qu'on est mieux que les autres peut être?
Pour le coup je trouve qu'il y a un vrai manque de bienveillance envers... la déconstruction. Alors oui la colère est légitime et elle doit tout à fait être exprimée. Mais on a aussi le droit de déconnecter de temps en temps et de ne pas l'affronter quand on s'en sent pas capable.
On a pas tous les mêmes armes de "renseignements" non plus, pas le même vécu, pas le même capital culturel ni le même cercle d'amis, on va pas faire les mêmes rencontres, etc Et qu'on ne me dise pas que Internet avec un grand I suffit pour se déconstruire. J'avais posté un truc en rapport sur la veille classisme, je sais pas si ça rentre dans le cadre de cette réflexion.
 
6 Janvier 2016
122
535
164
@Cilece Merci, merci merci MILLE FOIS pour ce message ! J'ai enfin le sentiment que je ne suis pas la seule personne dénuée de bienveillance sur les débats twitter/tumblr (ou j'ai fermé mon compte depuis belle lurette, et je me sens beaucoup mieux depuis).
J'ai parfois envie de geuler quand je pense à ca ! Ca me torture parfois. Je prend trop à coeur je sais pas, j'ai l'impression d'être une des seules personnes dans ce monde qui considére pas la valeur d'une personne en fonction de son genre/couleur de peau/orientation mais en fonction de qui il est réellement et de ce qu'il fait. Et c'est pour cela que j'en veux particulierement aux SJWs et au "militantisme sur internet".
Pourquoi? Ecoutes , je suis à 50% juive marocaine par ma mére (séfarade), (polonaise pour les 50 autres % ) (autant te dire que si je le dis aux trolls fashos sur les commentaires youtube ou sur twitter, en tant que à la fois femme, juive et maghrebine à la fois, je vais m'en prendre plein la tronche) mais je m'en fiche un peu pas mal parce que je n'attend rien de ses gens là!! Absolument rien! Par contre ... les SJWs , militants du net, ou autres keyboard warriors ou je sais pas quoi comment vous vous identifiez, vous vous appropriez des causes justes pour semer en faire des messages haineux. Vous êtes les pires !
J'en ai raz le bol de voir les "débats" de ses gens, qui passent le plus tiers de leur temps à s'injurier entre eux, de qui sera le plus philanthrope, bétement méchant et hypocrite. Surtout ce qui m'enerve le plus, c'est qu'il sont absolument obsédés par qui les gens sont malgré eux, et non pas par ce que les gens font. (toutes les discussions tordues et affreusement malsaines, du genre "mais si la personne est blanche par sa grande tante qui est fille d'une personne non blanche, est ce qu'il est censé se comporter comme ca et etre comme ca, aimer ci et ca, est ce que du coup c'est un ennemi, est ce que par conséquent il a le droit d'etre contre le racisme/sexisme/homohobie etc...)
Et ce qu'ils pensent vraiment aider des groupes simplement en injuriant ceux qui font partie des groupes "dominants"? Ils devraient ouvrir un bouquin un jour, ca leur ferait pas de mal.Mais ils s'en fichent royalement des gens qu'ils croient défendre en fait. Ils veulent juste se donner du crédit, le sentiment d'appartenir à un groupe ou je sais pas. Et si jamais quelqu'un ose leur opposer un avis critique, alors on est un "ennemi" et ils se comportent comme des trolls. Non mais ils feraient presque passer le KGB pour un modéle de bienveillance et d'ouverture sur le monde ! Ils sont sectaires et me font peur (et m'attristent surtout)
Ensuite aussi, pour les gens qui croient à la théorie du "privilége blanc" (c'est la grande mode en ce moment, un machin importé des USA), j'ai une question pour vous. Dans mon lycée j'avais un ami ("mec cis blanc" (le Diable par définition pour les SJWs,à les écouter je devrais déjà le detester sous peine d'être une traitresse) dont le pére était au chômage et la mére buvait. Moi, la région m'a financé une année de voyage aux States. Est ce que je dois aller l'étrangler en l'insultant de sale privilégié parce qu'il est blanc et que je suis (quoi que très légérement) basanée ? Qui est le "privilégié" entre lui et moi?

Si ca m'attriste autant, c'est que j'avais le sentiment à une époque que Internet, qui aurait pu devenir un lieu de dialogue, d'ouverture et de rencontre entre des gens du monde entier, peut importe leur couleur,genre etc.. A la place, c'est devenu un ring gigantesque ou chacun va cracher sa rancoeur contre un autre groupe religieux ou ethnique qu'il aime pas pour telle ou telle raison. Et pourtant j'ai tenté, mais je suis lassée d'expliquer (sans succés) aux mecs du FN que les musulmans ne sont pas des terroristes, d'expliquer aux fans de dieudo que Israel n'est pas responsable de tout les evenements se passant dans le monde, Parfois je devrais m'en foutre, aller sur Internet pour les videos de chats uniquement, mais bon ...
Pour y revenir, non @Cilece tu n'as pas à culpabiliser de cette colére légitime contre des gens qui s'approprient des causes justes pour se comporter comme des trolls, alors que tu as raison. n'acceptes jamais que quelqu'un te dise que si tu réagis comme ca c'est parce que t'es "blanche" ou je sais pas quoi. Quelqu'un qui considére une autre personne pour ce qu'elle est malgré elle ne vaut pas la peine d'être écoutée, peut importe le pretexte. (et c'est pire si ce pretexte utilise des causes justes)

Si quelqu'un à eu le courage de lire ce message jusqu'au bout, je ne veux vraiment vexer personne, bien évidement je ne parle pas des militants, ni des gens qui défendent des causes. J'espere que quelqu'un comprendra ce que je veux dire, j'ai peut être été trop franche mais je préfére cela que de ne pas dire ce que j'ai sur le coeur.
 
6 Janvier 2016
122
535
164
@Mymy J'y suis peut etre allée un peu fort dans mon message, mais j''utilise souvent des mots forts . Bien sur que lutter contre le sexisme/racisme/homophobie sur twitter ou ailleurs est forcément une bonne chose, mais beaucoup de gens se disant militants ont une attitude indigne et anthipatique sur internet, et ce que je voulait dire c'est que toute personne emettant une critique n'est pas forcément un/une ennemie. J'espere que personne ne me detestera pour ma rant, mais j'avais sur le coeur depuis un moment. La chose que je supporte le moins au monde est que l'on considére ce qu'une personne doit être ou se comporter par rapport à ce qu'elle est malgré elle, et non ce qu'elle dit ou fait. Et j'ai le sentiment que beaucoup de SJWs se comportent de cette maniére :)
 
  • Big up !
Réactions : CitronVertCool
6 Janvier 2016
122
535
164
@Malfunction Merci ca fait trop plaisir :) J'avais un peur après avoir postée le message (surtout que je suis nouvelle) parce que j'utilise souvent des mots assez directs (et parfois durs) d'une maniére générale . Mais plus je parle à des gens (je me suis mise un peu à l'activisme offline (oui oui ca existe :P ) , surtout pour le droit au mariage pour tous, et plus j'ai l"impression que les gens en ont marre de cette secte de haters keyboard warriors qui croient qu'ils vont changer le monde en méprisant les autres. .
 
  • Big up !
Réactions : CitronVertCool
18 Avril 2012
3 043
23 991
3 254
Je suis tombée sur une critique sur les SJW qui tourne souvent sur la sphère anglophone : the oppressions olympics (image) (je crois que sur madmoizelle on l'appelle "hiérarchie des oppressions", mais il n'y a pas cette dimension de "je subis cette oppression donc tous mes autres privilèges sont annulés" qu'il y a dans les oppressions olympics). J'ai l'impression que SJW désigne les personnes qui utilisent ce genre de raisonnement/rhétorique, du coup je ne sais pas quel est le terme "neutre"... militant ? En tout cas je suis très souvent tombée sur ce genre de raisonnement par l'absurde sur twitter, alors j'essaie de l'éviter (et puis je trouve l'ambiance plus souvent malsaine qu'autre chose).
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes