Avoir un enfant ou non, cette question met mon couple en péril

7 Janvier 2019
338
2 850
304
31
@Aman_Dine Je pense comprendre ton ressenti mais...aussi celui de Ciel d'orage en fait. Ce sont ses arguments à iel et sa vision de la parentalité qu'il évoque. C'est dit de manière assertive, je suis d'accord, mais si tu n'es pas d'accord avec cette vision, que tu ne la partages pas toi-même, la violence que tu ressens t'es personnelle dans le sens où son argument à elle ne s'applique pas à toi ici (du moins pas que j'ai pu comprendre). Si tu vis ta grossesse et la parentalité d'une autre manière, c'est aussi très bien :fleur:

(je ne crois pas du tout qu'il y ait une majorité de CF sur Mad, encore moins sur Rockie et quand bien même il y aurait beaucoup de CF, toutes ne le sont pas pour les mêmes raisons donc toutes ne partagent peut-être pas la même vision que Ciel, ne pense pas que personne ne te comprend parce qu'il y aurait un clivage de fait entre CF et C-pas free - comment qu'on dit?).

Merci @jorda d'avoir reformulé effectivement. Je n'ai pas trouvé que tu étais blessant.e dans ton premier message, simplement que les mots employés étaient forts et certains pour parler d'une situation mobilisant un spectre de raisons de degrés divers.

@jorda Avoir ou non un enfant est quelque chose d'assez profond qui va impacter notre vie. Et "on est trop nombreux" ne me semble souvent pas suffisant pour expliquer toutes les raisons du choix de ne pas avoir d'enfant, car ça ne me semble pas suffisamment personnel/intime.

Mais ce n'est pas le cas ici? Je suis d'accord avec @Annalibra personne n'a à justifier son envie ou pas d'enfant, personne n'a à donner + de détails sur ses raisons personnelles. Et je suis plutôt en désaccord avec toi sur la manière d'aborder son empreinte écologique. Je pense qu'on peut être imparfait dans sa démarche écologique et quand même expliquer une partie au moins de l'absence d'envie/de projet d'avoir des enfants par ne pas vouloir empirer ce que l'on considère être déjà une situation dégradée. Je ne crois pas que seules les personnes écologiquement irréprochables ou très engagées ont ce droit à mobiliser un argument écologique.
De la même manière:

Pour le dire autrement, je donne davantage de crédit à des raisons personelles/intimes, qu'à des arguments beaucoup plus impersonnels et qu'on pourrait entendre dans la bouche de quelqu'un d'autre.

La plupart des arguments personnels pour ne pas avoir d'enfant (et pour en faire aussi en fait) sont... banals? Enfin, par exemple si une des raisons pour ne pas faire d'enfants est un souci financier, c'est à la fois un argument personnel et un argument qu'on pourrait entendre dans la bouche de quelqu'un d'autre. De la même manière qu'une personne peut vouloir faire un enfant pour "faire une famille" (ou autre) et ce serait un argument aussi personnel que...partagé par beaucoup de monde.


Bon et après,
Pour le dire autrement, je donne davantage de crédit à des raisons personelles/intimes, qu'à des arguments beaucoup plus impersonnels et qu'on pourrait entendre dans la bouche de quelqu'un d'autre.

Pourquoi vouloir donner du crédit ou pas à quelqu'un qui exprime sa non-envie d'avoir des enfants? Je ne comprends pas la démarche.
 
Dernière édition :
12 Octobre 2014
2 170
10 501
2 564
Pourquoi vouloir donner du crédit ou pas à quelqu'un qui exprime sa non-envie d'avoir des enfants? Je ne comprends pas la démarche.
En fait, je parle pas du tout de militantisme écologique ici, mais uniquement de comment on présente ses arguments.
Si la personne n'a pas envie de s'expliquer, c'est bien évidemment son choix, (et vous avez tout à fait raison, ça ne regarde personne, au fond), mais du point de vue extérieur, selon comme c'est présenté, ça peut donner l'impression d'un argument repris autre part et pas d'une intime conviction/raison personnelle que l'on partage réellement.
un souci financier, c'est à la fois un argument personnel et un argument qu'on pourrait entendre dans la bouche de quelqu'un d'autre.
c'est vrai, mais l'argent, on le voit tout de suite quand on en manque. L'aspect personnel est relativement évident ici. Par contre, les problèmes écologiques, beaucoup de gens se comportement comme si c'était pas si grave ou que ça n'allait pas arriver très bientôt. De mon expérience, autour de moi, c'est plus un sujet "discussion de comptoir" que de gens qui sont vraiment conscients des problèmes. Si on demande quelles sont les conséquences directes actuellement du réchauffement climatique sur la vie personnelle là maintenant, je pense que peu de personnes sauront donner une réponse, car pour beaucoup de gens, l'écologie n'est pas une préoccupation majeure.

C'est pour ça que quand j'entends un argument écologique, je me demande souvent si c'est une raison importante, où s'il n'y en a pas une autre plus personnelle, en fin de compte.
Beaucoup de gens n'ont pas forcément bien réfléchi à leur volonté d'être parents et certains arguments et/ou la manière de les présenter peut davantage faire penser qu'en fait ce n'est pas une conviction personnelle, et que peut-être qu'au fond ils ne sont pas sûrs.

Je ne remets pas en cause les personnes qui ont des arguments écologiques mais qui y ont vraiment réfléchi, et qui veulent réellement limiter leur empreinte écologique de cette façon.

ps : je ne souhaite pas d'enfants non plus.
 
  • Big up !
Reactions : BravoCharlie
14 Octobre 2018
97
1 273
284
42
C'est compliqué d'etre d'accord sur tout... On risque quand même de faire payer à l'autre tous nos regrets si on fait trop de concessions !

@jorda ça dépend un peu de qui parle en fait... si la personne roule en 4X4, mange plein de viande, et te balance qu'iel veut pas d'enfant pour des raisons écologiques, c'est louche, c'est sur !
Mais en vérité, pour moi c'est un argument très très fort. Quand on prend conscience du désastre écologique, on peut se demander vraiment comment mettre un enfant au monde dans ces conditions. Quand on choisit un mode de vie cohérent avec ses idées, en faisant des sacrifices, en cessant de consommer autre chose que le nécessaire, en renonçant à la viande, aux voyages en avion, dans so usage du numérique, en faisant des choix de carrière en adéquation avec ses convictions quitte à sacrifier de son salaire, quelle est la cohérence à mettre au monde un enfant ?

C'est ce que nous avons fait, en pensant un peu naïvement qu'un enfant n'a pas besoin de mille choses, que c'est surtout la société qui pousse à consommer des trucs inutiles. Et c'est vrai dans une certaine mesure, on a toujours acheté que de la seconde main pour notre fille, on a évité la plupart des jouets en plastique dégueu etc. Mais en fait pour moi c'est vraiment la question écologique qui nous a fait freiner pour un deuxième, et qui aurait pu me faire renoncer complètement à avoir un enfant.

Un, c'est bien ! Collectivement, on ne peut pas envisager une société où toutes les femmes auraient 3 ou 4 enfants, ce serait un désastre, surtout si ce sont des individus qui ont un mode de vie à l'occidentale. Mais peut-on a contrario envisager une société où on renoncerait tous à avoir des enfants, et où dans 50 ans, on se retrouverait avec une population integralement vieille ? Je suis pour un freinage progressif, donc en-dessous des 2,1 enfants par femme en moyenne pour que la population décroisse. Ça tombe bien, quand on donne aux femme le contrôle de leur reproduction, quand on leur permet de poursuivre des études et une carrière, [edit : et quand on arrête de mettre la pression à celles qui ne veulent pas d'enfants !] c'est vers ça que l'on tend sans avoir besoin de limiter la liberté individuelle.

Bref, tout ça pour dire que oui, la raison écologique peut être une raison suffisante pour renoncer à avoir un ou des enfants !
 
Dernière édition :
16 Septembre 2012
1 600
7 135
4 174
Pour moi, parler enfants c’est LE truc que tu mentionnes au premier rencard, histoire de ne pas construire quelque chose avec un partenaire qui va se cracher comme une tour Jenga, et avoir perdu mon temps dans cette relation. Même sortir avec un homme qui a un enfant c’est un gros NON pour moi, car si la relation devient sérieuse, les gens pourraient penser que nous nous devons de devenir la belle mère, et refuser totalement de voir l’enfant de son copain/mari, ça va pas le faire et on va se ramasser des réflexions (et se faire traiter de monstres au passage).
Le pire, ce sont les hommes/copains qui veulent être papas qui ‘’acceptent’’ leur meuf CF, mais qui sous cape pensent qu’elles vont ou peuvent leur faire changer d’avis. Ces hommes la sont vraiment des gros cons qui ne prennent même pas les désirs et valeurs de leur copines au sérieux, et qui voudrait se reproduire avec ça ?
 
11 Janvier 2015
1 204
6 160
2 074
29
www.flickr.com
En effet pour moi aussi, le désir d'enfant c'est au premier rencard! L'envie d'enfants pour moi c'est un peu comme l'envie de déménager à l'étranger en couple, c'est quelque chose qui se fait pas si l'autre ne veut pas. On évite aussi des déceptions plus tard.
Après, je ne sais pas comment ça se goupille si les deux savent pas au début de la relation, puus que l'opinion sur la chose diverge!
 
8 Février 2014
444
3 646
2 294
@Lucifer. : la question ne m'était pas vraiment adressée mais je me permets de rebondir dessus parce que je partage pas mal le point de vue de @guerredesmiroirs et @Miss Ninja :fleur:
Je pense que ça dépend vraiment du caractère, et du point de vue de chacun mais pour moi c'est très compliqué d'être dans une relation si je ne sais pas exactement où elle va. Je n'ai pas forcément besoin que tout soit gravé dans le marbre tout de suite, on peut y aller à petits pas mais il faut quand même que je sois sûre que globalement j'aille dans la même direction que l'autre personne. Si l'un de nous deux change d'avis en cours de route, tant pis, ça peut arriver. Mais s'il s'avère que l'autre personne m'a sciemment menti ou a volontairement traîné à me dire qu'elle ne partageait pas mes projets, là oui effectivement je considèrerais qu'elle m'a fait perdre mon temps.
Je ne sais pas si c'est vraiment une question de ne pas être romantique parce que dans le fond je me considère comme très romantique. Mais c'est parce qu'à mes yeux, on peut être romantique et pourtant très réaliste. L'amour ce n'est pas forcément toujours quelque chose de tout rose tout le temps, ce n'est pas non plus toujours la folle passion, des fois il se passe rien pendant des semaines et c'est pas grave. Et je trouve que l'une des choses qui permet de rendre ça beau et d'être content chaque jour d'être avec la personne que l'on a choisi, c'est aussi la certitude que l'on forme une équipe pour évoluer ensemble dans un même but.
Et ce but peut être d'avoir des enfants, de ne pas en avoir, de partir en tour du monde, de créer son entreprise...peu importe finalement, mais je trouve que le fait d'avoir cette envie profonde de réaliser ce but ensemble qui fait qu'un couple peut durer longtemps et survivre aux quelques coups de mou qui vont forcément arriver. Disons que j'ai une vision plus réaliste où pour moi le romantisme ce n'est pas les bouquets de fleurs et les belles déclarations mais le choix que l'on fait chaque matin de continuer à construire quelque chose avec quelqu'un.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
.
Après c'est chacun sa vision des choses aussi (d'où l'importance d'en parler quand même avec les personnes que l'on rencontre). Il y a des gens qui n'auront justement pas forcement envie d'être avec quelqu'un sur le très long terme ou qui voudront avoir plus d'expérience. Perso, j'ai des rêves très "classiques" de me trouver une personne avec qui pouvoir vivre tout le reste de ma vie. D'où l'importance d'avoir été claire dès le début sur ce que je voulais parce que je n'ai pas envie de revivre toutes les étapes d'une relation trop de fois avec plusieurs personnes différentes.
Cela dit, sur le principe, je suis d'accord que toutes les expériences sont bonnes à prendre et que d'une certaine matière elles peuvent nous faire grandir. Mais en même temps on ne vit tous notre vie qu'une fois et plus je vieillis, plus je me rends compte qu'il y a certains choix sur lesquels il est très compliqué de revenir par la suite. Et le sujet des enfants en est un, parce que malheureusement c'est une question dans lequel l'âge joue un grand rôle. Du coup je comprends l'aspect "perte de temps", surtout sur ces questions là (même si ça marche aussi sur d'autres).
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Vraiment c'est peut être mon côté "je suis vieille et pessimiste" mais il y a quand même des opportunités dans la vie qui après un moment disparaissent si on ne les prend pas à temps. Donc quitte à avoir un projet de vie, je comprends tout à fait que l'on préfère être accompagné par quelqu'un qui le partage.
Désolée pour le roman mais je trouve ça super intéressant de partager nos points de vue à ce sujet. Je trouve ça vraiment fascinant de voir nos différents modes de pensée :happy:

EDIT : j'y repense mais je me demande si cette différence de conception de "perte de temps" ne vient pas aussi du type de projets que l'on souhaite.
Par exemple, pour quelqu'un qui est CF et qui ne veut pas d'enfant, il n'y a pas de "date limite" à ne pas vouloir d'enfant. Si cette personne se met en couple, reste 10 ans avec quelqu'un et finalement se sépare pour X ou Y raison, ça n'aura pas remis en cause son projet de ne pas avoir d'enfants. Il n'y a pas "d'âge limite" à être CF.
En revanche, pour quelqu'un qui a vraiment envie d'avoir un enfant, il y a potentiellement un âge limite (qui peut être à la fois biologique, ou même psychologique, une personne pourrait très bien se dire qu'elle ne veut pas d'enfant après un certain âge par exemple). Si cette personne se met en couple pendant 10 ans et se sépare sans avoir eu d'enfant, son projet est potentiellement mis à mal (ou peut-être très complexifié).
C'est juste un exemple mais la notion de temps n'est pas forcément la même selon que l'on a l'impression que notre projet a une deadline ou non.
 
Dernière édition :
12 Octobre 2014
2 170
10 501
2 564
Je n'aurais pas dit mieux. Le temps pèse énormément au fur et à mesure qu'on vieillit. Et certains choix, s'ils ne sont pas pesés, peuvent couter très cher à moyen/long terme. Il m'est impossible de profiter de quoi que ce soit dans le moment présent si je ne me sens pas rassurée un minimum pour la suite.
Si cette personne se met en couple pendant 10 ans et se sépare sans avoir eu d'enfant, son projet est potentiellement mis à mal (ou peut-être très complexifié).
Exact. Et c'est valable pour tout le monde, même les hommes qui, bien que jalousés pour leur capacité à procréer sans limite d'âge, ne s'en sortent pas forcément beaucoup mieux, en fait, car dans pas mal de cas, ils sont quand-même dépendants de l'âge de leur potentielle compagne : une relation de 20 ou 30 ans d'écart, ça peut possiblement marcher, mais je suis pas sûre que beaucoup d'hommes en aient vraiment envie pour construire quelque chose de solide - la différence d'âge et donc de mentalité/vision des choses est possiblement beaucoup trop grande dans la plupart des cas.
je me demande si cette différence de conception de "perte de temps" ne vient pas aussi du type de projets que l'on souhaite.
Je pense aussi. Si on a un objectif qui nous tient vraiment à coeur et que le temps joue contre nous, même si l'expérience nous aura apporté quelque chose de bien, au fond je comprends aussi que la personne aura l'impression d'avoir perdu son temps (qu'elle ne pourra jamais retrouver, et c'est d'autant vrai que la personne vieillit). Profiter de la vie, on peut le faire sans problème quand on est jeune (même si je ne résiste pas à l'envie de conseiller deux trois précautions quand-même).
Mais après 30 ans, le temps joue vraiment contre nous, c'est un "entre-deux-âges" assez stressant où on est pas trop vieille mais déjà plus aussi jeune, et où beaucoup de choses commencent déjà à se jouer.
 
14 Octobre 2018
97
1 273
284
42
Pour moi la question du temps, c'est aussi une question d'énergie. Quand tu t'investis dans une relation, tu laisses une part de toi, quand même... C'est pas comme si on était sûr de pouvoir se remettre d'une rupture d'un claquement de doigts, d'avoir tout de suite envie de chercher quelqu'un d'autre...
Je suis d'avis aussi que c'est quand même une bonne idée si dès le début on sait si ça matche avec la personne au niveau valeurs et projets de vie. Si on a des directions parfaitement opposées, rien n'empêche de vivre un truc sympa, mais au moins on ne se fourvoie pas en se projetant dans un avenir qui ne convient pas à l'autre.
En revanche pour le détail et ce qui peut faire l'objet de compromis, ça peut se construire au fur et à mesure, je pense.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
3 024
38 850
5 664
@Aman_Dine La marraine de mon fils est CF et considère que donner la vie, c'est donner la mort
Elle a raison, c'est factuel. Mais c'est sa vision à elle, elle ne m'en a jamais parlé quand on parlait de mes envies d'enfant ou de ma parentalité, elle n'en parle que quand elle parle d'elle
Et ça ne veut pas non plus dire qu'elle pense que je suis une horrible personne d'avoir mis au monde un enfant qui devra mourir un jour. Elle était ravie pour moi et adore son filleul
On peut avoir une certaine vision de la vie et ne pas jeter la pierre à ceux qui ne la partage pas. Surtout pour des questions qui touchent à des choses aussi viscérales que la parentalité

@CCCC Totalement d'accord avec cet avantage de l'enfant unique pour des aspects écologiques, le fait que ça participe à la diminution de la population. Mon compagnon pense aussi fort comme ça
Par contre j'ai une amie qui ne veut pas d'enfant unique car justement elle pense que les prochaines décénnies vont être particulièrement dures et elle ne veut pas que son enfant les affronte seul
 
14 Octobre 2018
97
1 273
284
42
Par contre j'ai une amie qui ne veut pas d'enfant unique car justement elle pense que les prochaines décénnies vont être particulièrement dures et elle ne veut pas que son enfant les affronte seul
oui, je me suis beaucoup posé la question d'infliger une vie d'enfant unique à ma fille, j'ai même pas mal culpabilisé à cause de ça... mon conjoint en aurait plutôt voulu plusieurs car lui-même a été enfant unique et ne l'a pas bien vécu (enfin je ne pense pas que ça soit le fait d'être enfant unique le coeur du problème, mais c'est une autre question).
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Bref, j'en ai conclu qu'appartenir à une fratrie ne protégeait en rien de la solitude. Donc on aime autant encourager notre fille à lier des amitiés, on invite des copines à venir en vacances etc. (enfin sauf l'année dernière because pandémie)

Par rapport à l'article, j'ajoute que le problème n'est pas complètement résolu à la naissance d'un enfant (si naissance il y a...) puisque la question "C'est pour quand le deuxième ?" finit souvient par se poser, et ça peut aussi créer des dissentions dans le couple.
 
12 Mars 2018
686
10 406
1 264
28
Une chose qui pourrait me conforter dans l'envie d'avoir plusieurs enfants, c'est de me dire qu'ils pourront se soutenir ensemble quand leurs parents (donc moi et une hypothétique autre personne :cretin:) seront vieux. Je le vois avec mes parents qui s'occupent/se sont occupés de mes grands-parents à la fin de leur vie, et avec une amie proche qui malheureusement a dû prendre ce rôle bien plus tôt qu'elle ne l'aurait pensé, c'est vraiment très très lourd. Spontanément j'aurais envie que mes enfants soient au moins deux pour se serrer les coudes.

Mais finalement ça ne veut pas dire grand chose. Si la fratrie n'est pas particulièrement proche, ils ne se tourneront pas forcément les uns vers les autres pour se soutenir ou se consoler. Encore pire s'ils ne s'entendent carrément pas, là ça peut rendre les choses mille fois plus difficiles. On voit bien les situations où la famille s'engueule au dessus du lit d'hôpital du mourant pour des vieilles rancoeurs et des histoires qui remontent à dix ans :cretin: Sans oublier les cas de figure où c'est un membre de la fratrie qui va tout prendre sur lui alors que les autres vont être plus passifs voire carrément ne rien faire (pour des tas de raisons, pas forcément illégitimes d'ailleurs : on peut ne pas vouloir prendre en charge ses parents...). Bref, c'est comme le reste, il n'y a aucune garantie.
 
8 Février 2014
444
3 646
2 294
@Lucifer. : c'est vrai que dans mon cas je n'ai toujours eu des dates qu'avec des gens que je connaissais déjà un peu des études, ou de groupes d'amis. Du coup arrivé au premier rendez-vous je savais déjà que la personne me plaisait et qu'a priori c'était réciproque. D'où le fait que ces questions arrivaient très tôt sur la table.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes