Biberonnée à l'hétérosexualité, le lesbianisme m'a sauvée

27 Juillet 2017
39
228
689
27
@TheMadTink
Ma formulation est effectivement maladroite. Ce que j'aurai du dire, c'est que dans un contexte défini, la relation maître-élève, les relations intimes et/ou sexuelles étaient encouragées ou au moins bien vu. Ce qui n'est pas le cas dans la société française actuelle.
 
  • Big up !
Réactions : Léona B.

Ariel du Pays Imaginaire

I'm like you, Tom. I'm different.
27 Avril 2021
203
1 692
204
RP
Le témoignage est intéressant mais effectivement très confus. Je ne vais pas revenir sur tous les aspects problématiques qui ont déjà été exposés dans les commentaires avant le mien car globalement je suis d'accord. Mais j'aimerais ajouter 2 points qui n'ont pas été soulevés il me semble.

- en tant que femme bi je me sens mise de côté voire ignorée par quasi tout l'article qui a un côté "lesbiennes vs hétéros". Je ne sais pas si je suis la seule à le ressentir comme ça mais c'est assez désagréable...

- le titre est franchement problématique. Même si du coup je ne suis pas vraiment visée, tout titre commençant par "les femmes devraient" ou "les féministes devraient" c'est non. Honnêtement les femmes féministes ont-elles vraiment besoin d'une nouvelle injonction ? Il n'y en a pas déjà assez dans notre société patriarcale ??
Globalement je pense que les femmes se remettent déjà pas mal en question. Et j'attends de voir un article d'un gay incitant les hommes hétéros à s'interroger sur leur hétérosexualité quoi...:cretin:
 
12 Septembre 2018
561
6 746
764
26
Alors perso je ne vois ce qu'il y a de confus dans l'article ? Elle part à chaque fois partie de son expérience personnelle pour élargir dans un cadre plus large. C'est clair, argumenté, chaque nouveau thème fait l'objet d'une nouvelle partie. Ce qu'elle dit se retrouve dans d'autres articles de Madmoizelle, comme celui sur le lesbianisme politique qui avait déjà fait beaucoup débat dans les commentaires. Bref, je l'ai trouvé plaisant à lire, et la partie avec la citation de Mme Diallo a raisonné en moi. Elle a raison, pourquoi perdre son temps avec des hommes non-déconstruits qui le seront peut-être jamais, si ceux-ci sont insultants envers elle ? Elle a tout à fait raison, on n'a pas besoin des hommes, donc pourquoi se forcer à les fréquenter plus que nécessaire.

@[email protected] Le forum Madmoizelle est en non-mixité donc il y a peu de chance que des hommes viennent donner leur avis. De plus si ceux-ci ne veulent pas être blessés dans leur ego, ils ont à peu près l'entièreté de l'internet à leur disposition. On est sur un magazine féministe, on ne va pas se soucier d'eux au point de limiter la parole des femmes dans les articles, ce serait un comble.
 
26 Avril 2019
110
1 091
494
39
@Witch'Daughter Oui Madmoizelle est un magazine féministe, mais je trouve que c'est une erreur d'interdire un homme de s'exprimer ici, surtout que sur Rockie, des hommes venaient parler dans l'espace forum, et souvent c'était très intéressant. Dire qu'ils ont l'entièreté d'internet est vrai mais en partie selon moi. C'est surtout les idées du patriarcat qui abondent par milliers sur internet, or l'idée même du patriarcat est de bien séparé en deux catégorie distinct les hommes et les femmes. Cloisonner les espaces par genres n'est pas pour moi pas une bonne chose (à ce moment là les hommes trans sont complètement out de tout forum). C'est même contre productif, puisque beaucoup d'homme de facto sont non seulement insensibles au message du mouvement, mais sont de plus en plus contre et viennent grossir les rangs des masculinistes. En outre, cet arguments est contradictoire, sachant qu'il y a des hommes au sein de l'équipe madmoizelle (créer par un homme je rappelle). Bref, pour moi ça revient au serpent qui se mord la queue.
 

Querencia

ael - terminaison neutre
24 Mai 2019
6 956
84 440
2 304
28
Madmoizelle est un magazine féministe

Non, et ça a été dit et répété plusieurs fois par l'équipe de Madz. Madmoizelle est un magazine féminin qui poste des articles féministes de temps à autre.

Cloisonner les espaces par genres n'est pas pour moi pas une bonne chose

Ça s'appelle une non-mixité cis (parce qu'il y a des hommes sur le forum, ils sont juste pas cis), parce qu'on a BESOIN d'un espace non-mixte au moins quelque part sur le web. On a pas besoin des hommes cis ni de leur avis absolument partout, parce qu'ils donnent DEJA leurs avis quand il y a publication féministe que ça soit sur FB/Insta ou quand d'autre articles sur d'autres sites. Crois moi, ils la donnent leur opinion, même quand on en veut pas.

mais sont de plus en plus contre et viennent grossir les rangs des masculinistes

On est pas responsable des mecs qui réfléchissent pas. Les commentaires sous les articles Madz peuvent être lus par les invités.

Bref, ça tombe CLAIREMENT dans le HS comme discussion.
 
22 Mai 2015
393
3 689
2 304
Elle a raison, pourquoi perdre son temps avec des hommes non-déconstruits qui le seront peut-être jamais, si ceux-ci sont insultants envers elle ? Elle a tout à fait raison, on n'a pas besoin des hommes, donc pourquoi se forcer à les fréquenter plus que nécessaire.
Moi aussi je trouve cet article mal construit et pas très clair ou plutôt mal argumenté. Ou alors je suis complètement passée à côté, c'est possible...
Bref pour en revenir à l'idée de ne pas vouloir perdre son temps avec des mecs pas déconstruits, je suis entièrement d'accord mais je n'aurais pas plus envie de perdre mon temps avec des nanas non déconstruites... Bref je comprends bien l'idée qu'elle ne veuille pas s'infliger le mec lesbophobe de sa pote ou ses collègues hommes mais est-ce que venant de la mère ou de la meilleure amie lesbophobe de sa pote c'est plus acceptable ? C'est pareil: les gens ont tendance à passer sur les défauts de leurs parents et amis en mode mais elle/il a un bon fond, si on prend de lui expliquer elle/il va finir par comprendre... La société française actuelle est patriarcale et entre autres lesbophobe, c'est pas spécialement les mecs cis.
 
22 Mars 2021
72
1 066
194
27
Et ben moi j'ai bien aimé cet article.:top: J'ai lu les commentaires en premier, et du coup je m'attendais à quelque chose de très culpabilisant pour les femmes en couple hétéro, alors que pas vraiment au final. Je trouve ça dommage qu'à chaque article sur le lesbianisme politique/l'injonction à l'hétérosexualité, le débat en commentaire se concentre sur le caractère inné ou acquis de l'orientation sexuelle hétéro (et franchement j'ai l'impression de lire toujours les mêmes arguments qui tournent en rond sur le sujet:shifty:), et pas sur d'autres points qui, personnellement, me semblent beaucoup plus intéressants dans une perspective féministe (comment on fait pour se passer de la validation des hommes ? qu'est-ce qui change concrètement dans notre vie quand on fait ce pas de côté ? comment on peut construire cette sororité inclusive dans un monde hétéropatriarcal ? etc.).
J'aime beaucoup ce passage à la fin de l'article :


"Réinventer l’hétérosexualité, cela signifie prendre le parti des principes et des valeurs plutôt que du conjoint. Que les femmes cis hétéros adoptent, si ce n’est le mode de vie, au moins le regard, la pensée, le génie lesbien."

Personnellement, c'est dans cette démarche que je suis depuis quelques années (je suis bi et pas hétéro, mais étant dans une relation longue durée avec un homme, je bénéficie de tous les privilèges de femme hétéro dans ma vie de tous les jours), et cela me rends effectivement plus épanouie et heureuse. J'ai arrêté de vivre en essayant de plaire aux hommes, de les valoriser, de ne pas les heurter. J'ai arrêté d'essayer d'être cette meuf sympa, féministe mais pas chiante et surtout pas misandre, pas prise de tête, jamais agressive, jolie mais qui ignore sa beauté, féminine, un peu rigolote mais surtout très douée pour rire aux blagues des mecs. Maintenant, je me fiche de ne pas avoir une bande d'amis proches hommes et de préférer la compagnie des femmes+, je sais que mes goûts musicaux sont valides même si mes rappeurs préférés sont des rappeuses, je suis capable de répondre "merci, mais je le sais déjà" ou "une discussion avec toi sur ce sujet ne m'intéresse pas" quand un homme me mainsplaine un domaine dont je suis plus spécialiste que lui, j'assume d'avoir passé un an à lire seulement des romancières femmes parce que j'avais assez absorbé le point de vue masculin pendant toutes ces années, et surtout j'ai fait sortir de ma vie les hommes qui refusaient d'évoluer pour ne pas être opressifs envers mes amies lesbiennes, trans, portant le voile ou tout simplement ayant un corps et/ou un mode de vie qui sort des normes de ce que doit être la parfaite femme hétéro du 21ème siècle. Peut-être que pour certaines d'entre vous, c'est des choses qui sont évidentes quand on devient féministe, mais pour moi c'est vraiment venu des années après mon éveil féministe, et j'ai vraiment commencé à me "libérer" sur ces sujets en écoutant les lesbiennes politiques.
(Je sais pas si mon commentaire apporte quelque chose haha :ninja: )
 
9 Janvier 2018
602
4 458
854
32
J'ai bien compris le message de cet article. Et je me suis pris une claque.
Je réalise que je fais encore et toujours passer le regard masculin en premier, que je ne peux pas m'empêcher de minauder face à un mec moyen, et que je sue le conditionnement patriarcal jusqu'au bout des ongles, même si dans mon entourage je passe pour une féministe radicale.
Tout ça parce que j'ai baigné dans la romantisation de la masculinité toxique.
Et je ne sais pas si je réussirai à VOULOIR m'en extraire complètement.
Et ça me fait ch.
 
16 Novembre 2016
558
8 062
1 464
Paris
@VertCarotte Du coup je n'avais pas du tout compris ça en lisant ton 1er commentaire, il y a peut-être eu un malentendu ? Je suis plutôt d'accord avec ton 2e commentaire en fait.

Excuse mon agacement, il y a déjà eu des débats à ce sujet et des choses problématiques ont été dites, c'est ce que je voulais souligner dans mon commentaire. Dans ce cas ne considère pas qu'il ne s'adresse qu'à toi en particulier, c'est plus un ensemble de remarques générales par rapport à la thèse du lesbianisme politique, qui me paraît très problématique dans certaines de ses formulations et injonctions. Ou tout du moins il y a des formulations maladroites, parce que ça crée toujours de la confusion et on est un certain nombre à se sentir agressées par ces articles.
Moi quand je lis ça, j'ai l'impression de lire que dans une certaine mesure on n'est pas une vraie féministe si on est dans une relation hétéro, qu'on est aliénée par la société, et qu'on peut choisir de s'en libérer en déconstruisant notre orientation sexuelle. Or je trouve que ça pue un peu comme discours... Ou disons que ça a ses limites.

L'hétérosexualité n'est pas problématique en soi, c'est le système patriarcal qui peut poser problème. L'hétérosexualité reste une orientation sexuelle valide, légitime, et non pas une simple construction sociale au service du patriarcat. Ce qui est irrespectueux, c'est de sous-entendre qu'on nous a lavé le cerveau et que donc on n'est pas vraiment hétéros ou qu'on peut choisir de ne plus l'être. Ce sont des choses qui ont déjà été sous-entendues (voire clairement dites ?), et c'est ça que je trouve très discutable et qui agresse les gens.
On peut se poser des questions sur sa sexualité, se révéler bi ou homo si on l'était sans s'en rendre compte, mais on ne peut jamais la choisir non plus.
En revanche on peut tout à fait choisir de ne pas avoir de relations intimes avec des hommes si on le souhaite, ça oui c'est évident. On peut très bien les "trier" aussi si on le veut, bien sûr.

C'est surtout ça que je voulais rappeler, parce que le message ne me paraît pas toujours clair ni bienveillant dans ce genre d'articles (même si j'ai trouvé le commentaire de la rédactrice déjà bien meilleur).
 
27 Juillet 2017
39
228
689
27
@just_in_case
Je comprends mieux ton message aussi. :fleur: Même si je reste en désaccord dur certains points. ^^
Je considère que l'hétérosexualité, c'est pas juste une orientation sexuelle, c'est aussi un régime politique. Donc pour moi, dire qu'il faut s'extraire de l'hétérosexualité (en tant que femme féministe par exemple), ça n'est pas jeter la pierre aux femmes qui aiment les hommes. Du coup, je ne vois pas en quoi c'est agressif de dire ça.
 
7 Septembre 2011
5 706
72 346
6 644
Paris
@[email protected] honnêtement je ne vois pas le problème à ce qu'un article transpire "la hainte de l'homme" quand une personne a été systématiquement harcelée / agressée par eux en tant que groupe et non pas en tant qu'individus. Je ne sais pas si je suis claire, mais en gros le patriarcat et la société induisent un comportement "général" qu'ils ont presque tous à un degré plus ou moins élevé. Du coup en partant du postulat malheureusement véridique que presque tous les hommes sont à des degrés différents imprégnés par les injonctions patriarcales, je comprend parfaitement qu'on les haisse en tant que groupe.
Pour la mixité sur Rockie ce que je vais dire n'engage que moi mais les membres que j'ai en tête était infoutus de s'exprimer normalement et encore une fois "prenaient beaucoup de place" en sortant des termes techniques pompeux, en se faisant remarquer et en en profitant OU pour parler à la place de leur compagne OU pour carrément les tacler. Franchement les mecs sur Rockie c'est en partie à cause d'eux que je suis RAVIE de revenir à la non mixité ici.

Cela dit je suis hétéro, en couple hétérosexuel, mariée etc etc et j'ai plutôt compris cet article mais je trouve qu'il mélange un peu le patriarcat et l'injonction à l'hétérosexualité (cela dit c'est un fait, l'hétérosexualité est souvent imposée comme norme absolue à ne pas déroger). Je suis d'accord avec l'autrice, les personnes qui excusent les comportements de leur mec au nom de l'amour c'est insupportable. Mais je ne sais pas si c'est un trait hétéro pur, même si on justifie les comportements problématiques des hommes via le "boys will be boys". Je pense que le fait de laisser passer tout un tas de trucs car on est "amoureux" et c'est "ça l'amour" c'est plus un mélange de fantasme sociétal et éventuellement d'abus passés qui peuvent parfois donner aux individus l'impression que certaines choses sont ok alors qu'elles ne le sont pas. Après personnellement je suis d'accord avec le fait que si une personne fait de la merde, même si on l'aime on peut / doit la quitter même si c'est bien plus subtile que ça, notamment avec les effets d'emprise et les différentes violences que subissent les femmes, par exemple financières ou autres qui peuvent refroidir lorsqu'il s'agit de quitter un couple établit et ce même si son mec est con comme la pluie.

Cela étant, en admettant qu'on parvienne donc à quitter un mec lesbophobe (et j'espère qu'on finit par y arriver) rien n'empêche, si on a envie de se remettre en couple et qu'on se sent hétéro, de se choisir un mec qui n'aura pas de sorties racistes ou sexistes ou lesbophobes. On est pas obligé de se forcer à changer de bord si "on aime trop la bite" (et personnellement cette remarque fait écho en moi, puisque je m'y reconnais), on peut aussi trouver un mec pas trop pourri, même si je comprend que cette recherche soit épuisante et ardue et qu'on sait qu'il y aura forcément des relents patriarcaux dans le couple. Je pense même qu'on peut être très heureuse en couple hétéro, et en accord avec ses valeurs mais cela n'empêche pas d'être féministe et de reconnaitre que les hommes en tant que groupe sont très très problématiques. Je sais pas si je suis très claire. Ptet que je fais de la dissonance cognitive parceque j'aime trop la bite justement :P
 
Dernière édition :
18 Janvier 2012
4 203
26 308
5 744
Cet article a avancé l'idée que le couple lesbien n'est pas du tout le même que le couple cis-hét et j'aurais aimé en entendre plus parler ou avoir des détails ou des explications plus avancées (autres que la PMA par exemple). J'ai la chance d'avoir un amoureux bi qui a lonbgtemps vécu en couple homo, j'ai donc eu l'occasion d'en parler tout plein et ma sœur change également les modalités de son couple cis-hét, j'aurai encore plus de choses à apprendre. Mais je ne connais aucun couple de nanas, je n'ai aucune idée des différences. J'ai quelques pistes, sur la famille, la lesbophobie, les enfants, etc., mais pour le reste :hesite:
C'est ce qui m'aurait le plus intéressée dans cet article !
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes