Mais justement, @Tante Clara,le tabac coûte infiniment plus cher qu'il ne rapporte à la collectivité en terme de dépenses de santé et de coût social, c'est plusieurs milliards par an. Les seuls qui en profitent vraiment, c'est les industries.

Au delà du financier, accessoire, on parle bien d'un problème de santé publique majeur 80 000 décès évitables/ an et lié comme tu le dis justement à une addiction. Les plus pauvres sont les plus touchés

Et face à ce constat, que fais t on ?
- les campagnes de prévention ? pas efficace du tout
- l'interdiction aux mineurs ? pas suivi et pas efficace
- la limitation voir l'interdiction de ces industries ? difficile dans notre fucking world capitaliste de merde
- interdiction dans les lieux publics? assez efficace.
- l'augmentation du prix des cigarettes ? très légèrement efficace.
- la recherche dans le domaine de l'addictologie : pas fait du tout et assez cher.

Ton argument sur l'empathie n'est pas valable pour moi parce qu'on ne se situe pas sur le même plan: bien sûr que je suis consciente des difficultés de lutter contre cette addiction et bien sûr que je trouve que c'est d'autant plus dur pour les plus vulnérables qui vont se prendre cette augmentation de plein fouet. Crois moi, je suis suffisamment consciente de ces difficultés au quotidien puisque je souffre moi même d'addictions.

Mais je parle d'un point de vue de santé publique et non individuel. De mon point de vue, tous les leviers possibles de lutte contre le tabac doivent être mobilisés même les plus répressifs. Et si l'augmentation du prix a donné des résultats dans d'autres pays (plusieurs études vont dans ce sens) et bah je dis bingo
 
En 8 ans, le prix des paquets a presque doublé et je n'ai jamais arrêté de fumer. Et même quand on est dans la merde financière, si on veut fumer on trouvera toujours un moyen.
Augmenter le prix ne changera rien. Tout comme créer des paquets neutre n'a rien changer, à part bien sur que les buralistes ont galéré au début pour trouver le paquet qu'on voulait.

Par contre vendre des cigarettes bio 100% tabac en plus grand nombre serait une bonne idée, il n'y aurait pas autant de merde dedans et donc moins de problème de santé, et moins de dépendance.
J'en ai malheureusement jamais trouvé là ou je vais, mais j’espère que ça va arriver :)
 
Et le big mac il va passer à 10 € aussi ??

Je trouve ce matraquage des fumeurs absolument ridicule. Je fume depuis que j'ai 16 ans, j'en ai aujourd'hui 22, et je fais partie des fumeurs qui fument "pour le plaisir". Quand je pars en vacances j'arrive facilement à me passer de fumer pendant 1, 2 voir 3 semaines, et le reste du temps je fume très peu lorsque je suis en état de détente et je fume plus quand je suis stressée ou quoi.
Bon l'augmentation du paquet en France autant vous dire que ça ne me concerne pas car je suis actuellement expatriée.

Mais vraiment ça m'énerve. Il y'a tellement de choses aujourd'hui qui nous DETRUISENT la santé ; aux choix, ondes émises par les appareils électroniques, moteurs diesel, pesticides, perturbateurs endoctrinien, malbouffe (on vous a dit que l'obésité était en train de devenir la plus grave épidémie au niveau MONDIAL ??? )

Et pourtant l'état taxe quoi ??? Les cigarettes. Ben voyons.

C'est tellement facile de s'attaquer aux fumeurs (à cause de la vieille guerre subsitant entre fumeurs et non fumeurs, qui fait que les non fumeurs se frottent les mains de nous voir galérer à acheter notre paquet) que l'état va pas risque de s'attaquer à des sujets moins consensuels, comme les fast foods ou les téléphones portables (dont le DAS est littéralement en train de nous buter, et les fabriquants ont menti sur les taux chill pendant des dizaines d'années) ou les voitures.

Merde je fume mais je consomme quasi pas de viande et je fais toute ma vie en vélo, qui abîme le plus l'environnement et sa santé entre moi et un mec classique non fumeur de classe moyenne ?

Vraiment cette mesure c'est du foutage de gueule, de l'hypocrisie et ça me révolte.
 
L'augmentation du prix paquet, à mon sens, c'est une grosse hypocrisie. Je reviendrais pas sur les dangers du tabac, on les connait tous. Après c'est un peu facile de taper systématiquement sur les consommateurs, qui dans leur grande majorité viennent de milieu plutôt populaires et jamais sur l'industrie du tabac.

Jouer sur le volet financier, c'est de la discrimination économique. Les plus aisés auront la possibilité de fumer le tabac "officiel" et les plus pauvres n'auront qu'à aller acheter des cartouches frelatées chez les vendeurs à la sauvette. Super avancée en matière de santé, sachant que j'ai déjà retrouvé des morceaux de plastiques à l'intérieur de ce genre de clopes. Fumeuse depuis près de 15 ans, j'ai vu peu de gens arrêter à cause du prix. Par contre, ce qui s'est démocratisé à mort, c'est le tabac à rouler, moins cher et moins filtré. Si l'on veut lutter contre les effets nocifs du tabac sur la santé, pourquoi ne laisser que les clopes les plus toxiques à portée des plus jeunes et des plus petites bourses?

Puis bon, augmenter le prix du tabac, ça nous est vendu comme une grande mesure de prévention contre un fléau sanitaire sans précédant. Par contre le prix de la vinasse, vous inquiétez pas qu'on y touchera pas. On verra pas augmenter le prix des produits comprenant de l'huile de palme, ni des cosmétiques cancérigènes ni les denrées alimentaires bourrées de pesticides. Pourquoi? Parce que le tabac on en produit peu contrairement au reste. Faut arrêter de croire que toutes ces mesures sont adoptées pour prendre soin de la population. Elles sont prises dans le but d'équilibrer les rentrées et pertes de capitaux relatives au tabac, stigmatiser toujours plus une population au bout du rouleau et éventuellement préparer le terrain pour le jour où il auront envie de nous mettre une case fumeur sur les formulaires de sécu.

Si l'on voulait réduire les effets toxiques du tabac, on commencerait à légiférer sur les taux de nicotine, de goudron et d'additifs qui sont les éléments les plus cancérigènes présents dans les cigarettes.
 
Pourquoi on augmente le prix ?
On sait très bien qu'à cause de l'addiction provoquée par le tabac, l'important est d'éviter aux personnes de fumer leurs premières cigarettes. C'est pourquoi on l'a interdite dans les lieux publics et c'est pourquoi c'est aussi interdit de vapoter : l'idée est de faire disparaître autant que possible la cigarette de notre environnement, en particulier celui des enfants/adolescents. Si on voit tout le monde fumer, y compris à la télévision, dans les lieux publics etc., ça paraît normal de se faire du mal (autre exemple : les femmes trop maigres dans les pubs etc), par contre on ne te montre pas les cancers !
L'interdiction complète ne fonctionne pas, car la contrebande explose. C'est le cas dans une moindre mesure avec l'augmentation du prix, l'énorme différence est que l'Etat peut récupérer des fonds pour essayer de gérer les conséquences multiples du tabagisme (et la contrebande).
Mais ça ne sert à rien de dire "non mais déso il y a d'autres trucs plus graves" ! Le tabac reste un problème et fait du mal aux autres dès qu'on fume en leur présence. Le tabagisme passif, c'est une vraie plaie. Encore aujourd'hui je le subis dans la rue, aux arrêts de bus, dans des soirées de fumeurs. Imaginez les enfants de fumeurs ! Le tabac doit coûter plus cher, car c'est un plaisir / confort bien trop nuisible à la santé publique, depuis trop longtemps. Et j'applaudirai aussi quand on fera payer aux automobilistes le vrai coût de leur pratique, quand les gens qui boivent ou téléphonent au volant se prendront des énormes prunes. Bien sûr qu'il faut aussi faire de la prévention, et en faire aussi dans les (très nombreux) autres domaines (malbouffe, MST, pollution, perturbateurs endocriniens...). Et il faut aussi accompagner le changement, qui sera douloureux.

Et évidemment qu'il faut aussi faire payer cher les industries. Sauf que devinez quoi : quand on fait payer le producteur, il répercute la dépense sur le consommateur. Tout ce qu'on peut faire c'est réglementer, et condamner. Et ça aussi se retrouvera un peu dans le prix de vente.
 
@Kaus Australis J'avais commencé à écrire à peu près la même chose que toi (moins le témoignage perso, bien-sûr, mais l'idée était la même). J'ajouterai que c'est malheureusement peu courant, mais il est tout à fait possible de rouler des joints sans tabac. Il existe des plantes ou mélanges de plantes séchées qui se substituent au tabac, c'est ce qu'on trouve dans les coffee shops hollandais, qui vendent tous des joints sans tabac. Ça a aussi l'avantage de ne pas dénaturer le goût de la weed.

Mais globalement, je ne suis pas certaine que renvoyer la balle à tout et n'importe quoi n'importe comment soit vraiment constructif. Penser les mesures contre le tabagisme uniquement en fonction de la réalité du tabac semble bien plus productif que les multiples comparaisons souvent non sans jugement de valeur qu'on voit fleurir partout dès qu'on évoque des mesures contre le tabagisme. On regarde la réalité sociale et physiologique du tabac, et on fait en conséquence. Que les fumeureuses soient des gros-se-s hypocrites égoïstes ou pas, qu'iels soient pires ou pas que les alcooliques ou les consommateurices de cannabis n'a pas d'importance. Il est question de santé publique avec facteurs socio-culturels, pas de punir des méchant-e-s ni de laisser des gentil-le-s faire leurs trucs de gentil-le-s.
 
@Sol Invictus
Le tabagisme passif existe oui, et il rend malade aussi. Mais tu ne peux pas dire que ça influe plus sur la vie de ton entourage que quelqu'un qui sera alcoolique ou drogué (ce qui est en somme la même chose). On tabasse rarement son partenaire ou ses gosses parce qu'on s'est enfilé un paquet de clope dans la soirée et on se mange rarement une autre bagnole de plein fouet à cause du tabac.

Puis bon, le tabagisme passif, on a quand même pris des mesures drastiques pour lutter contre. Interdiction dans tous les lieux publics clos, c'est déjà pas mal. En somme on a plus le droit que de fumer chez soi ou à l'extérieur. Il est devenu évident de ne pas imposer sa fumée aux enfants. A l'extérieur, j'ai pas vraiment l'impression que ce soit un aquarium à ciel ouvert et on a encore bien le droit de faire ce que l'on veut chez soi. J'avais même un couple d'ami qui m'interdisait de fumer dans mon propre salon quand ils étaient présents. Après on pourra jamais empêcher des gens complètement irresponsables de fumer au dessus du berceau de leur gosse.

Et je suis désolée, quand je suis tranquille sur mon balcon a cramer ma clope, je ne représente pas un risque sanitaire pour qui que ce soit. A ciel ouvert, c'est également admis, évidemment quand tu vois les sorties de lycée, ça abuse mais en règle générale, je fais chier personne. Je suis justement quelqu'un d'assez attentionné sur le sujet ayant pas mal de potes qui ne fument pas. Cette stigmatisation permanente du fumeur est pesante à la longue. Souvent les personnes fumeuses sont des gens anxieux qui tentent d'évacuer leur stress comme ils le peuvent. Donc faudrait peut être s'attarder sur les raisons qui poussent un tiers de la population à se tourner vers le tabac comme échappatoire.

@Cleos
Si comme tu dis, on a commencé à fumer et ce massivement, malgré l'augmentation constante des prix et la politique de prévention, c'est que ces mesures ne sont pas "si" efficaces que ça. En effet, les prix ont une incidence sur la consommation, mais on ne fera pas une génération de non-fumeurs en transformant la clope en un produit de luxe donc cool.

Les gens commencent (en tous cas moi) à fumer parce qu'on est jeune et con. Parce qu'on nous propose aussi des produits aux goûts des jeunes( rappelez vous des clopes au chocolat). On veut faire chier les adultes en faisant un truc qu'ils nous interdisent mais qu'ils font quand même. Le prix est pas si significatif je pense pour quelqu'un qui fume ses premières clopes. Parce qu'il me semble qu'il n'y a pas grand monde qui se dit qu'il va être coincé dans le tabagisme pendant des années. Moi je pensais que je fumerais juste quelque clopes de temps en temps pour me donner une prestance mais pas que je serais en PLS après plus de 3 heures sans clopes.
 
Le problème des mesures actuelles, comme l'avait pointé @Kyubey en linkant ça, c'est qu'elles ne fonctionnent pas de la même manière sur tout le monde. Ça fonctionne bien sur les catégories socio-professionnelles les plus aisées, moyennement sur les ouvrièr-e-s, quasiment pas sur les employé-e-s et pas du tout sur les agriculteurices qui fument de plus en plus. En gros, les personnes issues des CSP le moins aisées fument de quasiment toujours autant à plus. Mais iels ne gagent pas plus d'argent (au contraire), donc leur budget clopes les plombent de plus en plus. Dire alors que fumer c'est juste un choix et que les fumeureuses n'ont qu'à payer pour le traitement des cancers liés au tabagisme revient plus ou moins à dire que les agriculteurices ne sont que des égoïstes sans volonté alors que les artisans, chef-fe-s d'entreprise et commerçant-e-s sont des personnes responsables. Affirmation quelque peu problématique. Il faut peut-être effectivement prendre en compte le facteur stress aussi, faire ce qu'il faut pour le réduire en amont.
 
Je te renvois à ce que je disais sur l'expérience personnelle vs. les statistiques.
L'augmentation du prix du tabac a une incidence sur le nombre de nouveaux fumeurs, encore une fois les chiffres sont ont été postés. Donc je ne comprend pas ton argument.

@Kaus Australis Tu as raison ça n'était pas très réfléchi, j'ai retiré.

D'autant plus auprès des jeunes qui ont assez peu de moyens (perso j'avais 10 euros/ mois d'argent de poche donc ça aurait été vite vu).
 
Je suis normalement quelqu'un de compréhensif et de patient, mais là à force j'ai plus aucune patience ni aucune pitié pour les fumeurs. J'entends bien qu'il y a des difficultés à s'arrêter liées à l'addiction... mais quand on fait des efforts ça paye, Il y a des tas de solutions pour s'en sortir donc pour moi il y a 0 excuses qui tienne. Je hais littéralement la clope et toute forme de fumée. Je déteste le principe, l'odeur, la mentalité, le piège de l'addiction, les conséquences (dents et doigts jaunes, maladie, mort), l'industrie, tous les aspects m'écœurent. Ça me révolte encore plus quand j'entend une discussion de fumeurs, à base de "oh ça va toi tes dents sont encore pas trop jaunes" et qu'ils restent dans leur marasme sans réagir. Comment on peut ne pas réagir quand on sait pertinemment tout ce qu'il y a derrière? On peut pas faire deux pas dans la rue sans marcher sur des mégots ou respirer cette merde, après une journée dehors on a les cheveux imprégnés même en essayant d'éviter un maximum. Quand on vit en ville, on peut pas dormir les fenêtres ouvertes sans que ça nous envahisse alors qu'on est peinard chez soi, parce que ça remonte le long des immeubles. En ce moment avec la chaleur c'est encore pire car on a pas l'option de fermer en attendant que ça passe. Donc quand je vois les fumeurs plaidoyer, désolée mais tant que vous n'avez pas tout essayé pour arrêter, c'est en vous que je vois les hypocrites.
 
@Nyxi
Non je ne pense pas qu'ils sortent leurs mesures d'un chapeau mais je ne pense pas non plus que ce soit eux qui les prennent ces mesures. Eux ils sont là pour faire des études et les livrer aux autorités compétentes. Ce sont des décisions politiques qui sont en partie influencées par les lobbys et divers conflits d'intérêts.
C'est plus facile d'augmenter le prix du paquet de tabac que de légiférer sur la composition des cigarettes. Notamment sur l'ajout de nicotine. Moins de nicotine, moins d'addiction, moins de consommateurs.
Puis bon, à mon sens, faudrait aussi s'attarder sur les techniques managériales françaises qui sont spécialement violentes et au malêtre ambiant mais ça c'est un autre sujet.

@Cleos
Je nuance mon propos, justement parce que là je parle de mon ressenti personnel qui n'est évidemment ni universel ni incontestable. Je suppose par là que quand à un ado va allumer sa première clope il ne pensera pas nécessairement que c'est une addiction qui va le suivre. Il y en aura toujours qui vont se croire plus malins que les autres et penser qu'ils ne tomberont pas dedans, et ça marche pour toutes les drogues. Et comme pour beaucoup d'autres drogues, c'est rarement le nouveau consommateur paye les premières doses.
Je n'ai jamais nié que le prix avait une incidence effective sur le nombre de nouveaux consommateurs. Mais je pense que ça a ses limites. Quand tu vois les plus jeunes générations qui commencent malgré un paquet qui est déjà à 7 balles, je vois pas pourquoi 3e de plus les dissuaderait davantage.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes