Bravo à la demoiselle d'avoir écrit cet article!
Même lorsqu'on en tire des choses positives (comme accepter qu'il ne sert à rien d'insister dans une relation qui ne nous épanouit plus), il est toujours difficile de parler d'infidélité...

je me suis reconnue dans l'article.

à l'époque, j'étais avec un garçon adorable, qui s'occupait de moi, qui était fou amoureux, stable, bon parti... mais malgré le coté raisonnablement parfait, bon sang, je m'ennuyais avec le recul, aucune passion!

puis j'ai réellement eu l'occasion de faire connaissance avec un garçon qui était dans mon cours d'anglais... et bim, l'étincelle, l'évidence, ça collait. je culpabilisais tellement de quitter une relation raisonnable "pour" un gars qui était à la fois étranger, réputé coureur de jupons, artiste.... que ça m'a pris des mois, pendant lesquels j'euphorisais ou me faisait chier, selon. Bon évidemment, c'était très excitant le temps que ça a duré, mais ça a aussi été très violent quand ça s'est arrêté.

mais aujourd'hui, ces deux relations font partie de moi, de ma personnalité, et m'ont aidé à savoir ce que je veux et ce que je refuse dans une relation, et celle que j'ai actuellement est quasi (sinon c'est pas drôle) parfaite!
 
Très bel article, merci pour l'humour (notamment le côté bourré de la dernière phrase qui m'a permis d'imaginer la rencontre !).

Juste une chose sur "un garçon à qui j’ai fait perdre plusieurs années de sa vie."
Beaucoup de gens considèrent qu'ils ont perdu du temps quand une relation amoureuse n'a pas fonctionné.

Mais je trouve au contraire, que cela reste une expérience et que bonne ou mauvaise, elle a permis d'apprendre des choses sur soi.
Le célibat aussi permet ceci (heureusement pour moi !), mais vivre n'est pas perdre du temps.

Et croire que vous auriez pu vivre d'autres choses en le quittant avant, n'est pas forcément vrai. Pio Marmai ne vient pas forcément sonner à votre porte...
Alors oui, vous auriez vécu des choses différentes, mais peut-être pas 15 000.
Et puisque ce vécu vous a apporté quelque chose, ne le regrettez pas.
 
  • Big up !
Reactions : Morwie
Moi j'adhère pas. Je ne trouve aucune excuse à l'infidélité. Je suis peut-être la seule dans ce cas mais c'est mon point de vue. J'ai eu plusieurs relations, des longues, des qui se sont (très) mal passées, j'ai pour autant jamais été infidèle et j'ai eu le courage de quitter la personne avant d'atteindre ce point critique. C'est selon moi de la lâcheté.

Peut-être aussi que le fait de s'être un jour rendue compte que mon mec (ex à présent) m'avait trompé 6 fois en 2 ans, ça a du me vacciner. Bref, v'la mon avis, me lapidez pas ^^
 
  • Big up !
Reactions : Cynéfile and Kongju
mandy_;4627851 a dit :
Moi j'adhère pas. Je ne trouve aucune excuse à l'infidélité. Je suis peut-être la seule dans ce cas mais c'est mon point de vue. J'ai eu plusieurs relations, des longues, des qui se sont (très) mal passées, j'ai pour autant jamais été infidèle et j'ai eu le courage de quitter la personne avant d'atteindre ce point critique. C'est selon moi de la lâcheté.

Peut-être aussi que le fait de s'être un jour rendue compte que mon mec (ex à présent) m'avait trompé 6 fois en 2 ans, ça a du me vacciner. Bref, v'la mon avis, me lapidez pas ^^
Je comprends ton point de vue mais je suis de celles qui pensent que "tout le monde peut être infidèle un jour" car on ne sait pas de quoi la vie est faîte!

J'ai d'ailleurs une anecdote d'infidélité "utile" qui a permis de rapprocher un couple! Les parents d'une amie étaient plutôt au point mort dans leur relation de couple, et son père a fini par se rapprocher d'une collègue de boulot (logique) jusqu'au moment fatidique : Le bisou !

Et ça a été l'électrochoc pour lui, il s'est rendu compte que non ce n'était pas ce qu'il voulait et qu'il fallait tout faire pour arranger les choses car c'est sa femme qu'il aimait! Du coup il en a parlé directement à sa femme et ils ont décidé ensemble de faire les efforts nécessaires pour sauver leur couple!

Cette histoire date de plus de 5 ans et ils sont encore mariés aujourd'hui!

Comme quoi l'infidélité "utile" peut exister (bon la ok ça s'est arrêté au bisou) et que chaque histoire étant tellement différente, ils est impossible de faire des généralités!

Après il y a l'infidélité réfléchie, voulue et récurrente (le cas de ton ex j'imagine) qui est, je suis d'accord, inacceptable.
 
Alors j'ai peut-être rien compris mais... elle le voit encore le Painiss ou pas ?
Car 1. elle dit qu'elle a rencontré l'homme de sa vie (la syntaxe indique que c'est Painiss, sauf si j'ai pas compris que c'était du second degré) 2. ils ont finalement rompu et ne se voient plus mais 3. elle a les genoux qui flanchent à chaque fois qu'elle le revoit après quelques jours d'absence.

Suis-je la seule à être paumée ? :P
 
Hello à toutes les Mad'Z !

Je suis tombée sur cet article, et du coup en ai profité pour faire un tour sur tous ceux traitant de la rupture..
Quand j'ai lu le titre de cet article, je pensais que la situation serait exactement la mienne : dans le sens où mon mec, d'une fidélité normalement irréprochable, m'a trompée il y a quelques semaines (bon, d'accord, un petit bisou.. mais quand même!). Je précise que je suis en couple avec lui depuis deux ans.

Quand j'ai lu cet article, je me suis rendue compte que dans le cas ici décrit, c'était une infidélité de sa part qui lui a fait se rendre compte qu'elle n'aimait plus vraiment son mec (résumons, résumons ! :d). Pour ma part, étrangement, lorsque j'ai appris ce qu'avait fait mon copain, ça a été comme un électrochoc aussi, mais pour moi. Là où lui s'est maintes et maintes fois excusé, a pleuré, etc etc, et bien moi, j'ai eu l'impression d'ouvrir les yeux sur des semaines et des semaines de couple plan-plan, où il ne se passait plus grand chose, et de mon avis, c'est plus ou moins pour ça qu'on en est arrivés là.. Je n'arrive pas à lui en vouloir, parce que je sais qui il est (il a été mon meilleur ami pendant plus de 6 ans avant que l'on ne se mette en couple), et que je sais qu'il ne recommencera pas. Et puis en fait, ça n'est même pas ça mon problème. Depuis, je ne sais plus rien, si je l'aime encore, si je ne l'aime plus,. Je suis bloquée dans toutes les relations physiques, même les p'tits bisous, tout. Quand je suis avec lui, mon ventre se serre, mais pas de bonheur, pas du genre "lespetitspapillonsqu'onaaudébutquandons'aimetroptropettoutettout". J'appréhende de le voir, quand il n'est pas là il me manque, quand il est là.. je sais pas.

Je n'envisage pas de le quitter. Je ne me vois pas sans lui. Il est tout : ami, confident, amoureux, acolyte de fiesta, de fous-rires..

Je poste ça ici, en espérant qu'une ou plusieurs Mad'Z auront déjà vécu ça, et pourront peut-être m'aider à comprendre. Je n'arrive pas à répondre aux bonnes questions, comme si j'avais peur de voir quelle réponse je vais y donner. J'ai juste à m'imaginer la possibilité de ne plus l'aimer pour partir en crise de panique.

Alors les filles, dans ces cas là : A-t-on peur de le perdre, ou tout simplement peur d'être seules ? Sommes nous attachées, ou sommes nous amoureuses ?

Je précise que je n'ai pas été célibataire depuis l'âge de mes 16 ans ;-P. J'ai *comment dire?* je suis passée d'un garçon à l'autre, à chaque fois.

Je sais qu'on n'est pas sur raconte-ta-vie.com, mais j'espère juste un peu de soutien, ou quelques avis/témoignages..

Merci à toutes, et VIVE MADMOIZELLE.COM !
 
E

evalyn988

Guest
J'ai l'impression de me retrouver dans cet article, sauf que je ne suis pas allée jusqu'à l'infidélité.
Je me suis mise en couple très jeune aussi et cette histoire a duré presque 9 ans...alors qu'elle aurait dû s'arrêter au bout de 2 ans pour qu'on se fasse moins de mal.
C'était les montagnes russes tellement il était peu stable. Mais il était aussi très manipulateur et toutes les fois où il a déconné, c'était de ma faute. Je ne lui montrais pas assez mon amour, j'étais distante, je ne lui faisais pas assez confiance. Je me remettais en question et je faisais tout ce que je pouvais pour sauver notre couple alors que ça aurait dû être à lui de le faire. En fait, il aurait voulu quelqu'un comme sa mère, qui le mette sur un piédestal. Avec le recul je me dis que merde quoi, je suis peut être pas la plus expressive des filles mais toutes les petites attentions que j'avais pour lui étaient des preuves d'amour bien plus grandes que les mots que j'auraient pu lui dire.

Et un jour j'ai rencontré quelqu'un qui m'attirait énormément et j'ai commencé à me poser des questions, moi qui avais toujours été fidèle jusqu'au bout des ongles ! Une question en entrainant une autre, j'ai ouvert les yeux sur la personnalité de mon ex, sur le fait que j'étais malheureuse, qu'on ne se correspondait pas/plus du tout et sur tous les signes que j'aurai dû voir bien avant, qui m'auraient permis de prendre cette décision plus tôt (sexualité dans les chaussettes depuis bien trop longtemps, gros flip quand il me parlait mariage etc...). J'ai hésité pendant deux mois, les deux mois les plus horribles de ma vie et un jour, on s'est disputé, encore. C'était la fois de trop et quand il a voulu qu'on se réconcilie, j'ai juste dit stop. La veille je ne savais pas que j'allais prendre cette décision parce que j'avais peur, de me retrouver toute seule moi qui n'avait jamais vécu seule, de tous les chamboulements que ça allait causer, de l'inconnu tout simplement.
Je me souviens du sentiment de soulagement que j'ai ressenti une fois que j'ai pris mon petit studio à moi toute seule. J'allais pouvoir penser à moi, enfin.

Finalement, le mec que j'ai rencontré a été l'électrochoc. Je l'ai revu une fois "libre" et après 2-3 rdv en tout bien tout honneur (bon quelques bisous j'avoue), j'ai décidé de ne plus le voir parce qu'à part physiquement, il ne me plaisait pas.

Aujourd'hui j'ai rencontré quelqu'un avec qui je suis super heureuse :) Quand je repense à ce que j'étais il y a à peine plus d'un an, j'ai l'impression que j'étais éteinte. Maintenant je respire, je profite de la vie tout simplement. On a la même vision des choses et les mêmes envies pour le futur. Son côté aventurier et ambitieux me fait fondre. Quand il me parle de sujets un peu sérieux, de son boulot ou peut importe, je suis fière de lui. Il me fait découvrir cette région dans laquelle je vis depuis 6 ans et que je ne connaissais pas parce que mon ex préférait la lumière de son ordinateur. J'ai compris que non, je ne suis pas frigide (quel mot plein de poésie) parce que mon chéri m'émoustille pour pas grand chose. D'ailleurs ça me surprend à chaque fois de ressentir un désir si fort pour quelqu'un. Je me découvre beaucoup grâce à lui.

Alors bien sûr ce n'est pas toujours facile, je suis devenue très méfiante à cause de cette histoire et j'ai beaucoup perdu en confiance en moi, mais je ne me laisse pas envahir par tout ça. Je me dis qu'il ne faut pas que je généralise ce que j'ai vécu, alors je garde tous mes doutes et mes coups de parano pour moi. Mon chéri me montre jour après jour sans le savoir que je n'ai aucune raison de m'inquiéter avec lui, que ce n'est pas parce que je suis tombée une fois sur quelqu'un qui m'a fait souffrir que ça sera forcément pareil avec lui. J'ai bon espoir qu'un jour j'arriverai pour de bon à baisser ma garde et à me lâcher totalement grâce à lui !

Je suis sûre que j'aurai fait une belle crise de la quarantaine si j'étais restée avec mon ex...une fois qu'on a des gamins, un crédit et tout ça, c'est tout de même plus compliqué ! Sans parler des regrets, des questions du style "et si j'avais eu le courage, est-ce que ma vie me plairait plus maintenant?"...

En tous cas, comme la madz, maintenant je saurai reconnaitre les signes qui te disent que ça commence à sentir le pâté, qu'il ne faut pas avoir peur de l'après parce que si on se pose des questions, c'est qu'on n'est pas comblée et ça ne peut forcément qu'être mieux ensuite. Et même si je n'avais pas trouvé un garçon aussi génial si vite, je me dis que ça vaut le coup de prendre son courage à deux mains, sauter dans le vide sans savoir ce que demain va nous réserver parce que ça sera toujours une vie plus palpitante qu'une routine de couple qui reste ensemble par habitude. Et on garde surement de meilleurs souvenirs de cette histoire quand elle s'arrête au bon moment, plutôt que quand on s'acharne à la faire fonctionner. Moi j'ai juste l'impression d'avoir donné et donné de mon énergie pour rien car malgré tous mes efforts, les dernières années étaient fades et ont effacé les souvenirs que j'aurai pu garder de mon premier amour et des 2 premières années où tout allait bien.
 
  • Big up !
Reactions : Morwie
Merci à la mad qui a écrit cet article, qui m'ouvre un peu plus les yeux sur ma situation. Ça fait 4 ans qu'on est ensemble et un an et demi qu'on habite ensemble, et je n'en peux plus. Lassitude et découragement sont les deux mots qui me viennent à l'esprit quand je pense à nous. Et pourtant, je l'aime. Mais peut-être plus de la même façon, plus de la "bonne" façon. Habiter ensemble a été une erreur, mais qui nous a permis de mieux nous connaître. J'ai pas de courage, pas pour prendre une réelle décision... Je suis complètement paumée.
 
Je vis la fin d'une histoire d'amour aussi en ce moment et je me sens réconfortée quand je vois qu'il y a une issue possible à ce qui me semble être un long calvaire de solitude et de tristesse. Je félicite la Madz pour ce post qui nous pousse aussi à arrêter de nous torturer à chaque fois que quelque chose part en sucette ou qu'on fait une connerie: c'est la vie, on assume et on continue (en mode warrior :supermad:)
 
bluefierce;4627934 a dit :
Merci à la mad qui a écrit cet article, qui m'ouvre un peu plus les yeux sur ma situation. Ça fait 4 ans qu'on est ensemble et un an et demi qu'on habite ensemble, et je n'en peux plus. Lassitude et découragement sont les deux mots qui me viennent à l'esprit quand je pense à nous. Et pourtant, je l'aime. Mais peut-être plus de la même façon, plus de la "bonne" façon. Habiter ensemble a été une erreur, mais qui nous a permis de mieux nous connaître. J'ai pas de courage, pas pour prendre une réelle décision... Je suis complètement paumée.
Je te comprends, la décision est très dure à prendre mais une fois que tu l'auras fait, même si tu auras mal au début, tu verras que tu te sentiras renaître! Une relation sans issue qu'on s'obstine à vivre parce qu'on n'ose pas tirer un trait dessus, c'est toxique et destructeur! Courage!
 
flotsam;4627834 a dit :
J'ai trouvé ce témoignage très intéressant aussi, qui apporte un angle de vue différent sur les causes et les conséquences de l'infidélité ; mais je trouve vraiment que les surnoms "painisse" et "poutrelle" sont assez limite, et complétement dispensables. En fait ça m'a un peu gâché la lecture, sur un sujet sérieux et potentiellement polémique (bon c'est pas non plus un témoignage sur la guerre au Moyen-Orient ou la peine de mort, mais quand même), de voir ces termes un peu potaches et assez vulgos, et porurtant Dieu sait que je peux être vulgaire dans ma façon de parler et imperméable au langage cru, argotique ... Je pense vraiment que des surnoms bateau genre "Pierre et Gilles" ou "M. et V." auraient été largement suffisants.

Je suis pas du tout convaincue que si un témoignage du même genre avait été proposé avec des personnages féminins nommés "vaginette", "chatte étroite", "trou", ça aurait été publié aussi sans état d'âme.
Totalement d'accord pour le coup ^^'...
L'article à un ton de sérieux que j'apprécie, pourtant tout s'effondre avec un humour un peu potache qui n'a pas sa place ici je trouve.

Honnetement, je commence un peu à en avoir ma claque des Poutrelle, Frifri et autres allusions toujours portées en dessous de la ceinture.

Je suis pas du genre pudique, même je m'en fous, mais à un moment donné ça me fais le même effet qu'un gros mec bourré qui me fais des blagues de cul H24...
 
suricate-suricatta;4627948 a dit :
Je te comprends, la décision est très dure à prendre mais une fois que tu l'auras fait, même si tu auras mal au début, tu verras que tu te sentiras renaître! Une relation sans issue qu'on s'obstine à vivre parce qu'on n'ose pas tirer un trait dessus, c'est toxique et destructeur! Courage!
Merci beaucoup de ta réponse. Cet article m'aide à réaliser que je ne suis pas la première, ni la dernière, à être dans cette situation. Se sentir moins seule fait énormément de bien.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes