Changer de nom de famille sera bientôt plus simple : de quoi passer au matronyme !

KittyKiller

Vieux chat.
21 Juin 2008
4 944
21 671
5 734
Paris
@Vétiver ok je comprends, merci, ça me semble clair :happy: je me demandais effectivement si les titres comptaient comme un nom, a priori ça ne devrait pas être le cas !
Mais du coup ce n'est pas une question de longueur du nom final :hesite:

Je me demande si un jour on pourra mélanger les noms, genre prendre le début d'un et la fin de l'autre, pour éviter d'avoir à trancher entre deux. Après, s'il faut choisir, ça me semblerait plus logique que ce soit le nom de la mère qui soit systématiquement donné en premier, à cause de la grossesse et de l'accouchement. Mais tout le monde n'a pas une bonne relation avec sa mère et envie de porter son nom non plus. Et quid des cas où la mère n'a pas porté l'enfant. Et des couples homosexuels. Je ne sais pas si une règle générale est possible.
 

eLLuLa

Ne pas citer svp-LuLa sur Rockie
4 Avril 2013
1 273
8 563
4 154
Il y a deux aspects qui m'interrogent sur la question du nom de famille de nos jours:
- d'un point de vue administratif et historique, le nom de famille a toujours été un repère. En bonne généalogiste, j'ai des sueurs froides pour les généalogistes du futur qui devront composer avec tous ces divorces, adoptions, changements de noms, création de nouveaux noms, etc... (Après on est d'accord, le XXIe siècle n'a pas inventé le divorce, les enfants dont le père n'est pas le père etc, on est plutôt sur un changement d'échelle).

-du point de vue de l'identité. Est-ce que la transmission est quelque chose de bientôt considéré comme obsolète? Je trouve ça très bien que des personnes pour qui porter le nom du père biologique est une souffrance ait la possibilité de le changer (d'ailleurs j'ai le cas dans ma famille). C'est bien la preuve de l'importance du nom qu'on porte je crois? Et de ce que ce nom nous fait porter aussi...

Je ne sais pas si je suis très clair, je cherche pas du tout à défendre une forme de traditionalisme inquiet, mais voilà, je trouve quand même que la question du nom n'a rien d'anodin, en tous cas de mon point de vue.
 
30 Avril 2017
24
178
1 089
25
@Loecho @MésangeBleue c'est inscrit dans le droit qu'on n'a pas le droit de porter plus de deux noms ? Je ne savais pas du tout ! Il y a tellement de noms à rallonge dans la noblesse, notamment. Et j'ai un ami dont la femme a deux noms, leurs enfants portent les trois noms accolés (ceux de la mère en premier), ça donne quelque chose comme Rodriguez dos Santos Lasalle, ils sont pourtant nés et ont été enregistrés en France. Il y a peut-être des exceptions ? (Après, je me doute que le Lasalle va passer à la trappe la plupart du temps !)
Un nom de noblesse est considéré comme un seul nom je pense. Ce que dit la loi c'est que tu peux pas avoir 15000 noms de parents accolés. Je viens de vérifier sur un site de cabinet d'avocat et ils disent ça : "Si les parents portent eux-mêmes le nom de leurs deux parents, ils ne pourront transmettre qu’un seul nom". Mais ca ne concerne pas les noms composé depuis je ne sais combien de siècles et qui ont été transmis comme un seul nom par le père. Genre si depuis 2 siècle la famille de mon père s'apelle Dupont-Rodrigue et qu'il me le transmet je devrais en théorie pouvoir le garder en entier et l'accoler au nom du père pour les enfants. Je sais pas si je suis claire.
 
19 Mars 2021
1 184
14 326
1 054
@Jester.
Le nombre de pères présents mais défaillants ou tout simplement totalement absents montre pourtant que ça ne marche du tonnerre cette création de lien via le nom de famille...

Oui, certes, les mères peuvent être abusives. Mais combien par rapport aux pères ? Et combien de mères qui se barrent par rapport aux pères ? Ce n'est pas nier que les femmes (mères ou pas) puissent être violentes (physiquement ou psychologiquement) que de reconnaitre que les pères sont davantage des sous-parents.

Ma mère n'a pas été parfaite (et ne l'est toujours pas), loin de là. Encore aujourd'hui, je lui en veux pour tout un tas de choses, des choses que Monsieur Kaktus était très étonné d'apprendre car elle donne bien le change en public. Ma grand-mère (la mère de ma mère) était encore pire. Mon jugement n'est donc pas obscurci par mon expérience personnelle, je sais qu'une mère n'est pas un doux ange parfait tombé du ciel.
 
Dernière édition :
10 Juillet 2019
967
20 435
1 054
@Kaktus J'ai plutôt eu l'impression que @Jester. soulignait que les expériences familiales restaient propres à chacun et qu'elle ne pense pas que tous les enfants choisiraient le nom de leur mère si on leur offrait cette possibilité. Personnellement, je suis d'accord avec ça. J'en vois autour de moi qui, en n'ayant pas une enfance classique avec les deux parents qui s'entendaient bien, ne choisiraient tout de même pas le nom de leur mère pour diverses raisons. Je le ferais, car porter le nom de mon père est plutôt une souffrance, mais d'autres y sont habitués ou s'en fichent tout bonnement.

Je ne l'ai en tout cas pas vu défendre cette "création de lien", juste établir un fait : le nom de famille a servi à ça. Qu'on juge que c'est efficace ou non, je pense que c'est un autre débat.
 
19 Mars 2021
1 184
14 326
1 054
@jester
C'est fait pour les citations, désolée si ça t'a mis mal à l'aise.

Pour les pères défaillants voire absents, je ne suis pas suffisamment calée en Histoire. Je me contente, à tort je le sais, des rapports de la DRESS (en cas de séparation, la plupart des pères ne demandent pas la garde des enfants donc forcément, ils ne l'obtiennent pas) et de mes observations (je vois peu de pères, y compris chez mes amis, autant investis que les mères). Ma vision mériterait d'être élargie mais c'est dur car j'ai l'impression qu'à chaque fois que je creuse, je découvre davantage de choses qui me font détester les hommes.

Pour les infanticides commis par les mères, oui, c'est vrai. Mais a-t-on seulement étudié les causes ? C'est facile de dire que les mères sont des monstres (je ne dis pas que c'est toi qui l'as dit hein, juste ce qu'on peut entendre des gens, de la télé, etc.) parce qu'elles tuent leurs enfants mais si j'étais dépressive, que le père était au mieux absent, ou au pire présent mais en étant un boulet supplémentaire à gérer, que j'étais épuisée physiquement et psychologiquement, que personne ne me venait en aide et que pire, on me faisait culpabiliser en me disant que "Ton enfant est en pleine santé, c'est tout ce qui compte (traduction : toi, on s'en fout), les enfants c'est que du bonheur (traduction : si tu souffres, t'es pas normale, démerde-toi)", bah va savoir ce que je serais capable de faire...
 
13 Janvier 2011
4 299
39 001
5 664
Et j'ai un ami dont la femme a deux noms, leurs enfants portent les trois noms accolés (ceux de la mère en premier), ça donne quelque chose comme Rodriguez dos Santos Lasalle, ils sont pourtant nés et ont été enregistrés en France. Il y a peut-être des exceptions ?
Vu l'exemple que tu donnes, je plussoie @Vétiver , c'est à mon avis très clairement lié au nom de famille étranger : si je ne me plante pas, les noms de famille étrangers sont transmis, une fois passés en France, comme un seul nom, peu importe le nombre réel de noms (ça forme comme un "bloc" de nom du coup: "Rodriguez dos Santos", c'est un seul et unique nom pour l'administration française à ce que j'ai compris, et il n'est du coup pas possible de le "découper").
Ce qui fait que si par exemple ton nom de famille est composé de deux noms en espagnol ou en portugais, et que tu souhaites transmettre seulement un de ces deux noms à tes enfants, (en y accolant ou non le nom du conjoint), tu ne peux tout simplement pas le faire en France : ce sera forcément les deux ensembles puisque que ça n'est pas considéré comme deux noms mais comme un seul par la France.
 
Dernière édition :
30 Septembre 2021
353
2 527
144
32
En Espagne, si je ne dis pas de bêtises, les femmes gardent le nom quand elles se marient, mais elles transmettent effectivement un seul de leurs noms, en général le patronyme. Je ne sais pas si le choix existe entre les deux. Mon cousin, marié à une Espagnole, a suivi cette coutume même si leurs enfants ne sont pas nés en Espagne.
Nous quand on s'est mariés, on a choisi de prendre un nom composé de nos deux patronymes, et c'est également celui de nos enfants. Ce sera à eux de choisir ce qu'ils veulent en faire plus tard. La plupart de mes élèves à nom composé ne signent en général que d'un seul nom, le premier.
 
  • Big up !
Réactions : DarkVador-au-sauna

Bananou

iel
17 Mars 2015
1 237
4 170
2 474
29
Paris
@Esturgeon Ce que tu soulèves quant à la "perte d'identité", parce que c'est comme ça que je le ressens, me parle beaucoup.

Je n'ai jamais vraiment eu l'intention de changer de nom pour celui de ma mère : je n'ai pas de problème avec (celui de) mon père, ma mère l'a pris pour nom d'usage, c'est un nom très classique et je ne suis pas sure que mon prénom sonnerait bien avec le nom de ma mère (ils commencent pareil...).

Mais pour l'expérience, j'ai réfléchi à ce que ce nom de famille représentait pour moi - c'est un exercice intéressant que j'avais déjà réalisé pour mon prénom du fait de ma transidentité.
Et au final, ce que j'en ai déduit c'est qu'avant d'être le nom de mon père, et celui de mon grand-père, et de son père avant lui, etc., bah ce nom-là : c'est le mien.
On me l'a peut-être transmis/offert/imposé selon le point de vue, mais j'aime à penser qu'aujourd'hui, il n'est rien d'autre que ce que j'en fais.
Tu parles de diplômes, d'articles, de vieilles connaissances aussi, et c'est un peu ça : dans mon milieu professionnel ou personnel, Mx Bananou (je vole le titre à l'anglaise parce que le français fait chier :drama:) c'est moi, c'est pas l'enfant de mon père. Mon père n'est qu'un élément qui a permis à ce que j'existe, et non l'inverse. Je sais pas si je suis clair? XD

Après, et tu le soulignes très justement, certaines personnes peuvent vouloir se séparer de tout un passé - douloureux ou non -, et c'est une bonne solution.

Pour revenir à l'article, je trouve donc que c'est une très bonne chose de simplifier ce changement pour celleux qui le souhaitent.
J'apprécierais plus de souplesse pour ce changement de nom néanmoins ; je ne sais plus qui suggérait de pouvoir "mélanger" les deux noms, en prenant la moitié du nom de personne1 et la moitié du nom de personne2 pour créer un nom unique. Je vois bien les difficultés pour la généalogie dans les siècles à venir, mais pour l'instant présent (et c'est, avouons-le, ce qui m'intéresse le plus :rire:), ça serait vraiment l'idéal me concernant.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes