skippy01

Peau lisse partout, justice nulle-part.
C'est le genre de trucs qui ne marchent PAS DU TOUT avec mes parents. Ils partent du principe que si ils m'aident financièrement, ils ont un droit de regard sur absolument toutes mes dépenses, et chacune d'entre-elle est susceptible de se retourner contre moi si jamais ils en ont connaissance. Je bénéficiais d'une aide financière de leur part, et même si ce n'était qu'une partie de mes revenus, à la moindre dépense inutile ou excessive selon eux, c'était le laïus assuré, avec l'infantilisation en prime. Ça a été un sacré poids en moins quand je n'ai plus eu besoin de cette aide.
 
Dernière édition :
Merci pour ce témoignage, je me reconnais beaucoup dans le ressenti de l'auteure. Pendant mes cinq ans d'études supérieures, je n'ai pas eu besoin de travailler. Ma grand-mère est décédée pendant ma première année de fac et m'a laissé une somme suffisante pour ne pas avoir à prendre un job, d'autant plus que mes parents payaient mon loyer, comme ils le faisaient pour mes frères ainés. Cet argent, il était prévu pour ça, pour que je puisse vivre ma vie. N'empêche que je pleurais régulièrement quand je devais m'acheter un petit "extra" (un jean, ou une place de ciné) car je culpabilisais énormément. Je n'avais pas mérité cet argent, contrairement à certains camarades de promo qui jonglaient entre leurs études et leur boulot étudiant.
J'en étais même au point où je sautais régulièrement des repas pour ne pas trop dépenser, où je me privais de beaucoup de choses, alors que l'argent était sur mon compte en banque ! Encore aujourd'hui, j'ai l'impression de devoir me justifier auprès de certains potes, comme s'il fallait que je me flagelle d'avoir eu un soutien familial qu'eux n'ont pas eu, que ma grand-mère soit morte "au bon moment" pour moi.
Et ça continue, parce que j'ai beau être dans la vie active depuis plusieurs années, je ne gagne pas beaucoup d'argent et clairement, si mon conjoint me quitte demain, mon niveau de vie en pâtira. On en parle, il me rassure, plaisante en disant que quand ma carrière décollera, il deviendra papa au foyer et que c'est moi qui l'entretiendrai, mais il y a des fois où la culpabilité est trop forte.
J'ai donc cherché un moyen d'atténuer ce sentiment de culpabilité et depuis que je m'intéresse au zéro-déchet et à l'écologie, ça va mieux. Je consomme moins, donc je dépense moins, et je remets aussi en cause la place réelle de l'argent et de la valeur-travail, qu'on nous inculque dès notre plus jeune âge, dans ma vie. Si bien qu'on a tous les deux l'impression de vivre très bien (sans se priver, en pouvant partir en vacances une fois par an et autant de sorties entre potes qu'on veut ou presque) à deux + un chat sur un seul salaire (1900 €).
Si des madz ont d'autres stratégies pour réduire le poids de cette culpabilité, je prends :taquin:
 
À titre personnel, comme @skippy01 je n'avais jamais le temps de culpabiliser par moi-même, mes parents me devançaient systématiquement. C'est l'une des raisons qui font que j'ai arrêté d'avoir des relations avec elleux d'ailleurs, puisque même adulte le moindre chèque de Noël était l'occasion d'un laïus interminable, de même que la moindre dépense (même de mon propre argent) qui leur semblait "anormale".

De mon côté, j'ai toujours trouvé ce comportement complètement déplacé car, comme je le leur ai dit : s'iels me le DONNENT alors cet argent n'est plus à elleux, iels n'ont donc pas à dire ce que je dois en faire ou pas. C'est comme les gens qui donnent aux SDF en disant bien "c'est pour manger par pour boire!" (Mais sans déconner, avec une vie aussi difficile on pourrait ne pas en plus les infantiliser?!).

En tant qu'enfants, on a pas demandé à venir au monde. Ce que nos parents nous donnent, iels nous le donnent pour des raisons qui sont les leurs mais j'estime que ça ne doit pas entrer en ligne de compte dans sa propre réflexion. Tant que tu t'en sors et que tu demandes pas plus, aucune raison de culpabiliser ou de se faire sermonner. Chacun gère et les vaches seront bien gardées.

Là où j'ai vraiment du mal c'est quand les parents ont encore un œil sur les comptes de leurs enfants majeur-e-s. T'es adulte, ce que tu fais de ta thune ne regarde que toi, et savoir que tes parents ouvrent tes extraits de compte ou autre... Raaaaaah ça me met en colère.
 

TennanTen

Ne pas citer mes messages, svp merci :)
Ma mère m'aide mais voila, si elle apprend que je fais trop de dépenses inutiles je me fais engueuler comme pas permi et dernièrement, elle m'a sorti que "Tant que t'es pas financièrement autonome j'ai mon mot à dire"... sauf qu'en réalité la seule chose qu'elle me paie c'est mon portable, une partie de mes courses et elle met juste 200 euros pour des urgences ou des paiement couteux (Lunettes, réparation d'ordi, médecin spécialiste même si c'est remboursé en parti par la mutuelle). Le reste des factures importantes je les paies moi même…. donc je trouve que sur les choses où c'est juste l'argent de mon AAH que j'utilise, j'estime juste qu'elle n'a pas son mot à dire.
Du coup je culpabilise absolument pas…. :dunno:
 
@TennanTen : les dépenses "inutiles", elle ne le sont que dans son propre spectre de valeur. Si toi tu les a faites, c'est qu'elles ne te semblaient pas inutiles.
J'avais eu une discussion du genre avec ma mère qui ne comprenait pas que ma sœur "se plaigne" (je met entre guillemets parce que je ne suis pas d'accord avec cette analyse, ma sœur disait simplement qu'elle et son compagnon étaient "moins larges" depuis qu'iels étaient parents) et dans le même temps parte en vacances une fois par an. Pour ma mère, c'était une dépense inutile, je cite "nous on partait pas en vacances quand on était jeunes parents!"...

Edit : orthographe
 
Mes parents m'ont toujours soutenu financièrement, je n'ai jamais manqué de rien, ma soeur non plus d'ailleurs. Ils ont toujours préféré privilégier nos études et pour ça ils ont travaillé dur. Je n'ai jamais vraiment culpabiliser parce que très tôt on en a discuté ensemble. Par contre depuis petite, je subis constamment les réflexions de mes amis.. "T'es une pourrie gâtée", "nous on a pas le confort de papa et maman on travaille etc", au début je comprenais leur point de vue mais à la longue c'est devenu très blessant. Au final ça créée une forme de jalousie de leur côté..
 

KtyKonéko

adulte à temps partiel & autrice de fanfiction
Quand j'ai fait mes études, j'avais droit à une bourse et ma mère me glissait un billet de 100 francs dans la main quand je venais voir mes parents... vi, des francs, c'était au siècle dernier. Elle ne m'a jamais reproché ma façon de dépenser, en même temps, j'étais raisonnable

En tant que mère, j'estime qu'il est normal d'aider financièrement son/ses enfants quand on en a la possibilité. Et on se doit de faire confiance sans juger: comment grandir/s'épanouir si on a constamment un œil réprobateur qui juge/critique/condamne sur le dos?.
C'est même un devoir de parent que de l'aider à subvenir à ses besoins

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Dernière édition :
Chez moi, c'est plutôt... le contraire, j'aide financièrement ma mère. Autant dire qu'elle ne m'a jamais fait la moindre réflexion sur mes dépenses, car elle sait que la gestionnaire de la famille, c'est moi :rire: Etant dans la situation de celle qui "donne" (en cas de coup dur hein, c'est pas une pension mensuelle non plus!), j'essaie au maximum de ne pas la faire culpabiliser, car je sais qu'elle se prend déjà assez la tête toute seule à cause de ça, et que le jour où elle pourra me rembourser, ce sera fait dans la minute.:bouquet: Puis de toute façon, même si elle n'est pas une fourmi comme moi, je sais que ses dettes ne sont pas de sa faute : elles sont liées à une situation familiale difficile, et pas à une addiction au jeu/shopping/héroïne ou je ne sais quoi! :halp:
 
J'ai aussi eu une grosse aide financière de la part de mes parents pendant mes 5 années d'études supérieures dont 3 ans en école privée. Le deal était simple avec eux : iels me donnent un budget par mois, à moi de le respecter, et iels avaient procuration pour voir si je tombais pas dans le rouge mais c'est tout.
J'ai jamais vraiment culpabilisé mais par contre j'avais la pression de réussir mes études, mes parents ont donc dû me rassurer en me disant qu'un redoublement n'était pas grave.
Quand je vois vos témoignages, je suis contente de notre deal ^^
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes