Perso j'ai trouvé le témoignage hyper intéressant. Si pour certaines personnes la construction de la sexualité ou la compréhension de son orientation sexuelle sont des choses simples ou évidentes, je trouve que ce témoignage montre bien que ça n'est pas le cas pour tout le monde et j'ai reconnu plein de mécanismes là dedans qui ont aussi contribué à me faire poser plein de questions depuis mes 16 ans, sans forcément avoir encore de réponse ferme 12 ans plus tard.

Dans l'environnement dans lequel j'ai grandi, l'homosexualité n'existait pas, il n'y avait que de l'hétérosexualité partout. Sans rire, je pense que j'ai découvert que ça existait juste avant d'avoir 16 ans. Et dans la foulée j'ai découvert que souvent les filles s'embrassent entre elles pour voir, parfois juste entre elles, parfois devant des regards masculins qui font partie du truc. Le patriarcat j'en ai entendu parler bien plus tard. Et bien entendu, toute ma vie j'ai été exposée à tous ces corps féminins sexualisés, érotisés, à des injonctions contradictoires sur la sexualité des femmes, comment elles doivent se comporter hors d'une relation, dans une relation, etc.

Ça rend hyper difficile de démêler ce qui vient de soi, ce qui vient des autres, si ce qu'on ressent là, c'est la même chose que ce que ressentent les autres dans la même situation, etc. Comment savoir si ce que je ressens c'est de l'amitié ? De l'amour ? Du désir ? De l'excitation ? De la curiosité ? De la timidité ? Un mélange de tout ça ? Et qu'est-ce qui dans cette situation cause ces sensations un peu inédites ? Ça vient de moi, des autres, de l'alcool, de la société ?
Des fois ça aide de voir émerger des patterns, et on a l'impression de mieux comprendre des situations dans lesquelles on a été avant, et des fois ils ne font que compliquer la question. Et toutes les étiquettes que les autres te collent ne rendent que tout ça plus confus. Ça peut prendre beaucoup de temps, de réflexion, et ça nécessite parfois quelques années de recul pour comprendre ce qui était en jeu et comment les différents facteurs interagissaient. Et ça peut être entièrement remis en question quand on réalise tout à coup l'existence d'un autre concept, ou qu'on vit quelque chose de nouveau qui d'un coup donne une lumière différente au reste, etc.

Bref, tout ça pour dire que je trouve que la madz a déjà fait un gros gros travail pour déconstruire et analyser ce qu'elle a ressenti, et qu'elle a bien identifié plein de trucs qui se jouent pendant la construction de la sexualité. J'y ai reconnu des choses que j'ai moi même pu voir et je me dis que lire ce témoignage permettra peut-être à d'autres personnes de ne pas tâtonner autant pour comprendre (et la lecture des commentaires dans la foulée peut aussi permettre d'éviter d'autres écueils).
 
Je ne comprend pas en quoi son parcours fait d'elle une personne hétérosexuelle...
Il y a des passages (surtout au début, quand elle embrasse des filles pour surprendre) qui relèvent évidemment de la vision hétéronormée des rapports lesbiens. Mais le fait qu'elle fantasme sur des femmes (tout de même...) , qu'elle se soit sentie assez à l'aise pour coucher avec des femmes signifie bien qu'elle n'est pas entièrement tournée vers l'hétérosexualité...cela ne suffit-il pas pour l'intégrer dans son orientation sexuelle?
Je ne vois pas en quoi ne pas aimer/désirer les deux sexes/genres <<à l'égalité>> remettrait en cause l'orientation bisexuelle (pan ou autre). Il est normal (je pense) d'avoir des rapports différents avec chaque partie selon notre propre histoire avec elles ! Aussi l'orientation amoureuse et sexuelle peuvent diverger, ce qui crée une dissonance, peut etre même induire une hierarchie quand on les met en relation (elle pourrait être heteroromantique et bisexuelle, par exemple, ce qui fait qu'elle est plus à l'aise avec un mâle) (ce n'est qu'un exemple).
Ce témoignage m'interroge parce que je vois que pour beaucoup de personnes, la bisexualité entre autres induit de coucher, d'aimer autant d'hommes que de femmes, et que si ce n'est pas le cas ce n'est pas <<légitime>> de le revendiquer.
 
C'est quand même frustrant de voir ce constat (pourtant très évident dans notre monde encore très hetero normé alors je vois pas pourquoi je suis surprise en fait) : si tu pense être hetero, alors tu l'es et c'est comme ça, mais si tu penses être homo ou bi, remet toi en question parce que ça peut être dû à une influence x ou y qui agit sur ton subconscient qui ne relève pas de ta volonté propre ou je sais pas quoi, alors que l'inverse est tout aussi possible. Je suis pas du tout en train de remettre en question le témoignage de la madz, je parle de ce qu'il m'a inspiré quand je l'ai lu.

Perso, je me considère comme majoritairement hetero, cependant je me cherche encore car j'exclut pas la possibilité d'être attirée par des femmes. On sait jamais. Je rencontre une meuf, on fait connaissance, on s'entend super bien, il y a un "feeling" (j'aime pas cette expression), il se passe un truc et voilà. Ça m'es déjà arrivé de fantasmer sur le fait de coucher avec des femmes et je me dis toujours que ça doit, à la fois, être plus agréable qu'avec des hommes (d'ailleurs je suis toujours plus à l'aise avec le porno mettant en scène une femme seule ou un couple lesbien, plutôt qu'un couple hetero, un mec tout seul ou un couple gay), mais aussi être un peu embarrassant parce que j'aurais peur d'être observée et fetichisée par des voyeurs.

Mais après, comme dans le témoignage, je peux pas nier que moi aussi je vois les lesbiennes et les bi qui se montrent (ou même les pans, les non binaires, les transgenres et tout) comme "cool" mais plus parce que pour moi, ce sont des gens qui réussissent à s'assumer sans honte.

ÉDIT : en fait vous savez quoi ? Ça me prend tellement la tête que je vais juste me considérer comme queer et puis basta
 
Dernière édition :
Hello, je viens dire la même chose que beaucoup d'entre vous. Cet article me met mal à l'aise. Je l'ai relu plusieurs fois. J'ai fermé, je suis revenue. Je comprends que cest un témoignage, mais c'est juste un témoignage qui me répète ce qui m'a empêché d'être out pendant 10 ans : tu veux juste faire genre t'es libérée, tu veux juste chauffer les mecs. C'est la raison pour laquelle la communauté lesbienne se méfie, c'est la raison pour laquelle la communauté hétéro nous prends pour des chaudasses. Ça m'a juste donné envie de pleurer en fait.

Et aussi, quid de l'histoire vécue avec une nana ? C'était juste du cul et de la manipulation ?
Personnellement si une de mes ex me disait "je suis sortie avec toi mais en fait j'ai réalisé que j'aimais pas ça, je t'aimais pas et tu m'attires même pas, ce que je kiff c'est le regard des hommes, d'ailleurs je vais en témoigner publiquement". Je crois que j'en serai blessée.
Oui, c'est la faute du patriarcat si on se soucie plus du regard des hommes que du bien être des personnes qui nous entourent, mais la cest pas un mea culpa, c'est juste une constatation.
Je croise fort les doigts pour qu'aucun biphobe ne tombe sur cet article.

Et pour finir, à titre perso, je trouve que la parole des personnes bisexuelles mérite d'être entendue et écoutée, pas d'être remise en question avec un article comme celui la.

Suis pas agressive, suis juste blessée ☹️ ça remue des choses pas cool chez moi.
 
Je comprends le témoignage dans le sens que oui, elle a peut être aller vers la femme parce que la société l'a influencé. Mais en même temps, elle s'est bien amusé. Oui je comprends, mais pourquoi utilisé le terme bisexuelle alors dans le témoignage ? Je pense qu'elle voulait seulement se mettre une étiquette pour épater la galerie et c'est vrai que dans ce cas, il devrait y avoir une remise en question de la personne qui témoigne.
@Pasd'idéespourunpseudo je comprends pourquoi tu ne comprends pas elle ne se considère plus bisexuelle. Effet mon impression c'est qu'elle n'a jamais pris le temps de considérer la femme autre chose qu'un objet sexuelle. C'est tout. Peut-être qu'avec la femme qu'elle cite dans le témoignage, elle n'a pas simplement trouvé cela bien avec cette femme en question. C'est tout. Après, en ce qui concerne son orientation romantique, c'est une autre histoire mais bon, je suis désolé, je ne veux pas être blessante mais je crois que c'est le témoignage qui a vu des opportunités et qui les a prises sans en mesurer les conséquences sur les gens. Cela aurait été bien de s'excuser et de se remettre en question sur la maturité de l'époque
 
C'est un témoignage intéressant en ce qu'il montre à quel point il peut être compliqué de s'y retrouver dans ses désirs dans un monde patriarcal, mais je le trouve aussi très maladroit et deux passages en particulier sont un peu durs à la lecture en étant bi.

Le premier paragraphe d'abord qui formulé tel quel sous entend que c'était vraiment trop dur de "clamer haut et fort" son hétérosexualité, ça fait un peu grincer des dents quand on a du vivre un coming out (et même plusieurs, ça n'en finit jamais !) et que c'est encore quelque chose qu'on murmure plus qu'on ne crie sur les toits...

Puis ce passage -

"À vous, les femmes qui me lisent, n’avez-vous jamais embrassé vos copines et meilleures amies devant des garçons et d’autres filles pour rigoler ou épater la galerie ? N’avez-vous jamais, lors de vos premières ivresses, embrassé vos sœurs de cœur pour voir comment ça faisait ?"

... un peu dure l'adresse directe quand la réponse est non, jamais, pourtant c'est pas faute de l'avoir désiré vraiment mais à l'adolescence j'avais justement beaucoup trop peur et honte de ce désir profond pour que ça puisse être une blague.

Bref, le fond de la réflexion est intéressant (et je trouve effectivement souhaitable de dénoncer le sexisme derrière le "fantasme bi"), mais ça manque de prise de hauteur, et sur la forme, c'est pas très délicat...
 
En lisant le titre j'ai pensé au témoignage d'une lesbienne qui s'est cru bi à cause de la comphet. La comphet c'est quoi? C'est l'hétérosexualité compulsive où l'injonction à être désirable / relationner avec des hommes est tellement forte que de nombreuses lesbiennes pensent souvent être bi au début. C'est typiquement un biais patriarcal de répéter aux femmes que leur attirance pour les meufs est passagère, qu'elles finiront forcément avec un homme.
Alors oui le patriarcat fait croire qu'on est bisexuelle... Aux lesbiennes.

Du reste oui il y a une fétichisation des meufs bi par les mecs... du moment qu'elles reviennent vers eux au final. Et oui pour le coup la Madz est à fond dans cette démarche fétichiste pour passer comme la fille cool et ouverte. Fétichisation qui blesse directement les meufs bi à qui on va renvoyer qu'elles aussi elles font ça pour les mecs.
Pour mon expérience perso sur les sites de rencontres j'ai haïs tellement fort ces couples qui m'abordaient pour un plan à trois, je me sentais utilisée et mon identité réduite au désir masculin donc bon l'ouverture en mode "hihi je vais continuer à découvrir" sans penser aux conséquences que ses expérimentations ont eu bof.

Donc par rapport à la ligne éditoriale: c'est pas la première fois du tout qu'il y a des articles "j'étais avec des meufs et ouf depuis je suis avec un mec et bien hétéro", multiplier les témoignages dans ce sens c'est pas neutre c'est renforcer ça.
 
Le malaise je trouve de ce témoignage, c'est que si cette jeune femme questionne son attirance, elle ne questionne pas franchement son... soulagement.
Je comprends le soulagement de ne plus chercher à "identifier" son orientation sexuelle, mais dans le contexte général du témoignage, on a aussi l'impression d'un soulagement à être hétéro. Ça se comprend, la vie est quand même beaucoup plus simple en tant qu'hétéro, mais c'est juste maladroitement amené je trouve. Car là en fait c'est pas tant le patriarcat en tant que relation sexuelle vue par le prisme du regard masculin qui importe, c'est le soulagement d'être dans la norme, car hétérosexuelle. Et la remise en question ne se fait pas à ce niveau-là.
 
Cela fait quelques jours que j'ai la flemme de commenter dans la même veine que @Peace&amp;Love&It;3 ! Je me demande si une partie du malaise ressenti face à l'article, c'est qu'en voyant le titre, juste le titre, ce n'est pas à ça qu'on s'attend. Enfin, perso, en cliquant dessus, je pensais tomber sur un témoignage d'une jeune femme lesbienne. Parce que pour la plupart des gens si "pression à être bisexuelle" il y a, c'est pas pour t'encourager à aimer les meufs pour faire cool, c'est plutôt "okay, t'aimes les meufs, mais QUAND MEME aie un intérêt pour les mecs, quoi". Comme s'il fallait absolument se garder une porte de sortie pour revenir dans la norme.
J'avoue que voir parler de pression à être attirée par les filles, ça m'a fait un peu rire. D'ailleurs, je trouve intéressant de voir que ce témoignage n'aborde pas du tout l'aspect romantique. C'est uniquement trouver les femmes belles, vouloir les embrasser/coucher avec... jamais d'en être amoureuse. Alors okay, ça parle d'orientation sexuelle mais dans le langage courant, ça englobe généralement l'orientation romantique, et c'est possible, quand on est bi, d'être attirée plus sexuellement que romantiquement par un genre et inversement pour un autre, mais bon... Je trouve ça intéressant quand même, dans un article qui parle de pression à être bi que même l'auteur remarque, consciemment ou non, que cette soi-disant pression n'inclue pas d'être en couple avec une femme (même pour "essayer", "essayer", c'est toujours juste coucher, pas sortir avec). Je trouve ça difficilement comparable avec les éternels "quand est-ce que tu as un copain?"/"est que tu as un mari?"/"quand est-ce que tu as une VRAIE relation?"/"t'es toujours vierge si t'as pas couché avec un mec", le fait que tout le monde part toujours du principe que leur interlocuteur.ice est hétéro, etc.
Que des collégiens insistent que c'est sexy les filles qui se roulent des pelles, c'est plus une pression à se sexualiser, du sexisme, de la lesbophobie qu'une pression à être bisexuelle...
 
@Peace&amp;Love&It;3 J'ai eu la même impression de base à propos de la comphet (qui serait un article super intéressant, d'ailleurs).

Dur de critiquer un témoignage. Peut-on vraiment critiquer l'expérience d'une personne?
C'est vrai que ça aurait été bien de voir plus d'encadrés à certains passages du texte, rappelant que ceci est le ressenti d'une personne, et que la réalité d'autres personnes est très différentes (Oui c'est cool d'expérimenter en tant qu'ado mais n'oublie pas que la personne que tu embrasse prends peut-être cette relation au sérieux/ Oui c'est cool si tu veux faire un plan à trois, mais fais le pour toi et, non, toutes les personnes bi ne veulent pas de plan à trois/ ... ). Ce serait cool de voir d'autres témoignages avec d'autres points de vues, histoire d'avoir un équilibre de représentation.

Clairement c'est intéressant de voir ce point de vue, et ça nous a permis d'avoir un débat important. Je pense que ça aurait blessé moins de personne si le débat avait été dans l'article, d'une certaine façon.
 
@~*Galaxy*~ je ne vois pas le débat. Ni dans le témoignage ni dans les commentaires. Des ressentis plutôt.
Et d’ailleurs, la bisexualité (ou autres orientations sexuelles qui ne sont pas "Hetero") ne devrait pas être un débat. :dunno:
 
@~*Galaxy*~ je ne vois pas le débat. Ni dans le témoignage ni dans les commentaires. Des ressentis plutôt.
Et d’ailleurs, la bisexualité (ou autres orientations sexuelles qui ne sont pas "Hetero") ne devrait pas être un débat. :dunno:

Non évidemment la sexualité n'est pas un débat.^^
Le côté "est-ce qu'on devrait présenter cette histoire de cette façon qui manque un peu de tact ou pas" est un débat. On a parlé d'injonctions du patriarcat, des filles qui se sentent utilisées, des filles qui peut-être n'avaient pas l'intention de faire du mal aux autres, de la façon dont la bisexualité et le lesbianisme sont traités dans la société, ... Ce sont des conversations importantes je trouve.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes