Commentaires sur Arrêtez de nous gonfler avec Caroline Goldman, même si vous trouvez qu’elle raconte n’importe quoi

8 Janvier 2015
242
3 066
3 794
Je commence ce commentaire en précisant que je ne suis pas maman (mais je vis avec les enfants de mon conjoint) ET que je ne suis pas experte (c'est-à-dire diplômée) dans les métiers de l'enfance ou du développement de l'enfant.

J'ai écouté une bonne partie du podcast de Caroline Goldman, comme de nombreux autres podcasts qui traitent de parentalité. Et pour être honnête, certains m'ont beaucoup aidée sur des questions d'éducation et de règles à la maison, quand bien même je ne suis pas maman.

Je crois que comme tous les sujets liés à la parentalité, il ne faut juste pas faire de Caroline Goldman un évangile et appliquer tout à 100%. Certains de ses avis sont discutables. Mais comme les "gourous" de la parentalité positive au final.

Je pense que si Caroline Goldman est si décriée, c'est surtout 1) qu'elle est psychanalyste, et la psychanalyse a une très mauvaise réputation "grâce" à Freud 2) qu'elle "rentre dans le lard" en toute décontraction des figures de la parentalité positive 3) elle prône certaines valeurs un peu "old school" en effet, comme le timeout ou le fait de dire que parfois, il est nécessaire de se faire obéir par son enfant, notamment pour sa propre sécurité, et le terme "obéir" est souvent très décrié par ses détracteurs.

Je l'ai vu dans quelques émissions, notamment des maternelles, et j'ai trouvé qu'elle était plutôt bienveillante dans sa façon de parler, et surtout assez déculpabilisante auprès des parents. Elle dit souvent que chacun sa méthode en tant que parents, et que si on trouve qui marche pour son enfant, bah tant mieux en fait.
Tant que c'est fait de le respect de tout le monde.
J'ai vu pas mal de personnes la critiquer sur le fait que c'était un tyran. Mais en fait, elle ne traite jamais les sujets des violences morales et physiques, car pour elle il n'y a pas de débat, c'est intolérable et c'est tout. Elle parle en fait plus des dérives de l'éducation positive (comme c'est bien expliqué dans un article de Madmoizelle d'ailleurs). Et d'ailleurs, je pense que le problème c'est qu'elle utilise le terme éducation positive, alors qu'elle parle en fait de parents ultra-permissifs, et que ça décrédibilise une parentalité qui à l'origine n'a que du bon.

Je reviens sur mon idée de départ qui est que comme tous les spécialistes de la parentalité, il faut savoir prendre du recul et ne pas tout prendre pour argent comptant.
Je sais que je ne suis absolument pas raccord sur des choses qu'elle peut dire et tant pis, ça ne m'empêche pas de trouver qu'elle fait sens sur d'autres choses.

En tout cas je suis assez d'accord, elle n'est ni dangereuse, ni violente dans ses propos.

Après qu'on ne l'apprécie pas, je peux comprendre. De là à la mettre au pilori ?
 
11 Avril 2016
224
582
2 944
35
Merci. Je suis en train de lire l'article et il y a une erreur factuelle. Caroline Goldman n'est pas psychothérapeute psychanalyste. Elle est psychologue clinicienne, psychothérapeute (une formation en plus de la psycho mais pas réservée aux seuls psychologues), psychanalyste et titulaire d'un doctorat en psychopathologie.
Je vais mettre à jour, au début j’ai bien mis “du courant” qui signifie juste qu’elle adhère aux idées, mais j’ai mis psychanalyste ensuite en raccourci mais ce n’est pas correct. Merci pour ton attention.
 
10 Avril 2016
57
485
2 914
38
J‘ai entendu parler de Caroline Goldman pour la première fois sur un groupe facebook de parentalité. Quelqu’un avait partagé la vidéo d‘une humoriste qui critiquait son bouquin. Ensuite j‘ai entendu qu‘elle tenait une chronique dans la matinale de France Inter cet été. Je m‘attendais donc à ce qu‘elle raconte un tas de bétises conservatrices sur l‘éducation et au final, les quelques chroniques que j‘ai entendu étaient plutôt sensées. Avec des idées du genre qu‘un enfant ne peut pas être heureux si ses parents ne le sont pas et que donc il est important de ne pas oublier ses besoins quand on devient parent. Rien de bien radical. On peut effectivement ne pas être d’accord avec tout ce qu‘elle dit mais elle a l‘air plutôt modérée dans ses propos.
 

jgo

10 Mars 2017
72
306
2 214
Je vais juste réagir là dessus : "(...) n’empêche que la psychanalyse reste un courant psychologique très populaire et majoritaire en France…"
Je dirais bien un non ferme mais ça se discute : la psychanalyse est surtout populaire depuis En thérapie pour le.a quidam qui n'est pas du milieu (oserais-je dire Jojo ?) (et qqcolonnes de psycho magazine) sinon elle ne l'est PAS dans le milieu de la santé. C'est plutôt un truc qui se cache. En psychiatrie elle est réduite à une peau de chagrin sauf en pédopsychiatrie. Et en psychologie, les orientations des universités c'est à peu près 50/50.
 
26 Avril 2012
249
1 210
4 804
Bourg en Bresse
Alors je ne suis pas du tout spécialiste de ce genre de débats et je ne vais jamais sur les réseaux sociaux dédiés à la parentalité, donc je ne saurai pas dire en quelle mesure cette femme est victime d'un bashing systématique.

Mais je trouve qu'elle a pu tenir des propos parfois très violents, en tout cas moi j'ai mal vécu certains de ses propos. Par exemple, quand elle va parler de "bain incestuel" dans Charlie Hebdo en citant le cododo ou l'allaitement, je trouve que c'est hyper violent (j'ai allaité longtemps et j'ai cododoté avec ma fille, je me sens comme une m**** de lire ce genre de trucs avec aucune nuance). Alors ça me fait vraiment du bien de voir que cette personnalité ne fait pas l'unanimité et qu'une partie de ses propos ne sont pas applaudis.

De là à hurler dès qu'elle ouvre la bouche alors qu'elle dit énormément de choses très sensées en parallèle, c'est bien sûr exagéré (on pratique par exemple le time out, on n'y voit aucune violence et ça convient très bien à l'équilibre de notre famille).

Mais bon, je ne suis pas à l'aise avec l'article qui la présente un peu comme une victime seule contre tous...

De toute façon, moi je reste sur ma position : toute méthode de coaching parental qui ne vise pas d'abord à sécuriser les parents sur leurs propres compétences parentales, sur leurs propres ressources, sur leurs capacités à élever leurs enfants ne m'intéresse pas vraiment.
Donc c'est vrai que quand je lis ses interviews où elle raconte comment les parents qui pratiquent l'éducation positive font des enfants malheureux qui sont insupportables, sans jamais redire à quel point être parent c'est DUR et que trouver le juste milieu c'est DUR et que TOUS LES PARENTS SE PLANTENT, moi ça me freine d'office. Parce qu'évidemment, si on commence à dire aux parents qu'ils sont compétents et qu'ils savent faire et leur dire que leur enfant est résilient, et qu'élever un enfant n'est pas un projet qu'ils mènent seuls mais un projet de société, comment vendre ensuite des interviews ? Des livres ? Des podcasts ? Des consultations ?
 
7 Janvier 2019
1 172
11 224
2 054
33
Mouais.
Je comprends d’où vient l’article mais je pense que, malgré tout, elle s’inscrit dans une approche vis à vis 1/ de la parentalité positive 2/ des enfants eux-mêmes qui, personnellement, me tend. Je vois pas bien pourquoi je devrais limiter mes critiques en fait.
1/ elle confond parentalité positive et laxisme en surfant sur la vague réactionnaire de ces soi-disant parents-bobo-Montessori-bienveillants alors que ces personnes sont déjà critiquées et ne sont pas représentatifs de la parentalité bienveillante mais juste… d’eux-mêmes et du fait qu’ils soient ben laxistes quoi. Inutile d’aller taper sur toute une approche de la parentalité pour ça. Et puis si ce qu’elle souhaite - qui serait louable - c’est déculpabiliser les parents en leur disant « eh vos approches théoriques et vos principes vont s’effondrer minute 2 avec un gamin, sortez-les vous de la tête ou vous allez vous miner le moral et vous sentir nulle » et ben elle ne vendrait pas elle même une approche et des principes.
2/ Elle prête pas mal d’intentions aux gamins que, personnellement, je me refuse de voir par défaut. La parentalité positive/bienveillante, justement, a bien demonté certaines idées préconçues sur les enfants et remis au centre leur sécurité affective. Non, on ne laisse pas un enfant de moins de 2 ans pleurer pendant longtemps, non les bébés ça ne fait ni colère ni caprice et toutes ces bêtises qui justement, permettait à mon sens de déresponsabiliser les parents en les laissant bien certains de leur compétence alors qu’il y avait une vraie méconnaissance physiologique du gamin (et maintenant on t’apprend justement ces histoires de sécurité affective dès la mater).
Bon et puis j’avais beaucoup lu sur elle et d’elle et dans un entretien croisé (que j’avais obtenu via une connaissance), elle se confronte à une psy pour enfants et, désolée, mais non seulement elle a l’air désagréable et péremptoire mais en plus elle ne se remet jamais en question (l’anecdote sur l’anniversaire de sa fille est tellement WTF).
Et je vais dire un truc qui est de la surinterprétation mais quand je la lis, j’ai l’impression qu’elle parle surtout aux parents qui se sont dit « oh mince en fait avoir un enfant ca coûte beaucoup à la tranquillité finalement, ah non Caro va nous expliquer comment continuer à vivre nos vies en punissant nos enfants chiants » et je refuse de me dire que j’ai moi-même créer un enfant pour lui dire que c’est lui qui me casse les pieds.
 
5 Août 2021
699
5 923
554
32
Elle a quand même commencer à la polémique en caricaturant l'éducation positive (dans un article du monde au départ).

J'ai un peu du mal avec sa démarche lorsqu'elle raconte, par exemple, qu'en attendant son enfant elle se disait qu'avec elle tout irait bien et qu'ils n'y aurait jamais de conflit. Et qu'elle reproche cela à l'éducation positive.

Soit elle n'est pas très honnête dans ce qu'elle raconte, soit elle n'est pas très douée dans son métier. Car 0 conflit avec son enfant... Sérieusement. :stare:

Sans parler que la résolution de conflit est un gros sujet dans l'éducation positive donc comment elle a pu passer à côté dans ses recherches... Mystère.

Ou lorsqu'elle parle d'un enfant qui arrache les yeux de sa petite sœur...
Exemple extrème et peu réaliste, ou franchement c'est même une question d'éducation positive ou pas: si ça arrive il faut attraper le gamin.

Et j'ai pas suivi la polémique du tout mais lorsque je lis ça:
Par exemple, quand elle va parler de "bain incestuel" dans Charlie Hebdo en citant le cododo ou l'allaitement, je trouve que c'est hyper violent
je me dis qu'elle la cherche aussi.
 
23 Mars 2016
2 477
25 315
3 874
39
Belgique
Perso, j'ai trouvé au début certaines choses intéressantes chez Caroline Goldman dans son point de vue qui ouvrait un peu le débat face au mouvement de parentalité bienveillante qui avait ses dérives tournant à la doctrine quasi sectaire.

Mais il y a aussi des propos hyper dangereux à mon goût venant du côté de Goldman. Notamment dû au côté "psychanalyse".
Je vous laisse ici ce post insta qui illustre notamment certains de ses propos hyper problématique en ce qui concerne la petite enfance
 
Dernière édition :
11 Avril 2016
224
582
2 944
35
@Bloem @BravoCharlie

Elle a précisé à plusieurs reprises que elle ne parlait que des dérives mais je vous accorde que ce n’était pas suffisant et qu’elle aurait pu / du le préciser mieux.

Le fait qu’elle ne le fasse pas, ça avantage tout le monde cela dit, elle, comme les médias qui la promeuvent. Si les titres étaient “Caroline Goldman dénonce des dérives sectaires” ça aurait moins de gueule quand même ;)

Pour le reste… Ce n’est pas antinomique. Ce n’est pas un article qui défend Caroline Goldman. Mais en fait même si on a de bonnes raisons de ne pas l’aimer, reste que c’est absolument contre productif de continuer à en parler comme ça.

Elle n’a jamais été aussi présente dans les médias et sur la scène publique depuis qu’elle est “haïe”. Je suis 10000% pour se battre pour ses idées et défendre ses causes. Mais pas sur le tribunal d’Instagram.

@Earl

J’ai allaité chacun d’entre eux deux ans et demi et cododoté avec mes enfants quand ils étaient bébés. Je ne sais pas si je suis une mère malsaine mais en tous cas ça nous a très bien convenu à mes enfants et moi, alors le reste hein….

J’ai déjà lu / entendu, que c’était “incestuel”. Et alors ? Elle a ce point de vu Freudien. D’autres pros encouragent au contraire ces pratiques et culpabilisent ceux qui ne les appliquent pas. C’est un peu le point de ce billet justement : accepter que chacun ai son opinion, parfois qui nous déplaise sans se sentir obligé de partir en guerre, sous peine de visibiliser ces opinions.

Je ne dis pas que je suis d’accord avec ce qu’elle dit (ou en désaccord). L’aspect psychanalytique est problématique pour moi. C’est un courant qui me passionnait ado, j’en suis revenue depuis. @Mellys même si c’est problématique ça reste “validé” par beaucoup de pros. @jgo j’ai lâché mes études de psycho trop tôt pour avoir un avis qui ne soit pas empirique. Ce que j’ai mis dans l’article est rapporté par des connaissances psy ou des témoignages de parents de mon entourage qui se retrouvent confrontés à des pros encore très branchés sur le sujet et c’est un massacre pour leurs gamins. Si c’est une exception tant mieux. Pour moi 50/50 c’est “très répandu”, mais heureusement si les choses bougent.

Mais encore une fois, est-ce une raison pour en faire des pataquès et s’indigner sur chacun des faits et gestes d’une personne ? Je ne sais pas.

Il y a selon moi d’autres choses à faire : éveiller les consciences en militant dans des assos, dénoncer les pros déviants auprès des autorités compétentes (pas Instagram), ouvrir des cercles de paroles, bref, privilégier l’action à la dénonciation.

Et c’est aussi à nous les parents de prendre conscience qu’on vit dans un monde ou chacun peut promouvoir son avis publiquement. Que nous sommes des milliards d’individus et que fatalement il y aura TOUJOURS des gens pour avoir des points de vue qui s’opposent aux nôtres et à nos façons de faire. L’entrée dans la parentalité est difficile et solitaire, on aimerait que nos pratiques soient encensées, mais ce n’est pas possible et tant mieux.

Personnellement je trouve justement que cette pluralité est importante. Je suis heureuse que nos enfants grandissent dans un monde de diversité, qu’aucun n’ait tout à fait la même éducation et puisse se confronter à des choses différentes hors de la maison pour pouvoir se faire leur propre avis sur le monde. A titre personnel même les idées les plus discutables me semblent intéressantes car elles poussent la réflexion, même si ça renforce nos convictions.
 
Dernière édition :
23 Mars 2016
2 477
25 315
3 874
39
Belgique
Je ne dis pas que je suis d’accord avec ce qu’elle dit (ou en désaccord). L’aspect psychanalytique est problématique pour moi. C’est un courant qui me passionnait ado, j’en suis revenue depuis. @Mellys même si c’est problématique ça reste “validé” par beaucoup de pros.
@Chloe Genovesi Fluitman y a plein de choses négatives et dévastatrices qui sont "validées" par des pris. C'est pas pour autant qu'il ne faut pas les remettre en question.
Il faut savoir que la psychanalyse est surtout validée par des pros en France, eux même ayant eu ces enseignements. Mais que c'est très peu le cas dans le reste du monde.
Et il y a au moins autant de professionnels (bien plus pros que des psychanalystes qui au passage n'est pas officiellement reconnue ou régulée par l'ordre des médecins) qui disent que c'est du total bullshit.
Et oui, ce genre de propos, ça peut tuer. Quand tu laisses entendre à une personne qui a été victime d'inceste que c'est sa faute car elle a laissé les adultes faire et qu'en fait elle le voulait sur le moment. NON NON NON.

Édit: pour ce qui est de la psychanalyse. C'est totalement d'actualité pour celleux qui suivent le Baptiste Beaulieu sur insta. Je vous encourage à elle voir. C'est révoltant les dérives de la psychanalyse
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes