Commentaires sur Camille Combal serait-il un père comme les autres, c’est-à-dire un mou du bulbe ?

2 Mars 2021
63
994
444
Le podcast est intéressant dans l'idée mais j'aurais aimé un format "sérieux" plutôt que 50 min à essayer de faire rire la galerie... pardon, la bande de potes mecs. Et je passe sur les jugements et les remarques culpabilisantes à côté de la plaque... !

C'est terrifiant d'entendre "ah mais vous, vous le saviez le changement d'hormones pendant la grossesse ?" "ahahah tu rentres avec ta femme à la maternité et tu ressors avec une puéricultrice qui connaît tout lol prout" "ahahahah lol ma femme m'a parlé de son utérus j'ai rigolé je suis un gamin", "ah nan mais en vrai, nos femmes, c'est des warriors, c'est fort la biologie"... Mais au secours, c'est pas possible d'assumer à ce point d'être des losers et que la société tolère ça.

Edit : merci pour l'article !! <3
 
21 Mars 2021
245
3 437
304
24
@na-Thalia pareil a part que j'ai 35 ans. Je suis CF et ce podcast ne fait que corroborer mon choix. A quoi bon si c'est pour être comme une mère célibataire ?
Y a du boulot !
J'ai presque envie de dire que c'est pire que d'être une mère célibataire... Là tu prends soin de deux enfants au lieu d'un seul. Les caleçons de monsieur, c'est pas lui qui les lave. C'est pas lui qui débarrasse sa table de petit déjeuner. C'est pas lui qui range le bordel au fur et à mesure. C'est pas lui qui fait à manger. C'est assez pathétique de se dire qu'on se comporte encore comme un gamin quand on doit soi même en éduquer. Et je dis pas ça dans le sens "garder une part d'innocence et d'émerveillement enfantine", mais juste dans le sens "gros immature qui attend qu'on le prenne en charge". Pathétique.
 
M

Membre supprimé 365475

Guest
Oui je suis d accord c'est pire encore. Et le pire c'est de ne pas s en rendre compte.
Dans mon couple je dois l avouer c'est mon conjoint qui a la charge mentale j'essaie vraiment de faire les efforts surtout pour ranger et le ménage. Donc je sais pour être de l'autre côté et j'en suis pas fière. Mais j essaie de changer alors que les hommes vivent très bien avec
 
21 Mars 2021
245
3 437
304
24
@perlimpinpindenoel Tu essaies de faire plus de tâches à la maison et de penser à ta part de travail, c'est déjà bien plus que la plupart des mecs :calin:

Et en soi, c'est pas intuitif. Moi, je vis à moitié chez ma copine qui a l'habitude de vivre seule, alors que j'ai toujours vécu avec mes parents et dans la dynamique qui va avec, où mécaniquement on fait beaucoup moins de tâches ménagères.

Encore aujourd'hui il faut qu'on trouve un équilibre où je dois penser à faire ma part (et à bien la faire!) et où ma go doit essayer de me laisser de l'espace pour que je puisse faire la corvée à mon rythme (y avait des fois où elle la faisait à ma place et je me sentais tellement coupable...). Toutes proportions gardées bien sûr, la corvée c'est mieux si elle est faite vite.

Mais il faut que je fasse des efforts pour que ma copine n'ait justement pas la charge mentale de faire toutes les corvées. Elle a dû rentrer passer quelques semaines chez ses parents et j'ai eu l'appart pour moi tout.e seule... Et c'était un bon entraînement !!

(Et c'est là où je me rends compte que toutes les mamans et les madz de 30 ans et + doivent lire mon commentaire en rigolant un peu :ninja:)
 
5 Août 2021
699
5 918
554
32
J'ai trouvé quelques points positifs:

1) Déjà ils discutent de ce sujet. Avant les hommes étaient tellement peu impliqués que même parler de grossesse, de soins et d'éducation à l'enfant était une perte de temps.
Parler d'un sujet, même si c'est pas parfait, ça aide à faire évoluer les choses.

2) Ils parlent de la répartition des tâches et de la charge mentale. Au départ il raconte qu'il était débordé côté pro à la naissance de son enfant. Ce qui est intéressant c'est qu'il enchaine par "elle a fait beaucoup plus que moi, j'ai essayé de soutenir au mieux mais dire qu'on a fait 50/50 ça serait pas vrai". Il admet dans la foulée être plus sur un 70/30 voire un 80/20.

On pourrait critiquer ça mais d'un autre côté je vois pas ce que ça apporterait s'il venait dans cette émission en mentant, en disant qu'il s'est mis en dispo pour les premiers mois et qu'il a fait autant que sa femme.

Au moins on a un discours réaliste. On entend souvent les femmes qui disent qu'elles en font beaucoup plus que le père et là on a un père qui dit que sa femme fait beaucoup plus que lui.

C'est pas réjouissant mais les deux discours sont cohérents l'un avec l'autre. Au moins le constat est établi et on pourrait discuter du pourquoi et comment améliorer la situation.

Et point non négligeable: ça leur semble évident que la répartition devrait être 50/50. Ce qui n'était pas le cas avant.

3) Il y a eu quelques constats intéressant même si peu approfondi:

- L'approche différentes selon les parents, lui qui est plus "on va découvrir au jour le jour" et elle qui était une approche plus préparée.
Il n'y a aucun mal à avoir épluché tout Françoise Dolto avant l'accouchement et il n'y aucun mal à vivre plus au jour le jour (de manière raisonnable).
Seulement le parent qui prépare tout va avoir tendance à tout faire car il voit tout le travail qu'il y a derrière. Et donc à pester sur l'autre parent qui fait rien. Quand l'autre parent aura du mal à trouver ses marques car à chaque problème devant lui son partenaire a déjà prévu la solution.

En fait, ça ne concerne pas que la parentalité. Chaque personne appréhende les choses quotidienne différemment.
Si une personne achète son PQ lorsqu'elle voit qu'il en reste pas beaucoup et qu'une autre l'achète à chaque début selon une quantité estimée alors il est possible que la personne prévoyante reproche à l'autre de ne pas avoir pris de PQ lorsqu'elle a fait les courses. Voire même retourne en chercher, ce qui augmente sa charge mentale.
Alors que la personne plus "au jour le jour" va se dire que c'est exagéré et n'aura plus la charge du PQ, puisque sa méthode ne peut fonctionner que si le stock diminue assez.

C'est pas que l'un laisse la charge mentale à l'autre mais qu'ils ont deux méthodes de fonctionnement incompatibles.

Ça marche aussi pour la lessive ou autre. Si l'un fait des lessives régulièrement pour être à jour et l'autre en fait 3 en une journée lorsqu'il en a besoin c'est la personne plus régulière qui va se retrouver à faire toutes les lessives.

Et j'ai l'impression (sans vouloir faire de généralités) que les mecs sont plus en mode "au jour le jour" et les femmes généralement plus organisées. En général bien sur. Perso je suis plutôt du genre désorganisée mais qui s'organise pour certains trucs obligatoires, comme le travail.

Donc on peut pester (à raison) contre les hommes qui en foutent pas une mais il y a peut-être une discussion à avoir sur comment chacun s'organise et fait les choses en général et peut-être des compromis à avoir et aussi des lâcher prise.


- Lorsqu'il dit que les 20% qu'il fait sa femme a tendance à rester à côté pour surveiller. Pour le coup, c'est pas sa faute à lui si elle se sent obligée de surveiller ce qu'il fait. Elle ça doit la fatiguer d'autant plus et lui ça l'aide pas à s'investir plus.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Je pense que ce qui stresse les mères généralement c'est de laisser faire et que se soit pas parfait.
La peur que par exemple si le père prépare le sac et oubli les changes, elle se retrouve dans la merde. Alors qu'elle pourrait aussi se dire que si le père se trompe c'est lui qui va devoir réparer son erreur. Donc s'il oublie les changes c'est lui qui va devoir courir à la maison ou à la pharmacie en chercher.

- La difficulté à concilier travail et arrivée du bébé. Là Camille Combal n'a pas forcément un travail de bureau avec des horaires définis. Lorsqu'il explique qu'il devait travailler sur pleins de projets à l'arrivé du bébé on pourrait faire "bouh le vilain père qui se met pas en congé pour faire sa part". Mais d'un autre côté on pourrait aussi constaté la difficulté que peuvent rencontrer les père à prendre un congé paternité et les conséquences que ça a dans la répartition des tâches et de la charge mentale.
Alors que sa femme a été vite rodée à l'exercice, lui il tâtonnait encore car pas assez présent. Ce qui aide pas à une répartition des charges équitable.
 
27 Avril 2021
214
1 760
304
36
@Bloem Sauf que si le père oublie le change, c'est aussi le petit bébé qui paie le fait de ne pas pouvoir être changé le temps de trouver une solution. C'est pas seulement devoir courir au supermarché/à la pharmacie...
C'est ça la différence avec la charge mentale des courses ou de la lessive : c'est que le bébé subit les erreurs, et bon on ne va pas laisser bébé tomber du plan à langer pour que le père réalise que c'est possible qu'il en tombe et fasse attention...
 
M

Membre supprimé 332225

Guest
@CriKir Le problème, c'est que même si la femme n'a pas de boulot/ un boulot moins prenant/ un boulot moins payé en comparaison de son mari, elle abat quand même un boulot monstre avec le travail domestique qui n'est 1. ni reconnu (alors qu'essentiel) 2. ni rémunéré (donc pas droit à des congés, à une retraite contrairement à monsieur) 3. invisible (alors que les conséquences seraient catastrophiques s'il n'était pas fait).
Donc ce schéma, en plus d'être archaïque et patriarcal, est inégalitaire.
Même si la mère a envie/besoin de faire une pause dans sa carrière pour s'occuper de son enfant, ce qui est compréhensible, on peut logiquement se questionner sur le fait que beaucoup moins de pères en éprouvent le besoin. Patriarcat bis.
Enfin, concernant le fait de déléguer les tâches "ingrates", au-delà du fait que c'est humain, ce schéma reproduit aussi des inégalités sociales : ce sont souvent des femmes pauvres, précaires, racisées qui effectuent ce genre de travail pour des tiers, parfois au black (donc pas de temps pour leur famille à elles ou leurs propres loisirs/repos, et pas de sécurité sociale ni retraite ni congés payés).

La solution, que tout le monde contribue à prendre soin de son foyer de manière conséquente, riche ou pas, travail prenant ou pas.
Et s'il faut faire appel à un mode de garde, que celui-ci soit déclaré et correctement rémunéré.
 
M

Membre supprimé 332225

Guest
@CriKir Tu mets le doigt sur quelque chose qui est juste : aujourd'hui on est toustes crevé.e.s et on a toustes envie/besoin de déléguer. Et on a beau être anticapitalistes, on est aujourd'hui toustes obligé.s de consommer des services, à un moment ou à un autre.
Réduire voire supprimer les inégalités sociales est un objectif, mais aujourd'hui on ne sait pas trop comment les réduire, et ce n'est pas nous qui sommes aux manettes.
Une piste pourrait être justement de revoir la place du travail dans nos existences, de peser là-dedans par le vote, les négociations syndicales... Pour celles et ceux qui le peuvent.
Une autre piste, plus directement faisable et applicable, c'est la négociation dans le couple : le partage équitable des tâches, que les deux membres du couple aient un travail ou pas. Sensibiliser les petits garçons d'aujourd'hui à l'importance des tâches domestiques, pour que plus tard tout le monde puisse se reposer à un moment ou à un autre au sein de son foyer.
J'ai conscience que tout cela n'est pas toujours applicable, mais on peut au moins éduquer garçons et filles en ce sens, pour pas que les uns abusent et pour pas que les autres se fassent exploiter.
 
5 Août 2021
699
5 918
554
32
@Bloem Sauf que si le père oublie le change, c'est aussi le petit bébé qui paie le fait de ne pas pouvoir être changé le temps de trouver une solution. C'est pas seulement devoir courir au supermarché/à la pharmacie...
C'est ça la différence avec la charge mentale des courses ou de la lessive : c'est que le bébé subit les erreurs, et bon on ne va pas laisser bébé tomber du plan à langer pour que le père réalise que c'est possible qu'il en tombe et fasse attention...
Certes mais si on en encore à surveiller que le père tienne l'enfant lors du change à 8 mois c'est qu'il y a un problème. A ce niveau, on ne peut même pas laisser le bébé quelques heures avec son père.

Les hommes ne manquent pas, à priori, d'intelligence. Ils sont capable de préparer un sac ou de changer une couche seuls. Seulement il est possible qu'ils fassent parfois une erreur (le fameux adage: "il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent pas").
Souvent une erreur qui ne mettra pas le bébé en danger mais, évidemment, s'il y a un danger il faut intervenir.

Maintenant c'est pas pour excuser un père qui ne ferait pas assez pour son enfant.

Je trouve juste des pistes intéressantes dans ce témoignage:
- le fait qu'il a eu peur à la sortie de la maternité lorsqu'il s'est rendu compte qu'il n'y aurait plus les sages-femmes pour les accompagner
- le fait qu'il est trouvé sa femme très préparée au retour à la maison, par opposition à lui qui pensait "voir ça au jour le jour"
- le fait qu'il avait encore une charge de travail importantes à ce moment là (ça aide pas à rendre ses marques s'il ne peut pas être assez présent pour effectuer régulièrement les soins)
- le fait que sa femme soit rapidemment devenue habile et habituée alors qu'elle continue à regarder par dessus son épaule lorsqu'il fait quelque chose

On rajoute à ça l'éducation genrée c'est pas étonnant qu'il se sente moins capable que sa femme et moins légitime pour la logistique et les soins.

Et encore une fois c'est pas pour excuser les pères sur leur manque d'implication. C'est juste pour réfléchir aux difficultés qui peuvent être rencontrées afin de pouvoir les éviter ou mieux les appréhender.
 
19 Avril 2018
51
429
1 124
Je suis d’accord, il y a malgré tout des trucs intéressants dans ce témoignage de Camille Combal. L’ennui c’est qu’on a le sentiment que les trois darons restent à la surfaces et ne vont pas au fond des choses. Comme si c’était comme ça et c’est tout, point. J’avoue que j’en attends un peu plus dans ce genre de vidéo/podcast. Là j’ai plutôt eu le sentiment de voir une discussion de surface qui effectivement met en avant certaines peurs et difficultés, mais qui ne pose pas plus de questions que ça. Je trouve ça dommage pour ma part.
 
12 Octobre 2014
2 529
13 394
4 664
Lorsqu'il dit que les 20% qu'il fait sa femme a tendance à rester à côté pour surveiller. Pour le coup, c'est pas sa faute à lui si elle se sent obligée de surveiller ce qu'il fait. Elle ça doit la fatiguer d'autant plus et lui ça l'aide pas à s'investir plus.
Je pense que ce qui stresse les mères généralement c'est de laisser faire et que se soit pas parfait.
Oui, j'ai régulièrement entendu ça aussi chez certains pères et je peux comprendre que ça décourage. Après, je peux très bien comprendre le stress que génère le fait d'avoir un enfant, et qu'on veut tout prévoir à l'avance.
Le gouvernement indique régulièrement un site internet pour se préparer à l'événement (https://www.1000-premiers-jours.fr/fr), et il y a aussi plein de livres pour se préparer à tout ça. Après, je sais pas si les pères se préparent aussi, jusqu'à quel point, quelles difficultés ils ont de leur côté, etc...

On est dans une société où on considère que c'est essentiellement aux mères de s'occuper des enfants, et j'imagine que certains pères se sentent un peu rejetés dans leur rôle de père (à commencer par certaines maternités qui refusent les pères à assister à l'accouchement - ça doit bien leur faire l'effet d'une gifle, ce genre de choses).
Après, c'est à eux aussi de faire le nécessaire pour se préparer et s'informer. Mais je comprends bien que certains faits extérieurs n'aident pas forcément.

En ce qui concerne le congé paternité, il faudrait voir si ça change un peu quelque chose avec la nouvelle loi du congé obligatoire (que donc même les entreprises n'auront pas le droit de refuser).
Beaucoup de pères ne le prennent pas, mais j'ai entendu aussi régulièrement qu'ils ne veulent pas subir le même sort que les mères : être virés abusivement.
Si les entreprises "tolèrent" les congés maternité (et encore, y'a beaucoup d'abus), les entreprises refusent catégoriquement que les pères prennent aussi des congés, en général (d'après ce que j'en ai entendu).
Je me souviens même que j'avais participé à une grève de solidarité en soutien à un collègue homme à qui on avait refusé un congé paternité alors qu'il avait prévenu le chef, que le celui-ci avait dit oui avant de refuser juste avant.
C'est une des explications expliquant pourquoi il y a encore peu de congés paternités (en dehors du fait qu'il y a effectivement des pères qui s'en foutent).

C'est juste pour réfléchir aux difficultés qui peuvent être rencontrées afin de pouvoir les éviter ou mieux les appréhender.
je suis d'accord également.
D'un côté, il faut constater leur manque d'implication, mais de l'autre côté il faut aussi voir quelles seraient leurs difficultés spécifiques (surtout dans une société qui considère que la place des pères N'EST PAS auprès des enfants, mais au travail / et inversement pour les mères). Le gouvernement y a répondu en partie avec le congé paternité obligatoire, même si évidemment c'est loin d'être suffisant...
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes