Commentaires sur Droguée à son insu par Joël Guerriau, la députée Sandrine Josso affirme avoir « cru mourir »

21 Février 2014
669
6 764
5 274
@Lorna. comme @MarieLouise je ne suis pas sûre de comprendre ce que tu veux dire, et j'ai presque l'impression que ça illustre le propos de @Sealure

Tu vois une différence majeure entre la MDMA et l'alcool, alors que dans le fond, ce sont deux substances psychoactives, qui peuvent toutes les deux "provoquer des effets involontaires pas glop" comme tu dis (et je pense qu'on a pour la plupart soit déjà ressenti ces effets involontaires en étant beaucoup plus affectés par l'alcool que ce qu'on anticipait, ou qu'on a pu voir des proches les exhiber). Mais genre, l'OMS qualifie l'alcool de substance toxique typiquement, et ils sont plutôt pas mal qualifiés pour savoir de quoi ils parlent.

Tu parles de la différence entre "boire un verre" et "prendre de la drogue", mais quand tu prends de la drogue, tu ne prends pas forcément une dose de cheval, tu peux prendre l'équivalent de "un verre" aussi (ou même de moins d'un verre dans le cas des gens qui micro-dosent par exemple). Maintenant qu'on connaît mieux l'impact de l'alcool sur la santé physique et mentale, le potentiel d'addiction et de dépendance, etc., je trouve que c'est très difficile de prétendre que c'est complètement différent de ce qu'on appelle "les drogues". C'est juste que l'alcool est culturel chez nous, donc légal, et que ça ferait bien chier tout le monde que ça devienne illégal comme le reste des substances psychoactives récréatives, parce que les gens trouvent ça fun de boire.

(Pour préciser, je ne pense pas que c'est bien ou que c'est mal de consommer des substances psychoactives - dans lesquelles j'inclus l'alcool donc - juste je trouve qu'avec ce qu'on sait maintenant des conséquences de l'alcool, c'est soit mal-informé, soit légèrement hypocrite de prétendre qu'alcool et drogues sont fondamentalement différents)
 
Dernière édition :
6 Août 2023
76
1 046
134
Merci @MarieLouise et @A Kane , vous l'avez dit mieux que moi :)

L'ecsta n'est pas un produit inoffensif du tout.
Alors je n'ai pas dit ça !
C'est addictif, ça peut être toxique, etc.
Par contre c'est généralement classé comme peu dangereux en termes de "dangerosité sociale", au sens, où ce n'est pas un produit très corrélé à des comportements violents envers autrui, contrairement à l'alcool ou la cocaïne par exemple. ça me paraissait pertinent de le mentionner puisque là il est question de faire du mal à autrui (intention d'agresser la députée) : je pense que c'est un problème du comportement du sénateur, mais pas un problème spécifique à ce produit en particulier.
Et dire "ce produit n'est pas particulièrement corrélé à un risque de violence envers autrui" ce n'est pas une volonté de ma part de le banaliser ! Il y a d'autres risques graves à en consommer (pour sa propre santé par exemple). J'essaie jute d'être objective et pas dans le jugement moral de type "la drogue c'est mal"

Sans juger moralement les personnes qui en consomment, on peut trouver suspect de faire une équivalence entre cette drogue qui met dans un état second dès le départ et peut provoquer des effets involontaires pas glop (je renvoie vers les sites de prévention en ligne) et l'alcool qui s'il est dangereux en excès ne présente pas le même taux de risque que la drogue si on prend un seul verre
... c'est pour ça que je parle d'usage récréatif dans mon post : je le définis comme prendre de manière exceptionnelle une quantité de produit psychotrope dans la limite de ce qui ne crée pas de risque à court terme pour soi ou autrui (bien sûr si c'est répété on tombe dans l'addiction)
Dans ce contexte-là, ça ne me choque pas plus qu'un élu "se drogue" qu'il boive un petit verre de temps en temps ; dans les deux cas c'est un usage récréatif d'un produit psychoactif

HS mais ça me fait rire de te lire parler de la faible dangerosité sociale d'un produit illégal en la comparant avec celle, forte, d'un produit qui lui l'est. Il y aurait une corrélation, ça ne m'étonnerait pas :yawn:
Alors navrée mais ton propos ne se tient pas :shifty: :
1) j'ai renvoyé vers Wikipedia qui cite le code de la santé publique (source officielle) donc c'est hors de propos (les autorités étatiques, qui autorisent l'alcool, le classent elles-mêmes comme en dangerosité sociale forte)
2) Il est bien connu que les lobbies influencent l'état, donc on ne peut pas supposer que l'état statue en toute objectivité. Sur les lobbies de l'alcool sous Macron :

Et à propos d'autres produits je viens de lire ce bouquin sur le cabinet de conseil McKinsey qui a oeuvré pour les lobbies du tabac et des médicaments anti-douleurs opioïdes :

Donc pour résumer : les autorités interdisent ou autorisent des psychotropes parfois par complaisance avec des lobbies et pas dans l'intérêt de la santé publique.
La réduction des risques (approche en termes de santé publique et non de jugement moral) a fait davantage ses preuves pour limiter les ravages des psychotropes que la prohibition
 
12 Décembre 2011
121
1 179
4 804
Bla Bla
Alors pour moi la principale dangerosité sociale de la MDMA, actuellement, c'est qu'en acheter cela signifie financer les réseaux de narcotraficants, la violence dans les cités, et les règlements de compte (qui à Marseille visent désormais des mineurs, tout va bien).

Donc quand on est un sénateur, totalement en capacité de voter une loi permettant de décriminaliser (ou non) cette substance, décider de l'acheter en connaissance de cause, c'est grave.
 
6 Août 2023
76
1 046
134
Alors pour moi la principale dangerosité sociale de la MDMA, actuellement, c'est qu'en acheter cela signifie financer les réseaux de narcotraficants, la violence dans les cités, et les règlements de compte (qui à Marseille visent désormais des mineurs, tout va bien).

Donc quand on est un sénateur, totalement en capacité de voter une loi permettant de décriminaliser (ou non) cette substance, décider de l'acheter en connaissance de cause, c'est grave.
Certes il y a des trafics, mais effectivement légaliser permettrait d’y mettre fin.

Après dans le capitalisme globalisé où on vit, c’est quasi-impossible d’acheter quoi que ce soit sans financer un conflit armé, cf le cobalt et les minéraux issus du coltan dans nos smartphones, deux minerais qui alimentent le conflit armé en RDC et notamment dans le Kivu

un tel débat ne m'intéresse pas beaucoup.
C’est un peu facile à dire après m’avoir adressé un premier message au ton sacrastique :shifty:


Je réagissais au terme de drogue récréative
Ah non j’ai parlé d’usage récréatif

J'ai une amie qui a bloqué suite à une prise d'ecsta. C'était juste une fête et ça a fichu sa vie en l'air.
Navrée pour elle, comment ça bloqué ?

Perso un ami de mes parents est mort dans un pays émergent suite à une consommation d’alcool frelaté. Ma lecture c’est que c’est l’absence de contrôle par les autorités ou le contrôle défaillant qui cause ce genre de cas
Tu me diras que légalisée,on peut contrôler la qualité.
Totalement, oui

Mais alors je dirais d'aller voir du côté du déclenchement de gros troubles psy suite à la prise de drogue qui ne sont pas du tout prévisibles.
J’arguerais que ce serait déja plus prévisible avec un contrôle de la production, du dosage, et des produits finis

… l’ambiance :yawn:
 
14 Septembre 2012
18
226
4 699
La défense de Guerriau est tout bonnement lamentable, il est impossible qu'elle convainque n'importe qui qui n'est pas un perdreau de l'année.
Sinon, concernant la consommation de drogues, merci à @Sealure et celles qui ont répondu dans ton sens.

En lisant les premiers commentaires, je dois dire que j’étais un peu mal à l’aise du sous-texte « consommer de la drogue = c’est mal/être une mauvaise personne » :shifty: Je ne dis pas que quelqu’un a dit ceci précisément, mais j’ai eu l’impression sentir du jugement moral, y compris sur les consommations individuelles, ce qui pour moi n’a pas lieu d’être. Je veux dire, ici, on parle de viol et de soumission chimique, c’est ça le problème, et un problème plus que suffisant en soi !

Cela doit peut-être venir du fait que je suis entourée de personnes qui consomment (quelques addicts à la vie brisée, mais aussi des addicts tout à fait fonctionnels, et beaucoup de personnes qui consomment de manière récréative et contrôlée) et sensibilisée à la question de la réduction de risque, mais je trouve toujours assez surprenant et dommage cette stigmatisation de La Drogue. Alors oui, ça fait peur, et oui, y’a des trucs bien glauques en lien direct (traffic, comportements à risque, etc.). Mais comme ça a été dit, il y a toute une construction culturelle par chez nous qui fait qu’on distingue cette fameuse drogue de l’alcool, alors que les graphiques aux axes dépendances/dommages physiques sont connus depuis…. Pffiou ! Et par ailleurs, il n’y a pas une drogue, mais de nombreuses substances différentes qui sont plus ou moins stimulantes, empathogènes, hallucinogènes, … aux effets variés et aux interactions +- risquées, d’où l’importance centrale, si on consomme, de consommer de manière raisonnée et surtout, éclairée. Et c’est ça le plus important, pas la drogue en elle-même.

Je sais que ça peut être un sujet sensible, et je suis bien placée pour savoir les dégâts que cela peut faire chez certaines personnes et les drames auxquels ça peut conduire, croyez-moi, mais je pense qu’on ne gagne rien à rester dans la stigmatisation des usagers et la désinformation sur les substances en elles-mêmes.
 

J_Serpentine

Allez, ouste, va away petit bird !
17 Décembre 2015
5 849
41 267
4 084
32
La MDMA (ecsta) est classée en dangerosité sociale faible par le code de la santé publique, alors que l’alcool est en fort (source). Pourtant, tout le monde accepte que les élus picolent à des cocktails. Je trouve ça hypocrite.
:hesite: :hesite:
Ce n'est pas ce que je lis.
La source wiki indique que le Code de la Santé Publique (CSP) de 1990 divise les psychotropes en 4 catégories. Et ensuite, il est mentionné le rapport Roques de 1998 sur le classement des drogues, notamment par "dangerosité sociale" (déf : La dangerosité sociale tient compte des comportements qui peuvent engendrer des conduites très agressives et incontrôlées induites par le produit ou des désordres variés pour se procurer celui-ci et des risques pour le consommateur ou autrui. )
Mais on ne peut pas dire que c'est le CSP (une réglementation officielle donc qui est sur Legifrance.gouv.fr) qui affirme que la MDMA est en "dangerosité sociale faible" (c'est pointilleux mais je bosse avec le CSP tous les jours :cretin: ).
Le Rapport a eu quelques critiques sur la méthodologie scientifique employée car tous les aspects de X points n'ont pas été pris en compte mais il a eu le très grand avantage de fournir un document très riche sur la bibliographie des drogues, leurs effets, leur toxicité, etc. (hors tabac et alcool, c'est précisé au début, si ce n'est pour les effets cocktails avec les autres drogues).

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

La conclusion du rapport est quand même :
Conclusion : La consommation des drogues psychostimulantes est en progression constante. La cocaïne a fait une percée inquiétante en Europe ces dernières années et les drogues agissant par des mécanismes similaires, amphétamines et dérivés, en particulier l'ecstasy ou MDMA, sont couramment consommés dans toute l'Europe après leur entrée initiale en Grande Bretagne. Il ne fait aucun doute que cette attirance vers les produits psychostimulants pose à terme un problème grave de santé publique. On ne peut pas sous prétexte d’une image positive de certaines drogues dans des milieux privilégiés passer sous silence le très grand danger de ces drogues , en particulier de l’ecstasy et de la cocaïne pour la santé mentale."
Mais sinon oui, tabac et alcool font bien partie des drogues et nécessitent autant d'attention et de réglementation que le reste.
 
14 Janvier 2011
2 198
6 906
5 194
Un astéroïde.
@Etilujh personnellement, j’en attends beaucoup plus (en termes de responsabilité en général) de personnes qui ont beaucoup d’impact :
- des soignants pendant leur temps de travail
- des personnes qui prennent des décisions pour un collectif ou des décisions impactantes

(Si une infirmière picole pendant qu’elle n’est pas en service ou qu’elle consomme je ne sais pas quoi, c’est sa vie personnelle, l’essentiel est de pouvoir s’occuper correctement de ses patients. J’ai bien conscience qu’on n’a pas tous les mêmes usages des mêmes choses et que des mécanismes de compensation d’un quotidien difficile existent.
Si un magistrat en fait de même et que ça n’influence pas ses dossiers, idem. Si par contre, cette personne est dans un état second au moment de l’exécution de son travail, pas d’accord. Idem pour un routier, etc.)

Par contre, un élu, au salaire confortable, qui pourrait compenser un éventuel stress (sachant que c’est quand même un emploi avec de la stabilité, pas de licenciement économique possible, une retraite à vie de mémoire, etc), qui est représentant de l’Etat donc devrait être irréprochable sur les lois, qui consomme de la drogue même sur son temps personnel … ça me choque (en dehors de l’agression elle-même qui est choquante puisque vraiment, c’est quelqu’un élu par les citoyens donc qui devrait tous les représenter, comme par exemple les femmes qui ne se sentent pas bien représentées là :lunette: )
Je ne pense pas qu’on tolèrerait ça d’un aide soignant, d’un routier, d’un policier, et j’en passe. A un haut niveau de décision (dans lequel les conséquences humaines sont moins immédiates sûrement), ça ne me parait pas souhaitable non plus.
 
6 Août 2023
76
1 046
134
@J_Serpentine merci pour la précision et j’ai aussi dit que l’ecsta était dangereux pour soi-même.
Mon point était qu’à ma connaissance cette drogue-là n’est pas particulièrement dangereuse pour autrui (en tout cas moins que l’alcool par exemple).
Si je fume dehors et que personne ne respire ma fumée ça augmente mes risques de cancer à moi. Si je bois statistiquement je risque d’être agressive envers autrui.
Je pense pas qu’on doive avoir la même grille morale sur les produits nocifs pour soi-même et ceux qui augmentent des risques de causer des dégâts à autrui.
D’où mon point sur le sénateur : le problème c’est lui (qu’il ait drogué autrui), pas qu’il ait de l’ecsta ou qu’il en consomme en soi

@Tardigrade il y a une différence entre avoir un usage récréatif un soir de temps en temps et venir au boulot bourré/drogué/en gueule de bois.
Je connais des gens qui se droguent dans les professions que tu as citées. Comme des gens qui ont une consommation d’alcool mais pas d’addiction et dont ça n’empiète pas sur le travail.
La loi est parfois immorale (par exemple les expulsions de sans-papiers) donc je ne suis pas légaliste. Pour la drogue je suis convaincue que la solution est la réduction des risques, pas la prohibition.
Et je trouve hypocrites les discours moralisateurs « la drogue c’est mal » dans un pays où l’alcool, le tabac, les opiacés et opioides etc sont légaux.

Bref perso je prends un député qui se drogue un peu de temps en temps tant que sa consommation ne fait de mal à personne plutôt qu’un député corrompu tous les jours :)
Parce que je crois en la liberté individuelle de ce faire ce qu’on veut tant que ça ne nuit pas à autrui
 
6 Février 2023
590
5 229
454
J'avoue ne pas trop comprendre pourquoi on s'éloigne du sujet pour débattre du fait de si c'est plus ou moins correct d'avoir de la drogue chez soi, vu que dans tous les cas, il a utilisé cette drogue sur une personne à son insu et qu'il s'agit ici du problème de fond ; le fait qu'il ait drogué une femme, et on s'en doute bien, certainement dans le but d'abuser sexuellement d'elle. J'en aurais strictement rien à faire de l'usage personnel de chacun sur les drogues si derrière, il n'y avait pas ce risque qu'ils droguent une personne à son insu. D'ailleurs, est-ce que cette drogue chez lui était vraiment pour son usage personnel et il a décidé de l'utiliser sur elle "exceptionnellement", ou est-ce qu'il a décidé de s'en procurer uniquement pour l'utiliser sur des femmes qu'il ramène chez lui ? En ce qui me concerne, j'ai vaguement mon idée sur la question.
 
9 Mars 2014
4 007
33 402
4 674
lutinreveurblog.wordpress.com
@Sealure
Un député qui se drogue n'est rarement pas corrompu. Déjà c'est illégal, donc je suis désolée d'avoir des attentes sur des élus mais bon quand on voit la répression que subissent les petits consommateurs de drogue, type cannabis, je m'attends à ce que la même loi s'applique sur un député.
Donc un député qui se drogue, ça dégage. C'est juste de la pure hypocrisie.

Et vu que l'ectasi sert à droguer des personnes à leur insu, c'est pas plus mal que ça reste illégal.
Et au vu du désert médical et du sous-effectif, un projet rendant la drogue légale ne verra pas le jour avant longtemps.

Déjà que sur l'alcool, vu le nombre de vie que ça détruit, je ne sais pas trop quoi en penser. Vu l'échec de l'interdiction au USA, je suis pas vraiment pour mais d'un autre côté, ça sauverait peut-être quelques vies. Et pourtant j'en consomme de temps en temps, je ne me considère pas extrême.
 
25 Février 2014
3 787
32 007
5 874
Nantes
Gros soutien à elle, elle a vraiment eu tous les bons réflexes, et le fait qu'elle soit député à probablement aidé (au fait d'être prise au sérieux par la police, donc qu'ils interviennent tout de suite, donc de retrouver la drogue direct).

J'ai l'impression que metoo a permis ça, d'en parler, si elle a réagit si efficacement c'est probablement qu'elle a déjà entendu des témoignages de femme a qui s'est arrivée, et qu'elle était déjà au courant de comment réagir dans ce cas là. La libération de la parole sauve des vies!

Sinon un point qui me perturbe vis à vis de moi même : je suis surprise (mais en bien) qu'on en parle autant. Quand je vois comment le sujet des vss peut être traité par dessus là jambe, là les médias en parlent beaucoup, de ce que j'ai vu personne de met en doute ou ne minimise ce qui s'est passé. C'est comme un indicateur que ouf, y'a quand même des choses qui bougent dans la société de ce côté là

Et la défense du gars, mais c'est un sketch quoi. Ça aurait été tellement plus simple de dire que c'est elle qui en a pris et qu'elle a pas assumé ou qu'elle voulait lui nuire. Mais non, il ne nie pas que c'est lui (juste le contexte, mais c'est tellement mauvais comme mensonge que bonnn)
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes