Commentaires sur Droguée à son insu par Joël Guerriau, la députée Sandrine Josso affirme avoir « cru mourir »

20 Juillet 2011
714
5 801
5 094
Cette députée a eu, dans son malheur, un mélange de chance, d'excellents réflexes et d'une réponse policière à la hauteur de l'enjeu (pour une fois).
Déjà avoir le self control nécessaire pour reconnaitre qu'on n'est pas dans son état normal, réussir à fuir, se rendre tout de suite à l'hôpital. Ça l'a sauvé mais ça lui a aussi permis de recueillir tout de suite des preuves (certaines drogues sont très éphémères dans l'organisme). Le chauffeur de taxi qui lui laisse son numéro, c'est pareil, il a eu un excellent réflexe.

J'ai déjà exprimé mon avis sur ce forum concernant la prise en charge judiciaire des agressions sexuelles. La loi est faite de manière à ce qu'il faille des preuves solides pour condamner quelqu'un, et malheureusement même avec des enquêteurs en or et un système qui fonctionne, si on n'a pas de preuve, on ne condamne pas.
J'espère que dans cette affaire, la machine judiciaire va fonctionner (et le fait que le sénateur ait été entendu si rapidement, c'est quand même bon signe). Ici, reste à prouver l'intention d'agresser sexuellement, mine de rien ce n'est pas si simple.

J'espère que la députée Josso sera bien accompagnée, car même si elle a échappé à l'agression, ce qu'elle a vécu est un traumatisme énorme ! Comment faire confiance aux gens quand un ami de 10 ans peut vous faire une chose pareille ? C'est à vomir et je comprends les femmes qui évitent de relationner avec les hommes.
 
9 Mars 2019
160
1 086
804
43
Ovidie, dans sa BD "Les Coeurs insolents", raconte qu'elle n'accepte plus de rester seule avec un homme, même un ami. Et qu'elle ne boit plus d'alcool. Les mecs ne comprennent pas et trouvent qu'elle exagère (et ils sont vexés qu'elle ne leur fasse pas confiance, à eux, ses amis), mais elle maintient sa résolution.
 
6 Février 2023
567
5 084
454
malheureusement même avec des enquêteurs en or et un système qui fonctionne, si on n'a pas de preuve, on ne condamne pas.

Ca me semble normal, en vrai. J'ai conscience que c'est dommageable pour des victimes qui ne peuvent pas prouver que leur agression a vraiment eu lieu, mais ça empêche aussi de fausses accusations. Si on condamnait sans preuves, ça semblerait un peu absurde.
 
6 Août 2023
76
1 045
134
J'avoue ne pas trop comprendre pourquoi on s'éloigne du sujet pour débattre du fait de si c'est plus ou moins correct d'avoir de la drogue chez soi
C'est @Neverland90 qui a lancé le débat en disant cela :
Est-ce que ça serait trop demander d'avoir des politiciens qui ne se droguent pas
, vu que dans tous les cas, il a utilisé cette drogue sur une personne à son insu et qu'il s'agit ici du problème de fond ; le fait qu'il ait drogué une femme, et on s'en doute bien, certainement dans le but d'abuser sexuellement d'elle.
oui, je crois que personne n'a exprimé de désaccord là-dessus ?

Un député qui se drogue n'est rarement pas corrompu.
Source ? (ou c'est un préjugé ?)

quand on voit la répression que subissent les petits consommateurs de drogue, type cannabis, je m'attends à ce que la même loi s'applique sur un député.
La plupart des consommateurs de stups sont en liberté. Il y en a littéralement des millions

Et vu que l'ectasi sert à droguer des personnes à leur insu, c'est pas plus mal que ça reste illégal.
Alors, c'est généralement le GHB qui est utilisé pour droguer et agresser des personnes. Cette substance est même surnommée "drogue du violeur".

L'ecsta est généralement utilisé pour danser en soirée. On peut débattre de son interdiction ou de sa légalisation, mais l'ecsta n'est pas du tout connu particulièrement pour être souvent utilisé pour droguer autrui.
En termes d'argument, c'est comme si tu disais qu'il fallait que l'alcool soit illégal parce que certains font boire des femmes pour abuser d'elles. C'est vrai que ça arrive, mais c'est marginal dans la consommation d'alcool en général


Et au vu du désert médical et du sous-effectif, un projet rendant la drogue légale ne verra pas le jour avant longtemps.
Je vois pas le rapport dsl ? La consommation illégale est beaucoup plus dangereuse pour la santé publique (produits non testés donc on sait pas ce qu'on consomme ni combien, etc)

Je pense effectivement que la drogue n'est pas prête d'être légalisée, mais c'est plutôt parce que la population partage largement une opinion moralisatrice "la drogue c'est mal" à l'image de nombreuses personnes ici :)

Déjà que sur l'alcool, vu le nombre de vie que ça détruit, je ne sais pas trop quoi en penser. Vu l'échec de l'interdiction au USA,
Tu dis que l'interdiction a été un échec pour l'alcool, mais pourquoi ce raisonnement ne s'appliquerait pas par exemple au cannabis, largement consommé en France ?

je suis pas vraiment pour mais d'un autre côté, ça sauverait peut-être quelques vies.
ou ça en détruirait du fait de la hausse d'alcool frelaté "fait maison" toxique

Et pourtant j'en consomme de temps en temps, je ne me considère pas extrême.
Je ne comprends vraiment pas pourquoi tellement de monde arrive à appliquer ce raisonnement uniquement à l'alcool, mais pas aux autres stupéfiants
 
9 Mars 2014
4 002
33 351
4 674
lutinreveurblog.wordpress.com
@Sealure
Les politiciens qui se droguent sont de pures hypocrites aux vues des lois répressives qu'ils votent contre la drogue. S'ils exigent de leurs citoyens qu'ils ne se droguent, en tant que citoyenne j'exige de même.
Ou alors ils n'ont qu'à faire des exceptions. :cretin:
Alors oui, je n'ai pas une bonne opinion des politiciens consommateurs de drogue.

Quant au reste de ton message, la drogue et l'alcool a également détruit beaucoup de monde, j'ai l'impression que tu vois les choses de façon très positive et tant mieux pour toi, mais c'est pas mon cas.
 
6 Août 2023
76
1 045
134
j'ai l'impression que tu vois les choses de façon très positive
Euh non ?
J’ai dit que je pense qu’il faut faire de la réduction des risques basée sur la santé publique, et pas une politique répressive basée sur la morale.
Et que je trouve hypocrite à quel point en France on tolère la consommation d’alcool alors que l’ébriété favorise des comportements dangereux pour autrui (comme d’autres substances interdites telles que la coke), alors que d’autres substances interdites n’augmentent pas l’agressivité (cannabis, ecsta).

Après, à titre perso, philosophiquement je suis pour le droit de consommer des produits nocifs tant qu’ils ne sont dangereux que pour soi-même et que ça ne fait de mal à personne. Mais ce n’est même pas la raison principale pour laquelle je souhaite une légalisation, qui est de passer de la criminalisation totale à la réduction des risques (produit par produit, sur la base de la science) et la médicalisation des usages problématiques.
Une telle réforme a été adoptée au Portugal avec un bilan hyper positif :
 
6 Février 2023
567
5 084
454
Après, à titre perso, philosophiquement je suis pour le droit de consommer des produits nocifs tant qu’ils ne sont dangereux que pour soi-même et que ça ne fait de mal à personne.

Sur le papier je pourrais être d'accord avec toi mais dans la réalité, je serais au contraire plutôt d'avis à ce qu'on cesse de rendre l'alcool légal (ou qu'il y ait une réglementation beaucoup plus stricte).

Justement parce qu'en fait, ça n'impacte pas seulement soi-même. Des familles qui sont détruites parce que quelqu'un a trop bu, ça arrive. Un accident de la route parce que quelqu'un a pris le volant en étant ivre. Quelqu'un qui a trop bu et qui devient violent. Quelqu'un qui était si accro que sa santé en a pâti, et c'est les autres qui doivent l'aider ou subir tout ça.

Quelqu'un qui fait volontairement boire une autre personne pour inhiber ses sens et pouvoir en profiter. Un peu comme la drogue dont il est question avec cette affaire, utilisée pour abuser d'autrui. Parce que dans la réalité, ce n'est jamais vraiment seulement de la responsabilité individuelle, l'entourage peut en pâtir aussi. Sans compter les abus qui en découlent, utiliser pour abuser des autres à leur insu.
 
9 Mars 2018
156
1 543
1 204
Euh non ?
J’ai dit que je pense qu’il faut faire de la réduction des risques basée sur la santé publique, et pas une politique répressive basée sur la morale.
Et que je trouve hypocrite à quel point en France on tolère la consommation d’alcool alors que l’ébriété favorise des comportements dangereux pour autrui (comme d’autres substances interdites telles que la coke), alors que d’autres substances interdites n’augmentent pas l’agressivité (cannabis, ecsta).

Après, à titre perso, philosophiquement je suis pour le droit de consommer des produits nocifs tant qu’ils ne sont dangereux que pour soi-même et que ça ne fait de mal à personne. Mais ce n’est même pas la raison principale pour laquelle je souhaite une légalisation, qui est de passer de la criminalisation totale à la réduction des risques (produit par produit, sur la base de la science) et la médicalisation des usages problématiques.
Une telle réforme a été adoptée au Portugal avec un bilan hyper positif :
Je me permets de me glisser un instant dans le fil pour rebondir sur la partie "tant que ça ne fait de mal à personne".
Je ne connais pas assez les conditions de production des drogues illégales pour en juger, mais en se basant sur la production du tabac et des dégâts que ça occasionne, est-ce que l'on peut dire que ça ne fait véritablement du mal à personne ?
J'ai conscience que le tabac est un peu à part du fait que son seul et unique intérêt est d'enrichir des capitaux et que du reste, ça détruit tout autour, mais est-ce qu'il est possible de produire et de commercer les autres drogues sans faire de mal à personne ?

MaJ: je suis plutôt en accord avec la mesure prise par le Portugal ceci dit. D'une manière générale, je ne vois pas trop l'intérêt de criminaliser des personnes en prise avec l'adiction...
 
  • Big up !
Réactions : Alzire et Aya06
30 Janvier 2009
5 072
18 508
6 144
34
Lille
@Issunn A part le cannabis dans ta serre et les champis dans le stade de foot, sinon non à nos latitudes. Tout le reste sera produit dans des pays plus pauvre que nous, ou avec un droit du travail très laxiste.
La coca ne pousse qu'à une certaine latitude et à une certaine altitude, impossible de la faire pousser ailleurs, alors toutes les drogues qui en découlent servent les intérêts des narcos trafiquants au détriment de la population locale.
Quant aux drogues de synthèse, leur production à bas coût fait intervenir des solvants, acides qui ne sont pas bons pour la planète vu que les trafiquants balancent tout dans la rivière ou les font brûler.

Par contre on pourrait envisager de les faire fabriquer par des laboratoires, avec des normes et un encadrement des rejets comme pour toutes les autres industries polluantes, les drogues de synthèse pourraient être des drogues "éthiques" si un état voulait légaliser toutes les drogues et qu'elles soient toutes produites de manière encadrée.
On pourrait aussi faire son alcool fort, cultiver son cannabis et ramasser ses champignons, ça c'est faisable sans que ça nuise à d'autres populations. C'est juste qu'il ne faut pas se rater dans ses plants, dans sa distillation et dans sa connaissance mycologique (et respecter le code de la route pour ne pas butter des gens)
 
Dernière édition :
9 Mars 2019
160
1 086
804
43
Sur le papier je pourrais être d'accord avec toi mais dans la réalité, je serais au contraire plutôt d'avis à ce qu'on cesse de rendre l'alcool légal (ou qu'il y ait une réglementation beaucoup plus stricte).
Pas d'accord : historiquement, aux Etats-Unis, la Prohibition a été une catastrophe ! Mais sur la réglementation plus stricte, pourquoi pas, par exemple promouvoir le Dry January officiellement, etc., cesser de céder aux lobbys de l'alcool... mais interdire, non, ça n'aurait que le résultat inverse.
 
6 Août 2023
76
1 045
134
Sur le papier je pourrais être d'accord avec toi mais dans la réalité, je serais au contraire plutôt d'avis à ce qu'on cesse de rendre l'alcool légal (ou qu'il y ait une réglementation beaucoup plus stricte).

Justement parce qu'en fait, ça n'impacte pas seulement soi-même. Des familles qui sont détruites parce que quelqu'un a trop bu, ça arrive. Un accident de la route parce que quelqu'un a pris le volant en étant ivre. Quelqu'un qui a trop bu et qui devient violent. Quelqu'un qui était si accro que sa santé en a pâti, et c'est les autres qui doivent l'aider ou subir tout ça.

Quelqu'un qui fait volontairement boire une autre personne pour inhiber ses sens et pouvoir en profiter. Un peu comme la drogue dont il est question avec cette affaire, utilisée pour abuser d'autrui. Parce que dans la réalité, ce n'est jamais vraiment seulement de la responsabilité individuelle, l'entourage peut en pâtir aussi. Sans compter les abus qui en découlent, utiliser pour abuser des autres à leur insu.
Oui mais sur 100 occasions de consommation d’alcool, combien ont un effet néfaste sur autrui ou mènent à une addiction ?
Je veux bien que ce soit beaucoup, mais je crois pas que ce soit la plupart, sinon on n’aurait presque plus personne de vivant en France.
Je veux pas minimiser les ravages de l’alcool hein !!
Mais je pense qu’il faut lutter contre les usages problématiques et pas contre le produit en soi.
Après selon le produit il y a + ou - de risques d’usage problématique (produit très addictif, très toxique, qui rend particulièrement agressif etc)
Et les pays qui ont essayé d’interdire l’alcool n’ont pas un bilan reluisant

A part le cannabis dans ta serre et les champis dans le stade de foot, sinon non à nos latitudes. Tout le reste sera produit dans des pays plus pauvre que nous, ou avec un droit du travail très laxiste.
Alors oui mais nos produits de consommation courante sont aussi massivement fabriqués en Chine où le droit du travail est laxiste et il y a un million de Ouïghours suspectés d’être dans des camps de travail ; je trouve que le problème c’est pas la drogue en soi mais le capitalisme ?

Et sur l’environnement : en France par exemple dans le Bordelais les vignes sont massivement traitées aux pesticides (même si on peut acheter du vin bio)

Mais oui effectivement pour quelqu’un qui cherche à consommer des psychotropes de manière éthique il n’y a guère que l’alcool bio et le cannabis cultivé soi-même.

Je suis pour la légalisation des drogues, mais aussi de manière très générale pour l’alignement des exigences sur le mode de production entre les pays producteurs et nous (l’importateur)
 
23 Octobre 2017
294
1 667
1 724
Je m'immisce sur le sujet des drogues mais je ne vois pas comment les drogues récréatives pourront un jour devenir légales.
Le doliprane codéine a été retiré de la vente libre parce que des ados faisaient n'importe quoi avec (alors qu'il pouvait vachement soulager les grosses douleurs pour ceux qui ne faisaient pas n'importe quoi avec) et la Ritaline pour les personnes atteintes de trouble de l'attention est préscrite sur une ordonnance spéciale qui n'est plus valable au bout de 72h.

Le problème des drogues (toutes) selon moi c'est qu'elles rendent toutes dépendant. Or devenir dépendant d'un produit modificateur de comportement c'est un problème social.

Je pense aussi que les effets provoqués par les drogues finissent par s'atténuer au bout d'un moment et que certaines (pour ne pas dire tous) personnes vont chercher à renforcer les effets en les mélangeant avec d'autres substances ou en en prenant de plus en plus.

Le fait d'être toxique pour soi-même seulement n'est pas anodin. On se doit quand même de secourir ou soigner ces personnes, le coût des soins étant partagé par la société (en plus d'engorger les services d'urgences).

Et ça a également un impact sur l'entourage. Voir son frère ou sa sœur dans un état déplorable suite à une consommation hebdomadaire d'héroïne je doute que ça soit une partie de plaisir.
Rien que l'addiction aux jeux d'argent peut faire souffrir l'entourage sans que ça ne les impacte.

Pour résumer: le potentiel addictogène des drogues rend la légalisation quasi impossible car il est difficile de prévoir le comportement d'une personne devenue "accro".

Il y a déjà l'alcool d'autorisé, je pense que ça suffit, on ne va pas en rajouter.

Imaginez si la cocaïne devenait légale et que votre manager en consommait régulièrement. Il serait insupportable et imprévisible.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes