Commentaires sur Help, mon mec est frustré par mon manque de libido !

Lia_Stilton

I cry a lot but I am so productive, it's an art
27 Avril 2022
226
1 851
304
RED FLAG RED FLAG RED FLAG RED FLAG RED FLAG RED FLAG RED FLAG RED FLAG RED FLAG RED FLAG RED FLAG RED FLAG RED FLAG RED FLAG RED FLAG RED FLAG
Ce mec me dégoûte, ce témoignage me met extrêmement en colère, j'en ai marre de tous ces hommes qui ne savent pas penser correctement.
Sa réflexion est GRAVISSIME.
Ce n'est pas de ta faute si tu as moins d'envie. D'après ce que tu dis, vous semblez quand même faire l'amour à chaque fois que vous vous retrouvez, ce qui est déjà bien, je trouve. Et même si ça n'était pas le cas tu n'aurais pas à te forcer. La Daronne a raison, il te met la pression, c'est mal et ça risque d'encore moins te donner envie.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
28 Août 2020
257
1 816
504
Je comprends pas, il ne la fait pas culpabiliser du tout, il ne l'incite pas à faire plus qu'elle n'a envie.
C'est pas méchant du tout ; il a le droit d'exprimer aussi ses frustrations, pourquoi il devrait se censurer en fait?
Si pour lui c'est plus simple à gérer d'avoir moins de contacts physiques tant que sa libido n'est pas revenu où est le pb? Il peuvent aussi partager pleins de moments chouettes sans être collés physiquement l'un à l'autre.

Le manque de libido de la MAdz est tout à fait légitime et évidemment qu'elle doit être respectée mais à l'inverse je ne comprends pas pourquoi on demande à l'autre partie (homme ou femme d'ailleurs) de s'asseoir sur sa frustration et de se la fermer (grosso modo) C'est important de pouvoir en parler, bien sur sans mettre la pression à l'autre!
C'est un discours que je vois beaucoup et avec lequel je ne suis pas d'accord.
 
22 Avril 2024
23
214
29
Isère
www.amazon.fr
Il m'est arrivé de me retrouver dans la situation inverse. Moi qui suis une femme, j'étais avec un compagnon qui pour raison médicale n'avait plus de libido. Eh bien je n'en ai pas fait tout un fromage, j'ai simplement attendu, sans le culpabiliser (et même au contraire, en le rassurant pour favoriser la reprise le moment venu) et je me suis débrouillée toute seule pour assurer mes propres besoins.
Je l'ai rassurer sur mes sentiments pour lui, pour ne pas rajouter une pression aux difficultés médicales qu'il traversait. Il me semble que c'est ça l'amour, et que ça inclut plutôt de l'empathie que de l'égoïsme...

Pour moi l'attitude de ce type, c'est aussi un red flag. Clairement, il ne pense qu'à lui, et il ne fait aucun cas des difficultés que traverse sa compagne, de ce qui lui fait du bien (et lui permet donc d'avancer vers le bien-être). Il ne fait preuve d'aucune empathie, si ce n'est pour lui même.

C'est souvent dans les difficultés qu'on voit la réalité des sentiments. Dans ce cas, il vaut mieux se préserver soi-même plutôt que vouloir à tout prix préserver un couple où l'empathie ne va que dans un sens...
 

Le Poireau

Ne pas citer svp - juste mentionner
4 Avril 2019
331
2 537
1 204
Effectivement, le mec a le droit d'être frustré. Il aussi le droit de l'exprimer à sa partenaire, mais ça demande de mettre les formes, pour s'assurer de ne pas la faire culpabiliser. Je peux aussi comprendre qu'il préfère éviter que sa partenaire "l'excite" alors qu'il n'y a pas d'intention de faire l'amour derrière.

PAR CONTRE, la Madz ne parle pas de cas où elle "chauffe" son mec. Elle parle de se lover dans ses bras, de se faire des calins et des papouilles. Mais heuuu... en quoi est-ce que ça c'est "exciter" son mec ? Enfin, pas besoin de sexualiser chaque contact physique non plus, non ? C'est surtout là que je vois le redflag de la part du quelque chose qui m'interpelle chez le gars : il a l'impression qu'elle l'excite alors qu'elle ne lui fait qu'un calin. Et ensuite se plaint qu'elle l'ai excité "pour rien". La Madz n'est pas non plus en train de lui faire un strip tease puis plus rien. Et même dans ce cas là, je tiens à préciser qu'elle serait tout à fait légitime à ne plus avoir envie et à retirer son consentement à tout moment, hein. Je dis juste que ce serait un peu plus légitime de la part du gars de demander à sa partenaire de ne plus faire ce genre de choses.

Pour avoir été du côté de la meuf qui n'a plus de libido, au contraire, ce qui m'avait pas mal aidé à la retrouver, c'était justement de savoir que je pouvais m'arrêter à tout moment, dès que je n'en ressentais plus l'envie. Même en plein milieu de l'acte. Mon mec de l'époque m'avait d'ailleurs rassurée sur ce point en me disant qu'il préférait que j'exprime dès que j'avais même un tout petit peu de désir, qu'on en profite, et qu'on arrête si la petite flamme partait en cours de route, plutôt que je ne tente plus rien du tout de peur de l'exciter "pour rien". Et il gérait sa frustration de son côté ensuite (masturbation soit tout seul, soit je lui donnait un petit coup de main, ou parfois juste rien et gros calin).

D'ailleurs j'avais aussi vu passer le conseil d'une sexologue qui conseillait, dans ce genre de cas, de ne justement pas arrêter tout contact physique, au contraire. Elle conseillait de continuer tout forme de contact physique qui nous faisait envie, surtout celles qui ne sont pas sexuelles. Justement pour éviter que tout contact devienne pressurisant (car vu devant nécessairement mener à du sexe).

Edit: Supression d'une utilisation peut-être abusive du terme redflag
 
Dernière édition :
22 Juin 2018
461
3 564
1 224
39
Mais.... On choisi pas ce qui nous excite ! Si cet homme est excité par des papouilles et petits bisous ben... C'est tout, c'est pas de sa faute en fait.

Mon compagnon est pareil, c'est l'intimité, les câlins, l'amour qui l'excite sexuellement, dès que j'ai un toucher un peu léger et que je bisouille le cou, il entre en érection. Et pendant un moment, ça me gonflait parce que pas de libido, et qu'il était frustré et ça me frustrait à mon tour.
J'ai juste fini par accepter que c'est pas parce que moi il faut 4h de fantasmagorie intérieure pour être un peu chaude que tout ou que je peux me "desexciter" en 1 seconde que tout le monde fonctionne pareil.
J'ai écouté mon compagnon, il m'a écouté aussi.
En fait, non, mon compagnon m'a beaucoup écouté et moi.... J'ai fait genre j'écoute et en fait non. Il me disait de pas commencé si j'étais pas dans le mood de finir, je disais oui oui et je bisouillais son cou tout en m'énervant quand il bandait. Ça a pris du temps pour que je l'écoute vraiment dans sa frustration, il a fini par me dire que c'était douloureux physiquement et c'est qu'à ce moment là que j'ai compris que j'avais merdé.

La différence de libido, quand le sexe tient une place dans un couplé, c'est vraiment une plaie. C'est source de frustration des 2 côtés et les 2 côtés doivent faire des pas vers l'autre. Les 2 côtés doivent écouter et reconnaître les frustrations de l'autre et accepter que l'autre fonctionne pas pareil. C'est pas parce que Machin s'excite vite que c'est facile pour tout le monde et que ne pas avoir de libido ou prendre 4h pour s'exciter est un problème. C'est pas parce qu'on peut se débrouiller seul quand on est excitera que tout le monde y arrive facilement et sans frustration. C'est pas parce qu'on a une libido peu présente que c'est facile de se desexciter une fois qu'on l'est.

Et c'est pas parce que quelqu'un exprime une frustration qu'il est automatiquement en mode culpabilisation de l'autre.
Si tu veux pas sexer, même si l'autre exprime sa frustration, tu sexe pas. Point barre. Tu "accueille" le sentiment de l'autre, tu lui nie pas son ressenti, mais tu te force pas, tu t'écoute. Et plus tard, tu débreifer avec l'autre pour trouver comment gérer une potentielle prochaine situation du genre ou ce qui déclenche le truc pour l'éviter.
Bref, tu communique sans partir du principe que l'autre est un connard/une connasse égoïste et egocentré.
 
7 Septembre 2011
5 862
74 088
6 644
Paris
La madz parle de honte d’avoir si peu de libido, dit que son homme ne comprends pas son point de vue, qu’il lui fait part de sa frustration souvent, on est pas sur un mec qui dit facto que il est frustré.

Pour le coup des câlins je suis ok avec la Daronne : ça marche dans les deux sens donc peu importe qu’un câlin excite ou pas, si il veut pas de câlins il en veut pas.
 
22 Novembre 2018
23
306
1 109
31
Ah que bonjour à tous et toutes,

À titre personnel je suis une personne "de nuance" c'est à dire que j'ai tendance à éviter les extrêmes, notamment quand je ne pense pas avoir tous les éléments d'une situation.
C'est pour ça que j'évite d'apposer le RED FLAG directement au conjoint/copain d'Ambre (nom donné dans le témoignage).

Parce que... ça dépend !

1/ Lorsqu'Ambre dit "Mon copain a beaucoup plus de désirs sexuels que moi. Il me fait régulièrement part de sa frustration." Le fait-il avec respect et écoute ? Est-il conscient de la nature médicale et potentiellement temporaire de la baisse de cette libido (d'après le témoignage encore une fois) ? Cherche-t-il à la culpabiliser ou exprime-t-il son ressenti immédiat ?

J'ai, à certaines périodes de mon cycle, une baisse de libido. Parfois mon bebou (oui je l'appelle comme ça, c'est mim's, j'aime le mim's) m'exprime sa frustration lorsque je ne répond pas à son désir... Et je culpabilise. Mais je culpabilise MOI ! C'est moi toute seule qui me met une pression débile à vouloir absolument faire plaisir (ma psy m'adore je lui fais son chiffre d'affaire !) mais la culpabilisation ne vient en aucun cas de lui qui est, au demeurant, hyper bienveillant sur ce point.

2/ Lorsque Ambre dit "Je préfèrerais que tu évites de m’exciter si c’est pour refuser de faire l’amour ensuite." c'est pareil... Tout dépend du ton sur lequel il a dit ces mot je pense...

Tout comme Ambre, dans mes période de faible libido je peux aussi être très (trèèèèèèès) caline. Ce qui veut dire me serrer contre lui, l'embrasser avec beaucoup de tendresse tout en lui caressant le corps (sans forcément de zones érogènes; mais TMTC) et donc il est arrivé à Bebou de me dire "Bebou tu n'as pas envie qu'on joue à la bête à deux dos et c'est OK, mais là tes caresses vont m'exciter, je préfères qu'on se calme sur la love-attitude pour ce soir" bien sûr jamais avec ces mots poétiquement choisis vous l'aurez compris.
Si le compagnon d'Ambre fait pareil... Il exprime une frustration, un ressenti, et c'est son droit.

Je tiens également à souligner ce passage : "Je refuse bien sûr de me forcer si je n’en ai pas envie à 100 %."
BRAVO ! La moi de 30 balais voudrais tellement aller gifler la moi bde 20 balais pour lui dire d'agir pareil ! Il m'a fallut du temps pour réussir à passer ce cap, qui est malheureusement pour beaucoup de femmes je pense un cap à franchir. Ambre, bravo et cœur avec les mains.

En conclusion, je ne sais donc que penser... (#toutçapourça)
Ambre, si ton mec essaye intentionnellement (même de manière subtile) de te culpabiliser, quitte-le c'est toxique et tu mérites d'être avec quelqu'un de pas toxique, comme chacune d'entre nous.
Si ton mec exprime sa frustration de manière maladroite il faut l'admettre... Discutez-en. Ré-explique lui peut-être les raisons de cette baisse de libido ? Peut-être a-t-il besoin d'être rassuré sur tes sentiments à son égard ? (dans une relation à distance, le manque de contacts physiques lors des moments ensembles peut être perçus comme tel...)

Et une dernière chose :
Si cette baisse de libido te gêne TOI. J'insiste sur ce point : si TOI tu n'es pas à l'aise avec ta baisse de libido, si elle te pose problème à TOI... N'hésite pas à voir un-e thérapeute spécialisé-e. Personnellement je l'ai fait suite à des soucis de libido du à une dépression et ça m'a beaucoup aidé.
 

Le Poireau

Ne pas citer svp - juste mentionner
4 Avril 2019
331
2 537
1 204
Whoooo... (ceci n'est pas un cri d'énervement,, juste une petite onomatopée visant à exprimer que je suis étonnée que certains de mes propos aient pu être mal compris ou mal exprimé par moi). Je tiens juste à préciser que mon message ne tendait pas :
1- A dire catégoriquement : "ton mec est un connard quitte le immédiatement"
2- A dire que le mec devait absolument accepter les calins même s'il n'en a pas envie
3- A dire que le mec peut contrôler son excitation

Le message tendait simplement à souligner un point qui me semblait intéressant : c'est que j'avais l'impression que le mec d'Ambre "l'accuse" (c'est pas vraiment le terme mais j'ai pas trouvé comment exprimer ce que je voulais sinon) de l'exciter sans aller jusqu'au bout ensuite alors que ça ne me semble pas du tout l'état d'esprit dans lequel la Madz est quand elle fait ces calins.

Ce que je veux dire c'est qu'en fait il y un déséquilibre sur deux points :
- d'une part sur le plan purement sexuel : Ambre a moins envie que son mec, ça le fruste
- d'autre part sur le plan "calins non sexuels" : Ambre semble en avoir plus envie que son mec, qui préfèrerais limiter cet aspect de leur intimité, en raison du premier point.

Autant Ambre est tout à fait dans le vrai quand elle refuse de se forcer sur le premier point, autant son mec est également totalement en droit de demander à ne pas faire de calins si ça le frustre trop sur le deuxième point.

Simplement, ça demande effectivement une discussion et là, je rejoins mes VDD, sur la question de savoir comment et quand est-ce que le mec de Ambre fait part de cette frustration et comment est-ce qu'il la gère ensuite. Est-ce qu'il le fait reposer sur Ambre ou pas ? Est-ce qu'il a conscience que ce n'est pas l'intention de la Madz que de l'exciter à ce point juste en faisant un calin ? Est-ce qu'elle prend suffisament en compte le fait que ce genre de calins suffit à l'exciter ? En réalité, je pense qu'une consultation de couple avec un.e sexologue serait bénéfique pour tout le monde dans cette situation.

Par contre @Arsinoée je trouve qu'il y a quand même une différence entre s'énerver si un mec bande alors que tu n'as pas envie et être un peu fatiguée d'entendre ton mec répéter qu'il est frustré. Dans le sens où dans la première situation, le fait de bander ne se contrôle pas et dans la deuxième, le fait de répéter une info qu'on a déjà, ça se contrôle et selon comment c'est amené, ça peut être plus ou moins culpabilisant. Et je n'ai pas l'impression que la Madz reproche directement à son copain le fait d'être excité. Elle exprime simplement à la Daronne que cette situation lui pèse. Par contre, de façon un peu maladroite, le mec de la Madz lui reproche de l'exciter.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Edit (ajout au message) : Et je me demande par contre, dans le cas où le moindre calin/papouille excite le mec de la Madz, à quoi va ressembler leur relation si elle arrête. C'est à dire que ça peut être très difficile aussi pour Ambre de devoir penser à chaque geste d'affection qu'elle aurait pour son copain (même non-sexuel) en se demandant où est la limite entre "l'exciter pour rien" et juste lui montrer un peu d'affection au quotidien. C'est justement un point pour lequel une séance de couple chez un.e psych/sexologue pourrait être utile.
 
Dernière édition :
4 Juillet 2018
453
7 006
1 404
Ce qui m'inquiète surtout c'est qu'il lui fait part "régulièrement" de sa frustration. Je pense qu'il ne faut pas faire de la frustration un tabou et qu'il faut communiquer, mais en parler régulièrement, ce n'est pas exprimer une émotion, c'est lui mettre la pression :erf:

Je suis plus ou moins dans la même situation qu'Ambre et je sais parfaitement que mon compagnon est frustré, on en a déjà parlé (souvent à mon initiative d'ailleurs) mais il ne passe pas son temps à me dire qu'il est frustré. Surtout, il me dit tout le temps que ce n'est pas de ma faute, qu'il ne veut surtout pas que je me force, bref il fait ce qu'il peut pour m'éviter de culpabiliser plus que je ne le fais déjà toute seule :lol:

Le fait de parler de "refus" m'interpelle aussi. Ce n'est pas que sa partenaire ne veut pas avoir une relation sexuelle avec lui, c'est qu'elle n'en a pas envie, or précisément elle ne choisit pas si elle a envie ou non... Dire qu'elle refuse, c'est lui en faire endosser la responsabilité, c'est un méga red flag.

Dans un contexte hétéropatriarcal, où les femmes sont plus susceptibles de finir par se forcer sans avoir envie, j'estime qu'il est de la responsabilité des mecs frustrés de faire hyper gaffe au choix de leurs mots quand ils décident de parler de leur frustration à leur partenaire. Là les mots tels que rapportés sont au mieux hyper mal choisis, au pire montrent une volonté de mettre la pression à l'autre.
 
Ce sont des situations compliquées, beaucoup de mes vdd ont dit des choses très pertinentes et très intéressantes! Je n'ai pas grand chose à ajouter au débat que des encouragements et te dire, Ambre que ça va aller, quel que soit ton choix et quelle que soit ta décision (notamment sur la façon dont tu décides, ou pas, de "contrer" cette baisse de libido).
C'est un sujet qui me parle puisque je suis asexuelle. :v:Mais comme la vie n'est pas si simple, je m'en suis rendu compte assez tard... J'étais déjà avec mon monsieur depuis 3 ans, 3 ans où je pensais que c'est en forgeant qu'on devient forgeron et que je "m'obligeais" à une routine sexoualle. Donc bah, comment dire que lorsque la révélation a eu lieu, suivie de ma pleine conscience de mon non désir, il nous a fallu beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup de discussion, de maladresses, de disputes, de pas en avants, de remises en question pour que l'on trouve un équilibre.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Tout ça pour conclure que c'est possible quand même de concilier non libido et couple, mais que bien sûr c'est compliqué, ça demande parfois de l'aide extérieure, mais ça n'est pas une fatalité. (D'ailleurs on va se marier après 10 ans!)
 
24 Août 2014
39
243
3 699
J'ai eu dans deux relations deux fois ce soucis là. Une perte totale de libido, ou de désir pour mon partenaire. Il n'y avait rien à y faire, ça ne revenait pas. Pareil, donner et recevoir de la tendresse était trop frustrant pour eux. Les deux relations se sont soldées en rupture (de mon fait, car trop difficile à vivre, trop dur de se forcer à le faire...) J'ai l'impression d'être maudite avec ça, et je ne trouve pas la cause de cette lassitude sexuelle de l'autre.
Je comprends donc les deux points de vue de ce témoignage, pour les deux c'est une situation très compliquée à gérer et surpasser
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes