Commentaires sur Les « gender reveal parties », ce fléau sexiste

15 Juin 2022
6
60
64
@Ariel du Pays Imaginaire je tiens à préciser que mon message sous forme de coup de gueule, j'assume le fait que cela juste mon opinion sur le sujet (que je sais être très impopulaire) et pas une vérité (of course). Mais je précise, suite à ton message, que pour moi, vouloir savoir le sexe avant la naissance, ne fait pas de ces personnes des parents moins légitimes que les autres, ni de plus mauvais parents !!! Et heureusement, sinon on serait mal barrés avec 85% de """mauvais""" parents ! :cretin: Je ne connais presque que des parents qui ont voulu le savoir et je ne connais quasiment pas de mauvais parents :nod:

Alors voilà : je conscience que tout le monde n'aime pas la mode "neutre" mais je trouve qu'en fait en basant la décoration de la chambre et la composition de la garde robe de son nouveau né sur son sexe, on ne fait que limiter ses horizons et le faire entrer dans une case. Alors oui, de toute façon une fois bébé né, on n'y échappe pas pour autant et on vit dans une société genrée :dunno: Je ne parle pas d'élever des enfants comme s'iels étaient non binaires, mais juste d'éviter les projections sexistes et clichés ultra genrés. Pour moi, aucun rapport avec la non binarité, la transidentité ou la fluidité du genre, mais juste une position pour tenter de limiter le sexisme qui nous imprègne et essayer de ne pas limiter les horizons en mode : "J'attends une petite princesse ! Je tapisse la chambre en rose et couleurs pastel" vs "J'attends un petit gars, ça se sent déjà vu comme il est vigoureux dans mon ventre ! je vais mettre un thème dinosaure dans sa chambre !".

Perso je suis mère, et on n'a pas voulu savoir le sexe, on a décoré et choisi des vêtements selon nos goûts et basta. Neutres ou non. C'était simple car nous ne sommes pas adeptes des robes tant qu'un enfant ne sait pas marcher
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Donc au final cela ne changeait pas grand chose garçon ou fille vu que nous somme partis sur du varié qui nous plaisait avec 0 robe. (Je ne dis pas que je suis contre les robes pour les garçons, juste que dans notre société la robe est ultra connoté avec le féminin.) Bilan : habits de toutes les couleurs, beaucoup d'animalier, un peu de rock'n'roll, du floral et un peu de licorne. Chambre vert clair, blanc et bois, thème végétal et animal.

Enfin, on a 9 mois pour choisir un prénom ! En choisir 2 au lieu d'1 je ne vois pas ça comme une difficulté insurmontable ;)

Perso, nous avions 2 listes car nous ne pouvions choisir un prénom définitivement sans rencontrer d'abord notre enfant et voir ce qui lui irait.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Pour finir, tu dis que c'est récent de parler de non binarité etc. Mais moi je dis surtout que c'est ultra récent de pouvoir savoir le sexe avant la naissance et de croire qu'il faut adapter tout notre matériel de puériculture à un pénis ou une vulve !

Mon point c'est juste que : les gens qui veulent savoir le sexe avant la naissance font clairement une différence dans leur parentalité en fonction du sexe de leur enfant. Ce n'est pas grave en soi, ça ne fera pas d'eux de mauvais parents ni de moins bons parents, nous sommes humain.e.s avec des spécificités et personnalités variées, mais il faut l'admettre et arrêter de dire : "J'ai voulu savoir mais bien sûr ça n'a aucune importance !" (ça c'est vraiment qqchose qui me dépasse, oui parfois ça a une importance pour certain.es et c'est comme ça iels n'y peuvent rien, mais moi j'espère un monde où ça n'aura plus d'importance car ça voudra dire beaucoup sur ce que notre société sera devenue).

Enfin, heureusement que chacun.e fait comme iel veut, c'est ça la liberté.
 
15 Juin 2022
6
60
64
@BravoCharlie bien perso ici on n'a pas demandé le sexe, on voulait rencontrer notre enfant et presque tout découvrir de cette personne en même temps qu'on le rencontrait (bon ok on était spoilés, on savait qu'il aurait 10 doigts de main et 10 doigts de pieds ! :rire: ) Bon, plus sérieusement, choisir 2 prénoms (ou pour nous en l'occurrence, faire 2 listes de prénoms) ça n'est vraiment pas compliqué, on a 9 mois quand même ! Plus de mois que celles et ceux qui attendent de savoir le sexe à la T2 pour commencer à y réfléchir ^^

En effet, comme le disent @Kettricken et @Miya. notre enfant ne sera pas confronté aux même difficultés selon son sexe... mais bon, je pars du principe que c'est aussi le cas selon sa morphologie, sa "beauté", sa couleur ou son orientation sexuelle. :dunno: Et pourtant, on ne sait pas à l'avance si on va créer un enfant qui sera considéré comme une personne belle/moche, si l'enfant sera hétéro, bi, pan, ou autre, s'il sera gros ou mince, et dans mon cas s'il sera clair de peau ou non (car je suis métisse)... pourtant ces critères vont impacter toute son existence : son entrée sur le marché du travail, son accession à un logement, sa prise en soin médicale, etc. On ne sait pas tout ça et si on pouvait le savoir je ne voudrais pas le savoir (mais sans doute que bcp voudraient le savoir). Je ne veux pas vivre comme dans Bienvenue à G.A.T.T.A.C.A. Je considère la parentalité comme un saut dans l'inconnu, auquel on peut certes tenter de se préparer, mais dont on va surtout apprendre des choses au fur et à mesure, en apprenant à connaître notre enfant, par expérience, en merdant souvent aussi. Alors voilà, on ne peut pas tout envisager, on ne peut pas se préparer à tout. Je me contente des infos médicales sur l'état de santé du fœtus et le reste on verra. Je pense aussi, que d'un côté, nous trouvons ça poétique de laisser ce secret intact comme c'est le cas depuis la nuit des temps.

Notre souhait avec mon partenaire, est d'éduquer nos enfants pareil, en leur faisant prendre conscience des discriminations de notre société et en leur donnant confiance en eux. Quand je dis "pareil" c'est à dire en s'adaptant à la personnalité de chacun pour leur transmettre des valeurs qui nous sont chères. Pendant la grossesse, on s'est plutôt concentré sur des choses plus proches dans le temps, comme l'allaitement, l'accouchement, les couches lavables etc. Chacun se prépare selon ce qui lui convient le mieux et nous c'était ça.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
15 Juin 2022
6
60
64
@BravoCharlie Même si, et ça m'énèèèèrve d'ailleurs, elle se prend déjà des réflexions (ses assistantes maternelles qui la qualifient de "commère" car elle est super curieuse et veut tout voir, elles ne pensent pas à mal mais je suis sûre que si c'était un garçon elles n'emploieraient pas cet adjectif).
Si ça peut te rassurer, tout le monde qualifiait toujours mon bébé (garçon) de commère et de curieux car il fixe tout ce qui se passe et suit du regard de manière très très intense et ininterrompue dès que qqchose se passe, on dirait vraiment le cliché de la "commère" (cliché sexiste mais voilà juste pour dire qu'on lui disait tout le temps ça alors que c'est un garçon et que les gens qui disent ça le savent).

Par contre, ce qui me frappe, c'est que très souvent on le prend pour une fille (on ne corrige pas les gens) et quand ça arrive le champ lexical des compliments est lié à la l'apparence physique : belle, mignonne, princesse, adorable, beauté, beaux cheveux, etc.
Quand les gens savent que c'est un garçon c'est plus varié : beau, mignon, coquin, souriant, charmeur, calme, sage, joueur, casse-cou, curieux, explorateur, dynamique, gentil, malicieux, accommodant, beaux cheveux...

Bref presque 2 ans que la confusion dure et que j'observe ce phénomène.
 
15 Décembre 2021
33
124
179
23
Donc même envoyer un faire-part de naissance rose ou bleu, c'est sexiste ?
Le ciel est bleu, c'est sexiste ?
 
  • Big up !
Réactions : Clearview
9 Mars 2019
160
1 089
1 204
43
Je suis sans doute trop superstitieuse, mais ces fêtes (baby shower, etc.) partent du principe que tout va bien se passer. Or on n'est jamais à l'abri d'une naissance qui se passe mal. Pour avoir connu des drames de ce type dans mon entourage, je serais très mal à l'aise devant une fête qui célèbre un bébé qui n'est pas encore né et en bonne santé.

Par ailleurs, dans le cas de ma grossesse, deux échographies se sont trompées sur le sexe de mon bébé et on a eu une grosse surprise à la naissance. Si on avait fait une gender reveal party, ça aurait été cocasse ensuite :rire:
 
30 Septembre 2021
1 677
10 355
1 144
34
@vassilena complètement d'accord avec toi.
D'ailleurs, dans le même genre, ça me fait penser que beaucoup d'influenceuses ont médiatisé leur grossesse. Pour les premières, ça s'est très bien passé, mais pour quelques-unes ensuite, ça n'a pas été le cas, et je me suis dit que ça a dû être horrible de se justifier sur certaines choses face à leurs abonnés alors qu'elles vivaient déjà des grossesse très difficiles.
 
29 Août 2019
432
4 005
794
41
Je suis bien sur contre les trucs excessifs qui ont un impact sur l'environnement... évidemment mais je ne vois pas mal de faire une fête si on en a envie.
Je n'en ai pas fait de mon côté, ce n'est pas mon truc mais franchement je ne trouve pas que ça fasse de mal. Le bébé n'est pas né, il verra peut etre des photos plus tard et alors ? si finalement ils pensaient avoir un garçon et que c'est une fille et ben c'est pas grave. C'est une occasion de faire la fête c'est tout.

Il y a une énorme injonction qui s'installe : c'est mal d'acheter du rose ou du bleu, c'est mal d'acheter des robes au cas où l'enfant ne se sentirait pas fille... etc... ça va trop loin.
Ce n'est pas incompatible avec un respect par la suite du ressenti de l'enfant pour moi.
 
23 Mars 2016
2 465
25 179
3 874
39
Belgique
@vassilena En partant on ne fait de fête pour rien : pas de mariage, ça peut se terminer en divorce... On ne fête pas un nouveau job car on pourrait être viré ? On ne fête pas la naissance car qui sait peut-être l'enfant va mourir ?
Ça peut aller loin comme ça.

Alors oui, si il se passe un accident, que tout ne se passe pas comme prévu,... et que le bébé meurt ou est handicapé, ça mettra des gens mal à l'aise. Mais même sans fête à partir du moment où il y a un malheur, il y aura des gens mal à l'aise. Donc quoi? On cache la grossesse ou on en parle pas jusqu'à la naissance pour éviter de mettre des gens mal à l'aise en cas de fausse couche ?
Perso, si je suis invitée à une fête de grossesse et qu'il arrive malheur, plus que mal à l'aise, je serais triste pour les ex-futurs parents qui étaient si heureux de se projeter. Et le fait d'avoir offert un cadeau ou autre "pour rien", franchement on s'en fiche dans ce genre de situation.

Pour revenir au sujet initial, je trouve le concept de gender party nul pour toutes les raisons invoquées dans l'article. Mais j'ai vraiment l'impression que c'est un truc hyper américain. J'ai jamais vu ça en France/Belgique. Par contre les fêtes de pré naissance, pourquoi pas. Tout moment joyeux est le bienvenu dans ce monde morose et si les gentes ont envie de partager leur bonheur, qu'ils le fassent !
 

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
4 188
55 500
6 414
. Donc quoi? On cache la grossesse ou on en parle pas jusqu'à la naissance pour éviter de mettre des gens mal à l'aise en cas de fausse couche ?
Total HS mais apparement, y a des cultures où c'est le cas. Mes soeurs ont une amie russe qui avait un peu disparu de la circulation et en fait c'était parce qu'elle était enceinte
Mais je trouve que c'est dur aussi car ça isole déjà la mère avant la naissance
 
23 Mars 2016
2 465
25 179
3 874
39
Belgique
Total HS mais apparement, y a des cultures où c'est le cas. Mes soeurs ont une amie russe qui avait un peu disparu de la circulation et en fait c'était parce qu'elle était enceinte
Mais je trouve que c'est dur aussi car ça isole déjà la mère avant la naissance
Oui et dans certaines cultures les femmes sont impures et doivent rester à l'isolement cachées dans une hutte quand elles ont leurs règles.
C'est pas parce que ça existe quelque part que c'est une bonne chose, au contraire.
Je suis pour la libération de la parole au sujet des fausses couche et la fin de la culpabilisation des personnes qui le subissent. Faire une fausse couche n'est pas honteux, ça peut arriver à tout le monde, mais pour autant on a le droit d'être triste et de mal le vivre sans avoir besoin de cacher son mal être. Ça peut être une épreuve difficile pendant laquelle le fait de devoir vivre "caché" peut rendre les choses encore pires psychologiquement. Bref arrêtons d'avoir peur de mettre les gens mal à l'aise en exposant nos épreuves de vie. (Je dis pas pour autant qu'il faut passer son temps à en parler à des inconnus, mais a priori, si on a envie d'inviter qqu'un a une fête de ce genre, c'est qu'on est suffisamment proche de la personne pour pouvoir parler de ce genre d'épreuve sans se sentir gèné de le faire, et oser recevoir du soutien ou au minimum de la compassion de la personne)
 
Dernière édition :
7 Septembre 2011
5 851
74 028
6 644
Paris
@vassilena @Matilda Verdebois Pour moi justement les “risques” font parties des raisons pour lesquelles faire la fête est si important. On sait tous que à tout moment une bricole ou un drame peut se produire mais justement pour moi la fête célebre plus les sentiments inspirés par l’événement que l’événement en lui même. Et même si un accident se produit cela ne change pas le fait que à ce moment là on ait été heureux et vécu un truc spécial. C’est comme le mariage, on sait tous maintenant que nos mariages ont une chance sur deux de se casser la tronche, mais on y va quand même encore beaucoup malgré tout, parceque c’est cool d’aimer au point d’avoir envie de rester ensemble pour toujours. Moi par ex je suis athée et je ne trouve pas que le mariage ait une quelconque nécessité, surtout que je sais parfaitement que ce serait d’une prétention absolue de se croire absolument à l’abris d’un divorce. Mais je me suis mariée quand même sans hésiter parceque même si je sais qu’on a une chance sur deux de divorcer, ça reste trop cool de
s’aimer au point d’avoir eu envie de rester ensemble toute notre vie un jour. Moi ça ne m’est arrivé qu’une fois et quoi qu’il arrive, même si un jour on ne s’aime plus, ca aura quand même été quelqu’un qui pendant des années m’aura inspiré ce joli truc. Donc ca aura vallu le coup.

Et pour la gender reveal je trouve ça horriblement sexiste, mais en même temps j’ai pleuré de joie quand j’ai appris que mon deuxième était un garçon et j’ai fait un post émerveillé sur Insta donc qui suis je pour juger. C’est tellement complexe ce qui se passe dans la tête des gens, les bagages les traumas, je trouve toujours un peu simplet et snob de basher “les gens qui ont besoin de savoir” ou “veulent un sexe en particulier” (ce qui n’est pas le cas de l’article mais des trucs que je vois souvent sur le web). On parle de parentalite aka un des trucs les plus complexes et remuants au monde donc si Machine elle est trop contente d’avoir une fille parce que elle s’entendait pas avec son frère, ou même qu’elle a peur de pas savoir faire, ou au contraire elle a été élevée avec des sœurs et elle veut se sortir un peu de ça en ayant un garçon qu’est ce que ça peut foutre. L’important c’est pas de se réjouir ou d’être un peu déçu quand son gosse correspond ou non à un truc qu’on s’est un peu imaginé, l’important c’est d’être capable de s’adapter et d’accepter l’enfant tel qu’il quand il est là et franchement c’est pas incompatible. Perso j’ai eu une fille et un garçon et ça me comble de joie, car c’était mon schéma rêvé. N’empêche que mon fils a le droit de porter des robes, faire de la danse, ma fille jouer au foot, et globalement faire ce qu’ils veulent sans se soucier des clichés de genre. Et si un de mes enfants transitione un jour je l’aimerais pareil et ça changera rien. Encore une fois j’aurais été heureuse de réaliser mon petit fantasme à un moment M et je m’adapterai à ce que la vie réserve Parceque je les aime et que mon confort personnel compte moins que leur épanouissement. Ça m’empêchera pas de kiffer avoir une deuxième fille ou un deuxième garçon, mais ça aura aussi été une source de joie d’avoir pu coller à mon idéal à un autre moment. En bref on peut kiffer ce que la vie apporte tout en sachant parfaitement que les choses changent, et que les changements ne sont pas négatifs en soit, ils amènent juste un truc différent à découvrir.
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes