Commentaires sur « Mon fils de 4 ans a vu sa sœur naître » : Anaïs nous raconte son accouchement à la maison sans assistance

21 Février 2014
686
6 926
5 274
Bon je vais commencer mon message en rappelant que perso je pense que freebirth ce n'est pas aussi sécurisé que d'avoir un.e professionnel.le de la santé présent (ou en route), par contre je vois tout le monde sortir toutes les complications possibles et imaginables comme si c'était un miracle qu'Anaïs ait survécu à son accouchement toute seule, et certes, les complications sont possibles, mais statistiquement, Anaïs avait raison sur le fait qu'en étant bas risque à la base, il y avait plus de chances pour elle que ça se passe bien plutôt que mal. Il y a aussi de vraies stats qui existent qui montre qu'il y a moins de complications pour les femmes bas risque qui prévoient des AAD que les femmes bas risque qui vont à l'hôpital, et The Lancet avait fait un article en 2016 qui expliquait qu'on a deux problèmes opposés dans les systèmes de maternité qui sont d'un côté d'en faire trop peu, trop tard, mais de l'autre côté d'en faire trop, trop vite. Alors qu'on soit claires, les stats qui montrent planifier un AAD est plus safe que planifier d'accoucher à l'hôpital sont faites sur des femmes qui ONT des professionnels de santé impliqués au moment de la naissance, donc on ne peut PAS les étendre au freebirthing. Ceci dit, Anaïs n'a pas sorti l'idée que simplement se rendre à l'hôpital peut entraîner des problèmes de son chapeau. Et c'est une adulte, et elle a le droit de considérer que pour elle, sans sa situation individuelle, elle préfère rester chez elle et accoucher sans personnel de santé, et bah, c'est sa décision, et les adultes prennent tout le temps des décisions plus ou moins risquées, et on les fait pas chier.

Perso je voudrais toujours avoir au moins une sage-femme à mes côtés pour accoucher parce que ça me permettrait de me détendre et de ne pas être en train d'essayer d'anticiper tout ce qui peut mal se passer et que SI ça se passe mal, 100% je pense que ça vaut la peine d'avoir quelqu'un qui sait quoi faire (2000% même lol), mais concrètement de l'autre côté, en tant que sage-femme, quand je suis dans le birth centre pour les femmes bas risque, mon rôle c'est surtout de sourire, rassurer, m'asseoir sur mes mains et laisser les choses se passer. Et oui il y a de temps à autre une hémorragie, ou une épaule qui reste coincée, ou un transfert pour un forceps, mais heureusement que c'est pas si fréquent que ça, parce que le boulot est déjà suffisamment épuisant physiquement et mentalement comme ça! Bref tout ça pour dire, je comprends que personnellement, vous trouviez le choix d'Anaïs incompréhensible, et je suis d'accord que le site Quantik Mama est complètement perché, ceci étant dit, ça n'est pas un miracle qu'elle ne soit pas morte devant son mari et son fils non plus, c'était clairement l'issue la plus probable statistiquement, et de beaucoup.
 
5 Décembre 2014
1 554
21 622
4 664
29
@A Kane
Personne n'a dit que c'était un miracle :hesite: et encore une fois, le débat pour moi porte plus sur le discours anti-médecine + la présence du gamin à un accouchement sans aucune supervision que sur l'accouchement sans supervision en lui-même, puisque comme tu dis, elle fait bien ce qu'elle veut.
Cela dit, je reviens quand même sur la fin du témoignage, où la Madz dit que pour une prochaine grossesse, elle "allégera le suivi de grossesse" : donc potentiellement peu de suivi de grossesse + un nouvel accouchement à domicile sans supervision, puisque le premier s'est bien passé. Et là c'est quand même plus dangereux.
Ma conclusion reste toujours la même : le discours qu'elle tient peut vite amener à une pente glissante, et il faut le dire.
 
7 Septembre 2011
5 859
74 065
6 644
Paris
J’ai publié l’étude anglaise parue dans The lancet aussi il y a quelques jours. C’est prouvé que dans certains cas l’hôpital comporte plus de risques.

Mais ces risques sont moins importants que ceux qu’on court toute seule. Enfin ça ne veut pas dire qu’il faut se passer de docteur ou de SF juste que l’hôpital c’est pas toujours la panacée.
 

Esquisse rose

I see color with my eyes shut
10 Avril 2023
1 001
4 614
354
@Pipistrelle. : ce message étayé = <3:puppyeyes: (merci).

Je t’ai lue attentivement, et sauf erreur de ma part, ton approche relève du constructivisme social. Courant de la sociologie que j’affectionne particulièrement.

1. Les naissances à domicile jusqu’au début du XXe siècle
Je te renvoie à une distinction que j’ai faite, ici.
En effet, dans l’exemple que tu donnes, il y a des éléments de l’accouchement qui peuvent être vus et/ou entendus, mais les enfants ne sont pas conviés, on ne leur propose pas d’être spectateurs et/ou de participer à la parturition. À partir de là, la notion de consentement ou d’absence de consentement n’intervient pas. (La définition du consentement selon Le Robert : « Acquiescement donné à un projet ; décision de ne pas s'y opposer ».)

2. « […] la capacité à assister à certaines scènes ou à participer à certains événements dépend beaucoup du contexte et du système de représentations qu'il y a autour. »
Oui, mais pas seulement. :) Il existe une discipline qui s’appelle la psychologie de l’enfant, qui m’intéresse dans le cadre de ce débat. La question numéro 1, c’est de savoir si une limite (socio-culturelle, mais peut-être là pour de bonnes raisons) a été dépassée. Pas ailleurs ni avant, mais ici et maintenant (en France, en 2023). Et quelles en sont les conséquences (positives, négatives, nulles) sur la vie psychique des uns et des autres, le fonctionnement familial, etc.

Ceci étant dit, je tiens à te remercier d’avoir apporté ta pierre à l’édifice avec une analyse sociologique qui manquait cruellement à nos échanges. <3
 
21 Février 2014
686
6 926
5 274
@Alpha personne n'a dit texto que c'était un miracle, mais lire sur des pages et des pages que ça aurait pu vraiment mal se passer, et que c'est dangereux et irresponsable parce qu'imagine elle convulse, ou se vide de son sang, ou a une déchirure jusqu'à l'anus, que les placentas arrêtent de fonctionner, etc. ça renforce à force de répétition cette idée culturelle que l'accouchement c'est hyper dangereux et qu'une femme enceinte est une bombe à retardement dont le compte à rebours a été enclenché. Et ça donne un peu l'impression qu'Anaïs a vraiment eu de la chance que tout se passe bien, alors que de nouveau, statistiquement, c'était de loin l'issue la plus probable.

De nouveau, très clairement personnellement je ne pense pas grand chose de bien du site Quantik Mama, par contre, les critiques qu'Anaïs émet sur la médicalisation de la grossesse et l'accouchement sont légitimes, même si elle a les mauvaises sources et des conclusions que je trouve discutables. Du coup je trouve dommage de "jeter le bébé avec l'eau du bain" et de la dépeindre comme une personne irresponsable ou une inconsciente, et d'évacuer complètement ses réserves en conséquence. Je pense que ça ne sert pas à grand chose à part à stresser encore plus les personnes déjà stressées par la grossesse/l'accouchement, ou braquer encore plus les personnes qui rejettent déjà partiellement leur médicalisation, et dans les deux cas, c'est super contre productif.
 
7 Janvier 2019
1 172
11 224
2 054
33
Mais les déchirures, par exemple, c’est courant pendant les accouchements non ? Comment fait-on sans point ensuite ? Je veux dire, même un accouchement qui se passe - visuellement - bien peut nécessiter des soins médicaux (points, nettoyage du sang etc.). Et puis par exemple, comment sait-on si la délivrance a été safe ? Et si elle ne l’est pas ?

(Et on n’a toujours pas trop d’infos sur la surmédicalisation de la grossesse, que je ne me figure pas vraiment).

S’agissant du fait que la SF refuse de l’accoucher à domicile, je ne vois pas en quoi elle aurait dû s’y obliger. Il y a une responsabilité juridique, morale voire émotionnelle pour une SF, je comprends que si elle a estimé ne pas pouvoir exercer correctement et assurer son rôle comme elle en a besoin, elle ne le fasse pas. Je ne vois pas au nom de quoi elle aurait dû le faire malgré ses doutes.

Et puis, même si les statistiques, bien que fort utiles, n’exemptent pas de tomber sur soi. Ce n’est pas parce qu’il n’y a que 2% de risques que ça se passe mal alors que rien ne le laissait présager, qu’on ne fait pas partie de ces 2%.

Et enfin, j’aurais eu des difficultés, de mon point de vue, à prendre ce risque pour mon enfant qui, certes, est mon enfant, mais je ne me sens pas non plus le droit de prendre ce risque pour lui. Pour moi, c’est une chose. L’enfant existe au-delà de moi malgré notre lien.
 
21 Février 2014
686
6 926
5 274
@BravoCharlie oui les déchirures c'est courant, on pourrait même dire que c'est "normal". La très grande majorité des femmes a une déchirure, mais c'est généralement des déchirures qui concernent la muqueuse vaginale/le muscle/la peau du périnée, mais qui n'impactent pas le sphincter anal, et elles n'ont pas nécessairement besoin d'être recousues, surtout si elles ne saignent pas, c'est une question de préférence de la personne qui a la déchirure. Je ne sais pas comment tu ferais pour savoir quel type tu as eu si tu restes toute seule chez toi et n'a pas quelqu'un qui regarde, parce qu'aux UK la manière dont il est conseillé de vérifier si ça touche le sphincter anal inclut un toucher anal, mais en vrai j'ai plein de femmes qui refusent que ça soit vérifié à l'hôpital après que j'ai expliqué pourquoi on fait la recommandation.

Pour la délivrance, ici aux UK on part du principe que si le placenta a l'air complet et qu'il n'y a pas d'hémorragie, tout est sorti. Si c'est difficile à dire si le placenta/les membranes sont complets, on observe ce qui se passe en termes de saignement, et c'est seulement si on a une suspicion qu'il reste un truc dans l'utérus qu'on va intervenir. Et on explique aux femmes à quoi s'attendre en termes de lochies pour qu'elles sachent quand revenir nous voir si quelque chose est anormal à la maison. (Les choses sont peut-être faites différemment en France, je ne sais pas, mais nous on laisse certaines dyades maman-bébés rentrer chez eux 6h après l'accouchement, donc on compte beaucoup sur les femmes pour repérer une potentielle complication et revenir nous voir si il y a besoin/sur nos visites à domicile dans les jours qui suivent).

Si tu veux des exemples de trucs qui sont discutés quand on parle de surmédicalisation, ça peut être une remise en cause du nombre/des raisons/du timing des déclenchements ou césariennes, mais aussi d'aspects hyper basiques du care, du genre: le monitoring continu du rythme cardiaque fœtal (ici on appelle ça CTG, je ne sais pas comment ça s'appelle en français) ne diminue pas la mortalité néonatale par rapport à l'auscultation intermittente, mais augmente le risque de césarienne, pourtant qu'est-ce qui est la norme à l'hôpital? Est-ce que ça fait sens d'interdire aux femmes de manger/boire une fois qu'elles ont une péri? Est-ce que faire des examens du col toutes les x heures fait sens (ça prédit très mal la suite des évènements et augmente le risque d'infection) et si oui dans quels cas? Etc.

Certaines personnes vont être très contentes d'avoir un suivi plus intense/plus d'interventions, voire être rassurées, d'autres personnes vont trouver que ça fait trop et ça va au contraire les soûler/les stresser, c'est légitime dans les deux cas, en revanche ce que je trouve dommage c'est d'avoir des gens qui font avec par manque d'information sur le fait qu'il y a possibilité de faire autrement et le regrettent derrière/ont la perception qu'on ne leur a pas laissé le choix, parce que ce sont deux gros facteurs qui jouent sur avoir une expérience positive/négative/le birth trauma.
 
25 Juin 2015
407
2 752
3 074
36
Personnellement je suis contente du sens que prennent les commentaires par rapport au témoignage. Quand j'étais enceinte il y a deux ans on était en plein dans la mode du naturel et j'ai l'impression qu'on en revient un peu quand je vois les commentaires et je trouve ça bien. Lors de ma première grossesse j'avais l'impression d'être entouré par le "accoucher c'est naturel, la femme sait faire". Tous les témoignages qui sortaient c'était des accouchements a domicile ou a l'hôpital mais où la femme a tout géré solo car elle sait faire. Surtout pas prendre la péridurale, c'est le mal, bouh pas bien. La douleur la femme sait la gérer. Moi je flippais d'avoir mal, d'accoucher, que ça tourne mal. Mais toutes les réponses qu'on m'apportait (que ce soit sur internet ou avec les sages femmes de la maternité) c'est que les femmes sont faites pour accoucher et se sont des warrior et donc on supporte la douleur, le corps est fait pour...
Vu que c'était la seul discours (ou en tout cas le discours dominant) j'ai fini par me dire que moi aussi je devrais être capable, que la douleur devait être supportable en faisant des efforts... Bon la suite certains ici la connaissent : accouchement TRÈS compliqué, hyper douloureux. Je hurlais de douleur dans ma chambre d'hôpital. Les sage femmes m'apportent un ballon, me demandent de souffler, me disent que c'est normal d'avoir mal... Mais rien ne fait passer cette douleur qui est vraiment la pire que je n'ai jamais connu, qui ne s'arrête jamais (alors qu'on m'avait assuré que la douleur venait par vague... Alors pour moi ça devait être un tsunami). J'ai pris direct la péridurale car c'était de toute façon insupportable. Et la suite c'est un accouchement qui se passe mal, un bébé qui risque de mourir après 13h de travail car il ne s'était pas retourné correctement, les sages femmes qui n'avaient pas vu le soucis a temps... mais si j'avais été seule... Bon déjà je pense que je me serais foutu en l'air a cause de la douleur avant la fin de l'accouchement, mais en plus mon fils serait mort.
Donc forcément quand on fait parti du petit pourcentage qui n'avait aucune raison que ça se passe mal et a qui au final ça arrive, qui n'arrive pas à gérer la douleur... Lire les commentaires ça fait du bien car je me dis qu'enfin on commence a sortir de cette idée de nature, de femme faites pour accoucher, de féminin sacré... Et qu'à l'époque si j'étais tombé sur cet article et surtout les réactions qui vont avec ça m'aurait permis d'être moins prise au dépourvu lors de l'accouchement et me sentir moins con aussi a pas savoir gérer cette douleur qui en fait n'était pas gérable.
 
2 Octobre 2020
471
2 333
504
39
Je viens de lire l'article (dont la réponse d'anais suite aux commentaires) et les commentaires que... Je ne comprend pas.
C'est un témoignage qui ne prône rien, c'est juste un témoignage ^^" Anaïs n'a pas été du tout déconnante, elle s'est renseignée, elle s'est écoutée et avait un dossier à la maternité si ça se passait mal.
Pour son fils, oui ça peut choquer mais il n'avait pas la tête entre les jambes de sa mère non plus (contrairement à ce que certains commentaires suggèrent).
C'est bien d'accoucher à la maternité, c'est bien d'accoucher à la maison (avec ou sans sage femme) quand c'est le choix de la femme car ça reste un choix !!! Pourquoi dire qu'elle a fait le mauvais choix ? Au nom de qui et de quoi il faut faire comme vous vous le pensez et souhaitez ?
Je pense que ce n'est pas déconnant de dire que certaines femmes préfèrent la maternité, d'autres les maisons de naissance (quand il y en a) ou accouchement à la maison (avec sage femme quand elle peut) ou sans (comme Anaïs).
Tout le monde va bien, tout le monde est heureux et ce n'est pas cela l'essentiel ?
Je vois beaucoup de témoignage de femmes accouchant à la maternité qui ont été traumatisé, qui disent "on m'a volé ma maternité" "on ne m'a pas écoutée", ça fait du bien de lire un autre genre de témoignage (qui perso ne me conviendrait pas mais fait quand même moins peur que tout ce que je lis sur "j'ai eu une episiotomie" "j'ai eu une césarienne" "je n'ai pas eu le choix"... Et qui a été un vrai traumatisme.
Le témoignage ne dit pas "j'ai la meilleure méthode" mais "je ressens ça et veut le vivre" tout en prenant les précautions.

De plus accoucher accroupi ou assise c'est ce qu'il y a de plus naturel pour le corps. Accoucher allonger comme ça se fait en maternité n'est pas naturel pour la femme, pour le passage du bébé, c'est prouvé (mais la j'ai un peu la flemme j'avoue de mettre les articles et il me semble que Martin winckler dans des livres et articles en parle) et c'est la position pour faciliter le travail du praticien pas de la mère...

Bref, même si je ne compte pas avoir d'enfant, que si un jour, mais je n'y crois pas mais admettons, je dois accoucher, ça sera quand même à la maternité car je ne me vois pas accoucher ailleurs, que j'aimerai une péridurale (même si la plupart des mes copines n'ont pas eu le temps de l'avoir), surtout que j'ai un utérus anormal, donc j'aurai pas l'autorisation même si je le souhaitais ^^"
Bref,"petite" réaction après avoir lu les commentaires et l'article, qui j'ai l'impression n'ont rien à voir :/
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes