Commentaires sur Une étude démontre qu’avoir des enfants rend de droite

23 Août 2011
83
256
4 724
Wageningen
Je trouve un peu malhonnête de la part de Madmoizelle de présenter l’étude comme s’appliquant à la France dans le style de leur écriture. L’article de Madmoizelle présente également ces résultats comme A=B ; avoir des enfants = être de droite, alors que ce n’est pas vraiment présenté comme ca dans l’étude scientifique.

La journaliste a-t-elle seulement lu l’étude ou reporte t’elle un article tiré du Guardian ? CF. la phrase « The Guardian souligne que dans des pays comme l’Inde ou le Pakinstan, la parentalité n’est pas liée à une augmentation des comportements conservateurs. » Pourquoi ne pas avoir ajouté qu’en France c’est aussi sensiblement le cas? Voir page 23 de l’article https://psyarxiv.com/d3fg2/ la carte « Spearman’s correlation between number of children and social conservatism”. Inde et Pakistan sont en vert très clair (0 à 0.10), France en vert clair (0.10 à 0.20), Etats Unis en vert foncé (0.20 à 0.30), Espagne en vert très foncé (0.30 à 0.40) (voir la carte pour avoir une idée plus globale). J’ai demandé un accès aux données utilisée mais je ne l’ai pas encore eu, donc je ne sais pas si la France est plutôt en haut ou en bas de l’intervalle, mais il me semble important de noter les différences.

Dans la discussion de l’étude, on lit: « The cross-cultural evidence presented in Studies 3 and 4 was correlational, such that we cannot confidently conclude that parenthood itself causes social conservatism.” Donc en gros, il y a corrélation, mais il n’y a pas forcément causalité. De ce que je comprends, cela leur permet de travailler sur une hypothèse de travail dans des travaux à venir pour confirmer ou infirmer la causalité. L’article de Madmoizelle est très affirmatif, alors que l’étude scientifique est extrêmement nuancée et que les auteurs prennent beaucoup de précautions dans leurs conclusions.

Je trouve le graphique de @Kettricken très à propos. Je me permets de l’enregistrer pour le ressortir à mes étudiants !

D’autre part, je ne sais pas si cela influence le vote. On peut par example avoir une deuxième voiture parce que l’on a 2 ou 3 enfants, parce que c’est pratique à son niveau individuel, mais tout de même voter à gauche, parce que globalement on trouve que l’environnement c’est important. Ou pour reprendre l’example plus haut de l’école, on peut vouloir globalement une meilleure école publique, donc voté à gauche, pour qu’il y ait plus de moyen pour l’école publique, mais en attendant avoir une école publique toute pourrie dans son quartier et mettre son enfant dans le privé, parce que l’enfant il en a besoin la tout de suite et pas dans 10 ans quand les politiques auront changée (si elles changent…) Et puis il n’y pas vraiment d’information par rapport au nombre d’enfant dans l’étude. On ne sait pas si la corrélation est visible dès le premier enfant, ou seulement dans des familles plus nombreuses.
 
27 Août 2022
50
262
54
J'ai beaucoup de mal à comprendre pourquoi vouloir "la sécurité, la stabilité et les valeurs familiales" pour son foyer ferait de la personne quelqu'un de droite....

Au contraire, pour arriver à ça (et c'est logique de vouloir le mieux pour ces enfants), ça passe par des valeurs sociales / de partage / d'égalité / de respect des autres, etc....) et donc beaucoup plus tagué à gauche que l'individualisme, tagué à droite
 
23 Mars 2016
2 525
20 243
2 574
Ailleurs
@Cendre en te lisant je ressent la même incompréhension qu'au sujet des écoles. En quoi être de gauche c'est incompatible avec le fait d'avoir envie de marcher dans sa ville sans se faire rouler dessus par des mecs en scooter ?
Là encore, on peut être de gauche, vouloir des rues sûres et du coup favoriser un candidat à la mairie qui met des sous dans la prévention, dans l'encadrement des jeunes, plutôt que voter pour le candidat Fn qui promet 50 policiers municipaux en plus.

@Gringo merci pour ces précisions, mais du coup je ne savais pas la paye 10 mois annualisée concernait les autres personnels d'une école.
 
5 Août 2021
359
2 817
194
30
Je pense qu'on a pas le même système politique non plus. Comment évaluer si des personnes sont plus "conservatrices" quand on a pas de parti conservateur? En France ni la droite ni la gauche ne remet en question l'école publique ou le système de santé ou le système des retraites.


Je serais plus de gauche dans les idées, mais avec des réserves:
J'ai beaucoup de mal avec cette notion de sacrifice, voire cette envie d'obliger tout le monde. Sur le thème de l'école, je trouve qu'à gauche on arrive vite à discuter peinard de comment obliger les parents à mettre leurs enfants dans l'école public du secteur, par exemple.
Droite et gauche sont vraiment mains dans la mains pour ça. Ils sont bien d'accord pour enlever les choix possibles aux plus pauvres pendant que les plus riches arrivent toujours à contourner le système.

Peut-être parce-que je trouve que je fais suffisamment de sacrifices au travail, mais pour ma vie perso je veux faire mes choix perso. Je préfère un système où on met en place de bons système public et on laisse aux personnes le choix de les utiliser ou pas.
 
Dernière édition :
23 Mars 2016
2 525
20 243
2 574
Ailleurs
@Bloem alors quand même si, en France, la droite et la gauche économiquement libérales remettent en cause les services publics et œuvrent depuis des années (dizaines d'années) à leur déclin au profit du privé.
Les processus d'ouverture à la concurrence des domaines où l'Etat avait un monopole ont été fait pour affaiblir le service public. La multiplication des partenariats public/privé s'est fait au détriment des usagers et des finances publiques.

Aujourd'hui en France, on a un système de santé à deux vitesses, du fait de la pénurie de soignants et de la gabegie financière de l’hôpital public. Si vous pouvez payer un médecin non conventionné, si vous êtes libre de votre emploi du temps et si vous pouvez vous permettre de faire des bornes pour vous soigner : vous êtes privilégié. Sinon, c'est quitte ou double selon le degré de saturation des infrastructures de santé de votre région.
 
20 Janvier 2020
67
544
244
27
@Bloem alors quand même si, en France, la droite et la gauche économiquement libérales remettent en cause les services publics et œuvrent depuis des années (dizaines d'années) à leur déclin au profit du privé.
Les processus d'ouverture à la concurrence des domaines où l'Etat avait un monopole ont été fait pour affaiblir le service public. La multiplication des partenariats public/privé s'est fait au détriment des usagers et des finances publiques.
Pourtant un monopole public a toujours une qualité de service moindre que s'il est en concurrence avec le secteur privé.
Le principe même de la mise en concurrence, est censé permettre une amélioration de la qualité de service (compétitivité) et de la rentabilité (pérennité). Non ?:dunno:
 
30 Janvier 2009
4 676
15 089
5 944
32
Lille
@Dragon-Mangue Pas vraiment. La poste par exemple fonctionne très bien, il y a des bureaux partout, le courrier est bien trié et distribué, les facteurs peuvent faire leur tournée comme ils l'entendent s'ils trouvent que c'est plus simple dans un sens que dans un autre. Je ne vois pas pourquoi il y aurait une poste privée qui devrait se mettre en place.
Pour EDF ça a été ouvert à la concurrence et je viens de me faire éjecter de mon fournisseur car je consomme trop et qu'ils ne pourront pas assumer des consommations trop importantes. Donc retour à EDF qui lui est bien obligé de m'accepter.
La SNCF, quand on voit le nombre de trains qui circulent, ça fonctionne drôlement bien. Il y a des couacs, mais quand on a un tel niveau de complexité de parcours, moi je trouve ça merveilleux que ça soit si fluide.

En fait le problème de la mise en concurrence c'est que le service public va devoir être concurrent. Les employés vont devoir être moins bien payés, faire plus d'heures, avoir plus de charges de travail pour que ce soit rentable par rapport à une entreprise privée qui doit faire du profit. Or ce qui fait la qualité du service public c'est la dimension humaine. C'est que les profs puissent n'avoir que 15 élèves et les éduquer de manière personnalisée, c'est que le facteur puisse prendre 10min pour demander à mamie huguette si le dos ça va aujourd'hui, c'est que l'agent SNCF puisse passer 15 minutes au guichet pour te trouver le meilleur trajet possible temps/coût en jonglant avec les différentes possibilités. C'est que le policier puisse te faire un rappel à la loi plutôt que de te mettre la contravention car il a plus envie d'être dans l'éducation que dans la répression. Et tout cet humain, ça a un coût. Donc s'il y a une offre privée qui se met en place, les gens vont aller vers le privé car moins cher ou plus rapide, mais en sacrifiant ce côté humain du métier ou l'employé peut prendre son temps pour régler les petits problèmes des gens.
Le public voyant qu'il doit devenir concurrentiel va commencer à chercher à minimiser les coûts et l'humain du service public disparaît aussi, il n'y a plus que la rentabilité qui compte. Il faut que chaque fonctionnaire mérite son salaire en fonction de ce qu'il fait économiser à l'Etat plutôt qu'à ce qu'il fait pour le bien être des citoyens.
 
23 Mars 2016
2 525
20 243
2 574
Ailleurs
@Dragon-Mangue
Pourtant un monopole public a toujours une qualité de service moindre que s'il est en concurrence avec le secteur privé.
Tu as des sources ? Parce que ça ne me semble pas évident du tout. Notamment parce que le secteur privé est efficace pour les activités qui génèrent des revenus, alors que le service public ne génère pas de revenus justement (la santé publique n'est pas censée être rentable par exemple).
La concurrence c'est pas une garantie de qualité de service (voir les trains britanniques), le monopole n'est pas synonyme de service dégradé (la SNCF du monopole par exemple), la pluralité des acteurs économiques n'est pas une garantie de concurrence (entente sur les prix).

Edit pour rebondir sur ce qu'écrit très justement @Gringo :
La Poste par exemple, c'est une société privée, à capitaux publics à 100%. Les activités de transport de courrier sont ouvertes à la concurrence. Mais pas la moindre ruée des sociétés privées pour effectuer un service qui est peu rentable mais absolument indispensable au bon fonctionnement d'une société.
 
30 Janvier 2009
4 676
15 089
5 944
32
Lille
Et ce qui est pénible avec la mise en concurrence c'est qu'il n'y a aucune passerelle entre les compagnies. Je suis allée en Italie, j'avais réservé un billet avec la compagnie B, j'ai loupé ma correspondance parce qu'il y a eu un retard du précédent train de la compagnie A, cette compagnie B ne proposait plus de train après, c'était le dernier qui partait. J'ai donc eu le choix entre: repayer un billet plein pot avec la compagnie A qui avait encore des trains dans la soirée ou échanger gratuitement mon billet avec la compagnie B pour le premier train du lendemain et payer une nuit d'hôtel.
Bon ben ça avec la SNCF ça n'aurait pas été le cas, la SNCF voyant le retard aurait anticiper la correspondance et aurait prévu une solution (soit en faisant attendre le train suivant, soit en nous faisant en prendre un autre, soit en payant l'hôtel).
 

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
3 595
48 215
5 664
Pourtant un monopole public a toujours une qualité de service moindre que s'il est en concurrence avec le secteur privé.
Ah ben je me souviens bienq uand les trains ont été privatisés en Angleterre : de l'avis des anglais (j'ai pas lu d'études ou quoi mais je les ai beaucoup entendu se plaindre), le service s'est dégradé de façons effarantes.
(ah sorry, devancée par @Gabelote )

Parce que le but des compagnies privées, c'est de faire de l'argent. Et c'est pas forcément corrélé avec un bon service (cf Ryanair)
 
20 Janvier 2020
67
544
244
27
@Dragon-Mangue Pas vraiment. La poste par exemple fonctionne très bien, il y a des bureaux partout, le courrier est bien trié et distribué, les facteurs peuvent faire leur tournée comme ils l'entendent s'ils trouvent que c'est plus simple dans un sens que dans un autre. Je ne vois pas pourquoi il y aurait une poste privée qui devrait se mettre en place.
Pour EDF ça a été ouvert à la concurrence et je viens de me faire éjecter de mon fournisseur car je consomme trop et qu'ils ne pourront pas assumer des consommations trop importantes. Donc retour à EDF qui lui est bien obligé de m'accepter.
La SNCF, quand on voit le nombre de trains qui circulent, ça fonctionne drôlement bien. Il y a des couacs, mais quand on a un tel niveau de complexité de parcours, moi je trouve ça merveilleux que ça soit si fluide.
Je ne suis pas forcément d'accord avec ton opinion sur les sociétés citées mais c'est une question de perception. Et encore, je trouve que ça s'améliore, notamment depuis que le secteur privé s'immisce dans leur game, mais peut-être que ma perception est erronée.
En fait le problème de la mise en concurrence c'est que le service public va devoir être concurrent. Les employés vont devoir être moins bien payés, faire plus d'heures, avoir plus de charges de travail pour que ce soit rentable par rapport à une entreprise privée qui doit faire du profit. Or ce qui fait la qualité du service public c'est la dimension humaine. C'est que les profs puissent n'avoir que 15 élèves et les éduquer de manière personnalisée, c'est que le facteur puisse prendre 10min pour demander à mamie huguette si le dos ça va aujourd'hui, c'est que l'agent SNCF puisse passer 15 minutes au guichet pour te trouver le meilleur trajet possible temps/coût en jonglant avec les différentes possibilités. C'est que le policier puisse te faire un rappel à la loi plutôt que de te mettre la contravention car il a plus envie d'être dans l'éducation que dans la répression. Et tout cet humain, ça a un coût. Donc s'il y a une offre privée qui se met en place, les gens vont aller vers le privé car moins cher ou plus rapide, mais en sacrifiant ce côté humain du métier ou l'employé peut prendre son temps pour régler les petits problèmes des gens.
Le public voyant qu'il doit devenir concurrentiel va commencer à chercher à minimiser les coûts et l'humain du service public disparaît aussi, il n'y a plus que la rentabilité qui compte. Il faut que chaque fonctionnaire mérite son salaire en fonction de ce qu'il fait économiser à l'Etat plutôt qu'à ce qu'il fait pour le bien être des citoyens.
Les employés devront être payés au niveau des autres salariés du secteur, et travailler sur des amplitudes horaires similaires, je ne vois pas en quoi c'est déconnant d'arrêter les régimes spéciaux pour plus d'équité entre les personnes. Qu'en penses-tu ? :dunno:

Si il y a des gens qui sont prêts à payer pour avoir une qualité de service accrue, par exemple : discussion avec le postier, ou implication de l'agent SNCF ou autre, alors un acteur du marché proposera une offre adaptée à cette demande.
Par contre, si la demande cherche uniquement un prix, effectivement, on observera une diminution des charges afin de pouvoir proposer une tarification en adéquation aux attentes de la demande. C'est une simple loi de marché.
Là où je suis totalement d'accord avec toi, c'est que certains secteurs n'ont pas vocation à être rentables et doivent conserver un niveau de service suffisant compte-tenu de l'intérêt collectif. Cependant, ces secteurs doivent également parfois réduire leur coûts pour combler le déficit. Par exemple, avoir une gratuité des soins, une excellence dans le milieu médical sans continuer à creuser le déficit de la sécurité sociale et sans réduire les coûts me paraît assez utopique. Ou alors quelles seraient les solutions pour réussir à conjuguer tout ça selon toi ?
 

Kaktus

Arrêtez de changer d'avatar, merci.
19 Mars 2021
1 494
18 242
1 054
En France ni la droite ni la gauche ne remet en question l'école publique ou le système de santé ou le système des retraites.
Euh... si.

Macron a supprimé la cotisation SALARIALE de l'Assurance Maladie et de l'Assurance Chômage au 1er janvier 2018. Sauf que qui dit moins de cotisations dit moins de ressources pour les organismes dont faut bien couper quelque part. Et devine ce qu'il s'est passé en 2019 ? Une réforme de l'Assurance Chômage afin de durcir les conditions d'accès aux droits et le montant de l'allocation de retour à l'emploi.

Il y a également eu une réforme au 1er janvier 2019 des retraites complémentaires qui fait que (à vérifier mais il me semble que c'est ça la règle) si notre brut annuel est inférieur au Plafond Annuel de la Sécurité Sociale (41 136 euros), on peut être cadre (et donc payer plus de cotisations) sans toutefois gagner le moindre points supplémentaires pour la retraite. Avec 1200 euros nets par mois, avant la réforme, mon statut d'agent de maitrise me faisait gagner des points. Quand je suis passée à 1400 euros en changeant de boîte, toujours cadre, je gagnais des points. Et quand je suis passée à 1500 euros mais qu'il y a eu la réforme, adieu les points ! Merci, circulez, y a rien à voir.

Macron a également mis sur la table la réforme de la retraite de base depuis des années. Seule la crise sanitaire la empêché d'aller jusqu'à bout mais il a dit qu'il ne reviendrait pas sur sa décision.

Il laisse les soignants et les enseignants crever la bouche ouverte en coupant toujours plus dans les budgets, dégradant ainsi l'école publique et l'hôpital public.

Mais ce n'est pas le seul. J'ai souvenir de Fillon qui avait écrit dans son programme de 2017 qu'il était pour le déremboursement de beaucoup de soins peu chers, obligeant ainsi les plus pauvres à payer ou à abandonner l'idée de faire des petits soins, ce qui aurait débouché sur de plus graves problèmes de santé bien plus coûteux. Un détartrage complet à envrion 45 euros ça peut nous sembler pas grand chose mais pour certains, c'est impossible. Sauf que bonheur les gros soins dentaires après.

Dupont-Aignan est dans la même veine.
Zemmour est dans la même veine.

Ils sont tous là a dire que le service public est merdique ET DONC qu'il faut couper les vivres de ces gros nazes qui coûtent chers pour rien. En oubliant que le service serait sans doute meilleur si justement on leur donnait plus de moyens.

Pourtant un monopole public a toujours une qualité de service moindre que s'il est en concurrence avec le secteur privé.
Le principe même de la mise en concurrence, est censé permettre une amélioration de la qualité de service (compétitivité) et de la rentabilité (pérennité). Non ?:dunno:

Ça c'est comme le principe du ruissellement et le Père Noël : ça n'existe pas. De nombreux exemples français ou non-français le prouvent. Y a plein de secteurs qui ont été privatisés et qui sont tout aussi pourris voire pires qu'avant.

Édit pour éviter le DP :

Par exemple, avoir une gratuité des soins, une excellence dans le milieu médical sans continuer à creuser le déficit de la sécurité sociale et sans réduire les coûts me paraît assez utopique. Ou alors quelles seraient les solutions pour réussir à conjuguer tout ça selon toi ?

Déjà les soins ne sont pas entièrement gratuits, il y a de nombreux éléments payants pour responsabiliser les gens même sur les soins remboursés : ticket modérateur, participation forfaitaire à 1 euro, participation forfaitaire à 24 euros, franchises médicales. Ensuite, il y a les dépassements d'honoraires. Et pour finir, il y a carrément des soins non remboursés. J'ai dû me faire opérer des gencives y a 10 ans sinon je risquais de perdre mes dents et c'était zéro prise en charge.

Ensuite, le problème n'est pas les soins. Le problème provient des ressources et du manque de ressources ainsi que de ce qui collé injustement à l'Assurance Maladie.

Macron a supprimé la cotisation salariale sur l'Assurance Maladie. Donc ça fait moins de sous. Ensuite, il y a un langue criant se volonté politique à lutter contre l'évasion fiscale, des individus comme des entreprises. Donc on a des entreprises qui ne paient aucune cotisations en France, y compris pour financer les soins. Enfin, l'État a profité de la crise sanitaire pour tuer l'Assurance Maladie.

D'après les prévisionnels de fin 2019, la Sécurité en Général était censée pouvoir revenir dans le vert d'ici mmmhhh... 2022 je crois ? J'ai un trou mais en tout cas, on était presque à l'équilibre. Hors déficit hein, qui est encore une autre histoire. Mais le déficit allait enfin arrêter de s'aggraver si tu veux.

Or !

En 2020, l'État a confié à l'Assurance Maladie (et donc à son budget) le versements d'indemnités journalières spéciales "garde d'enfants" ce qui n'est pourtant pas le rôle de cette institution. Ce sont des millions qui sont sorties de la poche de l'Assurance Maladie sans que ça ne consiste à soigner des gens ou à aider des malades à se reposer en attendant de pouvoir reprendre le boulot.

L'État a également transféré en janvier 2021 une partie de la dette sociale induite par SES décisions pourries à la Sécurité Sociale. La CNAM, la CNAV et la CNAF et l'URSSAF se sont vues offrir plusieurs dizaines de milliards euros de dettes. Sympa.

Résultat ? Les organismes de Sécurité sociale sont au bord du gouffre, notamment l'assurance Maladie. À cause de qui, de quoi ? De l'absence de concurrence ? Non. D'une politique dédiée au démantèlement de notre système.
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes