Commentaires sur Vidéo : voici ce qui se passe vraiment dans votre corps pendant une césarienne, et c’est impressionnant

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
4 261
56 315
6 414
@Musmula Je vais quand même tempérer un peu parce que je trouve qu'il ne faut pas non plus partir dans le discours que si c'est naturel, c'est forcément plus facile, voir pire : """mieux"""*
Je connais aussi des personnes qui n'ont pas été déclenchée, qui n'ont hélas pas eu le temps de péridurale et pour qui ça a été extrêmement douloureux et violent. La préparation n'y changeait rien : quand tu passes de 2 à 10 en 30min-1h...
En parallèle, une amie a eu une césarienne en urgence (et quelque part ça tombait super bien car elle avait peur voir était dégoutée par l'accouchement voie basse) et elle s'en est remise super vite. En qlq jours elle était debout et 0 soucis.
Donc je témoignais qu'un accouchement voie basse avec faible péri pouvait super bien se passer, tu témoignes que sans péri aussi, mais je voulais dire qu'avec césarienne aussi ça pouvait très bien se passer
Tu dis que tes amies avec péri ont eu plus de difficulté : ça dépend aussi de la péri. La mienne était peu dosée et je marchais direct après l'accouchement sans soucis (et je me faisais engueuler par les SF :yawn: )

Pareil pour l'allaitement : j'ai allaité mais comme une femme sur 20, je produisais très peu de lait. Donc j'ai fait du mixte 6 mois. Ben les deux ont vraiment leurs avantages inconvénients. Notamment pour les touts-petits, le biberon permet plus de contact visuel.
Et quand on produit un peu peu, le biberon permet des plages plus longues sans manger, et donc parfois en dormant.
Perso, je conseille vraiment le mixte, le meilleur des deux mondes :cretin: Quand je sortais avec mon fils, je me tracassais jamais d'avoir un biberon. Et quand je sortais sans lui, je ne me tracassais jamais qu'il puisse manger en mon absence.
En parlant de s'informer, quand j'étais enceinte j'avais lu une revue d'études sur l'allaitement : ben y a très peu d'études, elles ont de tous petits échantillons et les bénéfices de l'allaitement étaient faibles et s'effacaient à l'adolescence. En gros tu évites qlq rhume. Par contre y avait un consensus sur l'intérêt du colostrum (1er lait qui n'est produit que qlq jours) et notamment pour les bébés prématurés. Mais sans que ça soit nécessaire d'en donner.

* J'ai arrêté d'écouter la matrescence pendant un moment quand elle a commencé à en faire des tonnes sur son 3ème accouchement et a gloussé de plaisir quand un gynéco lui disait qu'elle faisait parties des femmes spéciales qui connaissent ça :rolleyes:
 
Dernière édition :
23 Octobre 2017
411
2 265
1 724
Merci pour vos retours. Je suis sur le téléphone et c'est compliqué de citer tout le monde point par point.

La gestion de la douleur c'est propre à chacun et je fais partie des personnes hyper sensibles. Une douleur qui est peut-être 3/10 pour la majorité des gens, je vais la ressentir à 5/10 par exemple.
De plus quand celle-ci devient trop forte, j'ai tendance à vomir de manière compulsive et c'est extrêmement angoissant (surtout quand on est émétophobe).

On m'a retiré les dents de sagesse en anesthésie générale et c'était très propre, j'ai à peine gonflé, tout le monde me parlait des joues de hamster mais je n'avais rien eu et on m'a retiré les 4. Après j'avais une dose de cheval d'anti-douleurs donc ça a sûrement aidé.

Le fait d'avoir mal (en plus de ressentir plus fortement la douleur que les autres) m'angoisse et je peux entrer en état de panique assez rapidement. Je sais pas mais je crois que c'est pire pour le bébé d'avoir la tension à 15 et d'être entrain de perdre le contrôle.
On récupère peut-être moins bien après une césarienne mais j'imagine qu'avec des anti-douleurs ça passe et surtout on a le contrôle. Enfin je le vois comme ça, je préfère gérer plus lentement plus tard.

Pour le biberon c'est surtout pour que le père s'en occupe. Il y a sûrement plein de façons de s'impliquer pour le père quand la mère allaite mais moi je veux qu'il nourrisse le bébé. Si j'ai envie de me barrer toute un samedi après-midi pour décompresser, il doit pouvoir nourrir le bébé sans avoir à me demander quoique ce soit.
Les bénéfices du lait maternel me paraissent minimes et surtout ils mobilisent beaucoup la mère. J'ai été nourrie au biberon et j'ai chopé un rhume pour la première fois de ma vie en CP. Aussi, si on ne prend pas le 1er prix en super marché je pense qu'on peut trouver des alternatives de qualité et ce n'est que pendant 1 an ou 2 max. Et au moins le père n'aura pas le choix.

Enfin en tous cas on verra bien le jour J si je tombe enceinte un jour mais si je pouvais faire un malaise au moment des premières contractions et être réanimé qu'après la naissance, avec le bébé tout propre dans son berceau à côté de moi ce serait top haha. Il y aurait un côté un peu bébé né par magie mais ça m'irait tout autant.
 
  • Big up !
Réactions : Musmula et Kettricken
23 Février 2015
8
54
3 674
35
En fait, on parle beaucoup de douleur alors que je pense qu'il faut parler de souffrance. La douleur est un indicateur du corps à prendre en compte. La souffrance, si on peut l'éliminer, autant le faire.

J'avoue que je déteste le terme césarienne de "confort", parce que je pense que si quelqu'un veut y recourir en étant au courant de tous les avantages et inconvénients de tous les types d’accouchement, c'est qu'il y a un besoin. Au hasard, pour éviter de la souffrance. Donc go pour le césarienne !

Et je voulais aussi rebondir sur la douleur de l’accouchement. On ne peut pas dire aux autres que ça ne fait pas mal, on peut juste dire que nous, on n'a pas eu mal.
Perso, j'ai eu mal assez vite pour mes deux accouchements. Mais je n'ai souffert que pour le 1er, juste avant la dilatation complète, moment où j'ai pris la péri (pour le 2ème, j’ai eu la péri très vite). Et je suis passée de complètement shootée à "j'ai FAIM". Pour moi, c’est un des trucs à améliorer de la péri : pouvoir garder ce shoot d’hormones. ^^

Enfin, pour le post parfum, j'en ai eu 2 : un avec un bébé et un sans, malheureusement (raison pour laquelle j'ai eu la péri très vite).
Et même sans bébé, le corps met du temps à récupérer. Je suis allée dans un centre commercial moins de 72h après l’accouchement. Clairement, au niveau physique, c’était pas une grande idée. J'avais encore mal et des difficultés à marcher longtemps. D’ailleurs, autant les tranchées sont passées inaperçues pour le 1er, autant j'ai douillé pour le 2eme...
Je pense que j'ai mis 1 ou 2 mois pour pouvoir marcher vite (le temps que mon bassin se resserre, j'imagine). Et à un moment, j'ai voulu courir, mon périnée était pas trop d’accord...
Donc, pour moi, il faut au moins 2 mois pour se remettre physiquement d'un accouchement voie basse, avec péridurale, avec ou sans bébé.
 
27 Avril 2021
224
1 809
504
36
@Nefertii Les bénéfices du lait maternel ne sont pas minimes, tant pour l'enfant que pour la mère, c'est pourquoi il y a un consensus pour recommander l'allaitement de la part de toutes les institutions de santé. Il y a des bénéfices à court terme (ex: moins de gastro pour l'enfant, moins de DPP pour la mère) comme à long terme (ex: moins de diabète de type 2 pour les deux), et d'autant plus marqués que l'allaitement est prolongé. Chacune fait ce qu'elle veut à ce sujet ensuite :)
 

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
4 261
56 315
6 414
@LolitaFlor ben moi pour avoir lu pas mal sur le sujet, personne ne m'a jamais fourni une etude scientifique sérieuse a part pour le colostrum.
Par contre comme je lisais plus haut j'ai lu une revue de différentes études, et les bénéfices étaient minimes et transitoire.
Aucune étude ne montre de liens de cause à effet entre allaitement et ses effets positifs. Simplement des corrélations, en tous cas jusqu'ici.

Si les autorités pronent tellement l'allaitement, c'est aussi parce que celui-ci est moins dangereux dans des régions du monde où il n'y a pas d'eau potable pour diluer le lait artificiel. Par ailleurs, il faut aussi tenir compte de la santé mentale des mères : pour certaines l'allaitement serait trop difficile psychologiquement, et donc la balance bénéficie ne pense pas en faveur de l'allaitement
 
Dernière édition :

TheMadTink

C'est délicat comme un coup de pelle.
22 Août 2018
909
10 235
1 964
30
Si dans certains pays (comme le Brésil) on pousse à la césarienne, pousser à l'accouchement sans péridurale n'est pas non plus anodin et est AUSSI une question de gros sous : moins de péridurale = moins d'anesthésistes = moins de personnel à payer....

Personnellement je pense qu'il faut se détacher de cette espèce de pensée magique sur l'accouchement sans péridurale. Accoucher sans analgésiques ne fait pas d'une personne une meilleure personne. Ça fait juste ....une personne qui a accouché sans analgésiques. Point. Et c'est très bien si c'est ce que la personne veut, mais ça ne va pas plus loin.

Aujourd'hui avec les péri mieux dosé, voir les péri ambulatoire, on peut bouger (d'ailleurs c'est recommandé), pousser dans à peu près n'importe quelle position. On n'est pas fixé à la table en position gynéco.
 
27 Avril 2021
224
1 809
504
36
@Kettricken L'oms insiste sur le fait que ses reco sont valables également dans les pays développés et les reco nationales vont également dans le même sens, donc ce n'est pas seulement qq chose destiné aux pays défavorisés . Je n'ai pas fait de revue exhaustive de la littérature sur le sujet effectivement, a priori les organismes qui font les recommandations s'en chargent ! J'avais juste approfondi sur la question du cancer du sein chez la femme car il y a des antécédents familiaux pour moi, et allaiter semble vraiment permettre une réduction du risque hors présence de certaines mutations génétiques à risque +++ pour lesquelles il n'y a pas vraiment d'impact. Édit :J'avais aussi zoomé sur la protection contre la mort subite du nourrisson, et l'allaitement est bien un facteur protecteur même si les mécanismes ne sont pas encore identifiés.
 
Dernière édition :
6 Mars 2015
220
2 738
3 804
29
Sur le postpartum avec/sans péridurale, j'ai trois femmes autour de moi qui ont testé les deux et qui n'ont pas forcément noté de différence énorme sur leur récupération. Après il faut faire la part des choses entre les tendances statistiques et le niveau individuel... comme disent les sage-femmes, il y a autant d'accouchements que de femmes, et que de bébés.

Personnellement, je me prépare à un accouchement sans péridurale parce que je ne trouve pas ça pertinent qu'on me la pose d'office, je ne sais pas encore comment je vais réagir et je préfère essayer sans avant de décider si je la veux. Je pense que quand on parle de "suméricalisation" ce n'est pas une critique vis-à-vis des femmes qui (par souhait ou par nécessite médicale) ont recours à la césarienne ou la péridurale. Dénoncer la surmédicalisation de la grossesse c'est plutôt mettre en avant une tendance à pousser les femmes, voire à leur imposer des méthodes qui font que plus d'actes médicaux sont pratiqués ; ça pose problème quand c'est fait au détriment de notre liberté. Mon exemple personnel m'a bien montré ça ; mon bébé est resté en siège très longtemps, et pendant cette période on m'a clairement fait comprendre que ce serait compliqué de trouver un médecin qui accepte de me faire accoucher par voie basse. J'ai fait des recherches, j'ai discuté avec beaucoup de pros, et j'en ai conclu que c'était aberrant de programmer une césarienne d'office pour un bébé en siège quand la femme souhaite accoucher par voie basse ! Ce type d'accouchement se faisait très bien mais la pratique a été perdue, donc le personnel soignant ne sait plus les gérer, et par peur (ce qu'on peut comprendre) préfère opter pour la solution la plus simple d'un point de vue médical.

A propos de l'allaitement @LolitaFlor je pense encore une fois que c'est important de distinguer les tendances statistiques et ce qui se passe au niveau individuel. Je crois beaucoup au fait que ce qui est bon pour la santé mentale de la mère est le meilleur pour le bébé (même si je ne sais pas si je saurai appliquer ça quand j'y serai confrontée !). Donc je suis totalement pour qu'on aide les femmes qui souhaitent allaiter, et qu'on donne les infos de base sur les recommandations de l'OMS, mais je ne suis pas sûre que ce soit très productif de dire "l'allaitement est mieux pour la santé de ton bébé". Dans le cas où cet allaitement est vécu comme une contrainte par la mère, est-ce que c'est ce qui est de mieux pour l'enfant ? Est-ce qu'on prend en compte par exemple, l'impact positif pour un bébé d'être nourri par le ou la partenaire également, en sachant que le lien créé avec les parents dès la naissance est un des facteurs de bon développement ? Personnellement je voudrais allaiter, mais si jamais ça devient compliqué et que ça me coûte trop en santé mentale, j'espère pouvoir arrêter sans culpabiliser...
 
27 Mars 2021
3
9
364
Je comprends vos réactions parce que j’étais un peu pareille il y a 10 ans quand ma belle-sœur (Californienne antivaxx zinzin) me racontait son accouchement dans l’eau avec des étoiles dans les yeux. Je me disais qu’il fallait vraiment être une blanche privilégiée pour vouloir militer pour l’accouchement naturel alors que tant de femmes meurent encore en couche par faute d’accès aux soins.

@Kettricken Je n’ai jamais dit que c’était plus facile ni mieux. J’ai simplement partagé mon expérience personnelle en réponse à la personne qui disait qu’il serait moins douloureux d’avoir une césarienne sous anesthésie générale. Je pense qu’on a été assez abreuvées depuis l’enfance d’histoires horribles d’accouchements qui se passent mal. En tout cas moi j’ai entendu beaucoup plus de témoignages effrayants que positifs. Alors si je peux rassurer quelques potentielles futures mamans assez ouvertes d’esprit, je suis contente.

Concernant les 2 exemples que tu cites, ils confirment juste ce que j’ai écrit. Si elle s’attendait à être anesthésiée et n’a pas pu faute de temps, elle n’était clairement pas prête psychologiquement donc c’est normal qu’elle ait douillé. La même chose est arrivée à ma sœur et elle a été traumatisée. En revanche elle s’est remise hyper vite physiquement par rapport à son premier accouchement avec péri. De la même façon, si une femme a peur/est dégoûtée d’accoucher par voie basse, alors la meilleure option pour elle est d’accoucher par césarienne. C’est ce que j’ai mis à la fin de mon message. Je ne peux parler que de mon vécu et je ne veux en aucun cas blesser ou faire culpabiliser qui que ce soit.

Le débat ne porte pas sur les bienfaits de l’allaitement (qui ne sont plus à prouver en 2024) mais sur la supposée facilité de donner du lait infantile à son enfant. Chacun fait ce qu’il veut et ce qu’il peut.

@Nefertii je comprends mieux. C’est ce que je disais à la fin de mon message, on est toutes différentes et ce qui convient à l’une ne convient pas forcément à l’autre. Je ne suis pas du tout sensible à la douleur physique. Moi c’est l’idée d’accoucher à l’hôpital qui me terrifiait. Je ne pense pas que j’aurais pu gérer comme ça si j’avais dû être transférée. On m’a aussi enlevé les 4 dents de sagesse sous anesthésie générale. Je n’ai pas eu mal mais j’ai très mal réagi à l’anesthésie.

Tu as raison pour l’implication du père avec l’allaitement. Ça a été une grosse source de tensions ici donc je comprends totalement cet argument là - plus que la facilité ou l’absence de bienfaits du lait maternel.

@A Kane encore une fois j’ai bien précisé que je ne pouvais que parler de ma propre expérience. Je n’ai à aucun moment prétendu énoncer une vérité absolue. Je suis consciente que j’ai eu beaucoup de chance et je voulais simplement partager une goutte d’expérience positive dans un océan d’expériences traumatisantes. J’étais préparée à tout ça, au millier de raisons pour lesquelles je devrais être transférée, à ce que je voudrais alors ou en cas d’une césarienne d’urgence. Encore une fois, pour moi le plus important c’est d’être informée.

Ça rejoint ce que tu dis @Hey_petite!

@TheMadTink Plus d’interventions = plus rapide = plus facile pour les soignants dans un système en sous effectif et aussi plus de césariennes = plus de tunes pour les médecins dans certains pays.

Perso je ne sais même pas de quoi tu parles avec la pensée magique et je n’ai jamais prétendu être meilleure. J’ai juste écouté mon instinct en essayant de ne pas me laisser influencer par mon entourage qui projetait toutes ses peurs sur moi.
 
  • Big up !
Réactions : Bulldo

TheMadTink

C'est délicat comme un coup de pelle.
22 Août 2018
909
10 235
1 964
30
@Musmula je ne comprends même pas pourquoi tu me cites, j'ai jamais parlé de toi. Si j'avais voulu je t'aurai cité, je n'ai même pas vu ta participation au topic :hesite:.

Mais à part ça, c'est une réalité qu'on oppose les femmes ayant accouché sans péridurale et celles avec. Il y a toujours un revers de la médaille, bien sûr : sois tu es folle, sois tu es une héroïne guerrière d'un côté, sois tu es raisonnable, sois tu n'as pas vraiment accouché de l'autre. Et rien n'est vrai dans ces arguments, ce sont des jugements de valeurs sans fondement.
Le shoot d'hormones hyper intense qui accompagne l'expulsion du bébé, suivi de la retombée tout aussi rapide, peut donner l'impression qu'on vient d'accomplir un acte extraordinaire, mais dans les faits, accoucher sous péridurale ou par césarienne n'est pas moins extraordinaire. Les processus biologiques à l'oeuvre dans l'accouchement sont de toute façon extraordinaire.

Oui, plus de césarienne = plus de thune pour les médecins, dans un système de santé majoritairement privé, comme au Brésil, mais pas que, aux USA aussi. Dans un système de santé majoritairement (ou au moins à part égale) public comme le nôtre, ça n'a pas d'intérêt financier pour la structure. L'augmentation des interventions ne facilite pas non plus la tâche des médecins, c'est une méconnaissance des protocoles en cours dans les hôpitaux publics français que de dire ça.

Il suffit de prendre l'exemple de la péridurale. Déjà il y a le coup du produit, le coup du salaire de l'anesthésiste, majoré s'il/elle est en garde. Péridurale veut dire pose d'un monitoring constant sur la future maman, ce qui n'est pas forcément le cas sans péridurale. Ça veut aussi dire plus de passage de la SF dans la salle de travail, donc un personnel plus mobilisé.
L'extraction "aux instruments", c'est pareil. Il faut faire venir l'obstétricien/nne, donc rebelote la mobilisation du personnel.
La césarienne c'est encore pire, il faut le/la chirurgien.ne, le/la gynéco (si c'est pas la même personne), l'anesthésiste et/ou son infirmier.e et un ou deux infirmier.es de bloc. Pour une patiente, deux si on compte le bébé à naître.
Sans compter le matériel chirurgical, le chariot de réanimation et tout le bazar.
De la même manière on peut se dire déclenchement+ péridurale et hop ça roule, ça va aller vite. Sauf que non, la réalité c'est que ça peut aller vite, comme ça peut encore prendre une plombe.

Donc non, dans notre système de santé actuel, on n'a pas intérêt financièrement à promouvoir les césarienne et la sur-médication, au contraire on a tout intérêt à promouvoir la réduction de l'utilisation d'antalgiques et les accouchements """"naturels"""".

Peut être que ça te choque de penser que l'augmentation de la "publicité" autour des accouchements sans antalgique n'est pas tout à fait sans motif, mais c'est une réalité. Ça ne veut pas dire que les femmes qui le font sont des idiotes qui ont subi un lavage de cerveau, ça veut juste dire qu'il faut, comme dans tout, être circonspect sur les "modes" sociales, leur émergence et à qui elles profitent.
Et ne pas hésiter à réfléchir à ses envies d'accouchement et ce qu'on veut pour soit. Tout en gardant à l'esprit la faisabilité de la chose (en fonction de ce que pratique la clinique/hôpital/maternité/maison de naissance/whatever où l'on va) et le fait qu'une partie n'est de toute façon pas maîtrisable.
 
  • Big up !
Réactions : Cerna
6 Mars 2015
220
2 738
3 804
29
@TheMadTink dans le cadre de la tarification à l’acte (mise en place depuis 2004), même un hôpital public a intérêt à augmenter le nombre d’actes médicaux. C’est largement plus rentable que de devoir mobiliser du personnel médical pour un accouchement complètement physio qui demande de l’accompagnement sur une durée indéterminée mais pas d’acte médical.
 

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
4 261
56 315
6 414
. Donc je suis totalement pour qu'on aide les femmes qui souhaitent allaiter, et qu'on donne les infos de base sur les recommandations de l'OMS, mais je ne suis pas sûre que ce soit très productif de dire "l'allaitement est mieux pour la santé de ton bébé". Dans le cas où cet allaitement est vécu comme une contrainte par la mère, est-ce que c'est ce qui est de mieux pour l'enfant ?
THIS
Je n'aurais su mieux dire. Sans parler de celles qui ne veulent pas, n'essayent pas, mais se tracassent dans un coin d'être des mauvaises mères. Alors que non en fait.

Le débat ne porte pas sur les bienfaits de l’allaitement (qui ne sont plus à prouver en 2024) mais sur la supposée facilité de donner du lait infantile à son enfant.
Ben is en fait. Comme je disais, on a plein de corrélations mais pas de preuves. Et l'allaitement n'étant pas réparti de manière homogène dansles différentes couches socio-professionnelles de la population, ça pose question.
Quand dans tous les cabinets médicaux tu as des affiches sur "le lait maternel, un vrai cadeau pour votre bébé" (vu chez ma généraliste) et que tu n'as pas voulu/pu allaiter, ça peut être violent. Et je dis ça en ayant allaité

Pour le reste, je comprends mieux ton message quand tu parles de vouloir donner des exemples positifs. Je dirais juste de faire attention car il y a sur internet une énorme survalorisation des femmes qui accouchent sans péridurale. Et pour certaines c'est une expérience magique, et c'est génial de donner les infos pour.
Mais moi j'entends des femmes me dire d'un air honteux qu'elles ont pris la péridurale voir pire, me dire que
- oh tu sais j'ai pas vraiment accouché, c'était une césarienne :erf:
Et je trouve ça super triste. Et je voulais juste dire que préparation ou pas, parfois le sans péridurale est aussi mal vécu

En fait un accouchement, on ne sait jamais comment ça va se passer. Et effectivement, comme le disait une de mes VDD (désolée j'ai oublié le pseudo), ce qu'il faut faire, c'est donner un max d'info aux femmes pour qu'elles fassent leur choix et soit prête.
Et qu'on arrête de les culpabiliser parce qu'elles veulent la péri, ou ne la veulent pas, ou qu'elles ne veulent pas allaiter
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes