shield;3970665 a dit :
Après, je crois que la question "est-ce que l'exhibition sexuelle est une agression?" peut se poser. On parle beaucoup de culture du viol - ce qui me semble encore, toujours, absurde : même s'il y a probablement des sociétés qui gèrent mieux cela, j'ai du mal à voir en quoi le viol est culturel, étant donné qu'il n'est ni relatif (pas plus que le meurtre ou la torture), ni un comportement propre à l'homme (enfin on pourrait débattre sur la question du viol parmi les espèces animales si on suppose que le viol est une négation du consentement). Par opposition, je vois plutôt un tabou de la sexualité et du corps sexuel qui provoque d'une part, ben, le slutshaming justement (on ne doit rien voir de la femme puisque la femme est un être éminemment sexué selon les codes et la représentation, sans doute fruit du patriarcat, et pour le coup particulièrement visible en Occident, du corps des femmes; alors qu'on cultive peu la représentation d'un corps sexué masculin); d'autre part, ce tabou de la sexualité fait naître les concepts de perversion (toute pratique non normée et approuvée, de l'urophilie à l'exhibition est considérée comme quasi pathologique et surtout immorale) et l'idée que la sexualité est intime et cachée. Donc la question c'est : est-ce que montrer sa sexualité est agressif? Est-ce que ça ne sous-tend (:cretin:) pas l'idée qu'une sexualité doit rester drapée et tue? Est-ce que la sexualité humaine peut avoir sa place ou non dans l'espace public en fait. Je prétends pas trancher la question hein, je me demande juste si l'agression en fait est dans l'exhibition ("je montre mon sexe pour prendre le pouvoir") ou dans le tabou sexuel ("je considère la sexualité d'autrui comme intrusive parce que ça doit rester caché").
Je pense que moralement ici personne ne condamne l'exhibition ou l'urophilie ou une quelconque déviance. Des sites ou des couples s'exhibent, des rdv dits "déviants" il doit y en avoir, entre adultes consentants.
Bah oui sans consentement ça reste une agression. Je vois pas où l'on peut parler de sexualité lorsqu'il n'y a aucun respect pour l'autre.

Si l'on pratiquait le BDSM sur toi sans ton consentement je pense que ça te traumatiserait. Moi demain, un couple baise en soirée devant moi, ça me ferait chier même si je peux avoir un côté voyeur ou apprécier le porno.


Quand on dit "culture du viol" je pense qu'on entend surtout parler d'un ensemble de préjugés moraux, de comportements, qui font que le viol est traité de façon de très légère par rapport à la violence symbolique qu'il représente, et qui se perpétue à travers les âges.
On pourrait parler de culture phallique j'imagine.

Je pense que le terme de viol n'a pas lieu d'être dans la nature car il revêt une fonction organique (se reproduire coûte que coûte), est à mon avis rare voir impossible vu que la sexualité animale est orientée uniquement vers la reproduction et enfin ne comporte par la dimension de domination et de pouvoir qu'elle a chez les humains (et qui est en fait centrale vu que le viol n'a rien à voir avec le plaisir, la sexualité ou la reproduction)

Enfin (et pour finir ce pavé indigeste :P), si un jour nous arrivons à vivre nus et à baiser librement publiquement, il faudra débarrasser les corps de toute leur dimension sexuelle ou au moins morale d'abord.
Mais alors sans morale, pas de tabou, et sans tabou, peu de plaisir :d
 
@shield : Je comprends bien ton raisonnement sur l’exhibitionnisme mais je pense que ce qui est reproché souvent dans ces cas là c'est que l'exhibitionniste te prends à parti dans sa masturbation. Genre , le cas où dans le métro/train où la personne (j'ose pas dire mec parce qu'on va m'accuser de misandrie :stare:)
s’assoit en face de toi , te regarde et commence à faire son truc , parce que tu es là alors que t'as rien demandé.



Je sais pas si très clair ...
 

Mymy Haegel

Rédac chef de madmoiZelle
Équipe madmoiZelle
Je viens d'ajouter un EDIT à l'article après avoir discuté avec Mistral OZ, Secrétaire National du Parti Pirate !
 
Ce qui est "fou" c'est l'impunité de la réponse de ce mec. Ils sont sûrs d'eux et ils se soutiennent.

Je mets "fou" entre guillemets parce qu'on a des MILLIERS d'exemples de réponses de ce genre PARTOUT. Pourquoi? Parce que ces types ont raison.

Je ne dis pas qu'ils ont effectivement raison, mais dans ce monde, oui, ils ont raison. Une victime d'agression sexuelle, une féministe n'a pas le droit de l'ouvrir. Et elle n'a pas le droit d'être offensée par ce qu'on lui dit quand on la remet à sa place.

Et c'est ce que beaucoup d'hommes et de femmes ont intégré sur les rapports de domination homme-femmes. C'est pour ça qu'on ne porte pas plainte, c'est pour ça que c'est honteux d'être féministe (les féministes sont méchantes parce qu'elles répondent), c'est pour ça qu'on ne porte pas de mini jupe quand on rentre tard, c'est pour ça qu'on ne répond pas quand on nous dit "t'es bonne" ou qu'on nous traite de salope dans la rue quand on a pas répondu positivement à la "flatterie".

Je suis vraiment outrée, j'avoue que j'en ai marre aussi.
 
En fait, je trouve que ce que La Marquise évoque, c'est le fait que même dans le groupe de ceux qui la soutiennent, certains se dédouanent, et se mettent des œillères vis-à-vis de cette culture du viol, et donc ça ouvre la porte grande ouverte au slutshaming.

Le truc c'est qu'au lieu que les gens (plutôt des mecs) se révoltent, et lui expriment leur empathie, se posent des questions sur notre société patriarcale et sexiste, ils vont tout de suite dire : tous les hommes ne sont pas comme ça, certaines femmes aussi peuvent avoir ce comportement, il faut pas généraliser ...
Sauf que là, oui c'est vrai, mais je trouve que ça participe cruellement au processus de désintérêt, de déculpabilisation personnelle...
Et aussi beaucoup de ces gens qui agressent ne sont pas des déséquilibrés, il ne faut pas tout mélanger je crois.

@shield
tu fais toujours des digressions très intéressantes...
Je pense que c'est le mélange des deux, c'est à dire exhibition et tabou.
Dans le dernier philo mag, ils disaient un truc très juste, en gros que la libération sexuelle nous a frustré et qu'il fallait qu'on se réapproprie la sexualité.
Je ne sais pas si tu as entendu parlé de l'exposition Nachte Maner de Vienne, dont les affiches constituées d'une photo représentant des hommes nus avaient étés censurée. Il y avait eu un article génial dans le courrier international dessus. L'exhibition avait pour thème justement la représentation de l'homme dans l'art, qui reste très maigre.

Sincèrement je pense que la femme reste un mystère (anatomiquement), et qu'elle fait peur. (Fabrice Luchini l'explique très bien, c'est un mélange de fascination et de peur :taquin:) du coup on cherche à la dominer.
 
Beaucoup de mec ne comprennent pas la réaction qu'on peut avoir, les femmes, confrontées à ce genre de situation. Je pense qu'on ne vit pas les choses de la même façon.
Pour eux, limite c'est rien si un mec se branle à côté de toi, si une femme se masturbait à côté d'eux ça les ferait fantasmer alors que nous, on se sent agressée par ce comportement (je généralise un peu sur les mecs là mais je veux pas faire un com de 30 pages).

Donc oui, c'est pas nouveau qu'ils prennent ça plus à la légère que nous, et les quelques discussions à ce sujet que j'ai eu avec des amis mecs m'ont conforté dans cette idée. J'ai l'impression qu'on peut gueuler comme on veut pour se révolter contre ce genre de comportement on n'est jamais entendues, on passe pour des hystériques.

Aujourd'hui encore, j'étais avec une amie et on croise un groupe de lycéens (moi j'ai 23 ans). Et on s'est fait gratuitement traiter de "salopes", "cochonnes", poufiasses".
Tout va bien.
 
lulilule;3971235 a dit :
« Pourquoi ? » Pourquoi tu te branles à côté de moi, pourquoi putain, POURQUOI ?! Mais qu’est-ce qui se passe dans ta tête pour te dire que tu vas humilier, faire peur, foutre en insécurité totale une meuf, un soir, tard, où il n’y a personne ?"
Alors je sais pas, je suis peut-être trop naïve, mais si un mec était venu se branler à côté de moi, je ne me serais certainement pas dit tout ce qu'a pensé cette jeune femme. Et encore moins après coup. Je n'aurais pas pensé : "ce mec m'en veut, il veut me montrer que je suis le sexe faible, m'humilier et me faire peur."

D'après ce que j'ai compris l'auteur de l'article a déjà dû être agressée sexuellement par le passé, enfin c'est ce que j'ai cru lire entre les lignes. Mais effectivement dans tous les cas c'est humiliant à mort, comme si elle était une page de magazine porno quoi. Non non monsieur, c'est une jeune fille tout à fait réelle qui se trouve à vos côtés, merci de la respecter
 
Bon sinon, ça fait combien d'articles sur madmoizelle.com sur des filles ayant subi des agressions sexuelles? 3? 4? Et de plus en plus rapprochés en plus? Je trouve ça hyper flippant. Avant j'avais conscience du viol, des agressions etc. Mais en voyant autant de témoignages si rapprochés dans le temps sur ce site, je prends conscience que oui, ça peut m'arriver aussi, je suis pas immunisée. Maintenant, je flippe de plus en plus de sortir (même avec des amis ou mon copain), de me balader toute seule en ville.
Bon courage à La Marquise, que j'admirai beaucoup quand j'avais encore mon compte Twitter et que je la suivais.

édit: ah oui, c'est vrai que c'est à cause de type comme Romain que je me suis barré de Twitter. Voir des gens que tu connais pas et qui te disent "tu hais les hommes en fait!!" ou "suce moi", ça plombe vite le moral...
 
Dernière édition :
Je vais rien rajouter d'original,je suis affligée par ce manque d'empathie,cette non reconnaissance du traumatisme que peut avoir une agression sexuelle,sur quiconque.Car là oui il s'agit d'agression,pour moi c'est une évidence.J'y suis passé aussi au pauvre gars qui se met à se masturber frénétiquement devant toi.Moment glauque et franchement pathétique.Qui peut être aussi très traumatisant.Je m'en suis remise mais en en parlant autour de moi je me suis rendu compte que c'était arrivé à quasi toutes mes amies et à mes soeurs également.Ce qui m'a vraiment foutu sur le cul en en parlant,c'est que c'est un acte qui paraissait presque banal.Limite c'est un truc qu'une nana va vivre au moins une fois dans sa vie.(Bon vous allez me dire que j'exagère,que je prends mon cas et mon expérience pour une généralité,peut être,mais je crois malheureusement pas tant que ça) Ma soeur m'a même dit une fois sur le ton de la rigolade,te plante pas de direction (dans le métro),parce que dans celui là à partir d'une certaine heure y'a beaucoup de "chances" pour que tu tombes sur un mec qui se branle.Alors bien sur on se marre,on tente de dédramatiser alors qu'en fait bordel,c'est trop grave.C'est révoltant.

Alors évident je soutiens la Marquise et que dire de plus ... ses mots sont forts et percutants,cela ne suffira pas à éradiquer la peur mais il faut parler,hurler,peu importe,tout mais ne pas banaliser ce qui reste un acte d'une grande violence.
 
Je passe juste pour dire que l'on n'est jamais en train de faire un amalgame entre "hommes" et "violeurs" mais que, excusez-moi, avec 80% de victimes de sexe féminin et 90% d'agresseurs de sexe masculin, c'est logique que l'on soit plus enclines à écrire "hommes" que "personnes".
C'est pas comme si ce n'était pas un crime sexiste !

On ne fait pas un amalgame, on constate juste que la plupart du temps, la personne qui viole est un homme.
Ce qui ne veut absolument pas dire que l'on dit que ça concerne tous les hommes.
Personne ici ne pense qu'un homme est un violeur de façon innée. :fleur:
On dit juste qu'être "violeur" se conjugue plus souvent au masculin.

Ceci étant, j'adorerais évoluer dans une société qui ne me dirait pas "Le Mâle va te violer, faible Femelle" ;).
Puisque c'est faux, culpabilisant et absolument pas sécurisant.
 
sword;3971376 a dit :
Donc maintenant, quand deux anonymes se prennent la tête sur un réseau social, on en fait un article sur madmoizelle ? :eh:

Je ne minimise absolument pas l'ampleur de l'incident pour l'intéressée mais heu... Enfin je ne pensais pas que ça méritait un article.

Edit : je veux dire que j'aurais compris par exemple que La Marquise écrive un article témoignage pour raconter son agression, mais raconter une prise de bec sur twitter... bof.
Mais cette "prise de bec" est tellement représentative de cette culture du viol que je trouve très pertinent et même nécessaire d'en parler. Ce qu'il se passe n'est pas normal et je ne veux pas le considérer comme tel, on est d'accord qu'on dépasse la chamaillerie quelconque là non?
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes